La veille immo du 8 avril 2019

Allen & Overy qui coopte Xavier Jancène associé en droit immobilier, BNP Paribas REIM qui acquiert Fabrik à Montreuil, BlackFin qui entre au capital de Consultim… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 8 avril 2019.

Allen & Overy qui coopte Xavier Jancène associé en droit immobilier, BNP Paribas REIM qui acquiert Fabrik à Montreuil, BlackFin qui entre au capital de Consultim… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 8 avril 2019.


Xavier Jancène nommé associé chez Allen & Overy
 


Avocat collaborateur depuis 1999 et nommé counsel chez Allen & Overy en 2008, Xavier Jancène devient associé du bureau parisien d’Allen & Overy à compter du 1er mai 2019. Xavier Jancène est avocat au Barreau de Paris depuis 1999. Il a rejoint Allen & Overy en 2006 en tant que collaborateur. Promu counsel en 2008, il devient à compter du 1er mai 2019 associé au sein du département droit immobilier. Il a débuté sa carrière d’avocat au sein du cabinet Freshfields Bruckhaus Deringer. Âgé de 47 ans, il est diplômé d’un master en droit des affaires de l’université de Nanterre, obtenu en 1996.

Dès 2006, il crée avec Jean-Dominique Casalta, associé du cabinet Allen & Overy, le département Immobilier transactionnel à Paris. Désormais composé de deux associés, le département est complètement intégré à un groupe transverse et pluridisciplinaire dédié au secteur immobilier qui compte 24 avocats de différentes pratiques, des recrutements étant encore prévus cette année. Xavier Jancène accompagne majoritairement des acteurs internationaux - fonds souverains, fonds privés, gestionnaires d’actifs et institutionnels - dans leurs investissements immobiliers quelle que soit la classe d’actif. Il intervient dans tout type d’opération, notamment d’acquisition, de cession, de partenariat, de location et de développement. Au sein du réseau mondial d’Allen & Overy, Xavier Jancène participe à la réalisation d’opérations transnationales de grande envergure.

« La nomination de Xavier en qualité d’associé est le témoignage de notre volonté de faire rimer la croissance du cabinet avec la promotion d’avocats alliant technicité et capacité de management, explique Hervé Ekué, managing partner d’Allen & Overy à Paris. Sa nomination témoigne également de l’excellence de notre équipe droit immobilier dans un secteur en pleine croissance et à forte dominante internationale. »


Romain Gowhari prend la tête du département transaction France de JLL Hotels & Hospitality France


Avant de rejoindre JLL, Romain Gowhari occupait le poste de managing director chez Christie & Co pour la France et la Belgique. Il est diplômé d’un master en management ainsi que d’un master spécialisé en finance de l’EDHEC Business School. Il a précédemment acquis de l’expérience dans le secteur immobilier chez Accor, Axa et Amundi. Chez Accor, Romain Gowhari a contribué au déploiement de la stratégie « asset light ». Il a ainsi participé à plus d'un milliard d'euros de transactions en Europe, dont les ventes des Sofitel Arc de Triomphe et Sofitel Paris le Faubourg à Paris. Chez Amundi, il gérait un portefeuille de 26 hôtels et a piloté des telles que le Pullman Paris Tour Eiffel ou le combo Ibis/Novotel de Vienne. « Ce recrutement s’inscrit dans notre volonté d’encourager l’investissement de capitaux sur le secteur qu’il s’agisse de transactions hôtelières sur des actifs individuels ou sur des opérations à grande échelle dans la région », précise Philip Ward, CEO de JLL Hotels & Hospitality pour la région EMEA.



BNP Paribas REIM signe l’ensemble Fabrik à Montreuil
 


BNP Paribas REIM vient d’acquérir auprès d’AG2R La Mondiale Matmut l’immeuble de bureaux Fabrik d’une surface totale d’environ 18 000 m² au cœur du Bas-Montreuil (93). Le bâtiment est occupé depuis sa livraison en 2004 par le ministère de l’Économie et des Finances. Le bail a été renouvelé récemment L’immeuble offre sur cinq niveaux des plateaux courants d’environ 3 000 m², une cafétéria de 1 000 m², un parvis privatif de 1 200 m² et près de 300 places de stationnement. Cette acquisition a été réalisée pour le compte de la SCPI Accimmo Pierre, gérée par BNP Paribas REIM France. L’acquéreur a été conseillé par l’Etude Notariale Thibierge, le Cabinet Dentons et le vendeur par l’étude notariale Monassier & Associés et par les sociétés CBRE et Strategies and Corp.

« Cet actif, situé à l’entrée de la Capitale, bénéficie d’un excellent couple loyer-transports, avec un accès métro et offre de grands plateaux très fonctionnels, précise Guillaume Delattre, directeur général délégué de BNP Paribas REIM France. Ce secteur, qui a déjà démontré son attractivité en tertiaire avec un taux de vacance structurellement faible, bénéficiera également, plus au Nord, du développement du Grand Paris, notamment via le projet "Reinventing Cities" de la Porte de Montreuil, qui vise à transformer cette zone en un laboratoire de la nouvelle économie. Enfin, Fabrik offre un revenu pérenne et sécurisé avec un locataire de premier ordre ». Et Isabelle Clerc, directrice de l'immobilier de placement d’AG2R La Mondiale Matmut, d’ajouter : « Cette opération s’inscrit dans la stratégie de rotation d’actifs d’AG2R La Mondiale Matmut consistant notamment à céder des actifs matures et à poursuivre son programme d’investissement dans des immeubles majoritairement tertiaires situés dans des secteurs dynamiques ».

 

Crédit Agricole Technologies et Services loue 11 300 m² à Montpellier
 


Crédit Agricole Technologies et Services (CATS) vient de prendre à bail, pour une durée de 12 années, les trois bâtiments (Guynemer, Mermoz et Turcat) constituant la première tranche de l’opération Air Parc One sur le domaine aéroportuaire de Montpellier Méditerranée. Les aménagements intérieurs du bâtiment Guynemer commenceront le 15 septembre 2019, pour une mise à disposition à compter du 2 janvier 2020 tandis que celles des bâtiments Mermoz et Turcat, sont prévues pour le 1er avril 2020. L’ensemble immobilier représente 11 300 m² de bureaux, 1 400 m² de terrasses arborées et 319 parkings. La transaction a été réalisée avec le concours de BNP Paribas Real Estate, conseil du preneur et de l’offreur et de Norman Taylor, conseil de l’offreur également. « Cette opération constitue la plus importante location réalisée par CFC Développement en dehors de la région parisienne et la plus importante transaction locative montpelliéraine de ces dernières années », précise Caroline de Boisgelin-Abecassis, directrice de BNP Paribas Real Estate Transaction à Montpellier.

 

Consultim s’allie à Blackfin Capital Partners
 

Benjamin Nicaise

Benjamin Nicaise accueille BlackFin au capital du groupe Consultim, qu’il a fondé 1995. BlackFin, spécialiste européen du capital investissement dans les secteurs financiers, accompagnera le groupe dans sa croissance organique (notamment les nouveaux produits et services, l’extension de la distribution) ainsi que dans l’identification et l’exécution d’opérations de croissance externe. A l’issue de la transaction, BlackFin deviendra actionnaire majoritaire de Consultim et Benjamin Nicaise restera un actionnaire significatif. « Nous aurons à cœur de mettre à profit nos réseaux dans la gestion patrimoniale et de faire prospérer les liens forts avec les réseaux de conseillers en gestion de patrimoine », souligne Damien Lestang, associé de BlackFin.

Consultim affiche plus de 57 000 logements commercialisés depuis sa création et un volume d’activité de 605 millions d’euros en 2018. Le groupe couvre l’ensemble de la chaîne de valeur de l’investissement : depuis le référencement des opérations immobilières jusqu’à la commercialisation - au travers des marques Cerenicimo, LB2S et VP2 - en passant par le courtage en financement (CrediFinn), l’expertise comptable (Expertim) et la gestion locative (Propertimo). Récemment la société s’est lancée dans la distribution d’un OPCI combinant les avantages de l’immobilier géré et de la pierre papier en partenariat avec La Française Asset Management.

 

Toulouse Métropole va engager plus d’1 Md€ d’investissement dans la rénovation urbaine
 


Julien Denormandie s’est rendu à Toulouse pour la signature des conventions sur le renouvellement urbain et l’amélioration du parc privé de Toulouse Métropole. Pas moins de quatre quartiers prioritaires sont concernés : le Grand Mirail, Empalot, Val d'Aran et Les Izards, représentant 47 000 habitants. Le ministre de la Ville et du Logement a ratifié deux déclarations d’engagements financiers avec l’ANRU (Agence nationale de renouvellement urbain), l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) et les élus locaux. La métropole toulousaine mettra en œuvre plus d’un milliards d’euros d’investissement pour la transformation de ses quartiers, dont 275 millions d’euros de concours financiers de l’ANRU et 150 millions d’euros de l’ANAH. A l’occasion de la signature de la déclaration d’engagement validant le Projet de Renouvellement Urbain des quartiers de la Métropole de Toulouse, le ministre a d’abord salué la mobilisation de ses deux principaux partenaires en la matière.

Dans le cadre du protocole signé ce jour par Julien Denormandie, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, et Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’ANAH, Toulouse Métropole va bénéficier de près de 200 millions d’euros de financement pour les travaux de réhabilitation des copropriétés en difficulté et les actions nécessaires à leur redressement. « Toulouse Métropole et la ville de Toulouse ont fait preuve d’une intervention historique en matière d’amélioration du parc privé : 52 copropriétés du quartier du Grand Mirail, qui est par ailleurs l’un des quartiers prioritaires de la ville de Toulouse Métropole font ainsi l’objet d’un suivi national dans le cadre du Plan Initiative Copropriétés, détaille Julien Denormandie. Cela représente 5600 logements, identifiés main dans la main avec les élus locaux. C’est du concret, nous pouvons être fiers. » Une articulation des différents investissements est envisagée d’ici à la signature de la convention au second semestre 2019 entre l’ANRU, l’ANAH et les financements locaux.

 

La métropole de Nice invitée à reprendre l’évaluation environnementale du PLUm
 


Le plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm) de Nice entérine la réduction de plus de 700 hectares de zones U ou AU, prévoit la préservation de 1 080 ha d’espaces agricoles ainsi que la renaturation de plusieurs secteurs initialement classés en zone urbanisée ou à urbaniser. « Si certains volets du rapport de présentation sont de bonne qualité et complets, l’évaluation environnementale ne présente pas l’analyse des solutions de substitution raisonnables et la justification des choix réalisés, notamment au regard de leurs incidences sur l’environnement, assène l’autorité environnementale. Du fait de plusieurs défauts ou erreurs majeurs, de nombreuses estimations des impacts ne sont pas exploitables. Même dans des cas d’impacts avérés, l’évaluation environnementale ne propose pas de mesure de réduction et, si nécessaire, de compensation. »

En conséquence, l’Ae recommande à la métropole de reprendre l’évaluation environnementale dans son intégralité, afin d’évaluer les impacts de l’ensemble des dispositions du PLUm, y compris ceux des projets du PDU et des travaux de consolidation des digues du Var, et de démontrer la diminution de la circulation automobile et de ses effets sanitaires, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’absence d’incidences significatives sur les sites Natura 2000. L’Ae recommande d’éviter, dans l’ensemble de la métropole, toute urbanisation dans les zones d’aléa fort ou très fort du scénario moyen du territoire à risque important d’inondation Nice Côte d’Azur, de proposer des mesures de réduction de la vulnérabilité de l’ensemble des territoires de la métropole d’ores et déjà exposés, et de démontrer la compatibilité du PLUm avec le plan de gestion du risque d’inondations Rhône-Méditerranée.

Plus spécifiquement, pour la basse vallée du Var, l’Ae recommande de proposer une stratégie équilibrée et durable alliant développement économique, soutien à l’activité agricole et préservation des principaux enjeux environnementaux, permettant à ce territoire d’être moins vulnérable aux risques naturels. L’Ae recommande enfin de préciser les sites qui pourraient accueillir sur le territoire de la métropole des projets de carrières, d’installations de gestion de déchets et de production d’énergie et d’inscrire ces réflexions dans une trajectoire de moyen et long terme visant à réduire, pour ces ressources, la dépendance de la métropole vis-à-vis de territoires voisins.

 

Cushman & Wakefield identifie les futurs hotspots de coworking en Europe
 

Un ensemble Spaces à Oslo

Dans sa toute dernière étude « European coworking hotspot », Cushman & Wakefield présente son indice « European Coworking Hotspot Index ». Des marchés bien établis comme Londres et Paris trustent les premiers rangs de l’indice, mais la liste montre que des villes comme Stockholm et Dublin affichent des scores élevés, et offrent des perspectives d’avenir intéressantes en matière de développement du coworking. Des facteurs qui signifient qu’utilisateurs et propriétaires d’espaces de coworking pourraient être davantage et mieux informés sur l'offre la plus susceptible de se développer dans ces villes à l'avenir. « Notre étude souligne que chaque ville est différente, et nous nous attendons à une forte demande d’espaces de coworking sur les hotspots identifiés : nous recommandons aux opérateurs de coworking, aux propriétaires de bureaux ainsi qu’aux investisseurs, d’adopter une stratégie proactive en réponse à cette nouvelle dynamique », précise Elisabeth Troni, auteure du rapport et directrice EMEA research & insight chez Cushman & Wakefield. L’étude indique par ailleurs que de nombreuses autres villes d’Europe, qui ne figurent pas au top 10 de l’indice, pourraient potentiellement devenir des lieux attractifs dans l’implantation future de solutions de bureaux flexibles. Le conseil constate en effet dans nombre de ces villes, une forte augmentation des offres de bureaux équipés et gérés, ce qui indique que les entreprises utilisatrices plus traditionnelles sont actuellement à la recherche de solutions de location flexibles.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

La veille urbaine du 25 septembre 2020

La veille urbaine du 25 septembre 2020

L'Autorité environnementale qui rejette un recours de BNP Paribas Immobilier pour le projet Tribequa à Bordeaux, Johanna Rolland élue présidente de Fr...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changement de mentalités"

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changem...

Arrivé récemment chez EDF Renouvelables pour prendre en charge la construction du parc éolien offshore de Fécamp, Willy Gauttier nous explique les rai...

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nous apporter"

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nou...

Passé par le monde parapétrolier et aujourd’hui associé d’une société productrice d’énergies renouvelables, Arnaud Réal del Sarte répond aux questions...

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

Le cabinet de conseil Carbone 4 a publié un rapport, proposant une méthodologie d’alignement des portefeuilles financiers d’infrastructures avec les o...

La veille urbaine du 23 septembre 2020

La veille urbaine du 23 septembre 2020

Comet Meetings qui lève 30 M€, Fabrice Veyron-Churlet qui quitte Euralille pour l’Oppidea… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobili...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message