La veille urbaine du 14 janvier 2020

Partners Group qui acquiert un portefeuille paneuropéen, le gouvernement qui lance le début des simulations pour préparer la RE 2020, les propositions du député Mickael Nogal pour réconcilier locataires et propriétaires… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 14 janvier 2020.

Partners Group qui acquiert un portefeuille paneuropéen, le gouvernement qui lance le début des simulations pour préparer la RE 2020, les propositions du député Mickael Nogal pour réconcilier locataires et propriétaires… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 14 janvier 2020.


AMDG achète pour 47 millions d’euros d’actifs immobiliers


AMDG vient d’acquérir 8 actifs immobiliers pour un montant de 47 M€, représentant une surface totale de 6 840 m². Ces biens ont été acquis par le fonds Appart Invest 2 et le fonds Appart Invest 3, gérés par AMDG, et sont situés dans les principales métropoles françaises. Ainsi, trois immeubles résidentiels et un ensemble de logements ont été achetés à Paris et à Puteaux, pour un montant total de 38,7 M€. Par ailleurs, trois immeubles résidentiels situés à Lyon ont été acquis pour 7,3 M€, ainsi qu’un immeuble dans le centre de Lille pour 1 M€. Le fonds Appart Invest 2 a clôturé sa période d’investissement conformément au calendrier prévu et le fonds Appart Invest 3 a activement démarré ses acquisitions et va encore investir plus de 200 M€ en 2020.
 

Partners Group acquiert un portefeuille paneuropéen de 30 actifs tertiaires et logistiques


Partners Group a acquis, au nom de ses clients, une participation majoritaire dans un portefeuille de 30 immeubles commerciaux en Allemagne, en France et aux Pays-Bas. Les actifs font partie d'un portefeuille précédemment détenu par Imfarr Beteiligungs GmbH et SN Beteiligungen Holding AG. LE montant de la transaction dépasse 550 M€. L’opération a été réalisée dans le cadre d’une joint-venture avec Peakside. Le portefeuille se compose de 27 immeubles bureaux et de trois actifs logistiques. Il est principalement situé en Allemagne, les ensembles restants étant basés dans le Grand Paris et Amsterdam. Partners Group et Peakside travailleront sur une série d'opportunités de création de valeur, dont le repositionnement de plusieurs immeubles.


Kley renforce son maillage en France


Kley – investisseur, propriétaire et gestionnaire de résidences étudiantes – déjà implanté dans 9 grandes villes de France, poursuit son développement à travers l’Hexagone. Le groupe a acquis en VEFA fin 2019 trois résidences auprès d’Eiffage à Brest, Bouygues Immobilier à Angers et le groupe Edouard Denis à Clermont-Ferrand. Cette dernière accueillera 463 étudiants à compter de la rentrée 2022, sur une surface de 11 120 m² répartis sur 8 niveaux. En plus des 570 m² d’espaces communs intérieurs design, elle offrira des espaces extérieurs aménagés et végétalisés, dont plus de 1 100 m² de rooftop sur les derniers étages, un jardin arboré de 800 m² avec un potager urbain et des équipements sportifs extérieurs. A Angers, il s’agit de l’ouverture d’une deuxième résidence complémentaire à celle de Belle-Beille pour le groupe. Ces nouveaux lieux de vie, situés en centre-ville, permettront d’accueillir 359 étudiants supplémentaires, soit un total de 712 étudiants Kley angevins à la rentrée 2022. Cette deuxième résidence – d’une surface de 8 470 m², répartis sur 6 niveaux – proposera une offre de logement pour vivre seul, ou en colocation jusqu’à 5 personnes, avec des appartements de type T5 ou T6 bénéficiant de terrasses privatives. D’une superficie de 5 513 m², la résidence Kley Brest est quant à elle la première résidence étudiante privée de la ville selon le groupe. Dès juin 2021, les 219 étudiants pourront choisir parmi l’offre de logements Kley, du T1 au T6, dont certains bénéficient d’un jardin privatif. Ils auront un accès immédiat au campus et au centre-ville. « Kley, sous l’égide de son nouvel actionnaire AXA IM Real Assets, confirme l’accélération de son développement en région avec l’acquisition de 3 nouvelles résidences d’envergure à Clermont-Ferrand, Brest et Angers », précise Michel Rami, directeur des acquisitions et du développement du groupe Kley.


La marque Mondrian d’Accor arrive en Europe


Accor a annoncé l’arrivée de la marque Mondrian avec deux établissements en France. Tout d’abord avec la reprise du Grand Hotel de Cannes sur la Croisette et une ouverture prévisionnelle de l’hôtel prévue en 2021. L’établissement sera composé de 75 chambres réparties sur 11 étages, un restaurant et un bar donnant sur un jardin privé d’environ 4 000 m², des salles de réunions modulables et d’une plage privée en face de l’hôtel. « L’ouverture de la plage privée pour la saison 2020 permettra de découvrir le positionnement Lifestyle de cette nouvelle marque unique sur la French Riviera », assure le communiqué de presse. Un autre établissement arrivera ensuite à Bordeaux. L’hôtel construit dans l’emprise d’un bâtiment du XIXe siècle sera composé de 97 chambres de 25 m² à 50 m² réparties sur 3 étages, un restaurant avec Bar Lounge de 460 m², un spa, un lieu de réunion et un patio à ciel ouvert de 225 m². Ce projet sera dévoilé lors d’une cérémonie de pose de première pierre au printemps 2020 en présence des acteurs ayant œuvré à sa réalisation.

 

YCAP partners consolide son activité immobilière


YCAP partners, concepteur et distributeur de solutions patrimoniales créé en 1989, a annoncé le changement de nom de son offre de solutions immobilières. L’ancien Solution Investissement Conseil devient aujourd’hui YCAP immobilier afin de consolider l’activité immobilière d’YCAP partners. « Les fondamentaux restent inchangés, YCAP immobilier propose aux professionnels en gestion de patrimoine partenaires d’YCAP partners une sélection exclusive de biens immobiliers d’exception toujours dans la recherche d’un investissement immobilier rentable et sécurisé », explique Salvatore Galletta, directeur général d’YCAP partners. La création d’YCAP immobilier accompagne le lancement d’YCAP réalisation, une société spécialisée dans la restauration de biens de caractère. Grâce à cette nouvelle expertise, YCAP partners entend réaliser en son nom des opérations de restauration immobilière et promouvoir des opérations dans le neuf en Vefa. « Nous créons YCAP réalisation pour répondre au manque d’offres correspondant aux attentes de nos partenaires conseillers en gestion de patrimoine, ajoute Salvatore Galletta, directeur général d’YCAP partners. Les professionnels du patrimoine sont en effet souvent à la recherche de petites surfaces dans le résidentiel plus accessibles financièrement. Avec YCAP réalisation, nous pouvons proposer ce type d’offres sélectionnées selon nos critères de qualité, à savoir des prestations haut de gamme et des emplacements de choix. »

 

Patrizia nomme Alberto Gonzales de la Heras directeur asset management pour le sud-ouest de l'Europe


Patrizia AG a annoncé la nomination d'Alberto González de las Heras au poste de directeur asset management pour le sud-ouest de l'Europe. Basé au bureau de Patrizia Madrid, Alberto González de las Heras supervise désormais la gestion des actifs pour la France, l'Italie, le Portugal et l'Espagne, avec la responsabilité de gérer environ 4,55 Mds€ d'actifs. Il réfère à Rikke Lykke, directrice asset management des actifs européens et responsable régional DACH / CEE. Dans ses fonctions les plus récentes, avant de rejoindre Patrizia, il était directeur asset management chez Meridia Capital, où il gérait un portefeuille immobilier de plus d'un milliard d'euros en valeur, soit plus d'un demi-million de mètres carrés, et a également été membre du comité exécutif de la société. Alberto González de las Heras a commencé sa carrière dans la gestion d'investissements immobiliers en 2001 chez Rodamco Europe et a depuis occupé des postes de direction dans des sociétés telles que British Land et Falcon II Real Estate Investments. Il est titulaire d'un MBA de l'IE Business School de Madrid et d'une licence en administration des affaires de l'Université de Complutense.

 

Philippe Poilleux nommé DGA Ouest/Sud-Ouest d’Icade Promotion


Philippe Poilleux rejoint Icade comme directeur général adjoint Ouest/Sud-Ouest d’Icade Promotion, rattaché à Emmanuel Desmaizières, membre du comité exécutif d’Icade en charge du pôle promotion. Il est membre du comité de direction d’Icade Promotion et du comité de coordination d’Icade. Diplômé de l’ESTP (Ecole spéciale des travaux publics) et du CHEC (Centre des hautes études de la construction), Philippe Poilleux a exercé plusieurs fonctions au sein de Bouygues Immobilier. En 2004, après 5 années en tant que directeur régional Ile-de-France, il a occupé le poste de directeur régional Grand Sud-Ouest. En 2008, lors de l’acquisition d’Urbis Réalisations, société de promotion immobilière implantée dans le Sud-Ouest, par Bouygues Immobilier, il en prend la direction générale. Entre 2012 et 2015, il est directeur général du pôle résidentiel de Crédit Agricole Immobilier. En 2016, il devient président de la société City Up avant de rejoindre le groupe Ogic en tant que membre du directoire. Philippe Poilleux a également été président de la fédération des promoteurs immobilier Midi-Pyrénées de 2008 à 2012. En complément de son rôle de directeur général adjoint Ouest/Sud-Ouest, Philippe Poilleux assurera une mission transversale de mise en œuvre de la politique innovation et développement durable d’Icade Promotion.

 

Le gouvernement lance le début des simulations pour préparer la RE2020


Après une phase d’expérimentation à travers la démarche E+/C- et une concertation menée en 2019 en copilotage avec le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE), les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Ville et du Logement lancent désormais une phase de simulations qui permettra d’éclairer les choix d’indicateurs et de niveaux de performance retenus pour la nouvelle règlementation environnementale des bâtiments neufs. Elle sera suivie, au printemps 2020, d’une nouvelle phase de concertation qui analysera les effets de la RE2020 sur les matériaux, les modes constructifs et les filières du bâtiment. Cela devra permettre d’arrêter l’ensemble des paramètres et objectifs de la future réglementation en vue d’une publication des textes réglementaires d’ici l’automne 2020. En particulier, un seuil d’émissions de CO2 pendant la vie du bâtiment sera défini et fixé à un niveau « suffisamment ambitieux » pour favoriser les énergies les moins carbonées. Pour mener à bien cette nouvelle phase d’étude, certains paramètres de calcul doivent être fixés. Le facteur d’émission de CO2 de l’électricité utilisée pour le chauffage sera déterminé par la méthode mensualisée par usage et verra donc sa valeur actualisée à 79 g/kWh. Un coefficient de conversion entre énergie primaire et énergie finale de l’électricité de 2,3 sera utilisé. « Il correspond à la valeur moyenne anticipée de ce coefficient au cours des 50 prochaines années, permettant ainsi de prendre en compte l’évolution prévisionnelle du mix électrique au cours de la durée de vie des bâtiments neufs », précise le communiqué de presse du gouvernement. La RE2020 s’appliquera aux constructions neuves à partir du 1er janvier 2021.

 

Le député Mickael Nogal dévoile ses propositions pour réconcilier locataires et propriétaires


Le député LREM de la Haute-Garonne Mickaël Nogal a présenté sa proposition de loi, qui comporte trois mesures dans le but de réconcilier les locataires et les propriétaires. Le document prévoit ainsi que tout locataire devra confier son dépôt de garantie à un professionnel de l’immobilier, qui consignera ces fonds et les restituera, à la fin du bail, sur la base d’un accord entre propriétaire et locataire. Deuxièmement, les propriétaires ne pourront plus demander plus d’un garant personnel à leurs locataires. Enfin, la proposition de loi prévoit que les propriétaires perçoivent leur loyer tous les mois, quoiqu’il arrive du côté du locataire. Cette sécurisation totale devra être rendue possible grâce à la création d’un nouveau mandat de gestion qui sera proposé par les administrateurs de biens. Il intègrera également la prise en charge d’éventuelles dégradations ou des frais de procédure. « Je veux mettre fin à la méfiance réciproque entre propriétaires et locataires en proposant des mesures simples, efficaces, basées sur un rapport gagnant-gagnant, assure le député Mickaël Nogal. Avec ma proposition de loi, demain, les relations seront apaisées. Les propriétaires seront pleinement sécurisés et les locataires verront leur accès au logement facilité. »

 

Le trafic de Paris Aéroport progresse de 2,5 % en 2019


Paris Aéroport a accueilli un total de 108 millions de passagers en 2019, soit une hausse de 2,5 % par rapport à l'année précédente, dont 76,2 millions à Paris-Charles de Gaulle (+ 5,4 %) et 31,9 millions à Paris-Orly (- 3,8 %). Le trafic a augmenté de 4,8 % au 1er semestre et de 0,5 % au 2nd semestre. La baisse du trafic à Paris-Orly est notamment liée aux limitations de mouvements induites par la fermeture pour travaux de la principale piste d’Orly (fermée le 28 juillet et réouverte depuis le 2 décembre) ainsi qu’aux effets de la faillite de la compagnie Aigle Azur qui a cessé ses activités à compter du vendredi 6 septembre au soir. Le trafic international (hors Europe) est en progression (+ 3,7 %) avec une croissance sur les faisceaux suivants : Amérique du Nord (+ 7,3 %), Amérique Latine (+ 6,1 %), DOM-COM (+ 5,5 %), Afrique (+ 1,5 %), Moyen-Orient (+ 1,4 %) et Asie-Pacifique (+ 1,1 %) ; Le trafic Europe (hors France) est en progression (+ 2,5 %) ; Le trafic France est en décroissance (- 0,3 %) ; Le nombre de passagers en correspondance progresse de 7,4 %. Le taux de correspondance s'est établi à 22,7 %, en hausse de 1,0 point par rapport à 2018.
Le trafic de TAV Airports, dont le Groupe ADP détient 46,1 % du capital, est en décroissance de 32,6 % en 2019, à 105,2 millions de passagers. Pour mémoire, les vols commerciaux d’Istanbul Atatürk ont été transférés vers le nouvel aéroport d’Istanbul depuis le 6 avril 2019. Hors Istanbul Atatürk, le trafic de TAV Airports est en hausse de 1,3 %. Le trafic de l'aéroport de Santiago du Chili, dont le groupe ADP détient 45 % du capital, est en hausse de 5,7 % sur l'année 2019 à 24,6 millions de passagers. Le trafic d’Amman, dont le Groupe ADP détient 51 % du capital, est en hausse de 5,9 % en 2019 à 8,9 millions de passagers.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 20 février 2020

La veille urbaine du 20 février 2020

InfraRed et Hemisphere qui vendent Konect, Redman qui nomme Rosine Vanwalscappel DG des activités en IDF, la stratégie du gouvernement pour les petite...

Réglementation construction 2020 : au revoir thermique

Réglementation construction 2020 : au revoir thermique

Véritable évangile de la filière, la réglementation de construction des bâtiments neufs, dite thermique, pointe le bout de son nez dans une sixième mo...

La veille urbaine du 19 février 2020

La veille urbaine du 19 février 2020

Hines qui vend Perspective Défense, la filialisation du portefeuille résidentiel de Gecina qui se précise, Alain Resplandy-Bernard à la tête de la dir...

Le Groupe Duval met le cap sur le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2025

Le Groupe Duval met le cap sur le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2025

Alors que le Groupe Duval fête ses 25 ans, ses dirigeants ont dévoilé leur feuille de route pour continuer à se développer dans les cinq prochaines an...

KKR clôture une levée de 1,3 milliard de dollars pour son fonds à impact social

KKR clôture une levée de 1,3 milliard de dollars pour son fonds à impact social

Le fonds d’investissement KKR se focalise sur la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Ce nouveau véhicule connaît un succès certa...

Alstom entre en négociation pour le rachat de Bombardier

Alstom entre en négociation pour le rachat de Bombardier

Le géant du ferroviaire français, Alstom, est en passe de racheter son concurrent canadien, Bombardier, dans un contexte d’endettement massif. La tran...

La veille urbaine du 18 février 2020

La veille urbaine du 18 février 2020

Morning Coworking qui signe l’Hôtel de la Marine, Bruno Amsellem qui rejoint Deloitte France, le recours de 15 associations contre le SCoT de Roissy...

P. Pelletier : "Le Plan Bâtiment Durable va s’atteler à la nécessaire pédagogie autour du décret tertiaire"

P. Pelletier : "Le Plan Bâtiment Durable va s’atteler à la nécessaire pédagogie autour du décret ter...

Le Plan Bâtiment Durable est devenu au fil des ans un acteur incontournable dans le monde immobilier. Il aura encore l’occasion de démontrer son effic...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message