La veille urbaine du 14 avril 2020

L’appel de Bruno Le Maire aux grandes foncières, AG2R La Mondiale qui acquiert le Thémis à Paris 17e, AXA IM – Real Assets qui réalise un premier investissement majeur dans les énergies renouvelables… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 14 avril 2020.

L’appel de Bruno Le Maire aux grandes foncières, AG2R La Mondiale qui acquiert le Thémis à Paris 17e, AXA IM – Real Assets qui réalise un premier investissement majeur dans les énergies renouvelables… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 14 avril 2020.

Les actualités liées au coronavirus

Rabot Dutilleul Construction se mobilise pour assurer une reprise progressive de ses chantiers

La restructuration du lycée Jean Macé à Lille en logements (©SaisonMenu & associés)
Rabot Dutilleul Construction a annoncé une reprise progressive de ses chantiers à compter de ce mardi 14 avril 2020, « dans un strict respect des recommandations sanitaires ». Le groupe entend redémarrer « rapidement » au moins un chantier par région d’implantation. Sont ainsi concernés les chantiers des Grands Moulins de Paris et de Jean Macé dans les Hauts-de-France ; la réhabilitation en logements des anciens hôpitaux Villemin Maringer Fournier à Nancy, le CROUS de Strasbourg, un EHPAD et un service de soins à domicile à Moyenmoutier (88) dans le Grand Est ; ainsi qu’un chantier de logements à Massy en Ile-de-France. Rabot Dutilleul Construction a par ailleurs assuré vendredi dernier la livraison du nouveau plateau médico-chirurgical de l’hôpital Henri Mondor qui compte notamment un service de réanimation d’une capacité de 55 chambres, ainsi qu’un service dédié aux soins critiques avec 30 chambres de surveillance continue. A compter du 17 avril 2020, une nouvelle gouvernance sera par ailleurs mise en place chez Rabot Dutilleul Construction pour prendre en main l’entreprise dans la période critique, organiser la reprise et poursuivre le déploiement de la stratégie engagée. Frédéric Sternheim est nommé président de Rabot Dutilleul Construction. Patrick Adam prend la direction générale de Rabot Dutilleul Construction et remplace Thierry Geffroy. Arnaud Merveille est nommé directeur administratif et financier de Rabot Dutilleul Construction.

Bruno Le Maire invite les grandes foncières à faire davantage

Alors que le bras de fer est engagé entre les bailleurs des centres commerciaux et les enseignes, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie a invité lors d’une interview sur RMC les grandes foncières à faire davantage : « Elles peuvent et doivent faire plus pour aider ceux qui ne peuvent pas payer leurs loyers aujourd’hui. J’aurai l’occasion d’échanger avec elles cette semaine parce que j’ai trop de retours de difficultés encore sur lesquelles les grandes foncières ont les réponses, peuvent les apporter et doivent le faire. » Il a également indiqué que les loyers des commerces pourraient être intégrés dans le fonds de solidarité.


La Société de la Tour Eiffel propose de baisser le dividende par action

La Société de la Tour Eiffel propose un ajustement à la baisse du montant de la distribution de son dividende à 2 € par action, contre 2,25 € comme annoncé lors de la publication des résultats annuels du 5 mars 2020. La distribution du dividende interviendra le 15 juin 2020, sous réserve de l'approbation de l'assemblée générale du 27 mai 2020 (cette dernière, initialement prévue le 30 avril, se tiendra à huis clos). Cette décision a été prise par le conseil d'administration de la société réuni le 14 avril 2020. Le niveau de distribution proposé permet de satisfaire aux obligations de distribution du groupe pour l'exercice 2019 résultant du régime SIIC. Le montant de la distribution conservée dans la société représente 4,1 M€. « Il renforce les marges de manœuvre de la foncière face au dispositif d'accompagnement déployé au bénéfice des locataires afin de mieux affronter les conséquences de la crise économique provoqué par le Covid-19 », précise le communiqué de presse. 

L’IATA revoit à la hausse l’impact financier de la crise sanitaire

L'Association du transport aérien international (IATA) a mis à jour son analyse sur l’impact financier de la crise du Covid-19. Cette dernière devrait entraîner une baisse des revenus des passagers aériens de 314 Mds$ en 2020, soit une baisse de 55 % par rapport à 2019. Le 24 mars, l'IATA avait estimé à 252 Mds$ la perte de revenus (-44 % par rapport à 2019). Les chiffres actualisés reflètent un approfondissement de la crise et « de sévères restrictions internes d'une durée de trois mois, certaines restrictions sur les voyages internationaux s'étendant au-delà des trois premiers mois et un impact sévère dans le monde, y compris en Afrique et en Amérique latine.

EDF retire ses objectifs financiers pour 2020 et 2021

Les perturbations économiques provoquées par l'actuelle crise sanitaire induisent une baisse de la demande d'électricité ainsi que des répercussions « importantes » sur de « nombreuses » activités du groupe, notamment la production nucléaire - dont EDF indique qu'elle est « en cours de ré-estimation à un niveau significativement inférieur à l'hypothèse initiale » - les chantiers, et les services. En conséquence, le groupe EDF retire l'ensemble de ses objectifs financiers pour 2020, y compris le seuil bas de la fourchette d'EBITDA de 17,5 Mds€, ainsi que pour 2021.

180 signataires pour une relance verte européenne

Ministres, eurodéputés, ONG, think tanks, dirigeants d'entreprise... A l'initiative de Pascal Canfin, président de la commission environnement du Parlement européen, 180 décideurs du continent ont cosigné une tribune publiée ce mardi 14 avril dans plusieurs journaux européens. Rappelant que « la guérison économique nécessitera des investissements massifs pour protéger des emplois et en créer de nouveaux, soutenir les entreprises, les régions et les secteurs qui souffrent de l’arrêt forcé et soudain de l’activité », ils soulignent que « ces investissements doivent permettre l’émergence d’un modèle économique plus résilient, plus protecteur, plus souverain » et que « la transformation vers une économie neutre en carbone, des systèmes agricoles plus durables et la protection de la biodiversité ont le potentiel pour créer rapidement des emplois, de la prospérité et améliorer la qualité de vie des citoyens ». Ils appellent ainsi à « une alliance européenne de décideurs politiques, de chefs d’entreprise et de dirigeants financiers, de syndicats, d’ONG, de groupes de réflexion et de parties prenantes afin de soutenir et de concrétiser la mise en place de paquets d’investissement pour la relance verte et la biodiversité, qui serviront d’accélérateurs de la transition vers la neutralité climatique et des écosystèmes sains. »

Le reste de l’actualité

AG2R La Mondiale acquiert le Thémis à Paris 17e

(©Pierre Perrin - Zoko productions)
AG2R La Mondiale a acquis auprès de Covéa l’immeuble Thémis situé dans le nord de l’éco-quartier Clichy-Batignolles, à proximité du nouveau Palais de Justice et d’une future station de métro de la ligne 14. Désormais, AG2R La Mondiale repense son usage et va développer de nouveaux services aux utilisateurs. Dotée d’une façade de 80m donnant sur le périphérique, Thémis accueille 10 400 m² de bureaux au sein d’une structure de verre et de bois où la végétation bénéficie d’une place importante. Le bâtiment est labellisé HQE (haute qualité environnementale) Exceptionnel, BREEAM Excellent, Effinergie+ (référentiel 2012) et Biosourcé (référentiel 2015). C’est également le premier immeuble en Île-de-France ayant obtenu le label E+C- (bâtiment à énergie positive et réduction carbone) et l’un des 10 premiers projets s’étant vu attribuer le label BBCA (bâtiment bas carbone). « Thémis est la quatrième acquisition du Groupe sur l’axe de la ligne 14 Saint Lazare – Saint Denis, après les immeubles Season à Paris ainsi que Loft et Factory à Clichy, précise Isabelle Clerc, directrice de l’immobilier de placement d’AG2R La Mondiale. Elle confirme la volonté d’AG2R La Mondiale de poursuivre son développement patrimonial dans des quartiers dynamiques, en s’appuyant sur sa capacité à créer de la valeur lors de travaux de développement. À travers cette opération, le Groupe affirme une nouvelle fois son engagement en matière d’investissement socialement responsable (ISR). » AG2R La Mondiale a engagé une réflexion pour redéfinir l’usage de cet immeuble. Le groupe prévoit notamment des animations au rez-de-chaussée et le développement de services aux utilisateurs : accueil modernisé, espaces de restauration modulables, lieux dédiés au bien-être, etc. Pour cette acquisition, AG2R La Mondiale a été conseillé par l’étude 14 Pyramides, DLA Piper et Orféo. Covéa était représenté par l’étude Chevreux. L’opération a été pilotée par Strategies and Corp dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec Cushman & Wakefield.

GCI cède l’ancien siège d’Humanis à Paris 16e

Générale Continentale Investissements (GCI) a vendu à un institutionnel français l'ancien siège d'Humanis, soit plus de 2 600 m² situés dans le QCA parisien, près de la place du Trocadéro dans le nord du 16e arrondissement. Cette vente intervient quelques mois après la pré-location, par GCI, de la totalité de l'immeuble auprès de Morning Coworking, détenu majoritairement par Nexity. Affichant actuellement une surface utile d'environ 2 600 m² et disposant de 15 parkings annexes, l'hôtel particulier fait l'objet d'une restructuration complète confiée à l'architecte Axel Schoenert. Ses plateaux s'articuleront autour d'un patio central paysagé et il offrira, dans ses étages supérieurs, des terrasses. Morning Coworking a signé un bail ferme de 10 ans qui prendra effet à la livraison de l'immeuble, prévue pour décembre 2020. La transaction a été effectuée par Knight Frank, dans le cadre d'un mandat co-exclusif avec Rothschild & Co. GCI était conseillée par le cabinet Gide, C&C Notaires et Europtima, tandis que l'acquéreur s'appuyait sur les conseils de Lexfair Notaires et du cabinet LPA.

Atland Voisin signe le campus de Worldline à Lille pour 59 M€

La SCPI Épargne Pierre d’Atland Voisin a acquis le campus de Worldline dans la zone industrielle de Seclin au sein de l’agglomération lilloise pour 59 M€. Le rendement immobilier immédiat (acte en mains) ressort à 6,48 %. L’ensemble développe près de 31 000 m² répartis sur 6 bâtiments, dont 23 000 m² de bureaux, 6 400 m² de data center, et 1 600 m² de restaurant d’entreprise, assortis de 1 148 places de stationnement. Le site dispose par ailleurs d’une constructibilité résiduelle de 10 000 m² avec un foncier d’environ 87 000 m². L’actif est loué à Wordline avec un bail ferme de 11 ans qui l’engage jusqu’en janvier 2031. Le locataire bénéficie d’une option de construction de surfaces complémentaires pouvant aller jusqu’à 5 000 m² qui prolongerait mécaniquement son engagement ferme sur l’ensemble. « Cette acquisition démontre une fois de plus notre capacité à nous positionner auprès d’un locataire de premier plan, où l’immobilier converge avec les intérêts stratégiques de l’entreprise, précise Jean-Christophe Antoine, président d’Atland Voisin. L’envergure de Worldline et son engagement sur 11 ans fermes en sont l’illustration. Tout en embarquant un potentiel de valorisation grâce aux réserves foncières dans l’aire du Grand Lille, une métropole régionale dynamique. » Dans cette opération, Atland Voisin était conseillé par l’étude notariale Cheuvreux et le cabinet Gide. La vente a été réalisée dans le cadre d’un mandat co-exclusif entre Catella Property et Arthur Loyd Investissement.

FIB acquiert une boutique rue d’Antibes à Cannes

Groupama Gan REIM, pour le compte de l’OPCI Groupama Gan Pierre 1, cède, à la société FIB (Financière Immobilère Bordelaise), une boutique située rue d’Antibes, au cœur du centre-ville de Cannes. « Acquis fin juin 2017, l’actif a été cédé en février 2020 pour une valeur supérieure de 34 % à son prix d’achat, explique Jean-François Houdeau, directeur général de Groupama Gan REIM. Ce premier arbitrage traduit l’engagement et la volonté de Groupama Gan REIM de s’inscrire dans une logique dynamique de création de valeur au bénéfice des actionnaires de l’OPCI, l’OPCI Groupama Gan Pierre 1 affichant une performance de 7,98% pour 2019. » Pour cette transaction, l’acquéreur a été conseillé par l’étude notariale Opéra Notaires. Le vendeur a été conseillé par l’étude notariale Lexfair Notaires. Vendeur et acquéreur ont été accompagnés par Michaël Sebban (Société Centrale du Commerce).

Le montant des investissements résidentiels en immobilier estimé à 3,4 Mds€ en 2019

Pour l’année 2019, le montant global des investissements résidentiels en immobilier en France, tel que défini par ImmoStat, est de 3,4 Mds€, soit une baisse de 6 % par rapport à l’année 2018. En Ile-de-France ce montant s’élève à 2,3 Mds€, en hausse de 54 % par rapport à 2018. Enfin, les actifs résidentiels gérés ont totalisé à eux seuls 990 M€, soit 18 % de plus qu’en 2018. « En 2019, on peut ainsi noter que la baisse des volumes en immobilier résidentiel traditionnel s’est faite au profit des actifs gérés, commente Christophe Volle, directeur investissement résidentiel et actifs gérés au sein du département investissement de JLL. Ces derniers sont en progression régulière depuis 3 ans et atteignent 990 M€. Ce chiffre s’entend hors acquisition du groupe Kley et de ses actifs immobiliers par AXA IM Real Assets auprès d’Oaktree, dont le portefeuille de résidences étudiantes en exploitation et sécurisées est estimé à un peu moins de 600 M€. » La quarantaine d’opérations recensées sur ce segment par Cushman & Wakefield montre l’intérêt croissant des investisseurs pour des actifs généralement neufs (80 % du volume investi), qu’ils soient à destination des séniors (523 M€ actés) ou de la population estudiantine (430 M€). Le conseil rappelle aussi les premières acquisitions d’opérations de coliving dont « Babel Community » à Marseille acheté par La Française REM pour une de ses SCPI.
Pour « renforcer la fiabilité de ce nouvel indicateur », les membres du GIE ImmoStat (BNP Paribas Real Estate, CBRE, Cushman & Wakefield et JLL) se sont associés à quatre partenaires : Catella, CFI, Foncia Valorisation et Ikory. L’indicateur représente le volume global des actifs résidentiels en bloc acquis pendant une période donnée par des acteurs en vue de retirer de la détention du bien acquis un rendement financier. Ce nouvel indicateur comprend l’ensemble des actifs résidentiels vendus en bloc qu’ils soient des logements locatifs classiques ou intermédiaires, les résidences étudiantes et séniors (hors EHPAD) ainsi que les résidences de coliving. Sont exclus de cet indicateur les logements sociaux ainsi que les rachats de société.

Amundi Immobilier confirme l’acquisition d’une plateforme logistique louée par Zalando en Allemagne

(©Goodman Group)
Amundi Immobilier, pour le compte des fonds qu’elle gère, a confirmé l’acquisition d’une plateforme logistique de 130 435 m² à Lahr, dans le Lander de Bade Wurtemberg (sud-ouest de l’Allemagne), auprès de Goodman Group. L’entrepôt est entièrement loué à la société allemande Zalando. Cette dernière occupe l’entrepôt depuis sa livraison en septembre 2016 dans le cadre d’un bail à long terme. Situé à moins de 50 km de la ville de Strasbourg (France) et livré en 2016, l’actif détient le label « Gold Energy Efficient » (BREEAM Very Good). Dans le cadre de cette opération, Amundi Immobilier a été conseillée par le groupe Panhard, Norton Rose Fullbright, Dreese and Sommer, Sintéo et CBRE.

Dan Ohnona va rejoindre le groupe toulousain FAE début mai

 (©Wladimir Simitch)
Dan Ohnona prendra la direction générale de Financière Abitbol et enfants (FAE). « Il chapeautera la gouvernance immobilière du groupe toulousain : les arbitrages, les acquisitions, le développement, les prises de participations dans les enseignes, et les opérations de valorisation », explique la Correspondance de l’Enseigne. Selon cette dernière, la foncière de Raphaël Abitbol possède plus de 150 000 m² de commerces auxquelles s’ajoutent le projet Lillenium. Dan Ohnona a occupé le poste de directeur commercial adjoint d’Apsys de 2003 à 2010 avant de rejoindre le groupe Fnac Darty où il est devenu directeur immobilier et expansion. « Je ne m’aventurerai pas à dresser le bilan de ces presque 10 années, souligne Dan Ohnona. Il est tout juste exceptionnel. Nous pouvons être fiers collectivement du groupe créé et de son empreinte tant en France qu’à l’international. J’ai le plaisir de transmettre à Laurent Bonnet, nouveau directeur immobilier et expansion du groupe, les clefs de la direction que j’ai eu l’honneur d’animer depuis 2012. je lui souhaite tout le succès qu’il mérite. »

Mata Capital déploie son équipe à Lyon

Antoine Fossati (©D.R.)
Mata Capital accélère son développement en déployant son équipe à Lyon pour renforcer ses positions sur les marchés de région et assurer une gestion de proximité de son portefeuille immobilier. L’équipe de gestion sera placée sous la responsabilité d’Antoine Fossati. Cette équipe est en charge du sourcing des opérations et de la gestion du portefeuille immobilier sur la région sud-est pour le compte des véhicules d’investissements gérés par la société. Antoine Fossati a rejoint Mata Capital en 2019. Basé à Lyon, il pilote les acquisitions et la gestion des actifs sur les différentes stratégies des fonds Mata Capital. En quelques mois, près de 25 M€ ont été investis à Lyon, « à des conditions financières intéressantes pour le marché local », à un taux moyen de 5,5 % sur des actifs de commerce et de bureau et à des prix métriques de 2 400 €/m² hors droits. Conformément à la stratégie d’investissement de Mata Capital, ces opérations présentent un potentiel de valorisation à moyen terme, notamment avec des opérations de portage foncier pour le compte de tiers. Né à Lyon, ingénieur en génie civil et urbanisme de l’INSA de Lyon et diplômé d’un master de l’EM Lyon Business School, Antoine Fossati bénéficie de 8 ans d’expérience dans l’immobilier. Il a démarré sa carrière en 2011 comme consultant spécialisé sur l’immobilier au sein du cabinet Kurt Salmon. En 2016, il a ensuite rejoint le promoteur résidentiel Promogim à Lyon en qualité de responsable du développement. L’équipe lyonnaise vient de par ailleurs de se renforcer avec l’arrivée de Kevin Van Ruymbeke comme transaction manager. Il est en charge du sourcing et de l’exécution des acquisitions. Après avoir débuté sa carrière à Paris comme auditeur chez Grant Thornton, il s’oriente dans le monde de l’immobilier avec des expériences chez Franco Suisse et Les Nouveaux Constructeurs. En 2018, il rejoint l’équipe de développement de Promogim à Lyon en tant que développeur foncier.

AXA IM – Real Assets réalise un premier investissement majeur dans les énergies renouvelables

AXA Investment Managers - Real Assets (AXA IM - Real Assets) a signé un accord avec Acciona en vue d'acquérir une participation de 33,33 % dans Acciona Energía Internacional (AEI). La participation est cédée par KKR. A l’issue de la transaction, Acciona augmentera sa participation dans AEI de 66,67 % à 80 % tandis qu'AXA IM - Real Assets acquerra les 20 % restants et deviendra partenaire d'Acciona dans le secteur des énergies renouvelables. La clôture de la transaction est programmée d'ici décembre 2020. AEI possède 52 actifs d'exploitation d'énergies renouvelables, affichant environ 2,3 gigawatts de capacité nette, qui comprend principalement des parcs éoliens terrestres, ainsi que trois actifs solaires renouvelables. Le portefeuille est situé sur quatre continents. « Nous avons fixé des critères exigeants pour notre premier investissement majeur dans les énergies renouvelables : un historique d'exploitation établi ; un rendement prévisionnel en cash élevé ; un faible effet de levier; une durée de vie restante des actifs significative ; une diversification importante ; la possibilité de réaliser des investissements ultérieurement ; et un alignement avec un partenaire industriel et de construction de premier plan, explique Isabelle Scemama, directrice générale d'AXA IM - Real Assets. Cet investissement porte nos avoirs en infrastructures, pour le compte de nos clients, au-delà de 1,8 Mds€. »

Zenpark nomme Michaël Hubert au poste de CFO

Zenpark poursuit son développement et annonce l'arrivée en son sein de Michaël Hubert en qualité de CFO (chief financial officer). Sa nomination intervient dans le cadre de la croissance de l'activité parkings mutualisés ces dernières années ainsi que du lancement en France d'une offre combinant parking partagé et recharge partagée de véhicules électriques dans un parking privé en immeuble résidentiel. Formé à la Toulouse Business School, Michaël Hubert a d'abord fait ses armes dans l'univers de l'audit chez EY pendant 8 ans. En 2013, il se lance dans l'entrepreneuriat et fonde Huntertainment, un studio de création d'applications en réalité augmentée et virtuelle pour le secteur du retail. Il y occupe les fonctions de CEO et CFO pendant 3 ans avant de rejoindre ensuite le groupe d'ingénierie industrielle Fives où il est nommé CFO de l'activité Conveying (branche automobile) qui opère partout en Europe depuis la France et des filiales en Espagne et au Maroc. Une expérience internationale qu'il mettra au service du développement de Zenpark qui prévoit une internationalisation de ses services en 2021.

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en France"

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en Fran...

Plus de trois ans après son lancement officiel, l’association Circolab a défriché un certain nombre de dossiers et développé une boîte à outils utilis...

La veille urbaine du 23 février 2021

La veille urbaine du 23 février 2021

CBRE GI qui signe une plateforme logistique de 36 000 m² à Villette d’Anthon, Juergen Fenk qui prend en charge les activités immobilières de Primonia...

La veille urbaine du 22 février 2021

La veille urbaine du 22 février 2021

Les lauréats de l'appel à projet pour la revitalisation du Village des Crottes à Marseille, Icade qui signe deux promesses de vente pour plus de 320 M...

La veille urbaine du 19 février 2021

La veille urbaine du 19 février 2021

Aventim et Aire Nouvelle qui vont développer le projet Écho à Euralille, Immovalor Gestion qui acquiert le « Woopa » à Lyon, le mandat de Thomas Georg...

Bernard Mounier devient président de Bouygues Immobilier

Bernard Mounier devient président de Bouygues Immobilier

Annoncée en novembre dernier, la nomination de Bernard Mounier à la tête de Bouygues Immobilier a été entérinée par le conseil du développeur-ensembli...

La veille urbaine du 18 février 2021

La veille urbaine du 18 février 2021

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois, la Cour de Cassation qui donne raison à la Ville de Paris sur la régulation des plateformes to...

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois

Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon ont détaillé ce 18 février les conditions d’entrée en vigueur de la RE2020. Analyse des principales évolutions et...

X. Musseau : "L’opération avec Kaufman & Broad n'est pas la seule typologie de sujets résidentiels ciblée par Hines en France"

X. Musseau : "L’opération avec Kaufman & Broad n'est pas la seule typologie de sujets résidentiels c...

Hines France vient de signer avec Kaufman & Broad un accord portant sur l'acquisition en VEFA de plus de 500 logements. Une transaction qui consti...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte