La veille immo du 4 juin 2019

TwentyTwo Real Estate qui arbitre son portefeuille d’actifs logistiques en France, Jacques Ehrmann nommé DG d’Altarea Cogedim, les lauréats des trophées 2019 du CNCC… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 4 juin.

TwentyTwo Real Estate qui arbitre son portefeuille d’actifs logistiques en France, Jacques Ehrmann nommé DG d’Altarea Cogedim, les lauréats des trophées 2019 du CNCC… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 4 juin.

 

TwentyTwo Real Estate arbitre son portefeuille d’actifs logistiques en France


TwentyTwo Real Estate annonce que Corelog a cédé son portefeuille d’actifs logistiques français au fonds européen logistique de GreenOak Real Estate. Le portefeuille cédé est composé de sept entrepôts situés le long de la dorsale logistique, loués en quasi-totalité et totalisant 167 000 m². Les actifs ont été acquis entre 2015 et 2017 avec un taux d’occupation moyen de 76 %.
« Corelog visait à constituer un portefeuille diversifié de qualité en anticipation de l’accroissement de la demande pour des actifs logistiques, résultant du développement de l’e-commerce, rappelle Daniel Rigny, fondateur de TwentyTwo Real Estate. Notre gestion active a permis d’atteindre la pleine occupation des sites et de générer un revenu récurrent avec un potentiel de croissance, suscitant ainsi l’intérêt d’investisseurs long-terme. »
La gestion en asset management et property management a été assurée par Scaprim, la filiale de TwentyTwo Real Estate en France. Corelog a été conseillé à la vente par Scaprim Asset Management, Lacourte Raquin Tatar et l’étude Allez & Associés.

 

BNP Paribas REIM signe trois acquisitions à Dublin, Francfort et Bordeaux

L’immeuble Schwedler Carré à Francfort (©D.R.)

BNP Paribas REIM annonce trois acquisitions d'immeubles de bureaux à Dublin, Francfort et Bordeaux, pour le compte de son fonds ouvert « BNP Paribas Diversipierre », dédié aux clients particuliers et géré par BNP Paribas REIM France. Ces investissements totalisent une surface locative d’environ 23 500 m² et un volume d'investissement d'environ 125 millions d’euros.
Acquis auprès de Jones Investments Limited, The One est un immeuble de bureaux situé sur Grand Canal Street, au cœur du quartier de South Docks à Dublin. L'immeuble a fait l'objet d'un important projet de réhabilitation en 2015, qui comprenait la création d’un niveau surélevé avec terrasse et une rénovation complète. The One compte désormais 4 345 m² répartis sur huit niveaux dont six étages supérieurs. L’actif est entièrement loué à Stripe Payments Europe Limited, une société de technologie, qui en a fait son siège social européen. Acquis auprès d’un asset manager, l’immeuble Schwedler Carré a été construit en 2009 et compte sept étages. Il est situé dans le quartier attractif d’Ostende à Francfort, une zone urbaine commerçante, de bureaux et résidentielle, à proximité du principal axe routier et à quelques minutes à pied des transports en commun. L'immeuble de bureaux de 8 483 m² est loué à 100 % à un locataire unique, une filiale de l'agence de publicité mondiale Publicis. Développé par BNP Paribas Real Estate Promotion Immobilier d’Entreprise, l'actif Tribequa a été acquis pour sa part en VEFA en blanc. Il comprend 10 500 m² de bureaux.
« Grâce à ces acquisitions, nous continuons à développer le portefeuille immobilier de BNP Paribas Diversipierre, évalué désormais à plus d’un milliard d'euros, précise Jean-Maxime Jouis, directeur du fund management chez BNP Paribas REIM France. Nous avons l’intention de continuer à investir dans les principaux marchés de la zone euro, en mettant l’accent sur les localisations dynamiques et les actifs offrant un potentiel de réversion. Ces trois immeubles illustrent parfaitement notre stratégie d’investissement à cet égard. »

 

Proudreed acquiert un portefeuille de commerces


Peu de temps après l'acquisition de deux portefeuilles d'immeubles de bureaux et de locaux d'activité auprès de Covivio, Proudreed vient d'acquérir, auprès d'un propriétaire privé, un nouveau portefeuille de 23 bâtiments situés dans différentes régions de l'Hexagone. Totalisant 16 400 m², ces immeubles sont surtout des locaux commerciaux de petites et moyennes surfaces au sein de zones commerciales. Répartis dans 20 villes françaises, les bâtiments sont loués à hauteur de 95 % auprès de 25 enseignes. Ces immeubles permettent à Proudreed de compter de nouveaux clients-locataires au sein de son patrimoine avec des marques telles qu'Armolux, Cuisines Schmidt, Gifi, Maxi-Toys, Promocash, V&B, Zolpan... Le montant de l'acquisition s'élève à plus de 15 millions d'euros actes en mains.
« Avec cette acquisition, nous franchissons la barre des 600 immeubles en patrimoine, explique Christophe Le Corre, président de Proudreed. Nous entendons poursuivre notre stratégie d'investissement à un rythme soutenu tout en veillant à bien répartir les classes d'actifs détenus. Cet investissement renforce notre portefeuille d'espaces commerciaux, qui génère 14 % de nos revenus locatifs. Il nous permet, de surcroît, de pouvoir répondre aux besoins d'enseignes ayant des attentes modérées en termes de superficie, car ils proposent des surfaces comprises entre 400 et 800 m². » Les actifs acquis sont notamment situés à Bayonne, Cambrai, Châteauroux, Clermont-Ferrand, Dunkerque, Lisieux, Narbonne, Niort, Strasbourg, Coignières, Charleville-Mézières, Poitiers, Balaruc, Tarbes, Vesoul et Versailles.

 

Eiffage Immobilier cède l’immeuble Zenith à Paris à Neoma Business School


Eiffage Immobilier annonce la cession du Zénith, immeuble en cours de réhabilitation développant environ 7 000 m², situé au 6 rue Vandrezanne dans le 13e arrondissement de Paris. En surplomb du centre commercial Italie 2, l’ancien siège de la Mutuelle Générale à Paris, fait l’objet d’une transformation de bureaux en établissement d’enseignement supérieur, pour accueillir le futur campus parisien de Neoma Business School. Cette dernière est une école de commerce issue du regroupement de deux établissements, Reims Management School et Rouen Business School. Les travaux de rénovation lourde, menés en coordination avec le cabinet d’architecture DEGW, ont démarré fin mars 2019 et se poursuivront pour un accueil des premiers étudiants en janvier 2021. L’entreprise Savills était mandatée pour cette vente signée en mars dernier. Le vendeur était conseillé par l’étude Durant des Aulnois, Groeninck, Le Magueresse & Vincent et l’acquéreur par l’office notarial Chone & Associés.

 

Nexity acquiert un immeuble de bureaux à Rueil-Malmaison


Nexity, via sa filiale d’immobilier résidentiel parisienne Nexity Seeri, s’est porté acquéreur d’un immeuble de bureaux de 11 étages développant environ 7 000 m², en bordure du centre-ville de Rueil-Malmaison, le long de l’avenue Paul Doumer, avec pour projet la suppression partielle du bâtiment et sa réédification en logements. Le bâtiment appartenait à un ensemble de 9 copropriétaires. L’équipe vente vide du département capital markets de Cushman & Wakefield, conseillait l’acquéreur dans l’acquisition de l’ensemble des lots composant l’immeuble, en vue de reconstituer sa pleine propriété et permettre son re développement.

 

Jacques Ehrmann nommé DG d’Altarea Cogedim

(©CR)

Alain Taravella, président-fondateur, nomme, à ses côtés, Jacques Ehrmann au poste de directeur général d’Altarea Cogedim. La prise de fonction effective se fera le 1er juillet. Cette nomination s’inscrit dans le cadre de la croissance continue de l’activité du groupe qui implique le renforcement de son management. Jacques Ehrmann assumera, en liaison et sous la supervision d’Alain Taravella, l’animation générale et la mise en œuvre de la stratégie du groupe.
Diplômé d’HEC, Jacques Ehrmann a débuté sa carrière au poste de secrétaire général de la société des Hôtels Méridien en 1989, puis rejoint successivement les directions générales d’Euro Disney (1995-1997) et de Club Méditerranée (1997-2002). Entré en 2003 dans le groupe Casino en tant que directeur général des activités immobilières et développement, il y pilote la création de Mercialys et en est le président directeur général pendant 7 ans. En 2013, Jacques Ehrmann rejoint la direction générale du groupe Carrefour comme directeur exécutif en charge du patrimoine, du développement international et de l’innovation. En avril 2014, il ajoute à cette fonction celle de PDG, SIIC de centres commerciaux. Depuis le 28 mars 2019, Jacques Ehrmann est président du Conseil national des centres commerciaux (CNCC). Il sera nommé directeur général d’Altafi 2 (société qui est gérant commandité d’Altarea SCA) et gérant d’Altarea Management SNC. « Je connais Jacques Ehrmann depuis longtemps et je suis certain que son ADN est pleinement compatible avec celui d’Altarea Cogedim, conclut Alain Taravella. Il aura la mission, à mes côtés, de mener l’ensemble des équipes du Groupe vers de nouveaux succès dans notre mission d’entrepreneur de ville. »

 

Antoine Onfray devient directeur général délégué du groupe Paref


Antoine Onfray, directeur financier de Paref depuis novembre 2017 est nommé directeur général délégué du groupe. Il aura notamment la responsabilité des finances, des acquisitions, du secrétariat général et des systèmes d’information. Par ailleurs l’assemblée générale de Paref a voté l’élargissement du conseil d’administration à deux nouveaux administrateurs : Valérie Guillen, administratrice indépendante, et Elvis Liu, représentant de Fosun et directeur général du département européen de Fosun Hive. La nomination de ces administrateurs porte le nombre d’administrateurs composant le conseil d’administration de Paref à neuf, avec un pourcentage de femmes de 44 % et une proportion d’un tiers d’administrateurs indépendants.

 

Ghislaine Seguin prend la direction du développement régions de Nexity Immobilier d’Entreprise


Ghislaine Seguin intègre le comité de direction de Nexity Immobilier d’Entreprise, en tant que directrice du développement régions. Elle aura pour mission de piloter l’ensemble du développement de la promotion tertiaire en régions, implantée aujourd’hui à Lille, Lyon, Bordeaux et Marseille. « Grâce à son expertise dans le domaine de la promotion, sa connaissance des investisseurs et des enjeux de métropolisation, elle développera avec son équipe des solutions de promotion sur mesure et clé en main, en tenant compte de la stratégie du client investisseur et utilisateur, des besoins de diversification et des spécificités territoriales », précise le communiqué de presse. Ghislaine Seguin a pris ses fonctions le 3 juin 2019.
Âgée de 53 ans, elle a débuté son parcours professionnel chez Pierre et Vacances avant de rejoindre AGF Allianz Immobilier en 1993 en tant que chargée de mission aux investissements, puis en charge des arbitrages et participations immobilières. En 2006, elle est nommée directrice adjointe du développement d’ING Real Estate Development. En 2008, elle devient directrice immobilière et membre du directoire d’ANF Immobilier, foncière cotée du groupe Eurazeo, dont elle dirige le développement, l’asset management et la gestion du patrimoine. Elle est promue directrice générale adjointe, en charge de la totalité des opérations d’ANF Immobilier. En 2017, elle met en oeuvre la cession de 400 M€ d’actifs au profit de Primonial permettant ainsi le rachat d’ANF Immobilier par Icade. Depuis 2018, elle est directrice des investissements et des développements en régions d’Icade Foncière Tertiaire. Ghislaine Seguin est titulaire d’une maîtrise en droit des affaires internationales, d’un DEA en Droit Privé et d’un DESS en Droit Immobilier (Université de PARIS 2 – Panthéon Assas). Elle est membre de Royal Institute of Chartered Surveyors.

 

Rémi Fauquette nommé directeur asset management chez Logicor


Logicor nomme Rémi Fauquette au poste de directeur asset management. Il aura pour mission de renforcer la présence de la société dans le Nord et Nord Est de la France, soit un tiers du territoire français, grâce à un portefeuille d’actifs de 750 000 m² repartis en 24 bâtiments. Diplômé d’un master 2 en management de projets logistiques obtenu à Paris 2 Panthéon-Assas, Rémi Fauquette débute sa carrière dans le secteur de l’immobilier logistique en 2006 en intégrant l’acteur du conseil JLL en tant que consultant. De 2007 à 2009, il rejoint ensuite l’opérateur Covivio puis l’investisseur Affine, de 2009 à 2013, à la fonction d’asset manager. Rémi Fauquette occupe enfin de 2013 à 2019 la fonction de directeur régional Hauts de France pour le fonds d’investissement Proudreed Real Estate Limited avec, sous sa responsabilité, un portefeuille essentiellement composé d’actifs logistiques.
« L’une des qualités de Rémi Fauquette réside dans sa grande connaissance du tissu économique local et sa proximité avec nos clients » témoigne Pierre Philippot, président de Logicor France. « Depuis mon arrivée, je constate que l’une des forces de Logicor est la variété de son patrimoine en immobilier logistique qui couvre l’ensemble des segments des besoins allant des grandes plateformes jusqu’aux entrepôts de cross docking » ajoute Rémi Fauquette. Le portefeuille de Logicor dans le Nord de la France est constitué essentiellement de prestataires logistiques parmi lesquels Log’s, Simastock, ID Logistics, La Poste, Geodis, FM Logistics, ou encore Heppner.

 

Frédéric Maxwell prend la direction de la structuration et des investissements d’Eternam


Frédéric Maxwell rejoint Eternam en qualité de directeur structuration et investissements. Sous la supervision directe de David Aubin, directeur associé, il aura pour mission de piloter les investissements et la structuration des dossiers de la filiale immobilière du groupe Cyrus Conseil. ​ Diplômé de l’ESTP et du master d’administration des entreprises de l’IAE de la Sorbonne, il était manager chez Deloitte intervenant sur des missions transactions services immobiliers auprès de clients institutionnels et fonds d’investissement étrangers avant d’intégrer les équipes de gestion des fonds immobiliers de LBO France pendant 4 ans. Dernièrement il a développé et dirigé l’offre de financement participatif immobilier de la plateforme Lendopolis (filiale de la Banque Postale). ​
« La stratégie du groupe Cyrus est d’intégrer l’ensemble des compétences liées à son activité. Ainsi, l’arrivée de Frédéric Maxwell permettra à Eternam de consolider son expertise sur les sujets de structuration et de financement tout en renforçant le savoir-faire immobilier des équipes en vue de la création de la société de gestion », précise José Zaraya, président d’Eternam

 

Elisa Bocianowska rejoint le bureau parisien de Simmons & Simmons


Le bureau parisien de Simmons & Simmons annonce l’arrivée d’Elisa Bocianowska qui prendra la tête de la pratique immobilière du cabinet en qualité d’associée. Âgée de 38 ans, elle accompagne une clientèle majoritairement constituée d’investisseurs nationaux et internationaux sur l’ensemble de leurs opérations immobilières. Elisa Bocianowska a développé une compétence particulière en matière de transactions immobilières, de droit de la construction et de la promotion immobilière, de gestion locative et a une expertise en droit des baux commerciaux.
Elisa Bocianowska est titulaire d’un DEA de droit des affaires de l’Université Paris II Panthéon-Assas, et avocate au barreau de Paris depuis 2006. Après sa formation, elle intègre le cabinet Gide Loyrette Nouel où elle a exercé jusqu’à ce jour en tant que counsel au sein du département opérations et financements immobiliers. « Praticienne dynamique et talentueuse, son arrivée au sein du pôle marchés financiers permettra au cabinet de renforcer son expertise en Immobilier à Paris », indique Colin Millar, associé en charge du département marchés financiers à Paris.

 

Antoine Frey, Bordeaux et Charlotte Journo-Baur lauréats des trophées 2019 du CNCC


Lors de la soirée de Gala du Siec, le Conseil national des centres commerciaux a décerné ses trophées. Antoine Frey s’est vu récompensé du trophée de la personnalité de l’année pour son engagement à la tête du CNCC et la création de Citizer tandis que Bordeaux a été élue collectivité de l’année pour la gestion de son urbanisme commercial à travers différents projets, réalisés ou en projet. Enfin, Wishibam, fondée et développée par Charlotte Journo-Baur a été désignée startupeuse de l’année pour la mise en place d’une première plateforme phygitale d’un centre commercial.

 

De nouvelles personnalités rejoignent la Vigie Palladio


Pas moins de six nouvelles personnalités rejoignent la « Vigie Palladio », créée en 2018 par la Fondation Palladio, sous l’égide de la Fondation de France, pour renforcer son action auprès de celles et ceux qui ont ou auront la responsabilité du développement de la Ville et des lieux de vie : Estelle Brachlianoff (directrice générale adjointe en charge des opérations de Veolia), Nicolas Détrie (co-fondateur et directeur de Yes We Camp), Cécile Maisonneuve (présidente de La Fabrique de la Cité), Nicolas Samsoen (maire de Massy), Anne Varet (directrice exécutive adjointe prospective et recherche de l'ADEME), Marie Villette (directrice générale de l’Etablissement public du Parc et de la Grande Halle de la Villette). Elles viennent enrichir le collectif déjà constitué autour de Pierre Veltz, Professeur émérite à l’Ecole des Ponts ParisTech et Grand prix de l’urbanisme 2017, en charge de l’animation de cette vigie.
« Formant un pôle d’observation à part entière et rassemblant des regards et expertises qui ne sont pas tous directement issus des métiers de l’immobilier et de la construction de la Ville, cette Vigie Palladio permet de nourrir, faire progresser et faire évoluer les différents outils et activités de la Fondation et de ses trois pôles, souligne Bertrand de Feydeau, président de la Fondation Palladio. « Nous nous réjouissons de voir ces nouveaux talents rejoindre ce groupe de personnalités que nous avons imaginé avec Pierre Veltz pour aller encore plus loin dans notre mission d’intérêt général. »

 

Saint-Denis lance sa foncière commerce

(©Wikipedia/Rc1959 [CC BY-SA 4.0])

La municipalité de Saint-Denis va officiellement lancer sa foncière commerce lors du SIEC. La ville assure être ainsi la seule commune de France (hors Paris) à lancer un tel dispositif pour redynamiser l’offre commerciale. Cet outil de maitrise foncière des rez-de-chaussée commerciaux sera une société d’économie mixte dédiée. A travers la réhabilitation de 7 000 m² d’immobilier à vocation commerciale, l’intervention de la SEM « Saint-Denis Commerces » s’intègrera dans le projet de renouvellement urbain. En effet, celle-ci sera à la fois un acteur contribuant à la réhabilitation du bâti mais aussi une structure devant capter et encourager l’initiative économique en provenance d’acteurs économiques locaux mais aussi (tels que les enseignes). A l’horizon 2028, la foncière a vocation à acquérir 83 biens, soit 6 925 m². A 10 ans, cela correspond à un portefeuille d’actifs de 14,7 millions d’euros. La foncière commerce sera une société d'économie mixte au capital social de 5 millions d’euros où la ville est majoritaire à hauteur de 65 % et réunissant 5 autres actionnaires. Ainsi, 25,5 % seront détenus par la Caisse des Dépôts auquel viendront s’ajouter Cristal, Alan Peters, La Compagnie de Phalsbourg et Icade.

 

Bon démarrage pour le marché de l’investissement en commerce


Avec 737 millions d’euros d’engagements enregistrés à fin mars par JLL, le marché de l’investissement en commerce a débuté l’année 2019 sur une note positive. Ce résultat, en légère hausse sur un an (+3 %), est en effet supérieur de 26 % à la moyenne de long-terme. Cette performance est en grande partie liée à 2 transactions de plus de 100 millions d’euros. Totalisant 493 millions d’euros (+94 % en un an), ces dernières représentent en effet près de 2 euros sur 3 investis sur le marché des commerces. Toutes deux concernent des arbitrages de portefeuilles réalisés par Casino : le premier, composé de 26 actifs, vendu à Fortress pour 392 millions d’euros et le second, de 10 actifs, vendu à E. Leclerc pour près de 100 millions d’euros. Sur les volumes inférieurs à 100 millions d’euros, en revanche, l’activité est en recul. Avec seulement trois transactions, les acteurs étrangers sont à l’origine de 59 % des investissements réalisés en commerce en France au premier trimestre 2019. Les investisseurs français ont quant à eux été actifs sur tous les segments de volumes, avec une présence marquée sur les petites transactions.
La catégorie centres commerciaux (en ce compris les murs d’hypermarchés) arrive en tête des investissements ce trimestre, avec quatre opérations pour un total de plus de 550 millions d’euros. Les commerces de périphérie ont, eux, commencé l’année plus timidement avec 128 millions d’euros d’investissements. Enfin, les pieds d’immeubles clôturent le podium avec 55 millions d’euros, soit 8 % des volumes investis en commerce. « Si les centres commerciaux ont concentré l’essentiel des investissements au premier trimestre, les volumes investis devraient se rééquilibrer au cours de l’année avec de nombreuses transactions portant sur des commerces de centre-ville ou de périphérie », analyse Jérémy Rasoli, responsable investissement commerces.
Après une hausse intervenue sur les galeries et centres commerciaux fin 2018, les taux de rendement prime sont demeurés stables au premier trimestre 2019, à 2,75 – 3 % pour les pieds d’immeubles, à 4,5 – 5 % pour les galeries et centres commerciaux et 5 % pour les retail-parks. La notion de prime concerne toutefois un nombre d’actifs de plus en plus restreint d’après JLL, alors que les taux des autres produits se voient challengés par les acquéreurs. Jérémy Rasoli conclut : « Le décalage que nous observons actuellement entre les prétentions des vendeurs et les offres des acquéreurs potentiels de galeries et centres commerciaux devrait aboutir dans les prochains mois à une nouvelle hausse des taux sur ces types d’actifs. Ce rééquilibrage devrait permettre à cette catégorie d’actifs de retrouver une meilleure liquidité après une période d’attentisme fin 2018 ».

 

Edmond de Rothschild lance un fonds sur la thématique de la transition énergétique et environnementale


Edmond de Rothschild et Pearl Advisory annoncent le premier closing de Pearl Infrastructure, un fonds spécialisé dans les infrastructures environnementales européennes sur la thématique de la transition énergétique et environnementale (investissements en equity majoritaire uniquement) avec 162 millions d’euros de souscriptions provenant d’une gamme diversifiée d’investisseurs institutionnels.
Le véhicule a notamment reçu le soutien financier de la Banque européenne d’investissement (BEI) et de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), à hauteur de 30 millions d’euros chacun, aux côtés d’autres investisseurs institutionnels français et européens ainsi que le groupe Edmond de Rothschild. L’intervention de la BEI s’opère dans le cadre du fonds européen pour les investissements stratégiques, aussi appelé « Plan Juncker ».
« La création du fonds Pearl rappelle que face à l’ampleur des besoins financiers nécessaires au financement de la transition énergétique l’alliance des investisseurs publics et privés est une nécessité », souligne Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Et Philippe Leroy, directeur investissements transition energétique et ecologique de la Banque des Territoires, d’ajouter : « La Banque des Territoires a souhaité renforcer sa capacité d’intervention au service de la transition énergétique et écologique dans les secteurs de l’eau ainsi que dans la gestion et la valorisation des déchets. Pearl Infrastructure va investir dans des projets qui font partie des axes majeurs de la politique environnementale en France car les collectivités et les industriels doivent maintenant répondre aux défis liés au déploiement et au renouvellement de ces infrastructures sur tous les territoires concernés. »  
Labélisé TEEC (Transition energétique et ecologique pour le climat) selon les critères du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, Pearl Infrastructure dispose d’une équipe constituée de neuf personnes (15 sont prévues pour la fin de l’année). Cette dernière travaille le pipeline de projets depuis plus d’un an. Pearl Infrastructure cible 12-15 actifs représentant des investissements en equity de 15 à 40 millions d’euros, dans des sociétés de projets axées principalement sur trois thématiques (l’eau, la gestion des déchets, la production d’énergie renouvelable), des actifs principalement Greenfield mais aussi Early Brownfield basés sur des technologies matures. Pearl Infrastructure vise un montant d’engagements total de 250 millions d’euros levés pour la fin 2019.

 

FM Logistic et NG Concept signent la charte tertiaire


FM Logistic, acteur international dans les métiers de l’entreposage, du transport et du conditionnement, a signé, en présence de Jérôme Gatier, directeur du Plan Bâtiment Durable, la charte pour l’efficacité énergétique et environnementale du parc tertiaire sur son site d’Escrennes. À l’image de cette dernière, certifiée « NF HQE Bâtiments Tertiaires » niveau excellent, dernièrement construite et conçue par NG Concept, société du groupe FM Logistic, les nouvelles plateformes visent désormais la certification « HQE Bâtiment Durable ». « Nous saluons l’implication de FM Logistic, depuis longtemps impliqué avec Certivéa, pour des plates-formes logistiques respectueuses du développement durable et son récent engagement pour atteindre des niveaux encore plus performants sur l’ensemble de ses projets avec la certification HQE Bâtiment Durable », explique Patrick Nossent, président de Certivéa.

 

Emmanuelle Wargon lance le groupe de travail sur la réhabilitation des friches

(©Wikipedia / Arles-linux [CC BY-SA 4.0])

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé un groupe de travail sur la réhabilitation des friches. Une quarantaine d’acteurs concernés par la réhabilitation des friches étaient réunis au Ministère de la Transition écologique et solidaire.
A l’issue du Conseil de défense écologique, le Président de la République avait demandé la réalisation d’un inventaire du gisement des friches par département afin notamment d’évaluer le potentiel de développement d’énergies renouvelables sur ces terrains. Menés avec les associations de collectivités territoriales, les associations environnementales, les aménageurs publics et privés et les services de l’Etat, les échanges ont mis en évidence « à la fois une connaissance insuffisante du gisement national des friches (aujourd’hui estimé à au moins 2400) et une complexité des procédures administratives ». Les membres du groupe de travail ont notamment pointé du doigt des difficultés dans la mobilisation de capitaux et un besoin d’encadrement des délais d’instruction des dossiers.
Conséquence, quatre sous-groupes de travail ont été lancés à cette occasion : sur la réalisation d’un inventaire national des friches, sur la simplification des procédures administratives et la mobilisation des capitaux, sur les usages environnementaux des friches réhabilitées (pour le développement des énergies renouvelables et pour des opérations de renaturation), et sur la prévention de l’émergence de nouvelles friches. Ces sous-groupes ont vocation à se réunir au long des trois prochains mois, avant de présenter leurs premières conclusions en septembre 2019. D’ici la fin de l’année, Emmanuelle Wargon s’est engagée à dresser, sur la base de ce constat et d’échanges à venir, une feuille de route, avec des actions opérationnelles afin d’accélérer la réhabilitation des friches sur l’ensemble du territoire.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Traité UE-Mercosur : Macron dit non

Traité UE-Mercosur : Macron dit non

Fustigeant l’attitude de son homologue brésilien, Emmanuel Macron a déclaré que la France ne signera pas l’accord prévu entre l’UE et le Mercosur. Ce...

Le match du Brexit : Paris vs Londres

Le match du Brexit : Paris vs Londres

Alors que le Premier ministre britannique rencontre Emmanuel Macron, Paris et Londres sont plus que jamais en concurrence pour la place de première vi...

Les déclarations vertueuses de BlackRock

Les déclarations vertueuses de BlackRock

Engagé en faveur d’une action environnementale et sociétale plus marquée, BlackRock, premier gestionnaire d’actif mondial, aurait cependant perdu près...

Patrick Pouyanné, succès Total

Patrick Pouyanné, succès Total

Depuis son arrivée à la tête de Total en 2015, le PDG s’attache à diversifier la major pétrolière en misant sur les énergies propres. Mais sans pour a...

La veille immo du 8 août 2019

La veille immo du 8 août 2019

Ascencio qui augmente son contrôle du retail park Le Parc des Drapeaux à Caen, la fréquentation touristique qui rebondit… Décideurs vous propose une s...

La veille immo du 6 août 2019

La veille immo du 6 août 2019

KSL Capital Partners qui acquiert Les Hôtels d’en Haut, MGallery qui continue son expansion en France… Décideurs vous propose une synthèse des actuali...

La veille immo du 5 août 2019

La veille immo du 5 août 2019

GSE qui livre une plateforme de 60 000 m² à Goodman, la Caisse d’Epargne CEPAC qui achète un immeuble de 3 000 m² à Sainte-Marie à La Réunion… Décideu...

La veille immo du 2 août 2019

La veille immo du 2 août 2019

Icade qui signe une promesse de vente sur 49 % de la tour Eqho, Archer Hotel Capital qui cède le Paris Marriott Rive Gauche, les prévisions du groupe...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message