La veille urbaine du 10 septembre 2020

La Française REM en passe d’acquérir le siège de Lazard, Primonial qui cherche à développer l’immobilier résidentiel locatif en Espagne, l’Ademe qui annonce un arsenal de mesures pour la reconversion de friches… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 10 septembre 2020.

La Française REM en passe d’acquérir le siège de Lazard, Primonial qui cherche à développer l’immobilier résidentiel locatif en Espagne, l’Ademe qui annonce un arsenal de mesures pour la reconversion de friches… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 10 septembre 2020.

Atelier Aconcept désigné architecte mandataire pour réaliser le réaménagement du 13 rue de l’Université

(©Marta Nascimento / Sciences Po)
Après consultation, Atelier Aconcept a été désigné par la Fondation Nationale des Sciences Politiques comme architecte mandataire pour réaliser les travaux de réaménagement de l’un des sites du campus parisien, au 13 rue de l’Université. Les travaux de mise en conformité et de rénovation partielle du bâtiment commandés par Sciences Po découlent d’une volonté de relier le site à l’hôtel de l’Artillerie (1 place Saint-Thomas d’Aquin), acquis par Sciences Po en 2016 et en cours de transformation, et de permettre, à cette occasion, l’augmentation de la capacité réglementaire d’accueil du lieu. Le cœur de l’intervention dans les étages bas consiste à réaménager les espaces dans le but d’une mise en conformité des lieux, à optimiser leur fonctionnalité ainsi qu’à fluidifier la circulation entre les deux sites.

Hurban crée une société dédiée à la gestion d’actifs en immobilier d’entreprise

Promoteur spécialisé en immobilier professionnel et de loisirs, Hurban se diversifie et crée une nouvelle société dédiée à la gestion d’actifs en immobilier d’entreprise : Hurban Gestion. Présidée par Sarah Nicolau, cette entité aura notamment en charge la gestion de l’ensemble du parc immobilier détenu par le groupe Hurban mais s’adressera également aux investisseurs privés, propriétaires d’actifs ou à la recherche d’un investissement immobilier. Hurban Gestion compte quatre grandes activités : audit et faisabilité ; mise en œuvre du projet ; gestion du bien ; transaction immobilière et commercialisation. A travers cette nouvelle structure, Hurban souhaite étendre son service-client et créer des synergies entre les activités de développement et de gestion. Une stratégie en ligne avec les ambitions d’Hurban qui, depuis deux ans, s’est tourné vers davantage de mixité et de proximité dans la conception de ses programmes immobiliers. « Nombreuses sont les communes ayant des problématiques de revitalisation de leur territoire, explique Julien Savoye, directeur général d’Hurban. Hurban Gestion amène le maillon essentiel à la gestion complexe des opérations mixtes et urbaines à travers nos projets commerces-tertiaires-activités. Une des forces d’Hurban Gestion est d’accompagner les investisseurs et les locataires dans l’étude globale, juridique-technique-commerciale de valorisation de leurs actifs. » Hurban Gestion s’est notamment vu confié la gestion d’un village d’activités au Raquet à Douai, et interviendra également dans la restructuration du parc commercial du Grand But à Lomme. Au total, ce sont près de 35 000 m² qui sont gérés par la société.

La Française REM en passe d’acquérir le siège de Lazard

Invesco Real Estate a signé une promesse de vente pour le compte d’un de ses clients avec La Française Real Estate Managers. L'actif d'environ 11 100 m² est situé au 173 boulevard Haussmann à Paris 8e. Acquis par Invesco en 2015, il est loué à Lazard dans le cadre d'un bail de 12 ans. À la suite de l'acquisition en 2015, Invesco a entrepris un programme de rénovation de 24 mois. Dans le cadre de ce dernier, le bâtiment a été doté de vitrages à contrôle solaire hautement performants, d’une simulation de construction thermodynamique, d’une technique de biofiltration des eaux grises et d’une ferme urbaine sur la terrasse, L’immeuble du 173 boulevard Haussmann a reçu la certification HQE « Exceptionnel » et la certification BREEAM « Excellent ». Pour cette opération, les conseillers d'Invesco étaient Linklaters (juridique), Victoires Notaires Associés (notaire), Deloitte/Taj (fiscalité et structuration) et Strategies and Corp (agent).

Groupama Gan REIM signe une plateforme de 12 200 m² au carrefour de l’A1 et de l’A29

Groupama Gan REIM, pour le compte de la SCPI Affinités Pierre, acquiert, auprès de Capstone Developpement, une plateforme logistique de plus de 12 200 m² située au croisement de l’A1 reliant Lille à Paris et de l’A29 reliant le quart nord-est de la France au quart nord-ouest. Loué à De Rijke France, filiale du groupe De Rijke spécialisé dans les activités de transport et de logistique, sur la base d’un bail d’une durée ferme de 9 années, l’actif a été livré fin janvier 2020. Cet investissement dépasse 8,7 M€ (droits inclus). Une promesse de VEFA a également été signée avec Capstone Developpement au sujet d’une extension de plus de 23 000 m² qui sera louée à De Rijke France sur la base d’un bail en l’état futur d’achèvement d’une durée ferme de 9 années. « Après plusieurs investissements immobiliers en bureaux, la SCPI Affinités Pierre renoue avec les investissements immobiliers en logistique par l’acquisition d’une plateforme neuve située au cœur de la dorsale logistique entre Lille et Paris », précise Miguel Gomes, responsable de la gestion de portefeuilles de Groupama Gan REIM. Pour cette transaction, l’acquéreur a été conseillé par l’étude notariale Panhard & Associés, le cabinet Baker McKenzie pour les aspects juridiques, la société PILM pour les aspects techniques et la société ICF Environnement pour les aspects environnementaux.

Amundi signe deux immeubles de bureaux à Madrid

Amundi Immobilier, pour le compte des fonds qu’elle gère, a acquis « Alcala 544 et 546 », deux immeubles de bureaux d’une superficie totale de 30 000 m² à Madrid, auprès de BNP Paribas Immobilier Promotion IE et Therus Invest, dans le cadre d’une vente à terme. Conçu par le cabinet d’architecture Fenwick Iribarren, « Alcala 544 et 546 » développeront respectivement des surfaces locatives de 10 000 m² et 20 000 m² sur 6 niveaux, accompagnés de jardins et terrasses. Les 2 immeubles seront certifiés LEED B+C Platinum à la livraison. L’immeuble Alcala 546 est pré-loué à « un locataire triple-A, leader mondial en produits cosmétiques », dans le cadre d’un bail à long terme. Sa livraison est prévue pour le dernier trimestre 2022. « Nous sommes ravis de consolider notre exposition en Espagne avec l’acquisition de « Alcala 544 et 546 », après une première acquisition en 2018 avec l’immeuble Portico à Madrid et une deuxième en 2019 avec l’immeuble SA65 à Barcelone, se félicite Jean-Marc Coly, directeur général d’Amundi Immobilier. Cette nouvelle opération qui s'inscrit parfaitement dans notre stratégie d’investissement dans les actifs core/core+, est symbolique des opportunités de développement offertes sur le marché immobilier à l’international. » Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paribas Real Estate ajoute : « Ces immeubles LEED Platinum situés au pied du métro seront une référence de marché pour les investisseurs dans les années à venir. » Dans le cadre de cette transaction, Amundi Immobilier a été conseillée par DLA Piper sur les aspects juridiques et fiscaux, par Mace sur les aspects techniques et assistée par L’Etoile Properties Ibérica dans tout le process de transaction. BNP Paribas Real Estate Development et Therus Invest ont été conseillés par BNP Paribas Real Estate sur la partie commerciale et par le cabinet d’avocats Pérez Llorca sur les aspects juridiques. Ils ont également été accompagnés par Uria Menendez Madrid. Le locataire a été conseillé par Baker-Mackenzie dans le cadre d’un bail de longue durée.

Nuveen Real Estate lance un nouveau véhicule dédié à la logistique

Nuveen Real Estate renforce sa plateforme logistique européenne avec le lancement d'un nouveau mandat, faisant suite à une première série d'investissements en Europe en début d'année. Ce sont ainsi 250 M€ qui ont déjà été levés auprès d'un certain nombre d'investisseurs institutionnels allemands ayant tous déjà investi dans les autres véhicules d'investissement de Nuveen en logistique. Ce nouveau programme d'investissement vise à terme un total de 700 à 800 M€ en valeur brute d'actifs, avec une stratégie de conservation à long terme des acquisitions. Le véhicule ainsi lancé a pour ambition de créer un portefeuille d'actifs diversifié dans les principaux pays européens, et notamment en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas, ainsi que dans d'autres localisations en Europe, en ciblant des actifs logistiques « de dernière génération et de haute qualité, adaptés à tout type d'activité ». Nuveen a lancé son premier véhicule d'investissement logistique européen en 2016. Celui-ci a permis l'investissement de 620 M€ répartis en 21 actifs en Europe. Il s'est terminé plus tôt dans l'année suite à l'achat d'un certain nombre de surfaces d'activité début 2020. « Le montant actuellement investi par Nuveen dans la logistique européenne représente 3 Mds€, soit 12 % de ses actifs immobiliers sous gestion en Europe, conclut Timothy Horrocks, head of continental Europe chez Nuveen Real Estate. Le lancement de ce nouveau véhicule d'investissement nous aidera à parvenir à notre objectif de 15% d'investissement alloué à la logistique sur les 18 prochains mois, soit environ 4 Mds€. » Le portefeuille mondial d'actifs logistiques de Nuveen représente environ 15,4 Mds€ d'actifs sous gestion au 30 juin 2020.

Primonial signe un partenariat avec Grupo Lar pour développer l’immobilier résidentiel locatif en Espagne

Le groupe Primonial a signé un accord de long terme avec Grupo Lar, acteur espagnol de la promotion immobilière opérant sur différents marchés internationaux. L’accord prévoit le développement et la gestion d’actifs résidentiels dit « built-to-rent » en Espagne, pour un investissement de 400 M€ d’ici à 2025 et un objectif de valorisation du portefeuille en exploitation d’environ 1 Md€. Au terme du partenariat, la joint-venture vise à développer 5 000 logements neufs, conçus uniquement pour la location et localisés dans des grandes villes (Madrid, Barcelone…), des villes « dynamiques » (Saragosse, Alicante…) ou des marchés plus spécifiques en fonction des opportunités (Pampelune, Valladolid…). Un portefeuille initial de 500 logements est déjà sécurisé, avec une livraison prévue d’ici fin 2020 à Madrid, à Málaga et à Valladolid, et 27 opérations sont actuellement à l’étude. « La création de cette plateforme résidentielle destinée à la classe moyenne espagnole, intègre les attentes des futurs occupants à la recherche de logements neufs dans des bâtiments modernes, efficaces et durables, bien gérés et avec un niveau de service de qualité », précise le communiqué de presse. L’ambition est de développer 5 000 logements en 4 ans soit par l’acquisition à terme de projets développés par d’autres promoteurs (Turnkey projects), soit via le développement de projets propriétaire (Own developments) par Grupo Lar. Le groupe Primonial et le Grupo Lar ont pour une ambition long terme de devenir le premier acteur sur la gestion locative en Espagne. « Ce partenariat représente d’ores et déjà la plus grande opération réalisée en Espagne pour la constitution et l’exploitation un portefeuille de location résidentiel », ajoute le communiqué de presse. Les conseils de l’opération sont Deutsche Bank et Savills en tant que conseiller en fusions et acquisitions, JLL et Deloitte en tant que consultants immobiliers, et d'Uría Menéndez et Clifford Chance en tant que conseillers juridiques.

Icade Santé place son premier social bond

Moins d’un an après le placement de sa première émission obligataire, Icade Santé a réalisé sa première émission obligataire « sociale » d’une taille de 600 M€, à échéance 2030 et à un coupon fixe de 1,375 %. Le financement a été levé avec une marge de 155 points de base au-dessus du taux de référence. L’opération a été sursouscrite près de 10 fois par des investisseurs « de premier rang ». Icade Santé accroît ainsi sa base d’investisseurs obligataires et poursuit l’optimisation de son passif (allongement de la maturité et baisse du coût moyen de la dette). Les fonds issus de cette émission refinanceront des acquisitions ou des projets portant sur des actifs existants (constructions, développements, extensions et restructurations), localisés en France et qui revêtent par essence un impact social positif : « l’accès aux soins pour tous ». Cette émission doit donc permettre à Icade Santé de disposer de ressources financières accrues pour financer son plan d’investissement pour 2020 et 2021. L’opération a été réalisée par un syndicat bancaire composé de BNP Paribas, Natixis, Crédit Agricole CIB, CIC Markets Solutions et Société Générale Corporate & Investment Banking. Icade Santé était conseillé par le cabinet d’avocats White & Case.

Tourisme et loisirs : la société de conseil Kanopée rejoint le groupe Egis

Kanopée SAS, société de conseil spécialisée dans le développement et la gestion d'actifs pour les secteurs de l'hôtellerie, du tourisme et des loisirs, rejoint le groupe Egis. Comptant à ce jour une vingtaine de collaborateurs et disposant de bureaux à Paris, à la Réunion et à Abidjan (Côte d'Ivoire), Kanopée assure des missions de conseil stratégiques, opérationnels et financiers auprès des opérateurs dans le domaine de l'hôtellerie, du tourisme et des loisirs. Son champ de compétences s'exprime à travers six métiers différents : études de projets, développement territorial, conseil stratégique & marketing, assistance à maîtrise d'ouvrage, asset management & evaluations, création de concept (leisure factory). Kanopée compte parmi ses clients des opérateurs tels que Accor Hotels, Club Med, Groupe Pierre & Vacances mais également des investisseurs financiers, institutions et organismes nationaux et internationaux, tels que la Banque Mondiale, UNESCO, Union Européenne, AFD, WWF, …

Sonia de Foucaucourt rejoint DVA Executive Search

DVA Executive Search (Derote Vatté & Associés) renforce son équipe avec l’arrivée de Sonia de Foucaucourt au poste de consultante immobilier & construction. Diplômée de l’Institut supérieur de gestion en 2013, Sonia de Foucaucourt débute sa vie professionnelle comme chargée de recherche par approche directe, travaillant durant trois ans dans le secteur du retail et de l’IT. Elle a l’opportunité d’évoluer comme consultante spécialisée dans les métiers de l’immobilier au sein d’un cabinet de « chasse », conseillant et accompagnant de grands comptes de l’industrie immobilière, notamment dans la promotion. Après sept ans d’expérience, Sonia de Foucaucourt met son expertise au service des métiers de l’immobilier, de la promotion à la gestion d’actifs en passant par les services associés, au sein de l’équipe DVA. « Nous sommes très heureux d’accueillir Sonia dont l’éthique, le professionnalisme et les qualités humaines sont parfaitement en phase avec les valeurs de DVA, qu’il s’agisse d’empathie et de respect ou d’engagement et d’implication, tant au sein de l’équipe que vis-à-vis des personnes et des entreprises que nous conseillons », commentent Laurent Derote et Sophie Vatté, codirigeants du cabinet.

La hausse des prix des logements anciens s’accentue en France

Au deuxième trimestre 2020, la hausse des prix des logements anciens en France (hors Mayotte) continue : +1,5 % par rapport au premier trimestre, après +1,9 % et +1,2 % aux trimestres précédents selon l’indice Notaires-Insee. Sur un an, la hausse des prix s’accentue nettement : +5,7 %, après +4,9 % et +3,7 %. Comme observé depuis fin 2016, la hausse est plus marquée pour les appartements (+7 % en un an) que pour les maisons (+4,8 %). En Île-de-France, sur un an, les prix poursuivent leur accélération : +6,6 % entre le deuxième trimestre 2019 et le deuxième trimestre 2020, après +5,4 % au premier trimestre et +4 % au quatrième trimestre 2019. Cette hausse continue d’être principalement portée par les prix des appartements, qui augmentent de +7,3 % sur un an contre +5,0 % pour les maisons. À Paris, les prix des appartements ont augmenté de +8 % sur un an au deuxième trimestre 2020, comme au premier trimestre et après +6,7 % au quatrième trimestre 2019. Hors Paris, la hausse annuelle des prix des logements anciens s’accentue nettement : +5,9 %, après +4,2 % au premier trimestre 2020 et +2,7 % au quatrième trimestre 2019. Même constat en Province : +5,5 % entre le deuxième trimestre 2019 et le deuxième trimestre 2020, après +4,7 % et +3,6 %. Comme pour l’Île-de-France, ce sont les prix des appartements qui sont les plus dynamiques (+6,8 % sur l’année), même si ceux des maisons augmentent également de façon soutenue (+4,9 %).

Le plan « Logement d’abord » fête son anniversaire avec un nouvel AMI

A l’occasion des trois ans du plan « Logement d’abord », la ministre déléguée chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, a annoncé le lancement d’un deuxième appel à manifestation d’intérêt qui devra « permettre la mise en œuvre accélérée du dispositif » dans de nouveaux territoires. Pour soutenir ces projets, un renfort de 4 millions d’euros supplémentaires sera alloué au dispositif chaque année à partir de 2021. La ministre souhaite également intensifier l’accompagnement social vers le logement et a annoncé en conséquence le recrutement de 150 ETP supplémentaires au sein des Services intégrés de l’accueil et de l’orientation (SIAO) pour un budget de 8 millions d’euros en plus par an. En outre, 5 millions d’euros supplémentaires par an seront alloués à partir de 2021 à l’intermédiation locative pour permettre aux personnes précaires d’accéder au logement privé.

L’Ademe annonce un arsenal de mesures pour la reconversion de friches

A l’occasion des Journées Techniques « Reconvertir les Friches Polluées » les 10 et 11 septembre, l’Ademe a dévoilé son outil d’aide à la décision « Benefriches ». Celui-ci consiste en une méthode et un outil associé qui permettent de quantifier les bénéfices nets socio-économiques et environnementaux (BNSEE) pour « aider les collectivités à orienter leurs choix d’aménagement entre le renouvellement urbain et l’extension urbaine, voire entre différents scénarios d’usage sur une même friche ». Cela répond à un double objectif : éclairer les choix des acteurs de l’aménagement et de la reconversion des friches (collectivités, aménageurs, promoteurs, acteurs des énergies renouvelables, etc.) et aider à la concrétisation de projets. Dans la foulée, l’Ademe a annoncé qu’elle lancera fin 2020 un appel à candidatures pour accompagner un panel de 10 à 20 collectivités, aménageurs ou autres porteurs de projets de reconversions, « pionniers » dans la mise en oeuvre de l’outil au service de leur démarche territoriale ou de projet. Dans un même temps, l’Ademe a également présenté les six lauréats de la 10ème édition de l’appel à projets de l’agence pour dépolluer des friches en vue de leur reconversion. A cette occasion a été annoncé la création, en 2021, d’un fonds « friches » par le Plan de relance. Celui-ci sera doté de 300 millions d’euros, dont 40 millions d’euros gérés par l’Agence.

Ouverture d’appels à projets pour soutenir la décarbonation de l’industrie

Deux appels à projets (AAP) et un appel à manifestation d’intérêt (AMI) ont été ouverts. Ils bénéficieront des financements du volet décarbonation de l’industrie, annoncée dans le plan « France relance » présenté par le gouvernement le 3 septembre dernier. Doté d’une enveloppe totale de 1,2 Mds€ d’ici 2022, dont 200 M€ dès 2020, le volet décarbonation de l’industrie vise à soutenir des projets d’investissement dans l’efficacité énergétique via l’appel à projet « Efficacité énergétique des procédés et des utilités dans l’industrie » (il soutiendra dès 2020 sous la forme de subventions les projets d’investissements supérieurs à 3 M€ et sera suivi de futurs AAP en 2021 et en 2022) ; soutenir la transition vers la chaleur industrielle bas carbone et l’usage de chaudière biomasse via l’appel à projets « Aides à l’investissement et au fonctionnement pour soutenir la décarbonation de l’industrie » ; soutenir des projets « d’envergure » de transformation des procédés contribuant à leur décarbonation via l’appel à manifestation d’intérêt « évolution des procédés au service de la décarbonation dans l’industrie ».

Le livret A au service de la relance et de la transition écologique et énergétique des territoires

Le Gouvernement a donné son accord à la Caisse des Dépôts pour faire évoluer les conditions des prêts accordés à partir des livrets d’épargne réglementée. Ces prêts, à destination notamment des collectivités locales, pourront financer des projets prioritaires dans le cadre de la transition écologique et énergétique, la santé ou encore le tourisme. Ces prêts soutiendront également les projets des élus en matière de transports propres, de production d’énergies renouvelables ou encore de rénovation énergétique des bâtiments publics comme les écoles. Une enveloppe dédiée de prêts d’environ 12 milliards d’euros sera, à compter du 20 septembre, mise à disposition des collectivités locales par la Banque des Territoires. Elles pourront donc financer d’ici à 2022 leurs projets avec des conditions très attractives. Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires, a annoncé : « L’épargne des Français doit être utile, engagée et solidaire. Dans les cinq prochaines années, près de 70 Mds€ de prêts nouveaux seront distribués par le réseau de la Banque des Territoires pour permettre la construction et la rénovation énergétique de logement sociaux ainsi que la transition énergétique des territoires pour améliorer la qualité de vie des citoyens. »

Engie et ArianeGroup s’associent dans l’hydrogène

Engie et ArianeGroup ont annoncé la signature d’un accord de collaboration dans le domaine de l’hydrogène renouvelable liquéfié afin d’accélérer la décarbonation des transports lourds et longue distance. Les deux entreprises vont mettre à profit leurs expertises et leurs technologies de pointe dans l’hydrogène pour élaborer et tester la technologie de liquéfaction optimisée avec le développement d’un liquéfacteur d’hydrogène sur le site industriel d’ArianeGroup à Vernon (Eure). Ils développeront ensuite une offre de produits et de services sur la chaîne de l’hydrogène liquéfié, en priorité pour les applications maritimes et fluviales.

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 21 octobre 2020

La veille urbaine du 21 octobre 2020

Eiffage qui va réaliser le nouveau siège social de Lidl à Châtenay-Malabry, l'augmentation de capital de Quartus, Bruxelles qui aide l’Île-de-France à...

Le Master 2 GESIIC invité au SIATI

Le Master 2 GESIIC invité au SIATI

Un partenariat a été noué cette année entre le master GESIIC et le SIATI. Retour sur les tenants et les aboutissants de cette coopération.

N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

N. Depetro (Mapic) : "La dimension phygitale deviendra la nouvelle norme de nos événements"

L’édition 2020 du marché international de l’implantation commerciale et de la distribution se fera entièrement en ligne via une nouvelle plateforme di...

Christel Bories, transformer le minerai en or

Christel Bories, transformer le minerai en or

Patronne d’Eramet depuis l’été 2017, Christel Bories s’est attelée à sortir le groupe minier de la crise et à le désendetter. Saluée pour sa performan...

Les îlots de chaleur urbains, ou comment dompter la canicule

Les îlots de chaleur urbains, ou comment dompter la canicule

Sûrement l’un des plus grands défis urbains découlant du changement climatique, les îlots de chaleur urbains mettent en difficulté les villes des quat...

La veille urbaine du 19 octobre 2020

La veille urbaine du 19 octobre 2020

DeA Capital qui acquiert Le Cap à la Plaine Saint-Denis, le conseil de surveillance d’URW qui rejette le plan des « activistes », la RATP qui teste un...

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Affaire Veolia : l’avocat des salariés de Suez prend la parole

Il est celui qui a obtenu la suspension du projet de rachat par Veolia de la participation d’Engie dans Suez. Pour Décideurs Magazine, Zoran Ilic revi...

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte