La veille urbaine du 1er juin 2021

Gecina cède 3 actifs de bureaux pour 349,3 M€, Lamotte lance la construction d’un immeuble de bureaux en bois à Saint-Jacques-de-la-Lande, Covivio accueillera le siège français de Roland Berger sur son immeuble “Jean Goujon” à Paris 8... Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 1er juin 2021.

Gecina cède 3 actifs de bureaux pour 349,3 M€, Lamotte lance la construction d’un immeuble de bureaux en bois à Saint-Jacques-de-la-Lande, Covivio accueillera le siège français de Roland Berger sur son immeuble “Jean Goujon” à Paris 8... Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 1er juin 2021.

Gecina cède 3 actifs de bureaux pour 349,3 M€ 

Gecina a réalisé ou sécurisé trois nouvelles cessions portant sur des actifs de bureaux matures et/ou non stratégiques situés dans les villes d’Arcueil (94), de Levallois-Perret (92) et de Montreuil (93), pour un montant total de 349,3 millions d’euros. Gecina a signé le 6 mai dernier une promesse synallagmatique de vente portant sur l’immeuble “Les Portes d’Arcueil” (Val de Marne), pour un montant hors droits de 297,8 millions d’euros. La cession définitive devrait avoir lieu courant juillet, après la levée des conditions suspensives. Cet actif de bureaux de 45 000 m² environ est occupé par le groupe Orange, dont le bail a été renouvelé fin 2020 pour une durée ferme de 12 ans. Le Groupe a également signé le 12 mai 2021 une promesse de vente sur “Tour Orion”, un immeuble d’environ 12 200 m² situé à Montreuil (Seine-Saint-Denis), au prix de 25,5 millions d’euros hors droits. L’acte de vente devrait être réitéré au plus tard fin juillet. Enfin, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Gecina a cédé le “55 Deguingand”, un immeuble de bureaux de 5 100 m² environ pour un montant de 26 millions d’euros hors droits. Ces cessions portent maintenant à 450 millions d’euros le volume de cessions actées depuis le début de l’année ou sous promesse à date, avec une prime moyenne sur les valeurs à fin 2020 de l’ordre de +7 %. Gecina poursuit ainsi la rotation proactive de son portefeuille et le recentrage de son patrimoine au cœur des zones les plus centrales de la Région Parisienne.

Lamotte lance la construction d’un immeuble de bureaux en bois à Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 

Lamotte a lancé la construction d’un programme emblématique à Saint-Jacques-de-la-Lande (35), dans l’écoquartier de La Courrouze. Le Bois Lilas a été dessiné par Isabelle Hérault (Hérault Arnod Architectures) qui a déjà signé le projet de la Cité Internationale de Rennes. Fruit d’un véritable engagement environnemental, il s’agit du premier immeuble de bureaux en bois de cette envergure construit en région Bretagne. Réalisation ambitieuse, sur le plan architectural et paysager, à la hauteur des attentes des Rennais et des usagers, Le Bois Lilas se veut un modèle d’innovation. D’une hauteur de 7 étages, l’immeuble est composé de 6 900 m² de bureaux et 600 m² de commerces et services en rez-de-chaussée. Situé en face de la station de métro Saint-Jacques-Gaîté (ligne B), il sera livré au printemps 2023. Afin de répondre aux exigences d’un bâtiment de grande hauteur, tout en profitant des atouts du bois, Le Bois Lilas est une construction hybride qui mêle différents matériaux. Le bois, bien sûr, habillera les façades, et sera utilisé pour les poteaux et les planchers. Le béton sera utilisé uniquement pour l’infrastructure, afin de garantir la résistance des fondations. Enfin, l’utilisation de l’acier viendra compléter la composition de la structure avec des poutres de grande portée très rigides, créant ainsi de larges espaces de bureaux. Pour faciliter la vie de ses usagers autant que le lien social, Le Bois Lilas dispose d’un espace de commerces et services en rez-de-chaussée. Viendront s’y installer divers services comme une conciergerie, de la restauration, du sport, destinés aux usagers des bureaux et ouverts sur le quartier de La Courrouze. De quoi concilier qualité de vie et bien-être au travail.

Covivio accueillera le siège français de Roland Berger sur son immeuble “Jean Goujon” situé dans le 8ème arrondissement 

Crédit photos : Wilmotte & Associés

Covivio a annoncé la signature d’un accord locatif avec Roland Berger, leader mondial du conseil en management d’origine européenne, portant sur une surface de 3 600 m², au sein de l’immeuble de bureaux “Jean Goujon”, situé dans le 8e arrondissement de Paris. Cette pré-commercialisation de 40 % des surfaces de cet immeuble de 8 600 m², intervient plus d’un an avant sa livraison et confirme l’attractivité des opérations et de l’approche développées par Covivio auprès des utilisateurs. Situé rue Jean Goujon, à proximité du triangle d’or et de l’avenue Montaigne, cet immeuble acquis par Covivio en 2018 a séduit Roland Berger Paris (conseillé par Strategies and Corp), qui y installera son nouveau siège et ses équipes sur une surface de 3 600 m². Les partenaires ont signé un bail ferme de 9 ans. Actuellement en restructuration, Jean Goujon se déploie sur 8 niveaux et propose des plateaux de bureaux d’environ 1 100 m². Covivio a choisi le cabinet Wilmotte & Associés pour repenser cet immeuble de caractère, avec un projet architectural qui mise sur la luminosité, la sobriété, l’élégance et la fluidité. Au-delà des espaces de travail, l’immeuble dispose de 630 m² d’espaces extérieurs avec une serre végétale, un patio, ainsi qu’un rooftop avec vue sur la Tour Eiffel. Autant de lieux extérieurs qui offrent aux occupants une multitude de postures et des alternatives d’espaces pour travailler autrement. Pour maximiser le bien-être des utilisateurs, Covivio proposera aussi dans l’immeuble une large gamme de services, notamment un hall d’accueil avec réception et conciergerie, un workcafé et business center avec des salles de réunion, un espace wellness avec douches et vestiaires, ainsi qu’un restaurant au 8ème étage avec vue panoramique, totalement modulable en espace de réception.

Faubourg Promotion lance un parc d’activité à Signes (83) 

Faubourg Promotion a fait l’acquisition d’un terrain de 8 ha, clos et sécurisé, à Signes (83) pour y développer un parc d’activité articulé autour de l’industrie automobile. Trois hectares seront utilisés pour développer un complexe de bâtiments d’activité, ainsi qu’un hôtel afin d’offrir un service d’accueil optimal. Les 5 ha de terrain restants, soit 20 000 m², seront proposés à l’acquisition à partir de 1 500 m² pour construire de nouvelles installations et participer à l’évolution du site. Les bâtiments d’activité A, B et C proposeront sur une surface de 4 000 m², 12 cellules allant de 319 m² à 433 m². Essentiellement destinés aux TPE et PME, ils seront proposés à la location ou à la vente et disposeront d’un accès privé et privilégié au circuit Paul Ricard. Pour permettre un meilleur développement des activités, le parc reçoit son propre hôtel 3 étoiles. L’établissement de 2 300 m² disposera de 90 chambres et d’une zone de restauration. Sequabat, concepteur et constructeur clé en main du Groupe IDEC, est en charge de la réalisation de l’ensemble du parc. Les travaux du bâtiment C ont été lancés en blanc le 17 mai et doivent se terminer fin novembre de cette année. Une fois l’aménagement du terrain terminé, les premiers coups de pelle ont été donnés pour le terrassement, avant que ne débute la réalisation des fondations à partir de juin.

Eiffage Construction va réaliser une résidence senior de 76 logements à Calais (62) 

Située quai de la Tamise à Calais (62), c’est ce nom qui a été choisi pour cette nouvelle résidence senior qui verra le jour au printemps 2023 et dont les travaux de construction débuteront en juin. Réalisée pour le promoteur Groupe Edouard Denis, c’est Terre d’Opale Habitat qui a acquis en VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement) cette opération dont la première pierre a été posée mi-mai. Le cabinet Abplusarchitecture a imaginé le projet en R+6 qui s’étend sur plus de 5 000 m² de surface pour accueillir les 76 logements de la résidence senior. D’extérieur, de nombreux balcons et bandeaux décoratifs sur la façade du boulevard sont présents, avec un rappel de l’architecture du Nord par les plaquettes briques présentes au niveau du rez-de-chaussée et sur le pignon.

Alban Castres

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 18 juin 2021

La veille urbaine du 18 juin 2021

Alderan acquiert un entrepôt logistique à Libercourt, Foncière Magellan acquiert, en VEFA, un ensemble mixte de 7 800 m² à Nantes, Gecina signe un con...

K. Habra (Ivanhoé Cambridge) : "L’immobilier durable a une place importante dans notre stratégie"

K. Habra (Ivanhoé Cambridge) : "L’immobilier durable a une place importante dans notre stratégie"

Karim Habra, fort d’une expérience importante dans le secteur de l’immobilier, a intégré Ivanhoé Cambridge en 2018 et fait de la neutralité carbone de...

La veille urbaine du 17 juin 2021

La veille urbaine du 17 juin 2021

Primonial REIM réalise l’acquisition en sale and leaseback de 7 établissements de santé en France auprès d’ELSAN pour 252 M€, la FPI et la SBA allient...

R. Vaspart (Mipim) : "La crise sanitaire a créé une nécessité de réinvention plus rapide"

R. Vaspart (Mipim) : "La crise sanitaire a créé une nécessité de réinvention plus rapide"

Première victime de la pandémie en mars 2020, le Marché international des professionnels de l'immobilier(Mipim) se tiendra du mardi 7 au mercredi 8 se...

La veille urbaine du 16 juin 2021

La veille urbaine du 16 juin 2021

La Société de la Tour Eiffel annonce la cession au Groupe Villa d’un immeuble situé à Chaville, Icade choisie pour restructurer deux sites hospitalier...

La veille urbaine du 15 juin 2021

La veille urbaine du 15 juin 2021

BE REAL Investment Management s'empare d'une résidence étudiante à Marseille, ICF Habitat Sud-Est Méditerranée acquiert 74 logements auprès de CDC Hab...

A. Gaudillère (Enerlis) : "La transformation énergétique n'aura lieu que si elle est imposée"

A. Gaudillère (Enerlis) : "La transformation énergétique n'aura lieu que si elle est imposée"

Concilier protection environnementale et croissance, ça marche. La preuve avec Enerlis dont le chiffre d'affaires 2020 atteint la barre des 80 million...

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

Emmanuel François, président de la Smart Building Alliance, nous donne son approche concernant l’évolution des bâtiments suite à la crise, tant du poi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte