La veille urbaine du 16 juin 2020

Icade et easyHotel qui signent un bail pour la réalisation d'un hôtel dans le Parc des Portes de Paris, Alexandre de Palmas qui va quitter son poste de PDG de Carmila, la Cour des comptes européenne qui recommande d'accélérer les mégaprojets transfrontaliers pour optimiser les transports… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 16 juin 2020.

Icade et easyHotel qui signent un bail pour la réalisation d'un hôtel dans le Parc des Portes de Paris, Alexandre de Palmas qui va quitter son poste de PDG de Carmila, la Cour des comptes européenne qui recommande d'accélérer les mégaprojets transfrontaliers pour optimiser les transports… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 16 juin 2020.

La plus grande ferme urbaine en toiture d'Europe va ouvrir à Paris

(©Stéphane Compoint- Bureau233)
Le 22 juin prochain ouvrira Nature Urbaine un rooftop maraîcher de 14 000 mètres carrés qui sera, à terme, « la plus grande ferme urbaine en toiture d'Europe ». Créé par Agripolis et Cultures en Ville, cette ferme urbaine prendra place sur le toit du pavillon 6 de Paris Expo porte de Versailles et verra « plus d’une vingtaine de maraîchers produire, en saison, plus de mille fruits et légumes chaque jour, issus d’une vingtaine d'espèces différentes ». La production est prévue « sans pesticides, dans le respect des cycles de la nature ». De nombreux service autour de l'agriculture urbaine seront proposés, parmi lesquels des espaces potagers en location pour les riverains, des visites et ateliers pédagogiques, tandis que deux lieux seront privatisables par les entreprises. Pascal Hardy, président de Nature Urbaine, a réaffirmé ses objectifs « de démontrer la viabilité et la pertinence de l'agriculture urbaine sur ce type de site », et « de sensibiliser et de développer des réflexions et usages nouveaux dans les choix de consommation. »

Icade et easyHotel signent un bail pour la réalisation d'un hôtel dans le Parc des Portes de Paris

Icade et easyHotel ont signé un bail en l’état futur d’achèvement de 12 ans fermes pour implanter un hôtel de 180 chambres (4 000 m²) au sein de l’immeuble JUMP. Situé face à la station du métro Front Populaire à Aubervilliers, à l’entrée du Parc des Portes de Paris, ce futur easyHotel sera livré au cours du quatrième trimestre 2022. Dans cet ensemble signé KAAN Architecten et se déployant sur neuf étages, Icade développera également, un immeuble de bureaux d’environ 14 000 m² doté d’un rooftop ouvert au public. Le bâtiment, qui vise la certification environnementale BREEAM en niveau Very Good, sera adossé à un parc d’1,5 hectare comportant plus de 1 500 arbres. « Nouvelle concrétisation du déploiement de notre enseigne en France, le site proposé par Icade est en tous points conforme à notre cahier des charges, explique François Bacchetta, le chief executive officer d’easyHotel. Nouveau pôle d’attractivité du Grand Paris et fruit d’une reconquête urbaine exemplaire, le quartier est facilement accessible et parfaitement desservi en transports collectifs. Notre hôtel s’élèvera dans un cadre habité et animé, fréquenté par une clientèle business, des étudiants et des touristes motivés par la proximité et l’accès à des destinations majeures du territoire. » « Olivier Wigniolle, directeur général d’Icade, ajoute : « Avec cette nouvelle signature, Icade poursuit sa politique de développement du Parc des Portes de Paris. Après la location de l’immeuble voisin, Pulse, au Comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, nous nous réjouissons de l’arrivée d’easyHotel qui vient diversifier et compléter l’offre de services de ce territoire. »

Atream acquiert Les Patios A à Boulogne-Billancourt

Atream a signé l’acquisition d’un troisième immeuble au sein de l’ensemble immobilier Les Patios à Boulogne-Billancourt, pour le compte de la Carac. L’ensemble immobilier Les Patios est composé de cinq bâtiments à proximité immédiate du métro Marcel Sembat. Courant 2019, la SCPI Carac Perspectives Immo s’est déjà portée acquéreur de deux autres bâtiments au sein de cette copropriété. Erigé sur six étages, l’immeuble Les Patios A développe près de 4 000 m² de surface locative à usage de bureaux ainsi que deux niveaux de parking en sous-sol. L’immeuble a été acheté partiellement occupé. Un programme travaux sera réalisé afin d’améliorer les performances énergétiques de l’immeuble en visant une certification environnementale en exploitation.

AEW Ciloger signe 4 magasins Monoprix

AEW Ciloger a acquis un portefeuille de 4 magasins Monoprix pour le compte de plusieurs de ses véhicules grand public : Atout Pierre Diversification, Fructipierre, Actipierre Europe et Immo Diversification. Les actifs sont situés à Lyon Grand Bazar, à Paris 15e Convention, à Paris 17e La Fourche et à Montreuil Le portefeuille développe une surface utile de 17 500 m². « L’acquisition de ce portefeuille d’actifs core atteste une nouvelle fois de notre confiance en ce format de distribution de proximité, qui montre sa résilience dans la période de crise sanitaire que nous connaissons, précise Isabelle Rossignol, directrice générale déléguée de l’activité grand public d’AEW Ciloger. Cette transaction rend compte de notre capacité à convertir efficacement notre collecte, en lien avec une enseigne de premier plan. » Dans cette transaction, AEW Ciloger était conseillée par l'étude Allez & Associés et le cabinet RMT.

Cession d’un portefeuille de trois actifs à Marseille Valentine et Toulon Grand Var

Serris REIM a acquis, pour le compte d’un véhicule géré par le groupe, un portefeuille de deux lots de copropriété loués à Sephora et Nature & Découvertes au sein du centre commercial Marseille Valentine. Par ailleurs, Sogenial acquiert en joint-venture avec sa SCPI Cœur de Régions et un fonds un actif loué à Sephora dans le centre commercial Toulon Grand Var. L’ensemble représente un volume d’acquisition d’environ 15 M€, pour une surface totale de 1 446 m². Dans cette opération, Gouny & Starkley était conseil du vendeur, dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec BNP Paribas Real Estate. L’étude notariale R&D Notaire était conseil de l’acquéreur dans l’opération.

Citallios crée sa filiale de promotion

Dans le cadre de sa stratégie d’aménageur global, Citallios entend se renforcer dans la promotion et crée sa propre filiale : Citallios Promotion. « Le métier d’aménageur se complexifie et nécessite de plus en plus de compétences variées qui ne relèvent pas de la seule technique propre de l’aménagement traditionnel, explique Maurice Sissoko, directeur général de Citallios. On nous demande, dès le stade des réponses aux concours sur les concessions d’aménagement, le niveau des charges foncières mais également les prix de sortie des logements et leur typologie, leurs caractéristiques techniques et environnementales, autant de réponses qui relèvent des promoteurs. » En combinant aménagement et promotion immobilière, Citallios entend réaliser des synergies entre des métiers proches et aligner les intérêts entre les différentes parties prenantes à l’opération d’aménagement (commune, collectivité ou intercommunalité, aménageur, promoteurs, investisseurs) puisque la société pourra intervenir à tous les stades du projet (aménageur, promoteur, réalisateur des équipements publics). « En investissant la chaîne de promotion immobilière, Citallios poursuit cinq objectifs : parvenir à une plus grande transparence des informations entre aménageur et promoteur ; mieux contrôler la qualité des logements et des bureaux livrés ; garantir les prix de sortie dans les cas d’accession à prix maîtrisés ; redonner de l’attractivité aux opérations immobilières en secteurs détendus ; partager la valeur ajoutée créée sur les terrains issus du cœur de métier qu’est l’aménagement », ajoute le communiqué de presse. Destinée à intervenir sur des projets situés en Ile-de-France, Citallios Promotion participera à des opérations de promotion inscrites principalement dans le cadre des opérations d’aménagement ou de valorisation foncière portées par CITALLIOS. Elle pourra, également, répondre en groupement avec d’autres acteurs, privés ou publics, à des consultations telles que les Appels à manifestation d’intérêt (AMI). Filiale à 100 % de Citallios, cette structure interviendra sous la forme de prises de participations minoritaires dans des sociétés immobilières ad hoc en partenariat avec des co-promoteurs.

Covivio place 500 M€ d’obligations à 10 ans

Covivio a procédé au placement d’une émission obligataire de 500 M€, à échéance 2030, offrant un coupon fixe de 1,625 %. L’émission a été sursouscrite près de 5 fois. Cette opération, venant refinancer une partie de sa dette existante, « renforce ainsi la solidité du bilan en allongeant la maturité de la dette (de 6,1 années à fin 2019) et en améliorant son profil ». Pour rappel, fin mai, Standard & Poor’s a confirmé la notation de Covivio à BBB+, perspective stable. Ces obligations feront l'objet d'une demande d'admission aux négociations sur Euronext Paris avec un prospectus soumis au visa préalable de l'Autorité des Marchés Financiers. Le règlement livraison et l'admission aux négociations des obligations sur Euronext Paris devraient intervenir le 23 juin 2020.

Alexandre de Palmas va quitter son poste de PDG de Carmila

Lors du conseil d'administration qui s'est réuni le 15 juin, Alexandre de Palmas, Président-directeur général de Carmila, a informé ses membres de sa décision d'accepter les fonctions de directeur exécutif de Carrefour Espagne à compter du 1er juillet 2020. « Ces nouvelles fonctions apparaissant dès lors comme non-compatibles dans la durée avec celles de PDG de Carmila, le conseil d'administration a, en conséquence, chargé son comité des nominations et des rémunérations de formuler des recommandations sur la gouvernance de la société et, en tenant compte de ces recommandations, de lancer un processus de sélection en vue de la succession d’Alexandre de Palmas », précise le communiqué de presse. Alexandre de Palmas conserve ses fonctions de Président-directeur général et d'administrateur de Carmila jusqu'au terme de ce processus, et continuera à assurer le management de la zociété aux côtés de Géry Robert-Ambroix et Sébastien Vanhoove, directeurs généraux délégués.

Gilles Clavie succède à John Ozinga chez AccorInvest

Le conseil d'administration d'AccorInvest a décidé de nommer Gilles Clavie au poste de directeur général à compter du 1er juillet 2020. Il succèdera ainsi à John Ozinga. Depuis 2014, Gilles Clavie est président du directoire et PDG d'Orbis, un groupe international de plus de 4000 salariés, coté à la Bourse de Varsovie. Son expérience dans l'hôtellerie a débuté il y a 19 ans dans le groupe Accor. En 2011, Gilles Clavie a rejoint Orbis SA en tant que membre du comité exécutif.

ICG Real Estate nomme Philippe Deloffre et Aisling McCarthy pour développer la plateforme européenne en charge de la dette

(©D.R.)
La division immobilière du gestionnaire d'actifs spécialisé Intermediate Capital Group (ICG) a annoncé la nomination de Philippe Deloffre et Aisling McCarthy en tant que directeur et directrice généraux de la stratégie en capital partenaire de la société. Cette dernière inclue des financements unitranches et mezzanines et des actions privilégiées pour le secteur immobilier. Philippe Deloffre, basé à Paris, sera responsable de la direction de l'origination et de l'investissement européens (hors Royaume-Uni) pour les stratégies de capital partenaire de la société et de dette senior, tandis qu'Aisling McCarthy, basée au bureau d'ICG à Londres, se concentrera sur les sponsors britanniques, nord-américains et irlandais investissant en Europe. Philippe Deloffre rejoint ICG, après avoir été responsable de la dette immobilière chez BNP Paribas Asset Management. Il a auparavant occupé les fonctions de responsable de la dette immobilière chez Acofi et de responsable France du conseil en financement immobilier chez CBRE. Aisling McCarthy rejoint ICG après avoir travaillé chez Coimmvest Ltd, plateforme de prêt basée sur la technologie de l'immobilier commercial. Elle a occupé les fonctions de directrice exécutive du fonds de stabilisation de la Banque nationale suisse chez UBS et directrice dans l'équipe financement des biens immobiliers EMEA chez UBS Investment Bank. « ICG m'a toujours grandement intéressée au regard de son impressionnant bilan en Europe et de son excellente renommée en matière d'investissement aux côtés des entrepreneurs immobiliers, explique Philippe Deloffre. Je suis ravi d'avoir rejoint l'équipe alors que nous cherchons à nous développer dans l'espace européen des entreprises de taille intermédiaire. » Aisling McCarthy ajoute : « Je suis heureuse de me joindre à l'équipe de capital partenaire de la société ICG, qui jouit d'antécédents impressionnants et d'une réputation enviable, grâce à sa connaissance approfondie de l'immobilier et son approche partenariale en matière d'investissement. Je suis impatiente de contribuer à la croissance européenne de l'équipe et d'offrir une forte performance à nos investisseurs. » Martin Wheeler, co-responsable d'ICG Real Estate, conclut : « Les relations de longue date de Philippe et Aisling nous donnent déjà accès à des transactions intéressantes en Europe, et leur expérience nous permet de fournir le service et les performances que nos clients attendent désormais à l'échelle paneuropéenne. »

Savills France lance un nouveau pôle métier dédié à l'immobilier logistique

Savills a annoncé le lancement d'un nouveau département dédié à l'activité immobilier logistique avec l'arrivée d'Alexandre Fraigneau en tant que directeur transaction pôle logistique Savills France. Auparavant, il dirigeait l'équipe industrial & logistics au sein de Colliers International, où il exerçait depuis 2017, après avoir été responsable du département industrial & logistics pour Cushman & Wakefield pendant près de 3 ans et passé 7 ans chez CBRE en tant que consultant industriel et logistique. Alexandre Fraigneau a participé à la création et au développement de la partie transactions du nouveau département logistique de Savills France. « L'ouverture du département Logistique vient compléter notre offre de service sur-mesure et intégrée, commente Boris Cappelle, président de Savills France. La valeur ajoutée et le dynamisme de ce secteur a plus que jamais été démontrée ces derniers mois. Alexandre est une recrue de choix pour développer ce nouveau département. »

Yannick Borde réélu à la présidence de Procivis

Le conseil d’administration de Procivis a réélu à l’unanimité Yannick Borde à la présidence du réseau. Yannick Borde a présenté son programme 2020-2025 en soulignant « la dynamique de développement extrêmement forte du réseau malgré le contexte ». Il souhaite inscrire « résolument Procivis comme un acteur moderne et singulier dans le paysage de l’habitat en le positionnant sur des enjeux d’avenir tels que le numérique, l’écologie et l’aménagement du territoire. Le spécialiste de l’accession sociale réaffirme ses ambitions. » Et de conclure : « Après la consolidation c’est maintenant le temps du développement pour Procivis. »

Georges Siffredi devient président du conseil d'administration de l'EPI 78/92

(©CD92-Olivier Ravoire)
Georges Siffredi, président du Département des Hauts-de-Seine, a été élu président du conseil d'administration de l'établissement public interdépartemental Yvelines/Hauts-de-Seine (EPI 78/92), par les conseillers départementaux des deux assemblées. Pierre Bédier, président du Département des Yvelines, qui a assuré la présidence par interim suite au décès de Patrick Devedjian survenu le 28 mars dernier, reste vice-président de l'EPI 78/92. L'établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine (EPI 78/92) conduit ou finance toute action d'intérêt interdépartemental dans trois champs de politiques publiques dont la compétence a été transférée par les deux départements à l'EPI 78/92 : l'archéologie préventive, l'adoption, l'entretien et l'exploitation du réseau routier départemental.

CDC Habitat et Borne Recharge Service signent un contrat de concession

(©Borne Recharge Service)
CDC Habitat et Borne Recharge Service ont signé un contrat de concession pour l'installation et la gestion d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) sur le parc immobilier de CDC Habitat. Portant sur près de 6 000 ensembles immobiliers du bailleur social, ce partenariat vise à déployer entre 15 000 à 35 000 bornes sur vingt ans, gérées et exploitées par Borne Recharge Service. Le service déployé sur comprendra : une « station-service de recharge » à domicile, une solution « simplifiée et évolutive » sur l’ensemble du territoire sous forme d'abonnement, un prix forfaitaire tout compris à partir de 760 euros déduction faite de la prime Advenir ainsi que des options à la carte. Selon CDC Habitat, ces infrastructures de recharge « ne sont plus seulement source d’une nouvelle mobilité, mais une composante intelligente du réseau de distribution électrique, une brique fondamentale des smart grids, notamment grâce à l’adjonction de services de flexibilité et de stockage dans le cadre du développement du marché des véhicules électriques. »

La Cour des comptes européenne recommande d'accélérer les mégaprojets transfrontaliers pour optimiser les transports en Europe

Les mégaprojets transfrontaliers essentiels dans le domaine des transports au sein de l'UE progressent plus lentement que prévu. La Cour des comptes européenne estime, dans un nouveau rapport, que six des huit infrastructures de plusieurs milliards d'euros qu'elle a contrôlées, ainsi que leurs lignes d'accès, ne fonctionneront probablement pas à leur pleine capacité d'ici à 2030 comme prévu initialement. Cela retardera encore l'achèvement du réseau central transeuropéen (RTE-T). Les auditeurs ont contrôlé huit mégaprojets, à savoir quatre lignes ferroviaires (l'axe Rail Baltica, la liaison Lyon-Turin, le tunnel de base du Brenner et l'Y Basque), une voie navigable (la liaison SeineEscaut), une autoroute (l'A1 en Roumanie) et deux connexions multimodales (la liaison rail/route du Fehmarn Belt et la liaison ferroviaire E59 vers les ports en Pologne). Avec le temps, les coûts des huit mégaprojets ont augmenté de plus de 17 Mds€ (soit 47 %), « souvent en raison de modifications de la conception et de l'étendue des projets, ainsi que d'une mise en œuvre inefficiente ». L'augmentation la plus conséquente a été observée pour le canal Seine-Nord Europe (qui fait partie de la liaison Seine-Escaut), dont les coûts ont pratiquement triplé. Par ailleurs, les auditeurs ont constaté qu'une section de l'autoroute A1 en Roumanie était inutilisée et que deux tronçons étaient mal interconnectés. Les auditeurs ont également détecté des faiblesses dans les analyses coûts-avantages des États membres concernant ces investissements de plusieurs milliards d'euros : « les prévisions de trafic pourraient s'avérer trop optimistes et certains projets risquent de ne pas être économiquement viables ». Les auditeurs ont en outre constaté que la Commission « n'avait pas évalué de manière indépendante les spécifications de construction à la lumière des flux potentiels de trafic de passagers et de marchandises avant d'octroyer un financement de l'UE ». « La supervision de la mise en place du réseau par les États membres assurée par la Commission est distante et doit être renforcée, détaille le communiqué de presse. La Commission ne dispose ni d'un service qui fournisse aux États membres l'aide d'experts dans la conduite de projets d'une telle envergure, ni d'une vue d'ensemble des progrès réalisés. Néanmoins, en définissant les éléments livrables des projets dans des «décisions d'exécution», elle a fait un pas vers une supervision ainsi qu'un suivi des progrès accomplis plus étroits et plus efficaces. »

Le pacte vert pour l’Europe investit l’échelon local

(©D.R.)
Le Comité européen des régions (CdR) a lancé aujourd’hui le groupe de travail « Pacte vert – Investir l’échelon local ». Son but est de « garantir la participation directe des villes et des régions de l’UE à la définition, à la mise en œuvre et à l’évaluation des nombreuses initiatives menées dans le cadre du pacte vert pour l’Europe, la stratégie croissance durable de l’Union visant à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. » Pour cela, trois objectifs spécifiques sont précisés : rassembler les initiatives politiques prises au titre du pacte vert du point de vue des villes et des régions, faciliter la coopération entre les institutions européennes afin de placer les villes et les régions au cœur des politiques en faveur de la neutralité carbone, et enfin relayer les défis auxquels les collectivités sont confrontées lors de la mise en œuvre de la transition écologique au niveau local et mettre en lumière leurs réalisations et meilleures pratiques afin de faciliter leur reproduction dans toute l’UE. Le groupe est composé de treize élus locaux et régionaux de l'Union européenne parmi lesquels deux Français : Isabelle Boudineau, vice-présidente du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine chargée des affaires européennes et internationales, et Vincent Chauvet, maire d’Autun (Saône-et-Loire).

La filière biogaz soumet sa contribution au plan de relance

(©D.R.)
France gaz renouvelables (FGR), l'association qui représente la filière du gaz vert en France, a révélé quatre propositions faites aux pouvoirs publics et issues de l'expertise des acteurs de la filière biométhane, soulignant « les leviers que les secteurs énergétique et agricole sont en mesure d'activer tant sur le plan environnemental qu'économique ». FGR suggère ainsi de « libérer les capacités de production » en anticipant sur l'objectif biométhane 2028 de la PPE, qui permettrait la création de 300 nouveaux sites de méthanisation sur le territoire. L'association souhaite également voir la levée de « la barrière règlementaire entravant les investissements de raccordement » et l'autorisation du mécanisme Méthaneuf permettant la mise à disposition de gaz renouvelable dans les programmes de construction de logements neufs. Ces mesures devront s'accompagner d'un « soutien à la compétitivité et l'innovation des filières gaz renouvelables implantées dans les territoires ».

Amarenco rachète un portefeuille de projets solaires de 5,5 MWc en France

Amarenco a acquis via sa société Infram Energy un portefeuille de 35 projets greenfield (prêts à construire) de 5,5 MWc à l’acteur européen Green City. 35 projets solaires dont les puissances vont de 100 KWc à 500 KWc vont voir le jour dans le Sud-Est et le Sud-Ouest de la France, à l’horizon 2021. Grâce aux 7,7 MWh produits annuellement par les centrales, soit l’équivalent de la consommation électrique de 1500 foyers, c’est l’émission de 636 tonnes de CO2 qui devrait être évitée. L’énergie produite par les projets bénéficiera d’un contrat d’achat conclu avec EDF. L’audit juridique et documentation a été assuré par Energie Legal, l’audit technique par Imara Solar et le conseil juridique de Green City a été apporté par Nemis Avocats.

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

Déployer des technologies à l’échelle planétaire pour modifier la composition de notre atmosphère ou la météo, afin d’empêcher un cataclysme climatiqu...

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Avec son sourire modeste et son ton mesuré, Antoine Frérot passe aisément pour le patron le plus flegmatique du CAC 40. Ne pas s’y fier toutefois. Hab...

La veille urbaine du 28 septembre 2020

La veille urbaine du 28 septembre 2020

Sofidy qui acquiert un immeuble de 20 500 m² à Amsterdam, CDC Habitat qui crée une foncière dédiée à l’immobilier médico-social, le budget "vert" du g...

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

La veille urbaine du 25 septembre 2020

La veille urbaine du 25 septembre 2020

L'Autorité environnementale qui rejette un recours de BNP Paribas Immobilier pour le projet Tribequa à Bordeaux, Anne-Sophie Sancerre et Vincent Ravat...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changement de mentalités"

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changem...

Arrivé récemment chez EDF Renouvelables pour prendre en charge la construction du parc éolien offshore de Fécamp, Willy Gauttier nous explique les rai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message