La veille urbaine du 19 novembre 2020

Les transactions locatives XXL de P3 Logistic Parks et LaSalle IM en logistique, Extendam et Catella Hospitality Europe qui acquièrent le Holiday Inn Paris-Porte de Clichy, Bernard Mounier qui va prendre la tête de Bouygues Immobilier et Pascal Minault celle de Bouygues Construction… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 19 novembre 2020.

Les transactions locatives XXL de P3 Logistic Parks et LaSalle IM en logistique, Extendam et Catella Hospitality Europe qui acquièrent le Holiday Inn Paris-Porte de Clichy, Bernard Mounier qui va prendre la tête de Bouygues Immobilier et Pascal Minault celle de Bouygues Construction… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 19 novembre 2020.

L'EPAMSA désigne Espace Libre et Urban & Sens pour la maîtrise d'oeuvre urbaine des Hauts de Rangiport

(©Ludovic Delage)
Suite à la consultation de maîtrise d’œuvre urbaine lancée en juin dernier pour la ZAC des Hauts de Rangiport, la commission consultative d’attribution des marchés de l’EPAMSA a désigné l’équipe composée d’Espace libre, d’Urban & Sens et de Setu (bureau d’études VRD) pour poursuivre le développement de ce quartier mixte à dominante résidentielle situé à Gargenvill (78). À 45 kilomètres à l’ouest de Paris, le quartier s’étend sur 11,6 hectares. L’équipe sélectionnée aura pour mission de coordonner les prochains développements de cette ZAC : créer un quartier résidentiel avec une offre de logements diversifiée pour accompagner les parcours résidentiels, développer les équipements de proximité, valoriser les espaces publics végétalisés. Le lot I bis, qui compte 35 logements (2 330 m²) et une crèche d’une vingtaine de berceaux, est en cours de construction. La livraison est programmée au printemps prochain. En entrée de ZAC, les travaux du lot H viennent de débuter. Cet ensemble d’une soixantaine de logements (3 900 m²) sera livré au premier trimestre 2022.

Pitch Promotion et Eiffage Immobilier lancent la commercialisation du projet Joia Méridia

Pitch Promotion et Eiffage Immobilier ont annoncé le lancement commercial de deux premiers programmes immobiliers, Sola et Reva, du futur pôle urbain de Nice ÉcoVallée. La commercialisation du troisième immeuble du projet, Hana, ensemble pensé par l’architecte japonais Sou Fujimoto, sera présenté ultérieurement. Le quartier Joia Méridia offrira un cadre de vie hybride cumulant nature et ville, « pensé pour le bien-être des niçois grâce à une architecture élégante reliée à une démarche éco-responsable. » Cette réalisation s’inscrit dans le projet de technopole urbaine ÉcoCité et smartgrid développée par la Métropole Nice Côte d’Azur et l’EPA NICE ÉcoVallée. Joia Méridia est une opération qui intégrera des logements conventionnés, en locatif et en accession (sociale ou maîtrisée). Les deux immeubles, dont les chantiers débuteront en 2022 pour une livraison prévue fin 2024 seront présentés de manière 100 % digitale pour s’adapter à la crise sanitaire actuelle, en attendant que le « village Joia », espace de vente dédié à cette nouvelle centralité de l’Ouest niçois, puisse ouvrir ses portes.

P3 Logistic Parks loue la totalité d’une plateforme logistique à Saint Martin de Crau

P3 Logistic Parks a signé un bail pour un entrepôt à Saint Martin de Crau (13). Une opération conclue avec anticipation qui a permis de sécuriser l’occupation de cet immeuble avec l’entrée d’un locataire, sans vacance de location. Cette nouvelle plateforme logistique va permettre à cet utilisateur d’optimiser la distribution de ses produits au niveau national. LE bâtiment existant dont P3 Logistic Parks est propriétaire depuis 2007 est désormais occupé dans sa totalité, soit 18 871 m² depuis le 2 novembre 2020. Cette opération a été menée par BNP Paribas Real Estate, conseil tant de l’offreur P3 Logistic Parks que du preneur.

LaSalle IM commercialise 17 780 m² de la plate-forme S-One à Tigery

(©Studio Erick Saillet)
LaSalle vient de commercialiser, pour le compte d'Encore+, 17 780 m2 d'espaces de stockage et de bureaux au sein de S-One, à Joker Log, soit deux des quatre cellules composant cette plate-forme récemment livrée à Sénart (commune de Tigery). Joker Log, société de stockage et de conditionnement, s'est engagé dans le cadre d'un bail ferme de 9 ans qui prendra effet le 1er novembre 2020. Cette transaction s'est concrétisée grâce à la société spécialisée en immobilier industriel et logistique, EOL. LaSalle s'est également appuyé sur les conseils du cabinet Reed Smith. En façade de la Francilienne (N 104), la plateforme propose 35 554 m² de locaux de stockage avec des bureaux et des locaux d'accompagnement. Développée par JMG Partners, la plate-forme vise la certification BREEAM en niveau Very Good.

Extendam et Catella Hospitality Europe acquièrent le Holiday Inn Paris-Porte de Clichy

Extendam a fait l’acquisition du plus grand Holiday Inn de France aux côtés de Catella Hospitality Europe (CHE). Cette transaction murs et fonds de commerce sur le Holiday Inn Paris-Porte de Clichy a été opérée par Christie & Co. Situé près du Tribunal Judiciaire nouvellement construit dans le 17e arrondissement de Paris, le Holiday Inn Paris - Porte de Clichy est un hôtel d'affaires milieu de gamme de 262 chambres. Il a été acquis avec une correction de valeur liée à l’impact de la Covid-19. Catella Hospitality Europe exploitera l’hôtel sous franchise et entreprend ici sa première opération en France. « De conséquents leviers de création de valeur seront activés concomitamment au repositionnement de l’hôtel d’affaires 4*, porté notamment par l’amélioration constante du quartier Clichy-Batignolles », précise le communiqué de presse. Le vendeur était représenté par DS Avocats et Christie & Co. De leur côté, les acquéreurs étaient assistés par Herbert Smith Freehills, Mazars, Capstan, Delpha Conseil, Edge Avocats.

Ardian et Prelios arbitrent l’immeuble situé Via Colombo 80 à Rome

Ardian et Prelios SGR S.p.A. ont cédé un immeuble de bureaux situé Via Colombo 80 à Rome, dans le quartier de l'EUR, à Deka Immobilien GmbH. Ardian et Prelios ont acquis cet immeuble en 2017 avec l’objectif de repositionner complètement l’actif d'un point de vue commercial et technique. En janvier 2019, un plan de rénovation a été déployé, premettant au bien de bénéficier d'une double certification LEED et BREEAM. Avec un taux d'occupation de 90 %, la propriété est louée à un ensemble de sociétés locataires. Ardian et Prelios ont signé des baux à long terme avec PwC et Prelios qui ont tous deux confirmé déménager leur sièges sociaux romains à cet emplacement une fois la rénovation terminée.

Foncière Siscare signe un nouvel EHPAD en Espagne

(©Wikipedia - Les Martres-de-Veyre [CC BY-SA 4.0])
Foncière Siscare, société foncière française strictement dédiée à l’immobilier de la dépendance et de la petite enfance, poursuit sa croissance en Espagne en collaboration avec le groupe Emera par le biais de l’acquisition d’un nouvel EHPAD. MoZaïC Asset Management a assuré un rôle de conseil immobilier et financier dans cette opération. L’opération financière s’est réalisée avec le concours du cabinet d’avocats M&B Abogados. MoZaïC AM assure la gestion des biens immobiliers de Foncière Siscare en Italie ainsi qu’en Allemagne. Cette acquisition marque la dixième réalisation de MoZaïC AM pour le compte de Foncière Siscare, dont la quattrième en Espagne, représentant plus de 100 M€ d’actifs gérés par MoZaïC AM pour le compte de Foncière Siscare.

AREP dévoile sa nouvelle organisation

Raphaël Ménard (©Maxime Huriez)
Première agence d’architecture de France, AREP fait évoluer son organisation pour répondre aux enjeux stratégiques et environnementaux fixés par son président, Raphaël Ménard. Elle s’articule désormais autour de quatre types de directions dont les deux premiers incarnent le tournant voulu par la présidence : les directions clients qui « démultiplient les capacités de développement, tout en animant leur portefeuille clients existant, par typologie et par région » ; et les directions métiers qui « affirment les expertises, développent des offres innovantes et interdisciplinaires, et transforment les pratiques à l’aune de l’ambition environnementale du groupe. » Quant aux directions support et coordination, elles apportent le conseil nécessaire au groupe dans les périmètres qui sont les leurs et en assurent la mise en œuvre. Par ailleurs, AREP renouvelle son équipe de direction et y accueille de nouveaux membres afin de renforcer son ambition stratégique et d'amplifier sa dynamique collective. En plus du président du directoire, cette nouvelle équipe se compose désormais de 15 membres Philippe Bihouix (directeur general / Asie) ; Fabienne Couvert (clients gares franciliennes / architecture) ; Fabrice Devoti (clients gares parisiennes / performance) ; Simon Bergounioux (clients publics-privés industriels / clients gares régionales) ; Madeleine Masse (clients publics-privés Île-de-France / territoires) ; Céline Portaz (clients publics-privés régions) ; Dominique Girard (clients publics-privés internationaux) ; Isabelle Le Saux (design) ; Hervé Botté (ingénierie / conseil et programmation / systèmes d‘information) ; Emilie Hergott (environnement et numérique) ; Elise Dageons (management projets AMO) ; Donatien Frobert (pilotage stratégique) ; Laurence Saquer (communication) ; Pauline de Charentenay (finances) ; Alexandre Bouvresse (ressources humaines RSE et vie de l‘entreprise).

Décret tertiaire : La Française REM signe un partenariat avec Nexity et Deepki

Dans le cadre du décret tertiaire, La Française Real Estate Managers (REM) a signé un partenariat tripartite avec Nexity, via sa filiale de property management, et la société Deepki pour établir la stratégie et le suivi de collecte des données énergétiques des immeubles portant sur un portefeuille de 234 actifs. « Cette mission constitue une première étape dans notre stratégie ESG et notamment son volet énergétique, explique Thierry Molton, directeur des actifs immobilier d'entreprise chez La Française REM. Avec près de 2,1 millions de m², 465 lignes d’actifs immobiliers et 2 500 locataires concernés par le décret tertiaire, nous avions besoin de nous entourer de partenaires fiables, reconnus pour leur expertise dans la collecte de la data et disposant d’une bonne compréhension des problématiques techniques de nos sites. » Marie Zaiter, directrice générale de Nexity Property Management, ajoute : « Cette nouvelle collaboration démontre que la transformation du métier de property manager est effective et que notre proposition de valeur a évolué. Face à une telle mutation, Nexity propose désormais à ses clients des missions de conseil sur les enjeux énergétiques et stratégiques liés aux bâtiments. » Vincent Bryant, CEO et co-fondateur de Deepki, conclut : « Ce partenariat autour du décret tertiaire témoigne de deux transformations profondes du secteur immobilier : l’importance croissante de l’ESG dans les stratégies immobilières et la nécessité de collecter des données de qualité pour mener à bien ces stratégies. Les acteurs historiques de ce marché innovent et se transforment pour y faire face et nous sommes heureux d’accompagner ce mouvement. »

Oreima lève 215 M€ pour son fonds Oreima IV

Oreima vient de clôturer une levée de fonds auprès d’investisseurs institutionnels européens pour un montant de 215 M€ pour son fonds Oreima IV. Avec ce montant de fonds propres, Oreima pourra investir, en recourant à un effet de levier de 50 %, environ 400 M€ dans des immeubles principalement de bureaux ou mixtes (avec une partie de résidentiel), et dans les travaux de rénovation associés, à Paris ou dans des métropoles régionales. Fidèle à sa stratégie d’investissement, Oreima investira dans des biens loués ou à rénover, avec l’objectif de les valoriser sur le long terme. Le fonds poursuit sa levée de capitaux et vise 300 M€ de fonds propres fin 2021. « Notre ambition est de poursuivre un plan volontaire d’investissement en sélectionnant des biens de qualité et en les modernisant dans le respect de l’histoire propre à chaque site et de l’environnement, précise Brigitte Sagnes Dupont, présidente d’Oreima. Nous nous réjouissons de pouvoir ainsi contribuer activement au soutien de l’économie dans le contexte de crise que notre pays et le monde traversent. »

Alvarium et Osesam s’associent pour lancer une plate-forme d’investissement immobilier

Alvarium Investments s’associe à Osesam pour créer une plate-forme dédiée aux investissements et à la gestion d’actifs immobiliers sur le marché français, pour son compte propre ainsi que pour le compte d’investisseurs privés ou institutionnels. L’objectif pour Alvarium Investments est d’investir plus de 100 M€ par an sur le marché immobilier français. « L’immobilier représente 50% des actifs d’Alvarium dans le monde, soit 9 Mds$, explique Cédric Lamielle, responsable du bureau parisien d’Alvarium. En France, notre fourchette d’investissement sera de l’ordre de 5 à 50 M€ par projet, hors effet de levier. » Alvarium, un multi-family office indépendant, est implanté en France depuis mars 2019 et compte une vingtaine de professionnels au sein de son bureau parisien. Le groupe dispose de 14 bureaux à travers le monde et supervise plus de 18 Md$ d’actifs pour le compte de particuliers, de familles, d’organismes de bienfaisance, de fondations, d’institutions et d’Etats souverains. Osesam, qui intervient comme operating partner, a été fondé par Alain Hortion et Stéphane Pesic, deux professionnels du secteur, qui ont passé ces douze dernières années à la direction des investissements immobiliers de Groupe Arnault-LVMH. La stratégie d'investissement d’Osesam se concentre sur le développement/redéveloppement d’ensembles immobiliers de bureaux, commerces, résidentiels, hôteliers sur Paris et sa région ainsi que dans les grandes agglomérations françaises. « Elle se fonde sur trois valeurs clés : l’innovation, la responsabilité et la discipline », selon le communiqué de presse. Jonathan Elkington, responsable des co-investissements immobiliers chez Alvarium, conclut : « Notre partenariat avec Osesam en est le dernier développement, renforçant nos capacités d'investissement sur le marché immobilier français.

DL Software renforce Egide Informatique avec l'acquisition de la startup Wipimo

Créée en 2015, Wipimo est une startup du secteur de l'immobilier proposant une gamme de logiciels full Web à destination des gestionnaires de parcs. Elle compte plus de 250 clients, notamment des agences de réseaux nationaux tels que ORPI, Guy Hoquet et Century 21. Wipimo affiche une progression de 50 % de son chiffre d'affaires chaque année depuis sa création. Créé en 1986, Egide Informatique est acteur des ERP dédiés aux structures gérant des portefeuilles de gestion immobilière pour le tertiaire, le résidentiel et les bailleurs sociaux. Ce rachat doit permettre « de répondre plus efficacement aux nouveaux usages de la profession immobilière en contribuant à une démocratisation de la digitalisation du secteur. » En décembre 2019, DL Software étendait son activité au marché de l'immobilier avec l'acquisition d'Egide Informatique et sa filiale Vestalink. Avec ce rachat, Wipimo devient la deuxième filiale d'Egide Informatique.

Bernard Mounier va prendre la tête de Bouygues Immobilier, Pascal Minault celle de Bouygues Construction

Bernard Mounier (à gauche) et Pascal Minault (©D.R.)
Bernard Mounier, actuel directeur général délégué de Bouygues Construction, en charge de Bouygues Bâtiment France Europe, rejoindra Bouygues Immobilier le 7 décembre 2020 aux côtés de Pascal Minault, afin de se préparer à lui succéder. Le conseil d’administration de Bouygues Immobilier se réunira le moment venu pour nommer Bernard Mounier président à compter du 1er mars 2021. Le 1er avril 2021, Pascal Minault, actuel président de Bouygues Immobilier, rejoindra Bouygues Construction aux côtés de Philippe Bonnave afin de se préparer à lui succéder au poste de président-directeur général. Il sera proposé au conseil d’administration de Bouygues Construction la nomination de Pascal Minault comme directeur général au 1er Juillet 2021, puis comme président-directeur général au conseil d’administration du mois d’août 2021. Bernard Mounier, 61 ans, a rejoint le groupe Bouygues en 1983 comme conducteur de travaux. Il exerce en Ile-de-France différentes responsabilités de production et de direction au sein de Bouygues Construction, pour être nommé en 2015 président de Bouygues Bâtiment Ile de France. Depuis le 1er septembre 2018, il est directeur général délégué de Bouygues Construction en charge de Bouygues Bâtiment France Europe ainsi que de la politique achats. Il est membre du comité exécutif de Bouygues Construction. Pascal Minault, 57 ans, diplômé de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et du Collège des Ingénieurs a rejoint le groupe Bouygues en 1986. Il y a acquis une expérience dans les travaux publics, le bâtiment et le développement immobilier, en France et à l’international où il a été basé plus de 15 ans (Hong-Kong, Royaume-Uni, Suisse). En 2015, il est nommé directeur général de Bouygues Entreprises France Europe et pilote les activités bâtiment et développement immobilier en Région France et en Europe (Royaume-Uni excepté). Pascal Minault est président de Bouygues Immobilier depuis février 2019.

Stéphane Vatinel, nommé président de Sinny&Ooko, promeut Julien Delcey au poste de DG

Stéphane Vatinel (à gauche) et Julien Delcey
Stephane Vatinel, fondateur de Sinny&Ooko, a porté la croissance interne du groupe en créant le Campus des Tiers-lieux, le département de conseil & développement et la Cité Fertile, suite à l’attribution, par SNCF Immobilier, du droit d’exploitation de l’ancienne gare de marchandise SNCF de Pantin. En tant que président, il pilote le développement de Sinny&Ooko pour accélérer la mission d'essaimage de tiers-lieux culturels dans tous les territoires. Julien Delcey, 38 ans, intègre Sinny&Ooko en 2010, comme administrateur, puis directeur d’exploitation de la Machine du Moulin Rouge. Il devient directeur financier de Sinny&Ooko en 2016. En tant que Directeur Général, il se dédiera à la gestion de Sinny&Ooko. Il aura notamment pour mission de finaliser la mise en conformité de la société avec son statut ESUS en cours d’agrément.

Le MAPIC Digital live rassemble plus de 2 300 décideurs

Nathalie Depetro (©Reed Midem)
Les deux jours du MAPIC Digital live les 17 et 18 novembre ont rassemblé plus de 2 300 décideurs internationaux de l’immobilier commercial, du commerce et du loisir. La plateforme de mise en relation a enregistré 1 272 réunions virtuelles organisées entre professionnels. Côté conférences, les 25 sessions live ont donné la parole à 114 conférenciers et ont réuni entre 150 et 460 auditeurs par session qui ont pu participé aux débats en posant des questions via l’outil digital. « Toutes les parties prenantes s’accordent à dire que le secteur de l’immobilier et du commerce connaît une forte accélération de sa transformation en lieux de vie et d’expériences, commente Nathalie Depetro, directrice du MAPIC. Il est essentiel de mettre en place une solide collaboration entre public et privé pour définir la communauté des usages de demain sur les territoires. » Et Francesco Pupillo, directeur de LeisurUp, l’événement dédié au loisir créé par le MAPIC, ajoute : « L’industrie du commerce et du loisir a démontré à maintes reprises par le passé sa résilience et il ne fait aucun doute qu’une fois la crise sanitaire terminée, les clients reviendront avec enthousiasme dans les espaces physiques. Le rebond spectaculaire qu’a connu le secteur cet été en est la preuve. Le commerce reviendra sublimé grâce à des expériences plus intenses et renforcé par l’intégration du digital à tous les niveaux ».

Les assouplissements pour les syndics et AG de copropriétés prolongés

Afin de faciliter la tenue des assemblées générales de copropriétés et l’activité des syndics en période de crise sanitaire, a été présentée hier en Conseil des ministres une ordonnance prévoyant l’adaptation et la prolongation des aménagements qui avaient été instaurés à l’occasion du premier confinement. Celle-ci prévoit la prolongation jusqu’au 1er avril 2021 des assouplissements destinés à faciliter la tenue dématérialisée des assemblées générales de copropriétaires : visioconférence et vote par correspondance, ou vote par correspondance exclusivement, assouplissement du plafond des délégations de vote que peut recevoir un copropriétaire en assemblée générale. Elle permet également la prolongation automatique des contrats de syndic et des mandats des membres des conseils syndicaux qui expirent entre le 29 octobre 2020 et le 31 décembre 2020, jusqu'à la prise d'effet des contrats des syndics et des mandats des membres des conseils syndicaux désignés par la prochaine assemblée générale des copropriétaires qui devra intervenir au plus tard le 31 janvier 2021. Enfin, elles ouvrent la possibilité pour les syndics de convertir les assemblées générales de copropriétaires qui devaient se tenir par présence physique pendant la période de confinement, en une prise de décisions par le moyen exclusif du vote par correspondance, tout en assurant un délai suffisant pour l’exercice effectif de leurs droits par les copropriétaires.

Nouveau système de signalisation pour les RER B et D

La Commission permanente de la Région Île-de-France, réunie hier, a adopté un rapport portant sur le système Nexteo, un dispositif complet de signalisation et de contrôle des circulations, qui doit être déployé sur les lignes des RER B et D. Ces deux lignes sont en effet empruntées chaque jour par 1,65 million de voyageurs, ce qui représente 30% du trafic Transilien et RER cumulé, et connaissent des difficultés importantes liées notamment à « une forte croissance du trafic et à un sous-investissement chronique depuis plusieurs décennies ». Associé à l'arrivée du nouveau matériel roulant sur les RER B et D en 2025, ce dispositif commun aux deux entreprises devrait permettre de répondre aux enjeux d'exploitation du tunnel commun RER B et D entre Châtelet et la Gare du Nord : l’objectif est d’améliorer la régularité et de permettre une meilleure gestion des situations perturbées. L'adoption de ce rapport va permettre, selon la région, de lancer avant la fin de l'année 2020 le marché Nexteo et de signer un protocole de financement avec l'Etat pour couvrir cette opération qui va s'étaler sur plusieurs années.

Par François PerrigaultBoris Beltran et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confinement

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confineme...

Métamorphosé par la pandémie, le monde du travail se réinvente avec la mise en place massive du télétravail. De cette pratique découle un abandon part...

La veille urbaine du 2 décembre 2020

La veille urbaine du 2 décembre 2020

WeWork qui ouvre un nouvel espace au 7 rue de Madrid à Paris 8e, Géraldine Ajax qui prend la direction de la marque du groupe Quartus, les pertes de l...

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Face au Covid-19, les aides d’État au soutien du secteur de l’énergie

Face au Covid-19, les aides d’État au soutien du secteur de l’énergie

En principe prohibées, les aides d’État sont aujourd’hui largement mobilisées par la France. Ces aides visent tant à remédier aux perturbations graves...

Contrats administratifs : la fin anticipée à l’initiative de l’acheteur public

Contrats administratifs : la fin anticipée à l’initiative de l’acheteur public

Dans deux arrêts rendus cet été, le Conseil d’État vient préciser le régime de la fin anticipée des contrats publics, frappés d’irrégularité, ou concl...

Le Bail réel solidaire ou la promesse d’un dispositif anti-spéculatif enfin efficient ?

Le Bail réel solidaire ou la promesse d’un dispositif anti-spéculatif enfin efficient ?

Mis en place par l’ordonnance numéro 2016-985 du 20 juillet 2016, conformément à la loi Croissance 2015-990 du 6 août 2015 (ou « loi Macron »), le Bai...

Quelle procédure pour transférer une convention d’occupation du domaine public ?

Quelle procédure pour transférer une convention d’occupation du domaine public ?

L’ordonnance du 19 avril 2017 sur la propriété des personnes publiques n’a pas traité du transfert d’un titre d’occupation du domaine public. S’il ne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte