La veille immo du 7 octobre 2019

Les travaux préparatoires d’Hermitage Plaza qui commencent, le nouveau poste de François Blin chez JLL France, la signature d’un partenariat pour favoriser l’attractivité de l’Île-de-France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 7 octobre.

Les travaux préparatoires d’Hermitage Plaza qui commencent, le nouveau poste de François Blin chez JLL France, la signature d’un partenariat pour favoriser l’attractivité de l’Île-de-France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 7 octobre.


Lazard Group signe 6500 m² de bureaux à Arcueil


Lazard Group a acquis, auprès d’Eurasia Groupe, un immeuble d’environ 6 500 m² de bureaux situé avenue Aristide Briand à Arcueil. Les notaires Étude Jacquin & Associés et Étude Lotz ont respectivement accompagné le vendeur et l’acquéreur. La transaction a été réalisée par Nexity Conseil et Transaction, conseil du vendeur et de l’acquéreur.

 

Le volume d’investissement en progression de 25 % depuis le début de l’année en IDF


La demande placée de bureaux en Ile-de-France s’élève à 543 400 m² pour le troisième trimestre 2019, en hausse de 8 %, par rapport au T3 2018 selon le GIE ImmoStat. Depuis le début de 2019, la demande placée atteint désormais 1 655 200 m², soit une baisse de 11 % par rapport au même cumul en 2018. L’offre immédiate de bureaux en Ile-de-France au 30 septembre 2019 s’établit à 2 790 000 m², en baisse de 6 % par rapport à son niveau il y a un an. Sur la base des transactions ayant eu lieu au cours du trimestre, le loyer facial des bureaux atteint en moyenne 399 € HT HC/m²/an pour les biens de seconde main, soit une hausse de 6 % sur un an ; et 400 € HT HC/m²/an pour les biens neufs ou restructurés, soit une hausse de 4 % sur un an. En Ile-de-France, le montant global des investissements en immobilier d’entreprise pour le T3 2019 est de 6,2 Mds€, soit une hausse de 72 % par rapport au troisième trimestre 2018. Le volume arrêté du montant de l’investissement depuis le début de 2019 s’établit ainsi à 16,4 Mds€, en hausse de 25 % par rapport au même cumul l’an dernier.

 

Les travaux préparatoires d’Hermitage Plaza commencent


Suite à la purge définitive le 13 mai des recours contre les permis de construire du projet Hermitage Plaza, Hermitage a levé cet été une première tranche du financement des travaux préalables à la construction de son projet, et une deuxième tranche sera mise en place d’ici la fin de l’année pour couvrir la totalité des coûts de cette phase de pré-construction et amener le projet au stade du lancement de la construction. C’est ainsi qu’Hermitage, en partenariat avec RATP-Habitat, a lancé lundi dernier 30 septembre 2019, les travaux de curage et désamiantage intérieur de l’immeuble Bretagne, le plus important des trois immeubles d’habitation sur le site, marquant la première phase de ces travaux préparatoires au lancement du Projet. Le planning prévisionnel de l’opération est de clore cette première phase avant l’automne 2020 et d’enchainer avec la construction afin de pouvoir livrer les deux tours pour les Jeux Olympiques d’été 2024 à Paris et la totalité du Projet dans l’année qui suivra.

 

DWS s'engage à réduire de 50 % les émissions de carbone de son portefeuille de bureaux en Europe


DWS a annoncé son objectif de réduire les émissions de carbone de 50 % d'ici 2030 pour l'ensemble de son portefeuille d'immeubles de bureaux européens. Cette mesure entraînerait une réduction annuelle estimée de 61 000 tonnes métriques de dioxyde de carbone. L’ambition de DWS est de réduire l'intensité de ses émissions de carbone (définies comme les émissions de carbone par mètre carré) de 50 % par rapport à l'année de référence 2017. DWS prévoit d'atteindre cet objectif en investissant dans l'efficacité énergétique afin d'optimiser la performance de ses immeubles et d'accroître son engagement auprès des locataires en matière d'économies d'énergie. La société développera également l'utilisation des énergies renouvelables grâce à des installations sur site, par exemple des panneaux solaires, et à l'acquisition de contrats d'énergie renouvelable. « L'objectif de réduction des émissions de carbone s'inscrit dans la stratégie environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) plus large de DWS au sein de son expertise Real Estate, qui s'efforce d'obtenir un meilleur rendement ajusté au risque grâce à des mesures qui atténuent le risque environnemental, augmentent le rendement des immeubles, réduisent les dépenses et offrent des locaux de grande qualité aux locataires », précise le communiqué de presse.

 

Paris Air² Logistique labellisée BREEAM Excellent

(©Segro)

Construite par GSE et développée par Vailog (groupe Segro), la plateforme logistique à étage de 63 000 m² située au cœur du Port de Gennevilliers (92) et baptisée Paris Air² Logistique a reçu la certification environnementale BREEAM Excellent. Ikea France occupe 50 000 m², les 13 000 m² restants sont eux occupés par Leroy Merlin. « Il s’agit de la seconde plateforme logistique certifiée BREEAM Excellent en France (et la 1ère pour GSE), avec un score record de 75,1% », précise le communiqué de presse. Le projet met l’accent sur la performance énergétique : isolation renforcée dans les espaces chauffés, ombrières photovoltaïques permettant une production d’électricité via des énergies renouvelables, éclairage LED et commissionnement des équipements techniques dans le but de maintenir les performances dans le temps. Le respect de l’environnement a guidé la conception du bâtiment et s’est poursuivi en phase chantier « avec la mise en place d’un chantier à faible impact environnemental, permettant notamment un taux de valorisation des déchets de chantier de 85 %. » Les usagers sont invités à poursuivre cette démarche environnementale en utilisant par exemple les bornes de recharge pour véhicules électriques mises à leur disposition. « La mise en place du BIM pour Paris Air² Logistique nous a permis de réaliser deux maquettes numériques : l'une pour les ouvrages réalisés et l'autre pour l'exploitation-maintenance, précise Fabien Fridrici, regional director France chez SEGRO. La première a été enrichie des fiches techniques des équipements et d'informations relatives à la maintenance. Cela a ensuite permis de mettre en place une maquette dédiée à la maintenance basée sur les besoins du maître d'ouvrage et de l'exploitant. À présent, avec nos partenaires intervenant pour la maintenance de Paris Air² Logistique, nous mettons donc ainsi en place une démarche très innovante en Exploitation afin de poursuivre nos efforts pour esquisser un BIM dédié à la logistique. »

 

Agorastore étend son modèle aux entreprises détentrices d’un patrimoine immobilier conséquent


Après être devenu le partenaire des entités publiques dans la cession de leurs actifs immobiliers, Agorastore étend son modèle et propose désormais une solution sur-mesure aux entreprises détentrices d’un patrimoine immobilier conséquent. Veolia, BNP Lease, BPCE Lease ou encore SNCF Immobilier sont déjà des clients partenaires d’Agorastore pour la cession de leurs actifs immobiliers. « Notre capacité d’intervention à l’échelle nationale nous permet aujourd’hui d’accompagner nos clients sur des typologies d’actifs variées et aux contraintes réglementaires complexes, précise Servan Ndjantcha, directeur d’Agorastore Immobilier. Nous pensons notre modèle optimal et efficient pour les entreprises souhaitant optimiser et rationaliser leur patrimoine avec les meilleurs outils du marché. » La société prévoit pour 2020 une croissance à 200 % sur les ventes immobilières des entreprises et compte transformer la gestion du patrimoine immobilier des grands groupes.

 

Logis Hotels et Century 21 Entreprise et Commerce deviennent partenaires


Logis Hotels et Century 21 Entreprise et Commerce signent un partenariat afin d’accompagner les professionnels de l’hôtellerie-restauration dans leur projet d’acquisition, de vente ou de transmission. Les établissements Logis Hotels se tourneront vers les agences Century 21 Entreprise et Commerce pour trouver des repreneurs ou des investisseurs. Quant aux agences Century 21 Entreprise et Commerce, elles recommanderont Logis Hotels aux potentiels repreneurs ou investisseurs d’hôtels – restaurants sans enseigne. Ce partenariat est signé pour une période de deux ans.

 

Tim Beaudin devient PDG de P3 Logistic Parks


P3 Logistic Parks nomme Tim Beaudin au poste de PDG. Tim Beaudin était depuis mars 2018 président du conseil d’administration de P3. Il est remplacé par Goh Kok Huat, précédemment COO de GIC, à compter du 1er octobre 2019. P3 annonce également la promotion interne de Jean-Luc Saporito et David Marquina au poste de co-responsable du développement (CDO). Dans leur nouveau rôle, ils dirigeront le développement des affaires à travers l’Europe, soutenant Tim Beaudin tout en continuant leurs missions dans leurs pays respectifs, à savoir l’Italie et l’Espagne. « Je fais partie de l’histoire de la croissance des P3 depuis 2014 et je suis profondément conscient des forces et du potentiel de l’organisation, précise Jean-Luc Saporito, co-CDO de P3. Mon nouveau rôle au sein de l’équipe de direction P3 consiste à diriger les développements, l’acquisition de terrains et les opportunités commerciales, en collaboration avec les directeurs généraux de pays, en Italie, en France, en République tchèque, en Slovaquie et en Roumanie. » Depuis son acquisition par GIC en décembre 2016, P3 a porté son portefeuille à 4,3 millions de m² d’entrepôts prime, avec plus de 1,1 million de m² de terrain disponible pour le développement.

 

Ralf Kind rejoint Edmond de Rothschild


Ralf Kind devient responsable du développement de l'activité dette privée immobilière de Edmond de Rothschild. Précédemment, Ralf Kind était directeur général et directeur financier de Demire Deutsche Mittelstand Real Estate AG et directeur général de Fair Value REIT AG, deux sociétés allemandes cotées et spécialisées dans l'immobilier commercial. En 2013, il a fondé Arbireo Capital AG, société de gestion de placements et de conseil sur le marché immobilier allemand. Auparavant, il avait passé douze ans chez Barclays Capital, à Francfort et à Londres, où il a travaillé au sein de l’équipe des financements structurés, puis à la direction de la banque d’investissement en immobilier pour la région Allemagne, Autriche et Suisse. Ralf Kind a commencé sa carrière chez PwC à Tokyo en 1998. En 2020, l’accent sera mis sur une approche de type « higher yield » avec une stratégie de placement pan-européenne. L'offre sera ensuite étendue avec une stratégie plus conservatrice de dette senior destinée à fournir aux investisseurs différentes options de financement sur toutes les tranches de risque. Cette offre répliquera ainsi celle de la plateforme de dette d'infrastructures de Edmond de Rothschild qui dispose actuellement de 2,6 Mds€ d'actifs sous gestion.

 

Aurélien Deleu nommé directeur du marché immobilier chez Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels


Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, filiale du groupe Arkéa dédiée au financement des entreprises, des institutionnels et des professionnels de l’immobilier, nomme Aurélien Deleu directeur du marché immobilier. Il a comme mission de renforcer le positionnement de la banque sur le secteur des foncières et d’accompagner le développement de l’activité de la promotion immobilière. Il remplace Yannick Le Fur, qui va se concentrer sur le poste nouvellement créé de directeur de la promotion immobilière afin notamment de développer les partenariats avec les promoteurs régionaux. Aurélien Deleu, 39 ans, est diplômé de Skema Business School. Il a débuté sa carrière professionnelle en 2003 chez Dexia Crédit Local à Lille, sur le financement des collectivités locales, jusqu’au poste de directeur de clientèle logement social Ile-de-France de 2008 à 2009. Depuis son arrivée dans le groupe Arkéa en 2009, pour participer à la création du marché des institutionnels d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, il a occupé différents postes dont celui de directeur du marché immobilier social et entreprises publiques locales (EPL) à partir de 2014.

 

Jérôme Pouffier-Adnet prend la direction du développement de DCB International


Après quatre ans au poste de directeur service bureaux au sein de l’agence lyonnaise CBRE, Jérôme Pouffier-Adnet vient d’être nommé directeur du développement du groupe DCB International. Cette nomination doit permettre au groupe DCB International de conforter sa stratégie déployée depuis 2017. Cette dernière consiste notamment à conquérir de nouveaux marchés en régions mais également à Paris. Jérôme Pouffier-Adnet sera, de même, amené à consolider l’activité du groupe en région lyonnaise. Il dispose de seize années d’expérience sur le marché lyonnais.

 

François Blin nommé directeur de l’équipe bureaux Paris au sein du département capital markets de JLL France


François Blin est nommé directeur de l’équipe bureaux Paris, au sein du département investissement de JLL France. L’équipe bureaux Paris est aujourd’hui composée d’une quinzaine de collaborateurs et comprend les pôles grands volumes, projets inférieur à 25 M€, projets de développement et investisseurs internationaux. La nomination de Francois Blin à la tête de l’équipe bureaux Paris vient renforcer l’équipe dirigeante du département investissement de JLL, conduite par Stephan von Barczy. En plus de l’équipe bureaux Paris, le département investissement s’appuie sur Vincent Delattre, en charge de l’investissement à Lyon, en régions et de la logistique, de Jeremy Rasoli pour l’investissement commerce, Graeme Jackson pour l’équipe investissement corporate et transactions structurées, Christophe Volle pour l’investissement résidentiel, et de Najat Marsiac pour l’équipe analystes.

 

Kevin Levaire nommé DGA de BNP PRE Transaction à Rennes


Kevin Levaire, 38 ans, vient d’être nommé directeur adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction France à Rennes. Titulaire d’une maîtrise de management du Sport, Kevin Levaire a commencé sa carrière professionnelle chez Courir en tant que responsable de magasin avant de rejoindre le secteur immobilier et notamment la société Blot en 2006. En juin 2018, Kevin Levaire a intégré BNP Paribas Real Estate Transaction France à Rennes au poste de consultant activité avant d’être promu directeur adjoint de cette entité depuis le 1er octobre dernier. Il dirige désormais une équipe de cinq personnes, sous la responsabilité hiérarchique de Christine Serra, directrice régionale Centre-Ouest de BNP Paribas Real Estate Transaction France. Son prédécesseur, Stéphanie Renet a rejoint les équipes de BNP Paribas Real Estate France à Aix/Marseille.

 

Alexandra Espinosa rejoint l’EPA Paris-Saclay


Alexandra Espinosa a rejoint l’établissement public d’aménagement (EPA) Paris-Saclay en tant que directrice de projets et aura, ainsi, pour missions de mener à bien la stratégie d’aménagement élaborée par l’EPA, sur le quartier de Moulon. Architecte DPLG (1999 – Ecole d'architecture de Versailles), Alexandra Espinosa a débuté, en 2000, en tant que chef de projets au sein de l’Agence Panerai & Associés au sein de laquelle elle a assuré les missions de maîtrise d’œuvre urbaine sur plusieurs projets d’aménagement ou de rénovation urbaine aussi bien en Ile-de France qu’en régions (Grenoble, Rodez, Montpellier). Elle est ensuite chef de projets au sein de la Semip, en 2006, où elle suit la rénovation urbaine des Courtillières à Pantin (quartier d’habitat social de plus de 2 000 logements, dans le cadre de la convention ANRU), avant d’intégrer Avant-projet SARL au sein de laquelle elle réalise des stratégies de valorisation foncière et des études de programmation urbaine. Directrice de projets, de 2009 à 2017, à Citallios, elle a piloté notamment trois opérations d’aménagement à Châtenay-Malabry (92) et le mandat d’études pré-opérationnelles pour la reconversion du site de la Faculté de Pharmacie à Châtenay-Malabry. Parallèlement à ses fonctions de direction de projet, elle a assuré la mission de responsable de l’atelier développement durable de Citallios. En 2017, elle intègre Grand Paris Aménagement en tant que directrice de projets, où elle pilotera l’opération d’aménagement du Triangle de Gonesse (95) et la mission de stratégie territoriale d’aménagement entre les aéroports du Bourget et de Roissy-Charles de Gaulle.

 

Paris atteint son plus haut score dans le classement E-REGI de LaSalle IM


Paris atteint son meilleur score au classement E-REGI (European Regional Economic Growth) établi pour la 20e fois par LaSalle Investment Management. La capitale française reste la principale rivale de Londres et conforte sa deuxième place pour la troisième année consécutive. Elle obtient par ailleurs le meilleur score sur le volet capital humain de l’indice. Lyon, deuxième ville française du classement, gagne cinq places par rapport à 2018 et se hisse à la 14e position, en améliorant presque tous les aspects de son score E-REGI. Toulouse (27e, +5 places) et Bordeaux (48e, +3 places) ont également progressé et amélioré leur score global. Malgré les incertitudes liées au Brexit, Londres fait preuve d’une importante résilience dans l’indice. Presque toutes les villes britanniques ont progressé grâce à l’amélioration des perspectives d’emplois dans les services. Les villes des pays nordiques continuent de dominer le haut du classement, Stockholm se classant 4e, Oslo 6e et Copenhague-Malmö 8e, grâce à de bons scores en matière de capital humain et de richesse. En Allemagne, les villes ont dans l’ensemble légèrement reculé en raison des difficultés du secteur industriel dans un contexte de baisse du commerce mondial, tandis que les incertitudes élevées ont affaibli les perspectives générales du pays. De toutes les villes européennes, Bucarest et Moscou ont le plus progressé cette année, la première ayant bondi à la 45e place (+40) et la seconde à la 49e place (+48).

 

La SGP, la Région IDF, Choose Paris Region et Paris Europlace signent un partenariat


La Société du Grand Paris, la Région Ile-de-France, Choose Paris Region et Paris Europlace ont signé une convention de partenariat. Cette dernière a pour objectif « de conforter la dynamique d’attractivité à l’international de la région Île-de-France, en s’appuyant notamment sur les projets d’infrastructure du Grand Paris comme atout de l’attractivité de la région capitale et en valorisant l’influence de la Place financière de Paris en Europe et sa contribution au développement de l’économie régionale ». « En ayant déjà levé 5 Mds€ durant les douze derniers mois, le financement du Grand Paris Express a permis de donner de la visibilité à toutes les opportunités économiques de notre métropole aux investisseurs internationaux », explique Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris. Et Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, d’ajouter : « La Région Île-de-France se financera désormais exclusivement par des emprunts verts et responsables. Ces emprunts représenteront d’ici quelques années l’intégralité de l’encours de dette. Cette stratégie renforce l’attractivité de la région et est déjà confortée par plusieurs prix. » « Cette convention illustre les progrès accomplis depuis deux ans en matière de coordination des actions en faveur de l’attractivité internationale de l’Ile-de-France et contribuera à renforcer la confiance des investisseurs dans les grands projets d’infrastructure régionaux », poursuit Franck Margain, président de Choose Paris Region. « La convention de partenariat signée ce jour souligne notre volonté de coordonner nos actions et de faire du Grand Paris l’un des puissants leviers d’attractivité de l’Île-de-France et de la place financière de Paris auprès des entreprises et investisseurs, en France et à l’international, conclut Augustin de Romanet, président de Paris Europlace. Et de promouvoir, au travers de ce projet, et de l’action de la place de Paris dans son ensemble, de nouveaux modes de développement industriels et de financement axés sur l’environnement et l’économie durable. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 18 octobre 2019

La veille immo du 18 octobre 2019

Apsys qui s’offre le Motor Village de Fiat sur les Champs-Elysées, le nouveau directoire de Sergic, le vote par les députés d’une augmentation de 20 %...

L’urbanisme transitoire à la croisée des chemins

L’urbanisme transitoire à la croisée des chemins

De plus en plus d’occupations temporaires de friches sont observées dans les villes françaises. Paris a même édicté une charte pour encadrer ce dévelo...

La veille immo du 17 octobre 2019

La veille immo du 17 octobre 2019

Sofidy qui acquiert Helys à Suresnes pour 120 M€, le nouvel investissement d'Icade en Italie, Fabien Acerbis nommé DG France d’Immobel… Décideurs vous...

Devenir propriétaire d’un Appartement-Chalet Club Med

Devenir propriétaire d’un Appartement-Chalet Club Med

Avec son programme immobilier d’exception, Club Med Property offre l’opportunité d’acquérir un bien dans les Alpes françaises et de bénéficier des pre...

La veille immo du 16 octobre 2019

La veille immo du 16 octobre 2019

HSBC France qui envisage d’installer son siège social au 38 avenue Kléber, Foncière Atland et PGGM qui acquièrent Pointe Metro 2 à Gennevilliers, Ludo...

V. Gollain (Institut Paris Région) : " Le marketing territorial peut aider des territoires en difficulté "

V. Gollain (Institut Paris Région) : " Le marketing territorial peut aider des territoires en diffic...

L’attractivité des territoires s’impose comme un enjeu essentiel, autant pour les collectivités que pour les entreprises. Comment le marketing territo...

La veille immo du 15 octobre 2019

La veille immo du 15 octobre 2019

Argan qui finalise l’acquisition de Cargo, La Financière Saint James qui va réaliser un projet hôtelier innovant à Paris-Saclay, British Land et Patri...

Le match du Brexit : Paris vs Londres

Le match du Brexit : Paris vs Londres

Alors que la date fatidique du Brexit approche, Paris et Londres sont plus que jamais en concurrence pour la place de première ville européenne. Tech,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message