La veille urbaine du 10 juin 2020

Les réservations et mises en vente de logements neufs qui s’effondrent au T1, l’appel à l’aide d’Île-de-France Mobilités, EQT qui ouvre un bureau à Paris… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 10 juin 2020.

Les réservations et mises en vente de logements neufs qui s’effondrent au T1, l’appel à l’aide d’Île-de-France Mobilités, EQT qui ouvre un bureau à Paris… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières et urbaines du 10 juin 2020.

Les actualités liées au coronavirus

Le gouvernement dévoile son arsenal de mesures pour soutenir la reprise dans le BTP

Suite à la remise du rapport du préfet Philippe Mahé, le gouvernement a détaillé son arsenal destiné à soutenir le secteur le BTP lors de la présentation en Conseil des ministres du troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 (PLFR3). Une partie des dispositions concerne la prise en charge des surcouts et une autre la préservation de la trésorerie des entreprises. Des mesures insuffisantes pour la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Fédération nationale des travaux publics (FNTP). Le gouvernement a indiqué préparer un plan de relance de l’économie qui sera présenté à la rentrée. Il assure que le secteur du BTP sera directement concerné au titre de l’investissement, notamment pour la rénovation thermique, et au titre des simplifications de procédure pour accélérer les projets et le lancement des chantiers.

Les réservations et mises en vente de logements neufs s’effondrent au T1

Au cours du premier trimestre 2020, 24 000 logements ont été réservés à la vente en France métropolitaine selon les chiffres communiqués par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Les réservations se replient fortement par rapport au premier trimestre 2019 (-24,2 %), avec un recul un peu plus marqué dans l’individuel (-29,3 %) que dans le collectif (-23,9 %). Dans le même temps, les mises en vente reculent également fortement par rapport au premier trimestre 2019 (-27,9 %). Elles atteignent ainsi 18 900 logements, un niveau très bas. « Le confinement, instauré le 17 mars 2020 dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, a fortement impacté la commercialisation de logements neufs au cours des deux dernières semaines du trimestre, et explique en grande partie le repli observé pour les réservations », précise le ministère. Le prix moyen des logements neufs vendus au cours du trimestre continue pour sa part de croître : +3,4 % pour le collectif par rapport au premier trimestre 2019 et +4,2 % pour l’individuel.

La FNAIM détaille ses idées pour un « plan de relance du logement »

Alors que différents plans de relance voient le jour, la Fédération nationale de l’immobilier a dressé 8 propositions réparties en quatre grands thèmes pour soutenir le logement. Afin de promouvoir « une politique du logement équilibrée partout sur le territoire », elle propose d’étendre le Denormandie dans l’ancien à toutes les villes et de mettre un terme au zonage. « Pour donner les moyens aux ménages de la rénovation énergétique », la FNAIM recommande de créer un dispositif « unique, simple et universel » de soutien aux travaux de rénovation énergétique ; d’inciter les banques à soutenir l’effort des ménages ; et de doubler le plafond des déficits fonciers imputable sur le revenu, si le montant des travaux est composé pour 40 % de montant de travaux d’économie d’énergie (collectif ou individuel). Afin de lever les obstacles au crédit, l’organisation suggère de réviser les recommandations du HCSF et de refaire du prêt à taux zéro l’apport des primo-accédants. Enfin, pour soutenir les petits bailleurs, la FNAIM demande de « ne pas céder à la tentation si fréquente qui consisterait à taxer la pierre ». Par ailleurs, la fédération invite les pouvoirs publics « à poursuivre et accélérer la digitalisation de la chaine immobilière, indispensable pour moderniser et fluidifier le secteur, et à la création d’un statut de tiers de confiance, portée par la proposition de loi Nogal. »

Plurience expose ses propositions sur la rénovation énergétique des copropriétés

Alors que les débats parlementaires sur la relance du marché de l’immobilier ont commencé, l’association Plurience a dévoilé ses propositions sur la rénovation énergétique des copropriétés. « Le plan proposé est un choc de confiance destiné à lever les freins à la reprise rapide du secteur, éviter une année blanche pour les travaux, soutenir le secteur du bâtiment et ses emplois non délocalisables et réconcilier la croissance économique et le développement durable », précise le communiqué de presse. L’association suggère ainsi d’autoriser la portabilité des fonds de travaux, pour permettre le remboursement du fonds de travaux non dépensé en cas de cession d’un lot ; d’encourager la copropriété à réaliser un plan de travaux quinquennal « qui devait être une piste d’action de la nouvelle ordonnance sur la copropriété » ; d’appliquer un taux de TVA réduit aux travaux de rénovation entre 2021 et 2023.

La RATP exonère ses commerçants de redevances d’occupation commerciale jusqu’au 31 août

À travers sa filiale RATP Travel Retail, le groupe RATP a décidé d’éxonérer les commerces situés dans ses espaces de leurs redevances fixes d’occupation commerciale jusqu’au 31 août inclus. Cette mesure, effective depuis le 15 mars, concerne plus de 500 boutiques.

La SITL se digitalise

Du 23 au 26 juin 2020, la SITL adopte un format digital. Nommé Digital SITL, il a pour but de créer des échanges et d'organiser des rencontres virtuelles au sein de la communauté Transport – Logistique et de la Supply Chain. Cet évènement doit permettre aux participants de s'informer sur les enjeux du secteur, d'écouter les prises de paroles des experts, de participer à des conférences, via la SITLive. Ces conférences auront lieu sous forme de visioconférences et sont sélectionnables par les participants et intégrées au sein d'une plateforme globale. Toutes les conférences seront disponibles en replay après l'événement. Pour découvrir des innovations, des visite thématiques seront aussi accessibles dans le cadre des Virtual Tours avec à l'honneur 7 thématiques dans lesquelles des exposants dévoileront à travers un pitch de quelques minutes sur leurs activités, leurs innovations et leurs services : sécurité – transport – nouvelles energies – traçabilité – marchandises dangereuses – technologies & systèmes d'informations - entrepôt du futur. Ces virtual tours seront disponibles à partir du 18 juin sur le site web de la SITL. Enfin, les visiteurs et exposants auront accès au Match and Connect 2.0 avec une mise à disposition d'une plateforme pour mettre en relation des offreurs et des demandeurs sous forme de rendez-vous en visio.

Expo Real se transforme en sommet hybride

(©D.R.)
Le conseil consultatif d’Expo Real a décidé de proposer un format hybride cette année compte tenu des circonstances sanitaires. Messe München travaille actuellement sur la nouvelle muture qui combinera le modèle de conférence traditionnelle au ICM - Internationales Congress Center München avec une plateforme de conférence numérique simultanée. Le sommet aura lieu les 14 et 15 octobre 2020.

Île-de-France Mobilités appelle à l'aide

Dans une lettre adressée au Gouvernement, Île-de-France Mobilités, par la voix de sa présidente Valérie Pécresse, appelle le gouvernement à « engager un plan massif pour soutenir les transports publics ». Alors que les transports franciliens verront leurs recettes diminuer de 2,6 Mds€ cette année, (1 Md€ lié au versement mobilités et 1,6 Md€ de recettes voyageurs), soit une baisse de 26 %, elle rappelle que « Île-de-France Mobilités, qui est un établissement public administratif, ne peut emprunter une telle somme pour financer des dépenses de fonctionnement » et que « les collectivités qui la dirigent et la subventionnent à hauteur de 10 %, ne disposent pas, quant à elles, de la possibilité légale de s’endetter pour financer des dépenses de fonctionnement ». Jugeant « inconcevable » de reporter l'ardoise sur les usagers, de réduire l'offre de transports ou les commandes de matériels roulants, elle appelle ainsi le Président de la République à « la compensation intégrale des pertes de recettes fiscales et voyageurs d’Île-de-France Mobilités liées à l'épidémie de Covid pour l’année 2020 et un mécanisme de compensation pour les années 2021 et 2022 en fonction de l’évolution de la situation économique et de la fréquentation de nos transports en commun ainsi qu’un plan de relance du secteur industriel des transports publics d’une ambition équivalente à ceux élaborés pour l’aéronautique et l’automobile. »

À Paris, la pollution de l'air revient à des niveaux d'avant-confinement

Airparif, association de surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France, a publié aujourd'hui son bilan de l'impact du déconfinement sur la pollution. Alors qu'une « amélioration conséquente » avait été remarquée pendant la période de confinement, la reprise de l'activité a conduit à une remontée des quantités de polluants rejetés dans l’atmosphère pour les oxydes d’azote (NOx) et les particules (PM10 et PM2.5) à des niveaux équivalents à 80 % des émissions observées avant le confinement. Les émissions de CO2 sont également reparties à la hausse, avec une augmentation jusqu’à 80 % des niveaux habituels. En termes de qualité de l’air respiré, l'évolution observée des concentrations de dioxyde d’azote (NO2) est passée de -25 % pendant le confinement à -15 % sur les trois premières semaines de déconfinement. Concernant les particules (PM10 et PM2.5), l’impact a été plus faible « en raison d’une influence forte des conditions météorologiques et de sources d’émissions plus nombreuses » : après une diminution de 7 % pendant le confinement, les niveaux observés habituellement à cette période de l'année sont de nouveau atteints.

100 M€ pour les entreprises franciliennes

La Région Île-de-France et la Banque des Territoires ont annoncé aujourd'hui la création, en partenariat avec la Métropole du Grand Paris, la Ville de Paris, les départements de Seine-et-Marne, de l'Essonne, des Hauts-de-Seine et du Val d'Oise ainsi que l'ensemble des intercommunalités franciliennes et une commune, le fonds Résilience Île-de-France. Destiné à soutenir les TPE, les micro-entreprises, les associations et acteurs de l'économie sociale et solidaire, il permettra d'offrir des solutions de financement aux acteurs économiques franciliens impactés par la crise sanitaire qui n'ont pas ou plus accès au financement bancaire. L'intervention du fonds se matérialise sous la forme d'une avance remboursable à taux zéro dont le montant est compris entre 3 000 et 100 000 € sur des durées pouvant aller jusqu'à six ans. Il sera doté de 100 M€, la Région et la Banque des Territoires contribuant à hauteur de 25 M€ chacune, la Métropole du Grand Paris et la Ville de Paris contribuant respectivement de 14 et 10 M€. Les autres collectivités, près de 70, contribueront quant à elles à hauteur de 25 M€.

Le reste des actualités

Spie batignolles signe un partenariat avec Resolving

 (©Wikipedia / Engg317 [CC BY-SA 4.0])
Grâce à un contrat de partenariat signé fin 2019 avec Resolving, le groupe Spie batignolles propose à ses équipes une solution de gestion de chantier intégrant la maquette numérique. Le partenariat vise à déployer cette plateforme sur l'ensemble des métiers du groupe Spie batignolles : travaux publics, bâtiment, énergie, génie civil et fondations, immobilier. La mise en place de cette solution sur les chantiers doit permettre d'homogénéiser les méthodes de travail, et d'accélérer le déploiement de la maquette numérique en encourageant les responsables de travaux à se l'approprier. « L'objectif est d'aboutir à une meilleure performance des études de conception et d'exécution ainsi que du suivi de chantier et donc une meilleure maîtrise de la qualité, des coûts et du délai », précise le communiqué de presse. Dans le cadre de ce contrat signé pour 4 ans, Resolving participe au déploiement de ces solutions au sein du groupe et accompagnera les équipes sur le terrain pendant plusieurs mois.

Les Terrasses du Port inaugurent 5 000 m² de panneaux solaires sur leur toit

Les Terrasses du Port viennent de mettre en service une installation de panneaux solaires qui permettra de couvrir 20 % des besoins énergétiques du centre (hors boutiques). Le centre a également vu sa certification Breeam-in-Use de niveau « Excellent » délivrée pour la seconde année consécutive. Installée par Reservoir Sun, la ferme photovoltaïque occupe une surface de 5 000 m² sur les toits du centre, sur une distance de 113 mètres de long. Pleinement opérationnelle depuis début juin, elle produira chaque année près de 1 446 MWh. « Cette installation établit un véritable record en étant la plus grande de France en autoconsommation et en milieu urbain sur un centre commercial », précise le communiqué de presse d’Hammerson, propriétaire du centre. L’investissement s’élève à 1,4 M€.

Paref Gestion finalise l’acquisition de 11 appartements rue Garnier à Neuilly-sur-Seine

Paref Gestion a acquis la nue-propriété de 11 appartements situés rue Garnier à Neuilly-sur-Seine, pour le compte de la SCPI Novapierre Résidentiel. L’usufruit a été acquis par Seqens. Le portefeuille se compose d’appartements de tailles diverses, dont un duplex de 110 m² habitables offrant une vue panoramique et disposant de plusieurs terrasses. Ce portefeuille d’actifs représente une surface totale de 755 m² et s’inscrit dans un programme immobilier qui prévoit le réaménagement et l’agrandissement d’une école ainsi que la création de logements. « Nous nous réjouissons de cette très belle acquisition à Neuilly-sur-Seine, qui illustre pleinement la stratégie de développement de la SCPI Novapierre Résidentiel au sein du Grand Paris, précise Anne Schwartz, directrice générale de Paref Gestion. Partie intégrante d’un programme ambitieux et prometteur, ces actifs s’inscrivent à la fois dans une démarche d’acquisition à prix décoté et dans un projet sociétal plus large : améliorer l’accès au logement pour tous. »

Frey renforce ses fonds propres à hauteur de 9,67 M€

L’assemblée générale des actionnaires de Frey a approuvé le paiement d’un dividende de 1,50 € par action ainsi que la proposition d’une option entre un paiement du dividende à 100 % en numéraire et un paiement partiel du dividende en actions à hauteur de 30 % (soit 0,45 euro par action) accompagné d'un versement de 70 % en numéraire (soit 1,05 euro par action). L’option du paiement en actions du dividende 2019 a été souscrite à hauteur de 88,69 % des droits à option et va se traduire par la création de 378 266 actions nouvelles ordinaires qui seront livrées le 12 juin 2020. Elles porteront jouissance courante et seront entièrement assimilées aux autres actions composant le capital de Frey dès leur émission. Elles feront l'objet d'une demande d'admission sur le marché Euronext à Paris dès leur émission sur la même ligne de cotation que les actions existantes. Par cette opération, Frey va ainsi renforcer ses fonds propres de près de 9,67 M€. Le montant du dividende payé en numéraire représente 25,73 M€ et sera versé aux actionnaires le même jour.

Woodeum structure son équipe dirigeante

(©Nick Youngson - Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])
Après l’entrée au capital du groupe Altarea en juillet dernier à hauteur de 50 %, Woodeum structure son équipe dirigeante. Sur proposition de son président du directoire, Julien Pemezec, qui travaille aux côtés des deux fondateurs Guillaume Poitrinal et Philippe Zivkovic depuis la création de Woodeum, le conseil de surveillance de Woodeum présidé par Philippe Zivkovic a validé la constitution d’un directoire composé d’Aubry Cavalie, directrice administrative et financière  (ESSEC / précédemment directrice financière adjointe chez Compagnie Lebon) ; Fabien Cossenet, directeur technique (Arts et Métiers / précédemment directeur de travaux chez Bouygues Construction) ; Eloïse Denis-Baduel, directrice des opérations (Audencia / précédemment directrice territoriale chez Linkcity puis membre du comité de direction d’Elan) ; Yann Goenvec, DGA en charge de la commercialisation, du marketing et de la communication (ESIEA et ESCP / précédemment directeur commercial et marketing puis directeur de la transformation digitale d’Ogic).

EQT ouvre un bureau à Paris

Thomas Rajzbaum (à gauche) et Sébastien Morizot (à droite)
EQT a annoncé l'ouverture d'un bureau à Paris pour renforcer son empreinte en Europe continentale. La stratégie d’investissement dans les infrastructures sera pilotée par Thomas Rajzbaum, directeur général, qui a rejoint EQT en novembre 2019 en provenance de The Carlyle Group. EQT détient actuellement sept investissements en France, dont la société SAUR, les immeubles de bureaux Smart Parc, Trideca et Concept ainsi qu’un programme de 3 000 logements à développer. Sébastien Morizot est quant à lui nommé directeur au sein d’EQT Real Estate en France. Ce dernier arrive en provenance de Colony Capital. Il ciblera des projets immobiliers value-add chez EQT Real Estate.

Philippe Rosio devient PDG de Foncière Inea

Le conseil d’administration de Foncière Inea a renouvelé sa confiance à Philippe Rosio en le reconduisant pour trois ans à la tête de la SIIC en qualité de président, en optant par ailleurs pour le cumul des fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général. Philippe Rosio, président, continuera ainsi d’assumer la direction générale de la société, avec le titre de Président Directeur Général. Le conseil d’administration a également reconduit Arline Gaujal-Kempler en qualité de directrice générale déléguée pour un nouveau mandat de trois ans.

Bpifrance finance le futur parc éolien de Vent de la Javigne

Bpifrance est intervenu en qualité d’arrangeur dans le cadre d’un crédit à hauteur de 21 M€ pour le financement de Vent de la Javigne, un parc éolien qui sera implanté à La Ferrière Airoux dans la Vienne. Initié en 2014, le projet de parc éolien Vent de la Javigne est détenu à parts égales par Arkolia Energies et EDF Renouvelables. Le financement de Vent de la Javigne aura pour objectif de financer partiellement la construction du parc éolien, constitué de cinq aérogénérateurs, de type Vestas V126 d’une puissance unitaire de 3 MW représentant une puissance totale de 15 MW. Dans le cadre de ce financement, Bpifrance a été conseillé par LPA-CGR.

Par François Perrigault (@fperrigault) et Boris Beltran (@bobobeltran)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

La veille urbaine du 25 septembre 2020

La veille urbaine du 25 septembre 2020

L'Autorité environnementale qui rejette un recours de BNP Paribas Immobilier pour le projet Tribequa à Bordeaux, Anne-Sophie Sancerre et Vincent Ravat...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changement de mentalités"

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changem...

Arrivé récemment chez EDF Renouvelables pour prendre en charge la construction du parc éolien offshore de Fécamp, Willy Gauttier nous explique les rai...

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nous apporter"

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nou...

Passé par le monde parapétrolier et aujourd’hui associé d’une société productrice d’énergies renouvelables, Arnaud Réal del Sarte répond aux questions...

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

Le cabinet de conseil Carbone 4 a publié un rapport, proposant une méthodologie d’alignement des portefeuilles financiers d’infrastructures avec les o...

La veille urbaine du 23 septembre 2020

La veille urbaine du 23 septembre 2020

Comet Meetings qui lève 30 M€, Fabrice Veyron-Churlet qui quitte Euralille pour l’Oppidea… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobili...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message