La veille urbaine du 16 novembre 2020

Argan qui vend 3 plateformes logistiques à Groupama Gan REIM, Carmila qui lance une offre de rachat sur certaines de ses obligations, des nouveaux DRH pour Klépierre et BNP Paribas Real Estate… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 16 novembre 2020.

Argan qui vend 3 plateformes logistiques à Groupama Gan REIM, Carmila qui lance une offre de rachat sur certaines de ses obligations, des nouveaux DRH pour Klépierre et BNP Paribas Real Estate… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 16 novembre 2020.

L’UMIH demande la même dérogation que la restauration collective

L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) Nationale a engagé un recours contre le décret du 29 octobre 2020 qui ferme les restaurants et débits de boissons de « type N » tout en autorisant la restauration collective. Ce recours s’appuie, notamment, « sur la rupture du principe d’égalité entre les établissements concernés. » « La fermeture administrative de nos restaurants et bars s’appuie sur des raisons sanitaires, or aucune donnée chiffrée ne permet de justifier que les cas de contamination ont été plus nombreux dans ces établissements de type N que dans la restauration collective, précise l’union. Car les restaurateurs traditionnels et les bars appliquent, depuis leur première réouverture en juin 2020, les mêmes protocoles sanitaires stricts appliqués par la restauration collective, et ce dans le but d’assurer la sécurité sanitaire des salariés et des clients. A la demande de la profession, ces protocoles ont même été renforcés en septembre 2020. » Les avocats Olivier Chambord et Fabrice Delavoye du cabinet DGD Avocats ont prévu de finaliser le recours avant le 20 novembre prochain. Ce recours est fait conjointement avec UMIH Nouvelle Aquitaine et UMIH Gironde.

Studia va s'installer à Cap Horizon

(© Tangram et Kern & Associés)
Nexity a annoncé aujourd’hui la signature avec Studia, groupe expert dans la transformation numérique et la valorisation des données complexes, le Befa d’un immeuble de bureau en R+2, structure bois de plus de 2 000 mètres carrés au sein de Cap Horizon, vaste opération de renouvellement urbain à Vitrolles (13). Au global, l’opération Nexity, développée avec le concours des agences d’architectures Tangram et Kern & Associés, est un parc de plus de 15 000 mètres carrés conçu dans une démarche bas carbone, comprenant trois bâtiments de bureaux, trois immeubles mixtes, ainsi qu’un ensemble dédié à de la petite activité, qui seront livrés par le groupe. Cet ensemble, qui constitue la plus importante en structure bois de la région, est labélisé Bâtiments Durables Méditerranéens (BDM) et s’inscrit dans les démarches initiées par le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone).

Argan vend 3 plateformes logistiques à Groupama Gan REIM

Argan a cédé à l’OPPCI Groupama Gan Logistics, géré par Groupama Gan REIM, un portefeuille de trois plateformes logistiques totalisant une surface de plus de 50 000 m². Deux des plateformes logistiques cédées sont situées en région parisienne, à proximité de Meaux (77), la troisième étant située à Lille (59). L’ensemble du portefeuille est entièrement loué auprès de trois locataires (Barré, Daher et Sysco France), avec une durée ferme résiduelle des baux d’environ 5,4 ans, et pour un montant de loyer annuel global de 2,5 M€ hors taxes et hors charges. Le cash généré par cette opération d’arbitrage sera affecté au financement de la stratégie de développement et d’investissement de la société Argan. L'investissement de Groupama Gan REIM dépasse 50,2 M€ (droits inclus). Pour cette transaction, l’acquéreur a été conseillé par l’étude notariale Screeb Notaires, le cabinet Baker McKenzie pour les aspects juridiques, ainsi que les sociétés Setim et Etyo pour les aspects techniques.

Sofidy Pierre Europe signe l’immeuble Triptyk à Lyon

Sofidy a acquis, pour le compte des épargnants de l’OPCI Grand Public Sofidy Pierre Europe, l’immeuble Triptyk à Lyon (69) auprès de l’opérateur Adamia. L’ensemble est situé rue Saint Romain, dans le quartier de Monplaisir, dans le 8e arrondissement. Il fait partie d’un ensemble de deux bâtiments mitoyens. Les lots de copropriété, objets de la vente, totalisent 3 830 m². L’immeuble est occupé par deux locataires, Merck et l’école de commerce Burgundy Business School (anciennement ESC Dijon). Les baux en place offrent une durée ferme de 6 et 9 ans pour cette nouvelle acquisition de 8,9 M€, acte en main. « Cette acquisition permet d’offrir un rapport situation/loyer intéressant ainsi qu’un niveau de rendement net de 5,7 % sur loyer immédiat, à l’acquisition ; ce qui est particulièrement compétitif sur le marché lyonnais », analyse Olivier Loussouarn, directeur des investissements chez Sofidy.

Société Générale Assurances devient l’unique propriétaire du Crystal Park au Luxembourg

AG Real Estate et Société Générale Assurances ont finalisé la vente du solde des actions de la société B.G.1., détentrice de l’immeuble « Crystal Park ». Ce développement de bureaux est situé sur le lieu-dit « la Cloche d’Or » au Grand-Duché de Luxembourg. Le Crystal Park est un bâtiment de 30 000 m² développé par AG Real Estate afin d’y abriter le siège social de PwC Luxembourg, unique occupant de l’immeuble. Le projet built-to suit, certifié BREEAM Excellent, fut livré fin 2014. L’immeuble est organisé sur six étages avec, au rez-de-chaussée, un atrium, des lieux d'accueil pour externes ainsi que la PwC Academy et différents points de restauration. Les étages sont réservés aux bureaux et aux open-spaces. L’immeuble comprend également un auditorium, une salle de sport et de fitness ainsi que des parkings sur deux niveaux. AG Real Estate avait entamé en janvier 2017 un partenariat avec Société Générale Assurances en l’introduisant dans l’actionnariat de la société B.G.1., à hauteur de 50 %. AG Real Estate avait continué à assumer l’asset et le fund management depuis et continuera à exercer cette fonction dans un premier temps. « Les conditions de marché actuelles ont entraîné des ajustements de la stratégie de l’actionnaire d’AG Real Estate, précipitant la vente du solde des actions de la société B.G.1. à Société Générale Assurances », précise le communiqué de presse. Dans le cadre de cette opération, AG Real Estate a bénéficié des conseils de Dentons Luxembourg et Société Générale Assurances des conseils de Treex pour la partie technique, Linklaters en tant que conseiller juridique et fiscal et Mazars pour la partie financière.

GIC et Melcombe créent une joint-venture dédiée aux actifs logistiques urbaines

GIC, le fonds souverain de Singapour, et Melcombe Partners, un gestionnaire d’investissement en logistique urbaine européenne, ont créé une joint-venture. La nouvelle entreprise va acquérir et développer des centres de distribution du dernier kilomètre et des actifs de logistique urbaine situés dans les principales villes-portes d'Europe, en mettant l'accent sur le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Espagne et les Pays-Bas. Melcombe identifiera les opportunités, exploitera et gérera les actifs.

REI Habitat lance un fonds pour soutenir la filière bois

(L’Hester, Rosny-sous-Bois – © Sergio Grazia)
Promoteur spécialisé dans la construction bois, REI Habitat a obtenu en septembre dernier la certification PEFC pour sa chaîne de contrôle, ainsi que la labellisation “Bois de France”. À cette occasion et pour accompagner les autres acteurs de la filière dans cette démarche engagée, REI Habitat lance un fonds de co-développement doté de 250 000 euros destiné à soutenir les entreprises de la deuxième transformation du bois dans leur démarche de certification PEFC et de labellisation Bois de France, et à financer leur approvisionnement local en cas de tension sur le marché. À travers ce fonds de co-développement de filière, REI Habitat souhaite « soutenir les acteurs de l’amont forestier et garantir l’usage du bois français, notamment en finançant les approvisionnements de constructeurs en cas de tension sur le marché local, et en mettant en place des flux de trésorerie adaptés à la préfabrication et aux besoins des entreprises de construction bois françaises ».

Carmila lance une offre de rachat sur ses obligations à échéance septembre 2023 et septembre 2024

Carmila a annoncé le lancement d’une offre de rachat de 300 M€, montant pouvant être révisé à la discrétion de Carmila, sur ses emprunts obligataires à échéance du 18 septembre 2023 dont le montant résiduel est de 600 M€ et le 16 septembre 2024 dont le montant résiduel est de 587,8 M€ et annoncé son intention d’émettre un nouvel emprunt obligataire d’un montant de 300 M€ à l’issue de cette offre de rachat. L’objectif de cette opération pour Carmila est « d’optimiser ses échéances obligataires en rachetant des emprunts obligataires à échéance plus courte pour émettre à plus long terme ; de limiter l’excès de trésorerie généré par l’opération et de maîtriser le coût de financement. » La nouvelle émission sera lancée « si la participation à l’offre de rachat est jugée satisfaisante par Carmila et si les conditions de marché sont satisfaisantes. »

Apsys réalise une émission obligataire verte de 25,52 M€

Apsys a réalisé sa première émission obligataire « verte » de type Euro Private Placement « Euro PP » pour un montant de 25,52 M€. Ces obligations sont cotées sur le marché Access d’Euronext Paris. Apsys a été accompagné dans cette opération par Banque Palatine et Invest Securities en tant que co-arrangeurs et par Crédit Agricole CIB en tant que conseil en structuration de l’émission obligataire verte. Le cabinet De Pardieu Brocas Maffei a été le conseil juridique de l’émetteur. Le cabinet Gide Loyrette Nouel a été le conseil juridique des arrangeurs. Vigeo Eiris a délivré une seconde opinion sur le cadre (Green Bond Framework) dans lequel s’inscrit cette transaction. Bopro a accompagné Apsys dans la structuration de sa stratégie RSE. « Cette émission de Green Bonds s’inscrit à double titre dans la stratégie d’Apsys : une stratégie de financement qui vise à garantir une position de liquidité saine tout en allongeant la maturité moyenne de sa dette ; une stratégie RSE volontariste orientée notamment sur la résilience urbaine et le développement économique local, déclare Maurice Bansay, président fondateur d’Apsys. La confiance des souscripteurs conforte Apsys dans sa stratégie de développeur-investisseur de projets mixtes ambitieux et novateurs sur ses marchés français et polonais. »

La SCPI Foncière des Praticiens adopte le statut de fonds de partage

La SCPI Foncière des Praticiens, dédiée à l’immobilier de santé, gérée par Foncière Magellan, a adopté le statut de fonds de partage. Tout porteur de parts de la SCPI Foncière des Praticiens peut désormais assortir son épargne immobilière d’une dimension philanthropique, et choisir de transférer une partie de ses revenus SCPI, sous forme de dons, à 3 associations et fondations intervenant dans le domaine de la santé et de la tutelle. « Fort de nos convictions sur le secteur de l’immobilier de la santé, nous avons souhaité renforcer la dimension sociale de la SCPI Foncière des Praticiens avec l’adoption de ce statut de fonds de partage, souligne Steven Perron, président de Foncière Magellan. Nous sommes fiers de proposer un véhicule d’investissement avec une vocation solidaire et d’apporter ainsi notre soutien à la fondation ARSEP, l’association France Tutelle et l’Institut Vivalto Santé. » Grâce au statut de fonds de partage, les associés de la SCPI Foncière des Praticiens peuvent demander s’il le souhaite, le prélèvement de 10 % à 30 % des revenus perçus chaque trimestre pour soutenir trois associations et fondations sélectionnées par Foncière Magellan. Afin d’accompagner cette démarche, aux côtés des épargnants et dans le prolongement de sa politique de mécénat, Foncière Magellan s’engage également à reverser 20 % de sa commission de gestion annuelle SCPI à ces trois associations.

MyCarSpot lève 1,2 M€

MyCarSpot, startup montpelliéraine qui a développé une application mobile professionnelle pour gérer les principaux espaces partagés de l'entreprise (parking, bureaux et restaurants d'entreprise), vient de réaliser une levée d'1,2 M€ menée par Irdi Soridec Gestion. Un pool bancaire mené par BPI complète l'apport en capital de 700 K€ d'Irdi Soridec. Cette levée de fonds est vouée à étendre la présence de MyCarSpot à l'international, renforcer son équipe commerciale et poursuivre la recherche et le développement. Lancée en 2018 par Stéphane Seigneurin et Alexandre Michel, la solution a séduit de grands comptes tels que Nestlé, Merck, Lagardère, La Mutuelle Générale, JC Decaux, Lavazza ou encore Onet. « Elle fait gagner chaque jour 30 % d'espace à ses clients », selon le communiqué de presse. Déjà présente en Suisse, Italie, Espagne, Royaume-Uni, la société occitane veut accélérer sa pénétration en France et s'étendre à l'ensemble de l'Union Européenne. MyCarSpot prévoit de renforcer son équipe commerciale et technique, et annonce une dizaine de recrutements en 2021 pour effet immédiat : développeurs, customer service, web marketing, commerciaux. Parallèlement, dans une logique d'amélioration constante du logiciel et de la gestion de projets clients, MyCarSpot affectera une partie de cette levée de fonds au développement de nouvelles fonctionnalités, à l'ergonomie et à la traduction des interfaces (déjà disponibles en français, anglais, espagnol, italien et néerlandais).

Enky lance son offre d'ameublement dédiée au télétravail

Enky, startup qui entend repenser l'ameublement avec son service d'abonnement de mobilier éco responsable à destination des entreprises, a lancé une offre destinée à équiper les télétravailleurs. « A partir de 39 euros par mois, il est désormais possible de s'équiper avec des meubles de qualité (fabriqués en Europe, durables et solides), détaille le communiqué de presse. Bureau, chaise de bureau, ou encore lampe, cette offre permet de choisir son mobilier en ligne et de le recevoir directement chez soi, installé par des professionnels. Cette offre est dédiée tant aux particuliers qu'aux entreprises qui souhaitent équiper les collaborateurs à domicile. » The Family a notamment choisi Enky pour équiper l'ensemble de ses salariés « afin de leur permettre de travailler confortablement depuis chez eux. »

Dov Boaziz intègre l’équipe Agarim en tant que directeur des investissements

Agarim, société spécialisée dans les opérations en démembrement, a annoncé l’arrivée de Dov Boaziz au poste de directeur des investissements pour prendre en charge le développement et le montage des opérations en usufruit locatif dans l’immobilier existant mais également en VEFA sur l’ensemble du territoire. Diplômé de l’ICH Paris, Dov Boaziz, 34 ans, débute sa carrière en 2006 en tant que consultant. En 2010, il intègre un cabinet indépendant en tant qu’expert en estimations immobilières. En 2012, il rejoint le groupe BNP Paribas Real Estate en qualité de chargé d’études, puis responsable du développement commercial et consultant sénior (vente en bloc) où, durant 8 ans, il a notamment développé une clientèle d’institutionnels, de foncières, d’opérateurs sociaux, de marchands de biens et de family offices. Dov Boaziz est également membre de la RICS - Chartered Surveyor et enseignant à l’ICH Paris.

Klépierre nomme Cécile Presta DRH et Magali Fernandes directrice juridique du groupe

Magali Fernandes (à gauche) et Cécile Presta
Klépierre a nommé Cécile Presta en tant que directrice des ressources humaines et Magali Fernandes en tant que directrice juridique du groupe. Cécile Presta a exploré l’ensemble les métiers des ressources humaines dans le conseil puis l’industrie avant de rejoindre Coca Cola European Partners où, pendant 6 ans, elle a occupé plusieurs postes, notamment celui de directrice du talent management pour la France. Plus récemment, elle occupait la fonction de DRH des sièges du groupe Lafarge Holcim. Magali Fernandes a plus de 15 ans d’expérience en tant qu’avocate au sein des cabinets White & Case puis Herbert Smith Freehills. Spécialisée en droit et gouvernance des sociétés, en fusions-acquisitions et en droit boursier, elle a conseillé des entreprises dans les secteurs immobilier et réglementé notamment, pour des transactions françaises et internationales.

Bertrand Sannier devient directeur des ressources humaines chez BNP Paribas Real Estate

Bertrand Sannier, 39 ans, succèdera à Anne du Manoir, qui rejoint BNP Paribas Cardif, au poste de DRH à compter du 1er janvier 2021. Il sera à ce titre membre du comité exécutif de BNP Paribas Real Estate. Diplômé de la Toulouse Business School en 2004, Bertrand Sannier débute sa carrière chez l’éditeur de logiciels Sage en 2005, en tant que responsable du recrutement puis responsable RH. Il rejoint BNP Paribas Real Estate en 2011 en tant que HR Business Partner pour la ligne de métier property management, puis pour la transaction, avant d’être nommé DRH adjoint France en 2015 et DRH France en 2017. Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paribas Real Estate, commente : « J’ai pleinement confiance dans les qualités de Bertrand pour poursuivre et accélérer la mise en œuvre de notre stratégie RH et accompagner notre entreprise dans les multiples transformations qui l’attendent et assurer notre future performance collective. Le board et moi-même tenons également à remercier chaleureusement Anne qui a su insuffler, au cours des dernières années, cette dynamique RH fidèle à nos valeurs humaines et notre culture d’entreprise. »

Michel Fournier élu président de l’AMRF

(©Nick Youngson - Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])
Les délégués départementaux des 79 associations départementales de maires ruraux ont élu un nouveau conseil d’administration. A l’issue de cette assemblée, le bureau, composé de 13 maires a élu le nouveau président Michel Fournier. Conseiller municipal en 1983 puis maire de Les Voivres (Vosges) à partir de 1989 ; président de l'ex-communauté de communes du Val de Vôge en 2007 puis vice-président de la communauté d’agglomération d’Epinal depuis 2017 (après fusion) en charge de la cohésion territoriale, de la ruralité et des services mutualisés ; fondateur et président de l’Association des maires ruraux des Vosges, il a été secrétaire général puis premier vice-président de l’Association des maires ruraux de France depuis 1993.

Première réunion pour l’observatoire des loyers impayés et charges

Annoncé le 6 novembre dernier, l’Observatoire des impayés de loyers et de charges a été réuni pour la première fois ce jour par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement. L’objectif de l’Observatoire est de disposer de données chiffrées sur les situations d’impayés de loyers pour mieux agir et protéger les personnes en situation de précarité. Ces données seront consolidées chaque mois par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL) en lien avec l’Agence Nationale d’Information sur le Logement (ANIL). A l’issue d’un travail commun de partage et d’analyse des données, l’Observatoire les rendra publiques. Il permettra non seulement de mesurer le phénomène mais aussi de s’assurer des réponses qui peuvent être apportées aux foyers concernés. Ces actions s’articuleront avec celles préconisées par la mission de Nicolas Démoulin, membre de cet observatoire, dont le rapport sera remis au Premier ministre d’ici la fin de l’année.

M&G lance un fonds d’impacts actions pour répondre au changement climatique

M&G Investments annonce aujourd'hui le lancement d’une stratégie actions affichant un double objectif : investir dans des entreprises qui proposent des solutions permettant de lutter contre le changement climatique tout en cherchant à générer des performances attractives. Le fonds M&G (Lux) Climate Solutions Fund, géré par Randeep Somel, est un portefeuille concentré composé d’environ 30 entreprises réparties en trois domaines d’impact principaux : les énergies propres, les technologies vertes et la promotion de l’économie circulaire. En parallèle, M&G publiera chaque une analyse de l’impact net positif de chaque entreprise sur le climat et de l’alignement de son chiffre d’affaire sur les Objectifs de Développement Durable des Nations unies, dont le Fonds a adopté le dispositif.  Les entreprises susceptibles d’être intégrées dans le portefeuille sont les suivantes : « les entreprises pionnières, les entreprises facilitatrices, et les entreprises leaders ».

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 4 décembre 2020

La veille urbaine du 4 décembre 2020

Les fédérations du commerce qui dénoncent la décision de reporter les soldes, Pierre Ducret qui succède à Gilbert Emont à la direction de l’Institut P...

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Un mois après l’annonce de son départ de Paref, Antoine Onfray a pris les fonctions de CFO Group chez Tikehau Capital. Retour sur son parcours.

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Le ministère chargé du Logement a mis en ligne une carte interactive des loyers moyens afin de palier au manque d’informations dans les petites villes...

La veille urbaine du 3 décembre 2020

La veille urbaine du 3 décembre 2020

Un budget de 2,7 Mds€ pour l'Anah en 2021, BNP Paribas REIM qui acquiert l'ensemble « Ilot 4B » à Euronantes, Antoine Onfray nommé CFO de Tikehau Capi...

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confinement

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confineme...

Métamorphosé par la pandémie, le monde du travail se réinvente avec la mise en place massive du télétravail. De cette pratique découle un abandon part...

La veille urbaine du 2 décembre 2020

La veille urbaine du 2 décembre 2020

WeWork qui ouvre un nouvel espace au 7 rue de Madrid à Paris 8e, Géraldine Ajax qui prend la direction de la marque du groupe Quartus, les pertes de l...

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte