La veille urbaine du 13 mai 2020

Les grands magasins, Aéroville, Italie Deux, Beaugrenelle et le Forum des Halles fermés jusqu’au 10 juillet, Patrick Rivière qui succède à Xavier Lépine à la présidence du directoire de La Française… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 13 mai 2020.

Les grands magasins, Aéroville, Italie Deux, Beaugrenelle et le Forum des Halles fermés jusqu’au 10 juillet, Patrick Rivière qui succède à Xavier Lépine à la présidence du directoire de La Française… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 13 mai 2020.

Les actualités liées au coronavirus

La FFB et CDC Habitat signent une charte de reprise des activités

La FFB et CDC Habitat ont engagé « un dialogue constructif pour réussir la reprise des activités sur le territoire ». Une charte a ainsi été élaborée pour que les parties puissent identifier les freins et contraintes liées à la reprise, disposer d’une lecture partagée du guide de l’OPPTBTP et ainsi « s’accorder sur les principes d’une bonne gestion commune de cette situation exceptionnelle ». « Ce cadre volontariste ne doit toutefois pas faire oublier que, sur certains chantiers, les premières estimations font apparaître des surcoûts significatifs, correspondant aux frais liés à la prise en compte du risque sanitaire (distanciation sociale, achat de masques, de gants, rotations supplémentaires des camionnettes, etc.) et à la réorganisation des chantiers (mobilisations supplémentaires de personnels et de matériels, hausse du coût des matières, prolongation des frais financiers …) », soulignent néanmoins le communiqué de presse des deux entités. À travers cette charte, les entreprises du BTP et CDC Habitat assurent se donner un référentiel partagé pour objectiver ces surcoûts. « Afin que ce cadre de négociation puisse aboutir à une déclinaison locale constructive, un soutien des pouvoirs publics sera également indispensable », conclut le communiqué de presse.

Les grands magasins, Aéroville, Italie Deux, Beaugrenelle et le Forum des Halles fermés jusqu’au 10 juillet

Le préfet de police a décidé par arrêtés de fermer au public le magasin Printemps Haussmann, le magasin Galeries Lafayette Haussmann ainsi que les centres commerciaux Aéroville, Italie Deux, Beaugrenelle et du Forum des Halles jusqu’au 10 juillet. « Une ouverture ne pourrait, dans la situation actuelle, que favoriser la propagation du virus Covid-19 et mettre dès lors en danger la vie de la population », mentionne chaque arrêté. Le 10 juillet correspond à la nouvelle date butoir de l’état d’urgence sanitaire.

L’ANCT prend des mesures de soutien en faveur de ses locataires commerçants-artisans

Dans le cadre de sa mission de restructuration des locaux commerciaux et artisanaux, l’Agence nationale de la cohésion des territoires, ainsi que ses filiales, sont propriétaires bailleurs de commerces situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Dans le contexte de crise sanitaire, l’ANCT et ses filiales ont décidé d’accorder un trimestre de remise gracieuse des loyers, charges et taxe foncière à leurs locataires qui ont dû fermer par décision administrative.

Cushman & Wakefield déploie son concept « Six Feet Office » en France

Cushman & Wakefield a développé un nouveau concept d’aménagement baptisé « Six Feet Office » afin d’aider les entreprises et leurs collaborateurs à retrouver leurs lieux de travail rapidement et en sécurité. Fort de son expérience en Chine, où le groupe a réinstallé plus d’un million d’employés et 10 000 entreprises dans les 80 millions de m² de bureaux que le groupe a en gestion, Cushman & Wakefield a conçu des nouvelles solutions d’aménagement en s’appuyant sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’experts. Le groupe vient de les déployer dans ses bureaux d’Amsterdam comme prototype, et désormais dans tous ses locaux en France. Le concept de « Six Feet Office » vise notamment à une occupation des espaces de travail, basée sur la prise en compte d’une distance de sécurité d’au moins 1 mètre entre chaque collaborateur, en la déclinant sur tous les espaces utilisés dans l’entreprise. Cette solution inclut également un certain nombre de règles et de protocoles afin de faire respecter la distanciation sociale, des mesures sanitaires renforcées et un accompagnement au changement et à l’adoption de ces nouveaux modes de travail, via l’utilisation d’éléments visuels, d’instructions « simples » et d’équipements additionnels sur les lieux de travail. Le concept couvre l'ensemble du parcours des collaborateurs dans leurs espaces de travail avec des recommandations pratiques pour toutes les activités courantes. « Rendre le retour au bureau facile et sûr pour l’ensemble des collaborateurs est un challenge, commente Antoine Derville, président de Cushman & Wakefield. Notre concept« 6 Feet Office » pour l’aménagement des bureaux est la réponse face à cette situation inédite de pandémie, tendant à devenir la nouvelle norme. Avec son application, nous nous assurons que chaque collaborateur adopte les bons réflexes et suit les bonnes recommandations pour se protéger au mieux, tout en protégeant les autres dans un environnement le plus convivial possible. »

CMA CGM obtient un prêt de 1,05 Md€ garanti à 70 % par l’État

Le groupe CMA CGM a signé un prêt de 1,05 Md€ auprès d’un syndicat composé de trois banques, BNP Paribas, HSBC et Société Générale. Ce prêt s’inscrit dans le cadre du dispositif de Prêts Garantis par l’État, mis en place fin mars 2020 dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Garanti à hauteur de 70 % par l’État, ce prêt a une échéance initiale d’un an avec une option d’extension jusqu’à cinq années additionnelles. Ce nouveau financement doit permettre à CMA CGM « de continuer à renforcer sa trésorerie pour faire face aux incertitudes sur la conjoncture mondiale nées de la crise sanitaire et des mesures de confinement dans un grand nombre de pays ». À ce stade, le groupe prévoit à court terme un ralentissement limité de son activité (baisse des volumes du marché estimée à environ 10 % entre le premier semestre 2019 et le premier semestre 2020). BRothschild&Co et Willkie Farr sont intervenus en tant que conseils de CMA CGM, Allen&Overy en tant que conseil des prêteurs.

Les dommages causés à l’industrie aérienne par la COVID-19 se feront sentir sur le moyen terme.

L’Association du transport aérien international (IATA) et la firme Tourism Economics ont élaboré deux scénarios pour les voyages aériens. Dans le scénario de base qui table sur une réouverture des marchés intérieurs au troisième trimestre et une ouverture graduelle beaucoup plus lente des marchés internationaux, le trafic mondial de passagers en 2021 (mesuré en kilomètres passagers payants, ou RPK) serait de 24 % inférieur au niveau de 2019 et inférieur de 32 % aux prévisions pour 2021 établies par l’IATA en octobre 2019. « Nous ne croyons pas que les niveaux de 2019 soient dépassés d’ici 2023, détaille le communiqué de presse. À mesure que les marchés internationaux ouvriront et que les économies se rétabliront, il y aura davantage de croissance des voyages aériens à partir du niveau plancher de 2020. Mais même d’ici 2025, nous nous attendons à ce que les RPK mondiaux se situent à 10 % au-dessous des prévisions précédentes. » Dans le scénario pessimiste qui se base sur une ouverture plus lente des économies et un relâchement des restrictions de voyage, avec des confinements qui seraient prolongés au troisième trimestre, possiblement en raison d’une seconde vague de propagation du virus, le nombre de RPK à l’échelle mondiale en 2021 serait de 34 % inférieur au niveau de 2019 et de 41 % inférieur à nos précédentes prévisions pour 2021.

Le Forum économique mondial s’inquiète pour la transition énergétique…

(©D.R.)
« La pandémie de coronavirus risque d’annuler les progrès récents dans la transition vers une énergie propre »
, voilà la crainte exprimée par le Forum économique mondial suite à une étude, publiée aujourd'hui, mesurant la préparation à la transition vers une énergie propre dans 115 pays. L'étude compare ces économies en fonction des performances actuelles de leurs systèmes énergétiques via plusieurs critères parmi lesquels le développement économique et la croissance, la durabilité environnementale et les indicateurs de sécurité et d’accès énergétique, ainsi que leur préparation à la transition vers des systèmes énergétiques sûrs, durables, abordables et inclusifs. Le tout débouche sur le calcul d'un Indice de transition énergétique (ETI) qui voit la Suède arriver première, le podium étant complété par la Suisse et le Finlande, tandis que la France se classe huitième. Cependant, ces progrès mettent en évidence les « limites de la dépendance à l’égard des seuls gains progressifs des politiques et technologies existantes pour achever la transition vers une énergie propre ». C'est ainsi « dans les économies émergentes que sont observées les améliorations générales les plus importantes », le score ETI moyen des pays dans le top 10 restant constant depuis 2015. Le Forum économique mondial conclut ainsi sur le « besoin urgent de solutions révolutionnaires, besoin menacé par la COVID-19 ».

… Les Français aussi

(©D.R.)
D'après une étude Opinionway pour Vos Travaux Eco sur les conséquences de la crise sanitaire, 7 français sur 10 se déclarent inquiets de la capacité de l'État à poursuivre son action en faveur de la transition écologique. 68 % d'entre eux ont notamment exprimé leurs incertitudes quant au maintien des aides à la rénovation énergétique, tandis qu'ils sont 40 % à craindre de ne pas pouvoir concrétiser leurs projets en la matière. Une majorité désigne les facteurs environnementaux comme responsables de la propagation du virus : la circulation intense des personnes et des marchandises au niveau mondial (91 %), la surpopulation mondiale et l'hyper-concentration des agglomération (86 %) et l'évolution de nos modes de vie (77 %) étant particulièrement mis en cause. Au total, ils sont 76% « à s'attendre à ce que nos sociétés tirent les leçons de la crise actuelle ».

Le reste des actualités

Swiss Life AM France acquiert le 18 rue Godot de Mauroy à Paris 9e

Swiss Life Asset Managers France a conclu, auprès de 6ème Sens Immobilier, l’acquisition d’un immeuble à usage principal de bureaux, situé au 18, rue Godot de Mauroy à Paris (9ème arrondissement) proche de la Place de la Madeleine. Cette acquisition a été réalisée pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre et de Swiss Life France. Cet ensemble immobilier d’environ 4 900 m² a été construit à la fin du XIXème siècle. Il fera l’objet d’une restructuration pilotée par les équipes de Swiss Life Asset Managers France. Sa superficie de bureaux significative permettra d’accueillir 500 personnes offrant un ratio capacitaire proche de 1/10 m²) Le projet prévoit également une terrasse extérieure végétalisée dans le cadre de la restructuration de l’immeuble. « A l’image de l’ensemble de ses projets immobiliers, Swiss Life Asset Managers France inscrira le 18, rue Godot de Mauroy dans une démarche rigoureuse d’amélioration sociétale et environnementale, fidèle à ses engagements d’investisseur responsable », précise le communiqué de presse. Fabrice Lombardo, directeur des activités immobilières de Swiss Life Asset Managers France, ajoute : « Cette nouvelle acquisition est en ligne étroite avec notre programme d’investissement ciblant des biens de qualité et à fort potentiel. La crise sanitaire ne remet pas en cause nos projets, ni même nos convictions en matière de gestion d’actifs immobiliers en particulier sur les dimensions ESG de nos projets. »

Corum AM signe un immeuble de bureaux à Rome

Tristan Capital Partners a finalisé, pour le compte du fonds Curzon Capital Partners IV, la vente à Corum AM d'un immeuble de bureaux de 3 000 m² à Rome. Cette transaction constitue la deuxième cession d’un actif initialement logé dans un portefeuille acquis auprès d’AXA au quatrième trimestre 2016 par le véhicule. « Depuis l’acquisition de l'actif, nous avons contribué à accroître considérablement ses performances commerciales, précise Yassine Berkane, directeur chez Tristan Capital Partners. L'immeuble est maintenant entièrement loué à Colt Technologies. Alors que la pandémie de Covid-19 a créé un environnement extrêmement difficile et incertain, nous nous réjouissons de continuer à trouver des partenaires prêts à s'engager dans des transactions comme celle-ci. » CCP IV a été conseillé par GOP, Pirola Pennuto Zei & Associates, REAAS et Real Consultant.

Immobel finance son développement avec un placement privé d’actions

Immobel a conclu avec succès la vente de 800 000 actions propres. Ces dernières, correspondant à environ 8 % du capital social d’Immobel, ont été placées au prix de 65 € par action propre. Le produit brut de la vente des actions propres de la société s’élève à environ 52 M€ et sera utilisé pour accélérer sa stratégie d’investissement et financer des projets supplémentaires déjà identifiés en Belgique, en France et au Luxembourg.

Thierry Geffroy à la tête de la Grande Région Nord-Ouest chez Bouygues Immobilier

Bouygues Immobilier nomme Thierry Geffroy directeur de la grande région Nord-Ouest. Âgé de 59 ans, diplômé de l’ISG, il a débuté sa carrière chez Otis. Thierry Geffroy intègre en 1985 Seeri-Sari aux fonctions de directeur marketing et du réseau de commercialisation logement, poste qu’il occupera jusqu’en 1990. A cette date, il rejoint le secteur de la construction, notamment chez Lanctuit, Pertuy Construction et GTFC. En 2000, il devient directeur régional de Cirmad Nord à Lille. Et, en 2002, directeur général pour le Nord et l’Est de la France chez Spie Batignolles. En 2013, il prend la tête de la direction régionale Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Haute Normandie d’Eiffage et pilote à ce titre l’activité de promotion immobilière du groupe (Eiffage Immobilier) sur ce même territoire. Thierry Geffroy était depuis deux ans le directeur général de Rabot Dutilleul Construction à Lille. Rattaché à Frédéric Boisset, directeur général promotion France Ouest de Bouygues Immobilier, Thierry Geffroy a pour mission « d’assurer une croissance rentable et durable de l’activité sur les Hauts-de-France et la Normandie » en s’appuyant sur Thomas Benard, directeur de l’agence Hauts-de-France, Victor Neuville, directeur de l’agence Rouen/Amiens et Vincent Dumaine, directeur de l’agence Caen/Le Havre.

Patrick Rivière succède à Xavier Lépine à la présidence du directoire de La Française

Dans sa séance du 11 mai 2020, le conseil de surveillance du groupe La Française a nommé Patrick Rivière en qualité de président du directoire, en remplacement de Xavier Lépine. Après 20 ans au sein du groupe, ce dernier a décidé, « à l’issue d’un processus de réflexion interne entamé il y a plusieurs mois », de quitter La Française « en parfait accord avec la direction du groupe Crédit Mutuel Nord Europe afin de poursuivre des projets personnel ». Le conseil de surveillance a par ailleurs adopté une nouvelle gouvernance avec la nomination de deux nouveaux membres du directoire. Marc Bertrand et Philippe Lecomte rejoignent à cette occasion le directoire du groupe La Française aux côtés de Pascale Auclair. Cette dernière, membre du directoire depuis mai 2018, conserve ses missions de secrétaire général du groupe, et prend à l’occasion de la mise en place de cette nouvelle gouvernance, la responsabilité de la recherche et de l’investissement socialement responsable. Elle continuera à être par ailleurs la porte-parole du groupe sur la dimension réglementaire et à représenter le groupe dans l’ensemble des associations professionnelles et instances de place. Marc Bertrand pilotera pour sa part l’ensemble des activités de la ligne métier immobilier incluant également la plateforme innovation, en synergie avec le métier immobilier et qui vient « fédérer les nouvelles activités identifiées comme des business clés de demain ». Il représentera La Française dans l’ensemble des instances de place immobilières. Arrivé chez Groupe La Francaise en 2012 pour accélérer l’expansion du groupe à l’international, Philippe Lecomte, prendra la responsabilité du développement du groupe en France comme à l’international. Il conserve la responsabilité de la plateforme de distribution transversale, et sera en charge des synergies avec les participations du groupe. Il pilotera, dans son entièreté, l’offre produits du groupe La Française et sa communication externe. Ces nominations sont effectives depuis le 11 mai 2020.

Argan nomme Marie-Caroline Schwartz au poste de secrétaire générale

(©D.R. Argan)
Argan structure son organigramme pour accompagner son développement en annonçant la nomination effective depuis le 1er avril 2020 de Marie-Caroline Schwartz en tant que secrétaire générale du groupe. Elle est en charge de la gouvernance, des problématiques juridiques liées au droit boursier et aux financements, de la communication financière, ainsi que des sujets relatifs à la conformité du groupe. Elle est rattachée directement à Francis Albertinelli, directeur administratif et financier du groupe. Avant de rejoindre Argan, Marie-Caroline Schwartz a exercé la profession d’avocate pendant 8 ans au sein de l’équipe marchés de capitaux du cabinet Clifford Chance à Paris puis a été en charge pendant 2 ans des problématiques de corporate governance, droit boursier, financement et M&A pour le groupe SMCP, maison mère des marques Sandro, Maje, Claudie Pierlot et De Fursac. Admise au barreau de Paris, Marie-Caroline Schwartz, 36 ans, est titulaire d’un master II de droit des affaires et diplômée d’Audencia Programme Grande Ecole spécialisation Finance.

Paris Habitat confie 1 400 places de stationnement à Yespark

Yespark, spécialiste de la location de place de stationnement longue durée, a signé un contrat d’une durée de 5 ans avec Paris Habitat. Au total, 1400 places réparties dans 45 parkings appartenant au bailleur social seront disponibles à la location dans 10 arrondissements parisiens (10e - 11e - 12e - 14e - 15e - 17e - 18e - 19e - 20e) ainsi que dans les départements des Hauts de Seine (92), de la Seine Saint-Denis (93) et du Val de Marne (94). Ce contrat permet à Yespark d’accroître son parc locatif en région parisienne et de consolider sa position avec 36 000 places de stationnement et 1 800 parkings. « En confiant à Yespark la commercialisation de ses parkings, Paris Habitat renforce la rentabilisation de ses emplacements vacants dans la capitale, précise le communiqué de presse. Les gains réalisés grâce à Yespark pourront être ainsi alloués à la réhabilitation et l’amélioration des logements sociaux. En outre, en mettant sur le marché de la location des places de stationnement, Paris Habitat contribue à la fluidification de la circulation en ville et par voie de conséquence à l’amélioration de la qualité de l’air. »

15 associations déposent un recours en contentieux contre le SCOT de Roissy Pays de France

15. C’est le nombre d’associations qui ont déposé un recours demandant l’annulation du document d’urbanisme définissant l’aménagement du territoire de Roissy Pays de France. « Ce document s’appuie sur deux projets imposés et polluants qui n’ont pas encore été actés : l’urbanisation du triangle de Gonesse et le Terminal 4, extension de l’aéroport de Roissy CDG, dont l’enquête publique n’a pas encore eu lieu, détaille les associations. Seul l’impact positif présumé de ces projets (emploi, développement du territoire) est mis en avant dans ce document d’urbanisme. Or leurs effets négatifs seraient nombreux : artificialisation des terres, augmentation importante des émissions de CO2 pollution de l’air, nuisances sonores, trafic routier… Nous exigeons donc que ces projets ne fassent en aucun cas partie intégrante des documents d’urbanisme tant qu’ils n’ont pas été soumis à une étude d’impact rigoureuse et à l’information du public. » Un recours gracieux avait été déjà déposé le 18 février contre ce schéma d’aménagement.

La filière solaire réclame une levée des obstacles

Enerplan, syndicat des professionnels du solaire, a formulé des propositions visant à faire redémarrer la filière, avec l'objectif de « conduire la France à s’installer durablement sur un rythme annuel de raccordements de 3 GW chaque année, trajectoire indispensable pour atteindre les objectifs de la PPE ». Trois axes sont mis en avant : libérer immédiatement le segment des petites centrales en élevant le plafond du guichet tarifaire à 1 MW pour tous les segments, débrider les appels d’offres en élargissant les critères d’éligibilité des terrains, et enfin accélérer les cycles du développement des projets, en refondant en profondeur les procédures d’urbanisme afin de réduire la durée d’instruction des permis de construire à moins de 10 mois. Selon le syndicat, « ces mesures auront un effet immédiat pour la relance du marché, mais aussi et surtout des répercussions à moyen terme pour bâtir une filière solaire forte et dynamique, créatrice d’emplois non délocalisables ». Enerplan appelle également à ce qu'une une « ambition particulière soit portée dans la future réglementation environnementale pour favoriser des bâtiments producteurs d’énergie renouvelable ».

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 4 décembre 2020

La veille urbaine du 4 décembre 2020

Les fédérations du commerce qui dénoncent la décision de reporter les soldes, Pierre Ducret qui succède à Gilbert Emont à la direction de l’Institut P...

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Antoine Onfray rejoint Tikehau Capital

Un mois après l’annonce de son départ de Paref, Antoine Onfray a pris les fonctions de CFO Group chez Tikehau Capital. Retour sur son parcours.

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Quel loyer dans chaque commune ? L’Etat met en ligne une carte

Le ministère chargé du Logement a mis en ligne une carte interactive des loyers moyens afin de palier au manque d’informations dans les petites villes...

La veille urbaine du 3 décembre 2020

La veille urbaine du 3 décembre 2020

Un budget de 2,7 Mds€ pour l'Anah en 2021, BNP Paribas REIM qui acquiert l'ensemble « Ilot 4B » à Euronantes, Antoine Onfray nommé CFO de Tikehau Capi...

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confinement

Environnement de travail : SFL compare les attentes des salariés avant et après le premier confineme...

Métamorphosé par la pandémie, le monde du travail se réinvente avec la mise en place massive du télétravail. De cette pratique découle un abandon part...

La veille urbaine du 2 décembre 2020

La veille urbaine du 2 décembre 2020

WeWork qui ouvre un nouvel espace au 7 rue de Madrid à Paris 8e, Géraldine Ajax qui prend la direction de la marque du groupe Quartus, les pertes de l...

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte