La veille urbaine du 15 septembre 2020

Deux lancements de SCPI, Louis-Victor Duval qui rejoint le groupe familial, Etienne Dupuy qui quitte Invesco Real Estate, Jean-Marc Coly qui succède à Frédéric Bôl à la présidence de l’ASPIM… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 15 septembre 2020.

Deux lancements de SCPI, Louis-Victor Duval qui rejoint le groupe familial, Etienne Dupuy qui quitte Invesco Real Estate, Jean-Marc Coly qui succède à Frédéric Bôl à la présidence de l’ASPIM… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 15 septembre 2020.

Les fédérations du BTP vont formuler des propositions d’engagement

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, et Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont tenu aujourd’hui une réunion de travail avec la Fédération française du bâtiment (FFB), la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) et la Chambre nationale des artisans des travaux publics (CNATP). Pour assurer que les travaux de rénovation thermique soutenus par France Relance se déploient le plus efficacement possible, trois priorités ont été identifiées : le recrutement, en particulier des jeunes et des apprentis, et la formation des jeunes, des demandeurs d’emploi et des salariés aux métiers de la rénovation énergétique ; la responsabilité des acteurs du BTP pour que l’activité induite lors de la Relance conduise à la préservation et la création d’emplois locaux ainsi qu’à l’insertion dans l’emploi sur l’ensemble du territoire ; et enfin le développement et la protection du label « Reconnu garant de l’environnement ». Les fédérations ont été invitées à « formuler dans les prochains jours des propositions d’engagements, dont la mise en œuvre contribuera au succès de la relance ». Un groupe de travail technique avec les trois ministères concernés et les fédérations va permettre de poursuivre les échanges pour parvenir d’ici mi-octobre à des engagements de la part des fédérations.

Ouverture d’une nouvelle phase pour le réaménagement de la Porte Maillot

 (©Wikipedia / Remontees [CC BY SA 4.0])
Initié fin 2016, le réaménagement de la Porte Maillot entame une nouvelle étape avec l'ouverture de la participation du public par voie electronique (PPVE), qui se tiendra du 16 septembre au 25 octobre 2020. La Ville de Paris, envisage une mise en travaux en 2021, pour une livraison des espaces publics à la fin de l'année 2023, en amont des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Plusieurs événements d'information, en présentiel et en ligne, sont ainsi proposés. Les pièces du projet sont également rendues accessibles en ligne. L'ensemble de la démarche est organisé sous l'égide de la Commission nationale du débat public (CNDP) qui a nommé 3 garants « neutres et indépendants ». A l'issue de la PPVE, la SPL PariSeine, maître d'ouvrage délégué du projet pour la Ville, envisage un démarrage des travaux au 2e semestre 2021, pour une livraison des espaces publics fin 2023.

6ème Sens cède le 106 rue du Temple à Paris 3e

6ème Sens vient de finaliser la cession du 106, rue du Temple à un fonds d’investissement français. L’immeuble de bureaux classé IGH situé au cœur du Marais développe une surface en superstructure d’environ 5 200 m². Il a été vendu curé et désamianté. L’actif a été valorisé à plus de 115 M€ hors droits. Une lourde restructuration va être menée à la charge de l’acquéreur. La promesse de vente avait été signée avant le confinement. La transaction a été réalisée off-market par Strategies and Corp. Lexfair Notaires conseillait 6ème Sens.

Mata Capital vend en VEFA un hôtel 4 étoiles situé Porte de Versailles à Paris 15e

Mata Capital a cédé en VEFA auprès d’un investisseur institutionnel un hôtel 4 étoiles situé 35 boulevard Victor à Paris, en face du Parc des Expositions dans le 15e arrondissement de Paris. Après avoir acquis le terrain et obtenu les autorisations administratives, Mata Capital a signé un bail de 12 ans ferme avec le groupe hôtelier Suitcase Hospitality. Le projet a été conçu par les équipes de Mata Capital en collaboration avec l’architecte Franck Michigan, pour développer un hôtel de 105 chambres sur une surface totale de 3 500 m². Mata Capital pilotera la construction de cet immeuble qui sera certifié BREEAM Very Good. L’ouverture est prévue pour le deuxième semestre 2022. « Nous nous réjouissons de la cession de cette opération de promotion conclue en plein confinement, sur un terrain idéalement placé et acquis off market il y a moins de trois ans, précise Jean-Baptiste Avierinos, directeur investissements de Mata Capital. Cette réalisation devient la quatrième opération d’arbitrage opérée au sein de Mata Capital depuis sa création dans le cadre de notre stratégie valeur ajoutée/opportuniste. » La transaction a été réalisée par l’intermédiaire de Cushman & Wakefield en co-exclusivité avec Catella. Dans cette opération le cabinet d’avocats Hogan Lovells a conseillé Mata Capital dans la négociation du BEFA et des marchés travaux.

Sopic Paris cède le « Clos Santeuil » à Eragny-sur-Oise

Sopic a signé la vente en état futur d’achèvement d’un ensemble commercial avec Patrimonia (Foncière Herblay) et Arkea crédit bail. Cet ensemble de près de 4 000m² comprend trois surfaces alimentaires et deux restaurants. Sopic Paris a transformé cette ancienne friche de 3 hectares appartement à SPLA Cergy-Pontoise Aménagement en créant un pôle d’alimentation ainsi que des espaces de jeux proposant une piste de skate et des aires pour les plus petits. La première phase de l’opération, livrée en 2018, comprend un bâtiment alimentaire de produits frais avec les enseignes Grand Frais et l’implantation d’une brasserie/pub Au Bureau. La seconde phase, qui sera livrée en septembre 2020, comprend la création d’un troisième bâtiment complétant l’existant avec l’arrivée d’un supermarché bio à l’enseigne Naturalia, un restaurant Hippopotamus et un magasin de surgelés à l’enseigne Thiriet. L’ouverture des commerces est prévue pour fin 2020.  

Fiducial Gérance signe un ensemble commercial de 5 300 m² à Tours

Fiducial Gérance, pour le compte de la SCPI Ficommerce, a acquis auprès d'un véhicule géré par BNP Paribas REIM, un ensemble commercial d'une surface de plancher de plus de 5 300 m². Situé à l'entrée de la zone commerciale Auchan La Petite Arche au nord de la ville de Tours (37), l'actif est loué à un restaurant et aux enseignes nationales Gifi, Cache-Cache, Boulangerie Ange et Maison de la Literie. Dans cette transaction Fiducial gérance était conseillé par l'étude notariale VXL. De son côté, BNP Paribas REIM était conseillée par l'étude Thibierge. Les parties ont été accompagnées par le département investissement d'EOL.

Première acquisition pour la poche sociale de l’OPPCI Immobilier Impact Investing

Swiss Life Asset Managers France a signé l’acquisition de logements situés à Saint-Jacques de la Lande (35), limitrophe de Rennes, pour le compte de l’OPPCI Immobilier Impact Investing. Swiss Life Asset Managers France réalise ainsi la première acquisition pour la poche sociale de ce fonds créé en 2019 en partenariat avec Cedrus & Partners. « Cette 1ère acquisition incarne pleinement l’ambition du fonds qui est lutter contre l’exclusion, de favoriser la transition énergétique et d’apporter des solutions innovantes au problème de la crise du logement », indique Loïc Lonchampt, gérant chez Swiss Life Asset Managers France Ces logements seront mis à la disposition d’Habitat et Humanisme dès leurs livraisons pour y loger environ 200 personnes en situation de fragilité pour une période temporaire (9 mois à 3 ans). Situés au cœur de la ZAC de la Courrouze au sud de Rennes, ces 14 logements (T2, T3 et T4) seront répartis sur 3 étages. Livrés en avril 2022, ces logements s’insèrent dans un projet d’un nouvel écoquartier de 115 hectares partagé en espaces verts, résidences immeubles d'affaires et commerces de proximité. L’immeuble, développé par Espacil Accession, s’inscrit dans une démarche de développement durable : le bâtiment aura une performance énergétique de niveau RT 2012-10 % et sera certifié NF Habitat HQE Profil Excellent (9 étoiles) et labellisé E+ C-. « Après plusieurs années de travail nous sommes fiers que le fonds Immobilier Impact Investing démontre concrètement comment la finance utile et les investisseurs de long terme peuvent avoir un rôle à jouer dans la réduction des inégalités, complète Sébastien Roca, associé chez Cedrus & Partners. Le fonds a déjà fédéré plusieurs investisseurs engagés et reste ouvert jusqu’en juin 2021 pour en accueillir de nouveaux. »

Le Palazzo Nice Meridia obtient le label E3C2

(©Yann Bouvier)
Le Palazzo Nice Meridia, immeuble de bureaux en structure bois haut de 35 mètres (9 étages), vient d’obtenir le label E+C- avec un niveau E3C2. Ce label, délivré par Certivéa, évalue le bilan énergétique des usages de l’immeuble et de ses émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de son cycle de vie. L’ensemble de 7 860 m² est le premier bâtiment tertiaire en France à obtenir le niveau E3C2 selon Nexity qui y a installé son siège régional. Le bâtiment a également obtenu à date les labels BDM niveau Argent (pour la conception et la réalisation - le volet exploitation n’a pas encore été évalué), BBCA et BEPOS Effinergie 2017. « Décrocher la première labellisation E3C2 en France est bien sûr une étape importante pour stimuler tous les acteurs de la construction, souligne Véronique Bédague, directrice générale déléguée de Nexity. C’est aussi une grande fierté partagée par nos collaborateurs qui sont attachés au sens de leur mission et à l’impact positif que nous avons sur la société. L’immobilier de bureaux est un puissant révélateur de la stratégie des entreprises, c’est ce que Palazzo Méridia signe pour Nexity. » Signé par Architecture-Studio, le Palazzo Nice Meridia a été livré par Nexity en février 2020. Le bâtiment est aujourd’hui commercialisé à 98 %. Une garantie de charges a été mise en place et Nexity Property Management gère le bâtiment.

La tour Altaïs refinancée à hauteur de 150 M€ par Helaba

Des fonds gérés par Oaktree, Arpent Capital et Maple Knoll Capital, propriétaires de la Tour Altaïs à Montreuil, ont conclu un refinancement de 150 M€ auprès de la Helaba au travers de sa succursale française. Livré en aout 2019 après une rénovation complète, la tour Altaïs est un immeuble de 37 700 m², qui intègre des bureaux, une salle de fitness de 350 m², un restaurant inter-entreprise de 460 places, 280 places de parking et l'accès à un parking public de 500 places. Situé à Montreuil dans l'Est parisien, cet immeuble bénéficie des certifications environnementales HQE Rénovation Exceptionnel, BREEAM Refurbishment Excellent et LEED Gold. L'immeuble a été entièrement loué à des locataires de long terme dont la Mairie de Montreuil qui a emménagé sur environ la moitié des surfaces de la tour en août 2019 et Air France qui y installe ses services commerciaux à partir du 1er octobre 2020 sur environ 30 % des surfaces, quatre autres locataires ayant emménagé depuis le début de l'année sur les quatre derniers étages. « Ce refinancement marque la conclusion de la phase de redéveloppement d'Altaïs, et démontre l'attractivité de cet actif core aux revenus locatifs stables et sécurisés sur le très long terme », souligne Benoit Vernerey, dirigeant d'Arpent Capital.

Perial AM lance un SCPI européenne spécialisée dans l’immobilier d’hospitalité

10 ans après avoir créé la SCPI de bureaux intégrant une démarche environnementale « PFO2 », Perial Asset Management diversifie sa gamme et lancera PF Hospitalité Europe le 1er novembre prochain : une SCPI européenne orientée vers l’immobilier d’hospitalité, avec un objectif de rendement potentiel de 5 % la première année. Le véhicule sera investi dans les secteurs de l’hébergement, la santé, l’éducation et l’hôtellerie. La nature des immeubles ciblés, des immeubles d’exploitation localisés hors de France, doit permettre de signer des baux de longues durées et ainsi donner aux investisseurs une visibilité à long terme sur les revenus futurs potentiels. Le patrimoine immobilier cible de la SCPI sera ainsi localisé hors de France, dans les métropoles « dynamiques » des pays de la zone Euro comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique ou encore l’Espagne. « PF Hospitalité Europe complète l’offre de PERIAL AM en proposant une solution d’épargne à dimension sociétale, dans le prolongement de PFO2, 1ère SCPI à vocation environnementale, mentionne Eric Cosserat, PDG de Perial AM. Perial AM est pleinement impliquée dans des enjeux sociaux et sociétaux comme la mise en œuvre de solutions d’hébergements accessibles ou encore le soutien dans des secteurs à fort impact social que représentent la santé ou l’éducation. Comme pour l’ensemble de nos SCPI nous apporterons une grande importance aux critères ESG (environnement, social et gouvernance) depuis la sélection des immeubles jusqu’à leur gestion locative. »

Consultim AM met sur orbite sa première SCPI de rendement

Consultim AM lance sa première SCPI de rendement baptisée « Optimale ». La grille d’analyse des gérants, qui couvrira l’ensemble des classes d’actifs immobiliers (commerces, santé, logistique, bureaux, tourisme…), sera aussi bien immobilière (emplacement, accessibilité, qualités intrinsèques du bâti, réversibilité) qu’économique, « pour détecter les grandes tendances macroéconomiques et sociétales et les locataires qui s’y adaptent le mieux ». Ils s’appuieront à cet effet sur l’expertise de Nicolas Bouzou, conseiller stratégique de Consultim AM. Optimale est le premier fonds lancé par Consultim AM, la société de gestion créée conjointement par le groupe Consultim, présidé par Benjamin Nicaise, et Andràs Boros, président de Consultim AM. Les investissements seront exclusivement réalisés en France, tournés vers des actifs dits de proximité. « Les actifs sélectionnés seront situés dans les métropoles mais également dans les villes de taille moyenne, à un moment où la France et ses territoires auront bien besoin de l’épargne des Français », précise Léonard Hery, directeur général de Consultim AM. Compte tenu de la stratégie d’Optimale, les actifs visés seront de taille intermédiaire (généralement entre 1 et 5 M€). Les fondateurs de Consultim AM participeront à la souscription des parts d’Optimale, à hauteur de 15 à 20 M€, ce qui doit permettre à la SCPI de financer ses premières acquisitions. Aujourd’hui, le véhicule compte déjà 2 actifs sous compromis, tandis que 7 autres sont en « due diligence » sous exclusivité.

La Française Real Estate Managers s’engage sur l’achat d’énergie 100 % renouvelable d’origine française

Début 2020, La Française Real Estate Managers (REM) s’est fixée une feuille de route qui place les moteurs sociaux et environnementaux au cœur de sa stratégie. Le groupe La Française a choisi pour son pôle immobilier trois axes privilégiés : réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES), réintroduire la nature en ville, rendre la ville plus inclusive. Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie ESG immobilière, et plus particulièrement la candidature d’une de ses SCPI à la labélisation ISR, La Française REM vient de contractualiser l’achat d’énergie renouvelable avec la société ENALP. Cette énergie est renouvelable, d’origine hydraulique. Elle est produite par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), et s’accompagne de garanties d’origine et de certifications de l’organisme européen TÜV SÜD. Dans un premier temps, cet engagement porte sur les parties communes de 17 actifs de bureaux, gérées par La Française REM, et correspond à une consommation de 16 000 MWh/an. Au cours des prochains trimestres, La Française REM prévoit de déployer progressivement cet engagement vers d’autres actifs en y associant de plus en plus ses locataires-utilisateurs.

Prologis conclut un partenariat avec la greentech Accenta

Prologis a conclu un partenariat avec Accenta, greentech spécialisée dans le stockage intelligent d’énergies. Mise en place pour la première fois sur un entrepôt, cette technologie doit permettre de réduire de 70 % l’empreinte carbone de l’entrepôt sur 50 ans, générées par les émissions liées au chauffage et à la climatisation. Soutenu et en partie financé par la Région Ile de France et l'Ademe, ce projet s’inscrit dans la stratégie de décarbonation des bâtiments de Prologis et anticipe les objectifs fixés par la COP21. Fondée en 2016, Accenta développe une solution qui repose sur le stockage inter-saisonnier d’énergie calorifique. En combinant le stockage de la chaleur dans un champ de sondes géothermiques et l’utilisation d’algorithmes de « machine learning », cette solution permet de réduire les consommations de gaz, d’électricité et les émissions de CO2 engendrées par le bâtiment. La solution utilise les énergies renouvelables et la chaleur dite fatale, c’est à dire produite par les équipements en grande quantité l’été et dispersée dans la nature, pour chauffer les bâtiments l'hiver. Concrètement, l'énergie thermique est stockée d'une saison à l'autre puis restituée à l'aide de pompes à chaleurs pilotées par une application innovante, qui optimise en temps réel la consommation d’énergie. Le logiciel développé par Accenta permet de maximiser le rendement de la production thermodynamique de la chaleur, pour présenter un résultat d’une très grande compétitivité par rapport aux autres technologies. L’innovation est testée sur Moissy 2 DC1, un entrepôt de 100 000 m² qui sera exploité par Samada la filiale logistique de Monoprix. Le système développé avec Accenta contribue à hauteur de 30 % à la décarbonation totale de ce projet.

Louis-Victor Duval rejoint le Groupe Duval au poste de directeur de la stratégie et du développement

Le Groupe Duval a annoncé l'arrivée de Louis-Victor Duval au poste de directeur de la stratégie et du développement. Louis-Victor Duval est titulaire d’un master de l'Ecole supérieure des professions immobilières (ESPI). Il était précédemment responsable de programmes chez Linkcity depuis 2015. « Je suis très heureux d'écrire un nouveau chapitre de l'histoire de notre groupe familial en accueillant Louis-Victor, déclare Eric Duval, président-fondateur du Groupe Duval. Louis-Victor bénéficie de connaissances utiles à l'heure où l'immobilier connait de nombreuses mutations. Il partage, comme Pauline Duval, directrice générale du groupe, ma vision entrepreneuriale de long terme et de notre indépendance à laquelle je suis attaché. L'enthousiasme du comité de direction démontre que Louis-Victor était le choix naturel à la tête de la Direction de la stratégie et du développement. Louis-Victor illustre parfaitement l’ADN familial du Groupe Duval. Sa nomination est un atout pour accompagner notre croissance. » réagi Louis-Victor Duval ajoute : « C’est une chance que de participer à cette belle aventure entrepreneuriale initiée par mon père. Le Groupe Duval connait depuis 25 ans une croissance ininterrompue. Notre groupe familial, notamment sous l'impulsion de ma sœur, Pauline, s'est transformé et digitalisé pour accompagner nos clients dans tous nos métiers tout en restant ancré au coeur des territoires. Le Groupe Duval est devenu un acteur à part sur le marché français : diversifié, internationalisé, agile, créatif et exigent. C’est un honneur de prendre la Direction de la stratégie et du développement, afin de continuer à cultiver ses atouts. J’y mettrai toute mon énergie. »

Jean-Philippe Bourgade nommé DG de la filiale de promotion immobilière du groupe Fayat

(©Harcourt)
La division Fayat Bâtiment, dirigée par Éric Ferrari, renforce le développement de son activité immobilière avec la nomination de Jean-Philippe Bourgade, ancien président de Marignan, en tant que directeur général de SOMIFA (Société Montage Immobilier Fayat). Bénéficiant d’une expérience de 20 ans au sein du groupe Marignan, Jean-Philippe Bourgade en a été le président ces 10 dernières années après avoir occupé plusieurs directions opérationnelles. Auparavant, il a exercé la fonction de directeur de programmes chez Eiffage Immobilier, pendant 11 ans, et a passé 7 années au sein de la société Berval, constructeur de maisons individuelles, en tant que directeur régional Ile-de-France. A compter du 1er octobre 2020, il aura la mission d’organiser et de développer l’activité de promotion immobilière sous les entités Somifa (territoire national) et Bardon Promotion (Grand Ouest). « Cette nomination témoigne de la volonté de la division Fayat Bâtiment et du groupe Fayat de développer le montage immobilier et la promotion », précise Éric Ferrari.

Etienne Dupuy quitte Invesco Real Estate

Invesco Real Estate a nommé Anna Duchnowska directrice Europe de l’asset management à compter du 1er septembre. Elle succède à Etienne Dupuy qui quittera l’entreprise fin septembre pour poursuivre des projets personnels au sein de l’univers de l’impact investing. Anna Duchnowska a rejoint Invesco en 2014 pour ouvrir le bureau de la société à Varsovie et superviser l’asset management de tous les investissements en Pologne. Elle a également défendu certaines des principales initiatives paneuropéennes de gestion d'actifs de la société, notamment en matière d’ESG.

Robert Howe rejoint Arrow Capital Partners

Arrow Capital Partners, investisseur et opérateur immobilier en Europe et en Asie-Pacifique, a nommé Robert Howe en tant qu'associé et responsable de l'immobilier au niveau de l’Europe. Il sera responsable du soucring, de l’underwriting et de l’exécution des transactions au Royaume-Uni et en Europe. Il était récemment associé principal chez Cadence Real Estate. Auparavant, il a occupé le poste de head of UK chez Valad Europe. Il a fait partie du conseil de Green Property et est qualifié MRICS.

Nehla Krir devient directrice développement durable et RSE de BNP Paribas REIM

BNP Paribas Real Estate Investment Management (REIM) a annoncé l’arrivée de Nehla Krir en tant que directrice développement durable et RSE à partir du 1er septembre 2020. Ce poste a récemment été créé par BNP Paribas REIM afin de poursuivre ses ambitions en matière de politique RSE et d’intégration de critères ESG dans l’investissement immobilier au niveau pan-européen. Nehla Krir, 34 ans, sera chargée de mettre en œuvre la stratégie RSE de BNP Paribas REIM au niveau des actifs et des portefeuilles immobiliers en collaboration avec les équipes métier. Elle pilotera le déploiement opérationnel de la stratégie RSE de la ligne de métier investment management au niveau pan-Européen, en cohérence avec la stratégie RSE de BNP Paribas Real Estate. En collaboration avec Catherine Papillon, directrice développement durable et RSE de BNP Paribas Real Estate, Nehla Krir déploiera les engagements de BNP Paribas Real Estate au sein de REIM. Elle contribuera également à des projets développant l’innovation dans le secteur. Avant de rejoindre BNP Paribas REIM, Nehla Krir a travaillé comme auditrice senior dans l’immobilier pour PwC Audit de 2008 à 2011, puis responsable développement durable chez PwC Consulting de 2011 à 2014, ensuite chez AXA Investment Managers – Real Assets directrice mondiale développement durable de 2014 à 2018 avant de rejoindre l’équipe responsable de la transformation opérationnelle. Elle a occupé également le poste de présidente du ULI European Sustainability Council de 2016 à 2018. Elle détient un diplôme d’ingénieur avec une spécialisation en construction des bâtiments et gestion de projet & développement durable, obtenu en 2008 à l’ESTP. « Les compétences de Nehla nous seront très utiles pour mettre en pratique notre feuille de route RSE pour 2020-2024 qui vise à intégrer la responsabilité environnementale et sociale dans l’ensemble de nos activités et de nos entités », se félicite Nathalie Charles, deputy CEO de BNP Paribas Real Estate et global head of investment management.

Jean-Marc Coly succède à Frédéric Bôl à la présidence de l’ASPIM

Le conseil d’administration de l’ASPIM a élu Jean-Marc Coly, directeur général d’Amundi Immobilier, président de l’association. Il succède ainsi à Frédéric Bôl qui achève son second mandat de deux ans à la tête de l’ASPIM. « Mon mandat incarnera « le changement dans la continuité », explique Jean-Marc Coly. La continuité, c’est la poursuite de chantiers essentiels engagés ces dernières années, comme l’amélioration de la maîtrise de nos données, la valorisation de notre contribution économique et la pédagogie sur les réalités de notre activité. Le changement, ce sont les thématiques sur lesquelles nous devons accélérer pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain, dans la dimension règlementaire des activités création produit et distribution, l’élargissement européen de l’activité de nos fonds, la transition écologique ou encore l’accompagnement des évolutions sociétales. En termes de méthode, mon action à la tête de l’ASPIM sera dictée par une double exigence de consensus et d’efficacité » a déclaré Jean-Marc Coly. Ce dernier a rejoint Amundi Immobilier en septembre 2015 avec pour mission de diriger le métier immobilier au sein d’Amundi. Il y gère les investissements et actifs immobiliers ainsi que la structuration et la distribution de fonds destinés à des particuliers et institutionnels. Il était auparavant CEO d’Alta Reim, la division d’Altarea-Cogedim dédiée aux fonds immobiliers. Jean-Marc Coly a commencé sa carrière en 1982 comme notaire avant de rejoindre le groupe La Française, où il a été membre du Comité exécutif et CEO de La Française REM – la division dédiée à l’immobilier. Jean-Marc Coly s’est plus particulièrement spécialisé dans la gestion de portefeuille private equity immobilier ainsi que dans la commercialisation de fonds et les montages financiers.

L’USH, la Banque des Territoires, la BEI et et la CEB signent un partenariat

L’Union sociale pour l’habitat, la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts), la Banque européenne d’investissement et la Banque de Développement du Conseil de l’Europe ont déclaré leur volonté d’établir un partenariat visant à faciliter l’accès des organismes de logement social en France aux financements européens pour les investissements de long terme dans le logement social. Une déclaration commune a été signée lors de la journée intitulée « Les Hlm, acteurs de la relance », organisée le 15 septembre à Paris par l’Union sociale pour l’habitat, en partenariat avec la Banque des Territoires. Le partenariat s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du pacte d’investissement signé le 25 avril 2019 à Paris par l’ensemble des acteurs français du logement social. Ce partenariat, sous la forme d’une « alliance européenne pour un logement social durable et inclusif en France », affirme le rôle central de la Banque des Territoires notamment dans la mobilisation des ressources de la CEB et de la BEI au bénéfice de l’investissement dans le logement social en France, sur la base de financements bilatéraux conclus entre ces différents financeurs. Ce dispositif d’intermédiation créé autour de la Banque des Territoires a pour vocation d’assurer aux opérateurs de logement social français un accès aux financements européens « simple, équitable et cohérent, ouvert à tous les projets d’investissement quels que soient leur taille et leur localisation territoriale ». Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de relance économique de l’Union européenne et de la vague de rénovation thermique des bâtiments du Green Deal lancée à l’initiative de la Commission Européenne.

RATP Dev et Getlink lancent Régionéo

Suite à l’annonce de leur partenariat, en novembre dernier, RATP Dev et Getlink ont officialisé la création de leur société à capitaux partagés pour répondre ensemble aux appels d’offres de transport ferroviaire régional de voyageurs dans le cadre de l’ouverture à la concurrence du marché ferroviaire en France. Baptisée Regioneo, la nouvelle co-entreprise française (55 % RATP Dev, 45 % Getlink) est pilotée par Ronan Bois, président, et Raphaël Doutrebente, directeur général.

Un rapport sur les aspects techniques et sanitaires du déploiement de la 5G

Suite aux propositions formulées par la Convention citoyenne pour le climat, concernant l’évaluation de l’impact de la 5G le gouvernement a mandaté une mission afin de consolider les éléments d’expertise connus relatifs aux aspects techniques et sanitaires de cette technologie. Ce rapport, rendu public aujourd’hui, a pu s’appuyer sur un grand nombre de retours d’expériences et sur un large corpus scientifique, notamment dans une perspective internationale : 26 pays comparables à la France ont été étudiés, dont 21 ont déjà lancé la 5G. L’étude comparative réalisée au niveau international sur l’évaluation des impacts sur la santé par les différents pays étudiés indique que les agences sanitaires qui se sont prononcées considèrent que, dès lors que les valeurs limites d’exposition, correspondant à la réglementation actuellement en vigueur, sont respectées, les effets sanitaires de la 5G sont non avérés, tout en appelant à poursuivre les recherches, en particulier sur les bandes de fréquence dites millimétriques. Le rapport estime, au vu des premières données disponibles, que l’augmentation des expositions aux ondes sera modérée, y compris en phase d’utilisation commerciale. En outre, les auteurs du rapport ont également émis cetaines recommandations concernant le déploiement de la 5G en matière de transparence, de limitation de l’impact environnemental, et d’association des élus locaux.

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changement de mentalités"

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changem...

Arrivé récemment chez EDF Renouvelables pour prendre en charge la construction du parc éolien offshore de Fécamp, Willy Gauttier nous explique les rai...

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nous apporter"

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nou...

Passé par le monde parapétrolier et aujourd’hui dirigeant d’une société productrice d’énergies renouvelables, Arnaud Réal del Sarte répond aux questio...

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

Le cabinet de conseil Carbone 4 a publié un rapport, proposant une méthodologie d’alignement des portefeuilles financiers d’infrastructures avec les o...

La veille urbaine du 23 septembre 2020

La veille urbaine du 23 septembre 2020

Comet Meetings qui lève 30 M€, Fabrice Veyron-Churlet qui quitte Euralille pour l’Oppidea… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobili...

V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

Un peu plus de trois ans après son lancement, Soneka a fait du chemin. Cette solution web d‘asset management dédiée à l'immobilier vient notamment d'ê...

La veille urbaine du 22 septembre 2020

La veille urbaine du 22 septembre 2020

Engie qui inaugure son nouveau centre de recherche à Stains, Paris sur le podium des destinations mondiales pour les investissements en immobilier d’e...

Airbus pense l’aviation de 2035

Airbus pense l’aviation de 2035

Airbus a publié cette semaine sa feuille de route pour construire, à l’horizon 2035, des aéronefs propulsés grâce à l’hydrogène. Trois concepts ont ét...

L’Institute of Economics and Peace évalue les menaces écologiques pour le futur

L’Institute of Economics and Peace évalue les menaces écologiques pour le futur

Les menaces écologiques sont légions et différentes d’un territoire à l’autre. Pour y voir plus clair, l’Institute of Economics and Peace (IEP) a prod...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message