La veille urbaine du 11 mars 2020

Nexity qui vise le 100 % BIM en 2022, Novaxia qui obtient un crédit de 20 M€, les performances 2019 des fonds d’infrastructures gérés en France, la suspension de la privatisation d’ADP… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 11 mars 2020.

Nexity qui vise le 100 % BIM en 2022, Novaxia qui obtient un crédit de 20 M€, les performances 2019 des fonds d’infrastructures gérés en France, la suspension de la privatisation d’ADP… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 11 mars 2020.


Nexity vise le 100 % BIM en 2022

(©Engg317 [CC BY-SA 4.0])

Nexity a annoncé le déploiement du BIM sur l’ensemble de sa plateforme de services à l’immobilier. Chaque métier du groupe et notamment toutes les filiales de promotion, s’engagent ainsi dans la mise en place du BIM sur au moins une opération durant la période 2020-2021. Nexity vise le 100 % BIM en 2022, dans la lignée du Plan de transition numérique du bâtiment lancé par le gouvernement. Afin d’atteindre son objectif, Nexity consacre la période 2020-2021 à la maîtrise progressive de la méthode BIM et des équilibres économiques qui en découlent, grâce à des opérations développées sur des opérations pilotes en BIM dans chaque filiale, « et afin que tous les clients du groupe tirent les bénéfices de cette technologie : particulier, entreprise et collectivité ». « Nous sommes au début d’une révolution numérique et industrielle, et en route vers l’industrialisation, souligne Jean-Philippe Ruggieri, directeur général Nexity. L’engagement de Nexity dans le BIM est une opportunité stratégique qui participe à la mise en œuvre de notre vocation d’être utile à nos clients et à la société au global. Par ailleurs, notre organisation en plateforme de services nous permet d’envisager de devenir à court terme, le 1er acteur capable de maîtriser toutes les étapes du BIM partout en France. » Dans ce cadre, Nexity a mis en place une organisation reposant sur un pilotage transverse interne et sur des acteurs externes experts en BIM. Afin de permettre aux acteurs d’un projet immobilier de collaborer sur le BIM, Nexity a choisi la plateforme BIM R-Build de Resolving. Pour le BIM Management, la formation et la modélisation, Nexity s’est associé aux experts Bim In Motion, Sightline Group et Sxd. L’accompagnement du client interne comprend la mise en place d’une équipe projet dédiée ainsi que des référents BIM par filiale qui se consacrent au déploiement à travers la France, et le développement d’un plan de formation BIM, conçu pour les collaborateurs, avec 3 niveaux d’expertise (fondamentaux, outil de gestion de projet et perfectionnement des architectes et modélisateurs internes).

 

Finalisation de la cession d’Orbis à AccorInvest


Accor a finalisé la cession de 85,8 % du capital d’Orbis auprès de AccorInvest pour 1,06 Md€. Dans la même semaine, le groupe a finalisé la cession du portefeuille des hôtels Mövenpick en location avec un impact positif de 430 M€ sur la dette nette du groupe. 

 

Novaxia souscrit une ligne de crédit de 20 M€ avec la Caisse d'Epargne Hauts de France


Novaxia a souscrit une ligne de crédit de 20 M€ auprès d'un pool bancaire mené par la Caisse d'Epargne Hauts de France. La SOCFIM, La Caisse d'Epargne Normandie et la Banque Palatine participent à l’opération. Novaxia Développement utilisera cette nouvelle ligne de crédit pour s'ouvrir à une clientèle institutionnelle et co-investir avec elle. Novaxia Investissement, de son côté, amorcera le lancement de sa nouvelle gamme de fonds de rendement à l'image de sa nouvelle SCPI Neo. « La Caisse d'Epargne Hauts de France et Novaxia sont portés par des ambitions communes de développement durable des territoires et de création de valeur économique, sociale, écologique et culturelle, indique Pascal Lefort, directeur du développement du pôle entreprises, institutionnels, Belgique (EIB) de la Caisse d'Epargne Hauts de France. Le financement arrangé par la Caisse d'Epargne Hauts de France offre à Novaxia un levier d'accélération supplémentaire et nous sommes fiers de participer ainsi aux évolutions urbaines de ces prochaines années. »

 

Patrizia injecte des énergies vertes dans son portefeuille immobilier en France


Patrizia AG oriente son portefeuille immobilier en France géré pour des clients internationaux vers l'électricité verte et le gaz naturel renouvelable. Pas moins de 11 immeubles d’activités sont concernés par cette réorientation qui doit permettre d’économiser 1,2 tonne de CO2 et de générer des centaines de milliers d’euros d’économies grâce à la négociation de prix fixés. « Une avancée qui bénéficiera également aux locataires », selon le communiqué de presse. « Cette transition en France est une étape supplémentaire importante en direction du développement durable et contribuera de manière significative à de nouvelles réductions de CO2, détaille Jörg Müller, responsable ESG de la gestion d’actifs. Jusqu’ici, l’intégration d’énergies renouvelables n’était pas un critère majeur dans la gestion de nos contrats d'énergie en France : dans le cadre de notre politique de développement durable, c’est désormais le cas, et nous avons également regroupé les contrats, ce que constituera un bénéfice pour nos clients. » En collaboration avec Westbridge, spécialiste des coûts d'exploitation, Patrizia a analysé les contrats de fourniture d'électricité et de gaz afférents à ses actifs français et négocié avec différents fournisseurs. « Ce passage en revue a permis de réduire les prix d'achat, de simplifier les structures de coûts et d'obtenir une plus grande flexibilité dans les volumes », ajoute la société. L'intégralité des actifs en Allemagne sont approvisionnés en énergies renouvelables depuis 2017, une évolution également en cours dans d’autres pays européens, tels que l’Italie et le Danemark.

 

Artelia acquiert Austin Newport


Artelia a acquis la société Austin Newport, spécialisée dans la rénovation de bâtiments historiques. Implantée à Birmingham, Austin Newport a réalisé plus de 1 000 projets de bâtiments historiques complexes ces 30 dernières années, pour des montants pouvant atteindre plus de 20 M€. Elle a récemment été missionnée pour travailler sur des projets tels que l’hôpital Saint Bart, le palais Blenheim et le Palais de Westminster. Cette opération de croissance externe permet à Artelia de renforcer sa présence au Royaume-Uni. « Cette acquisition va permettre à Artelia UK d’élargir son offre de services dans le secteur des bâtiments historiques, précise Mark Day, directeur d’Artelia UK. Cette implantation à Birmingham nous ouvrira également l’accès à de nouveaux marchés au centre et au nord du pays. » Gary Newport, fondateur et directeur d’Austin Newport, ajoute : « Grâce à l’implantation d’Artelia à Londres, nous serons à proximité des grands experts en sinistres, assureurs et autres clients majeurs pour notre activité. Nous bénéficierons ainsi d’une base solide sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour accélérer notre développement. » Basée à High Holborn House à Londres, la filiale Artelia UK compte 105 employés. Initialement créée en 1986 par John Austin et Gary Newport pour offrir des services d’économie de la construction, Austin Newport s’est ensuite développée en réalisant des projets de restauration, rénovation et aménagement de grande ampleur pour des bâtiments au Royaume-Uni, dont la Tour de Londres et le château de Hampton Court. Basée à Birmingham, la société emploie 25 collaborateurs répartis entre trois départements, proposant des prestations d’économie de la construction, d’accompagnement en cas de sinistre, et de maîtrise d’œuvre.

 

Thomas Ferte rejoint Haveagooday


Thomas Ferte a rejoint Haveagooday en tant que directeur du développement commercial. Diplômé de l’université Paris 1 en Banque & Finance, il affiche une expérience de 13 ans en commercialisation et asset management chez CBRE, Silic puis Icade ou il était jusque récemment en charge d’actifs de l’ouest parisien. Haveagooday est un opérateur de service qui décline les codes de l’hôtellerie sur les opérations de bureaux. La société a grandi avec les acteurs du coworking Wojo et Wellio avant de poursuivre son développement sur les actifs tertiaires traditionnels. « La nomination de Thomas Ferte s’inscrit dans cette démarche d’upgrader les services dans l’immobilier tertiaire en accompagnant les locataires dans la gestion de leur qualité de vie au travail », précise le communiqué de presse.

 

Le voyage d’étude 2020 à Dublin du Club des Clubs Immobiliers reporté au 20 octobre


En raison des circonstances liées à l’épidémie de coronavirus-COVID 19, et dans le contexte des dernières prescriptions et décisions gouvernementales relayées par bon nombre d’entreprises, dont ses partenaires, les organisateurs en accord avec le bureau du Club des Clubs Immobiliers ont décidé de reporter le voyage d’étude à Dublin qui devait se dérouler le jeudi 26 mars 2020 au mardi 20 octobre 2020. Ce voyage restera co-organisé par les clubs immobiliers de l’IAE Paris Alumni et de l’ESC NEOMA Immo et les membres du bureau du Club des Clubs Immobiliers. Les inscriptions sont toujours ouvertes.

 

Les fonds d’infrastructures gérés en France ont investi 10,9 Mds€ en 2019


« En 2019, les montants levés par les fonds d’infrastructure établis en France progressent à 15,6 Mds€ dont plus des deux tiers auprès d’investisseurs étrangers ». L’analyse est signé Alain Rauscher, président du club infrastructure de France Invest. Elle s’inscrit dans le cadre de la publication par France Invest et AFG (Association française de la gestion financière) de l’étude d’activité des fonds d’infrastructure gérés en France en 2019. Dans le détail, 9,9 Mds€ ont été levés par 11 sociétés de gestion, dont 6 ont levé plus de 500 M€. Si les compagnies d’assurance et les mutuelles ainsi que les caisses de retraite et les fonds de pension demeurent les principaux souscripteurs, l’étude note une forte progression des fonds souverains (x2,4 vs. 2018). La part des capitaux venant d’investisseurs étrangers reste élevée à 69% de la collecte (vs 68 % en 2018). Côté investissements, France Invest et l’AFG notent une forte progression à 7,2 Mds€ des montants investis dans 161 entreprises (vs. 3,9 Mds€ en 2018). Plus des trois quarts (77 %) ont été investis dans l’énergie (conventionnelle et renouvelable) et dans les transports. L’Europe, hors France, représente plus de moitié (54 %) des investissements et plus du tiers (36 %) des opérations.
Du côté de l’activité de de dette, 5,7 Mds€ ont été levés, en forte progression par rapport à 2018 (2,5 Mds€). Les compagnies d’assurance et les mutuelles restent les principaux souscripteurs avec 89% de la collecte. Les levées auprès des souscripteurs français restent majoritaires (54%). Celles auprès de investisseurs étrangers sont également en forte hausse (x2,6 par rapport à 2018). L’étude précisé également que 3,7 Mds€ investis dans 106 actifs. Plus des trois quarts ont été investis dans l’énergie (conventionnelle et renouvelable) et dans les transports. L’étude souligne une forte progression des investissements en France (x3 en montants vs. 2018). Au global, l’activité reste majoritairement orientée vers l’Europe. René Kassis, président de la commission fonds d’infrastructures de l’AFG, conclut : « Avec 70 Mds€ d’actifs sous gestion, en progression de 25% par rapport à l’année précédente, l’industrie de la gestion d’actifs française confirme sa position de leader européen dans l’investissement en infrastructures. L’intégration d’une démarche ESG par la quasi-totalité des acteurs, et la part en forte croissante des investissements dans les énergies renouvelables, témoignent du rôle moteur que jouent les gérants de fonds d’infrastructure français dans la promotion de l’investissement responsable et la transition énergétique. Le financement des infrastructures digitales est également en forte croissance, reflétant les besoins massifs dans la digitalisation de l’économie. »

 

La privatisation d’ADP suspendue


« Les conditions de marché ne sont pas du tout favorables à une privatisation d’ADP ». L’annonce a été faite par Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, à l’issue du Conseil des ministres et à la veille de la clôture de la période de recueil des soutiens à un référendum d’initiative partagée sur la question. « Si le nombre de signatures nécessaires n’était pas atteint pour organiser un référendum, nous avons le cadre juridique nécessaire pour poursuivre le processus », a ajouté Sibeth Ndiaye en réponse à une question pour savoir si le processus de privatisation était simplement suspendu ou bien annulé. En 2019, le trafic total du groupe Aéroports de Paris (ADP) s'est établit à 234,5 millions de passagers. Son chiffre d'affaires a progressé de plus de 17 % à 4,7 Mds€ et l'EBITDA de 5,5% à 1,772 Mds€. Le résultat net part du groupe a atteint quant à lui 588 M€.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Ÿnsect : la foodtech qui fait le buzzzz

Ÿnsect : la foodtech qui fait le buzzzz

Fondée en 2011, Ÿnsect veut révolutionner l’alimentation humaine, végétale et animale en transformant les insectes en ingrédients premium. Une solutio...

Rémi Tardivo rejoint Paris La Défense comme directeur général adjoint

Rémi Tardivo rejoint Paris La Défense comme directeur général adjoint

Auparavant secrétaire général de Grand Paris Aménagement, Rémi Tardivo a rejoint Paris La Défense le 22 novembre dernier en qualité de directeur génér...

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l’IoT"

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l...

En charge du digital et des systèmes d’information du groupe Engie, Yves Le Gélard revient sur les effets de la crise sanitaire, la stratégie multi-cl...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

La révolution du partage B2B

La révolution du partage B2B

Dans un rapport pour le think tank Terra Nova, Navi Radjou, conseiller en innovation et leadership, explore le potentiel d’une économie du partage int...

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Une étude publiée par l’Ifop, en partenariat avec Ovo Energy France, interroge les Français sur la transition vers les mobilités alternatives. Et démo...

Charrel & Associés : écouter, partager, résoudre

Charrel & Associés : écouter, partager, résoudre

Experts reconnus du droit public, Charrel & Associés accompagne ses clients depuis plus de vingt-cinq ans dans la gestion stratégique de leur acti...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte