La veille immo du 4 décembre 2019

UBS AM Italia qui signe des actifs avenue Montaigne à Paris 8e, le premier investissement d'Icawood, Covivio qui dévoile sa raison d’être, Segro qui nomme Laurence Giard au poste de DG France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 4 décembre.

UBS AM Italia qui signe des actifs avenue Montaigne à Paris 8e, le premier investissement d'Icawood, Covivio qui dévoile sa raison d’être, Segro qui nomme Laurence Giard au poste de DG France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 4 décembre.


UBS AM Italia signe un portefeuille d’actifs situés avenue Montaigne à Paris 8e


UBS Asset Management (Italia) SGR a acquis un portefeuille d’actifs immobiliers à usage de commerces et de bureaux situés aux numéros 12, 14 et 48 de l’avenue Montaigne à Paris 8e. Ces ensembles sont loués à des enseignes de haute couture. Le portefeuille a été acquis par le fonds d’investissement immobilier alternatifs UBS (I) Diamond Eurozone Offices (UBS-DEO) géré par UBS et réservé à Poste Vita, compagnie d’assurance italienne. Pour cette opération, l’équipe de CMS Francis Lefebvre Avocats a conseillé UBS Asset Management (Italia) SGR. Le cabinet a également participé à l’audit, la rédaction et la négociation de la documentation contractuelle de cession et de financement.  UBS Asset Management (Italia) SGR était aussi conseillé par C&C Notaires pour les aspects notariés et TAJ pour les aspects fiscaux.

 

Icawood réalise son premier investissement

(©Chartier Dalix et IdaPlus)

Icawood, le fonds d’investissement créé par ICAMAP et Ivanhoé Cambridge, annonce son premier investissement dans un projet de développement bas carbone de 31 500 m² à dominante tertiaire, situé au 94-108 rue des Poissonniers à Paris 18e. WO2, société créée et détenue par Guillaume Poitrinal et Philippe Zivkovic pour développer des immeubles tertiaires bas carbone, interviendra comme maître d’ouvrage délégué du projet. Conçu par l’agence Chartier-Dalix, l’ensemble immobilier développera 28 850 m² de bureaux, commerces et espaces de restauration, une résidence étudiante, et 3 600 m² d’agriculture urbaine et serres agricoles. La structure des bâtiments nouveaux sera principalement réalisée en bois massif CLT (Cross Laminated Timber) ; le projet visera l’obtention de certifications environnementales, notamment labels BBCA et BREEAM. L’architecture met l’accent sur la réversibilité des espaces et l’insertion de l’immeuble dans son environnement typiquement parisien. « Les espaces de travail sont pensés pour favoriser le bien-être et les nouveaux usages : luminosité des plateaux de 3 000 m² interconnectés par des passerelles ; rythme du bâtiment intégrant zones de rencontre et d’échange ; services accessibles à tous et ouverts sur la ville ; qualité des matériaux employés (bois structurel visible) et mise en valeur des espaces extérieurs végétalisés », précise le communiqué de presse. Le socle du bâtiment est conservé et restructuré. Une nouvelle façade vitrée de près de 5m de hauteur à l’alignement de la rue des Poissonniers, animera la rue et donnera une lisibilité au rez-de-chaussée de l’immeuble, rythmé par les commerces, espaces de restauration, locaux de la Ville de Paris, et les halls des différents programmes. Dans cette transaction Icawood a été accompagné par l’étude Wargny Katz et le cabinet Gide Loyrette Nouel.

 

La Française REM acquiert Le Ferry à Mérignac


La Française Real Estate Managers (REM) a acquis, auprès du groupe BMG, un immeuble de bureaux entièrement loué. Situé à l’ouest de Bordeaux au sein du parc tertiaire Cadéra Nord, cet immeuble baptisé Le Ferry, livré en septembre 2017, développe 4 650 m². Il bénéficie également de deux terrasses au troisième étage et de 185 emplacements de stationnement, dont 43 en sous-sol. L’arrivée de la ligne A du Tram au pied de l’immeuble est prévue en 2021. Cette acquisition a été réalisée pour le compte de l’OPCI grand public, LF OPSIS Patrimoine. Dans cette opération, La Française REM a été conseillé par l’office notarial Allez et Associés et le cabinet Jeantet ; le groupe BMG a été conseillé par l’office notarial de l’Estuaire et CBRE Bordeaux. L'acquisition a été partiellement financée par la banque Palatine.

 

Groupama Gan REIM acquiert deux commerces à Maubeuge


Groupama Gan REIM, pour le compte de la SCPI Affinités Pierre, acquiert un ensemble immobilier composé de deux commerces situés sur le retail park de la ZAC Louvroil Hautmont à proximité de Maubeuge. Loués aux enseignes Babou et Jysk, respectivement sur la base de baux 6/9/12 et 3/6/9/10, les commerces, développés par JMP Expansion, seront livrés en avril 2020. Cet investissement s’élève à 5,7 M€ (droits inclus). « Après plusieurs investissements en logistique, cette acquisition permet à la SCPI Affinités Pierre de compléter son portefeuille d’actifs immobiliers commerciaux, de renforcer son maillage territorial national et de consolider son état locatif en termes d’occupation », précise Alexandre Hamon, directeur des investissements de Groupama Gan REIM Pour cette transaction, l’acquéreur a été conseillé par l’étude notariale Screeb, le cabinet Archers pour les aspects juridiques et la société Pilm pour les aspects techniques.

 

Sélectirente lance une augmentation de capital de 190 M€


Selectirente a lancé une augmentation de capital de 190 M€, susceptible d’être porté à un montant maximum de 217 M€ en cas d’exercice intégral de la clause d’extension. Le produit net de l’augmentation de capital doit permettre de rembourser par anticipation un crédit corporate de 25 M€ mis en place en octobre 2019 pour une durée de 12 mois à l’occasion des récentes acquisitions à Bordeaux et Paris. Le solde devrait doter la société de moyens financiers en vue de l’acquisition directe ou indirecte de nouveaux actifs immobiliers principalement de commerce dans le cadre de la stratégie mise en place, tout en conservant un ratio loan-to-value « corporate » autour de 40 %. L’opération permettra également à la société d’élargir sa base actionnariale et, le cas échéant, d’améliorer la liquidité du titre. Selectirente a reçu des engagements de souscription de la part du sous-ensemble Tikehau Capital, de la SCI Primonial Capimmo, de Sogecap, de la SC Tangram (gérée par Amundi Immobilier), de Clay Asset Management, de Foncière CEptentrion et de Sighs Wood Investissements – quatre portant sur environ 110 % du montant initial de l’augmentation de capital (et 97 % du montant maximal en cas d’exercice intégral de la clause d’extension). Dans le cadre de son engagement de souscription, Sogecap a fait part à la société de son souhait de disposer d’un représentant au conseil de surveillance de la Société, dont la nomination devrait intervenir à la prochaine assemblée générale. Par ailleurs, des membres du conseil de surveillance ont indiqué leur intention de participer à l’augmentation de capital : Dominique Dudan à hauteur d’un montant d’environ 5 000 €, Hubert Martinier à hauteur d’un montant d’environ 100 000 € et Cécile Mayer-Levi à hauteur d’un montant de 6 000 €. A l’issue de l’opération, la participation de Tikehau Capital et des actionnaires avec lesquels elle agit de concert sera ramenée sous le seuil des 60 % du capital et des droits de vote de la société nécessaire à la conservation du régime SIIC. Natixis intervient en qualité de seul coordinateur global, teneur de livre et chef de file dans le cadre de l’augmentation de capital. L’offre réservée au public en France prendra fin le 12 décembre à 17 heures et le placement institutionnel, uniquement en France, le 16 décembre à 12 heures.

 

La Foncière Verte porte son émission obligataire à 125 M€

La Foncière Verte a réalisé une augmentation de 40 M€ de son émission obligataire émise le 18 juillet 2019, portant intérêt au taux de 4,5 % et venant à échéance le 18 juillet 2025. La souche initiale étant de 85 M€, cet abondement permet d’atteindre un montant de 125 M€. Ces obligations ont été placées en Europe exclusivement » auprès d’investisseurs qualifiés ». Cette émission de 125 M€ doit permettre à La Foncière Verte d’accélérer ses investissements en tant que foncière spécialisée dans les actifs principalement liés au développement durable. Ainsi la Société pourra être amenée à acquérir de nouveaux sites en lien avec la stratégie de développement du groupe Paprec et également des actifs déjà exploités par le groupe Paprec. La société réalisera par ailleurs des travaux d’extension et de modernisation de ses sites existants. La foncière souhaite également poursuivre la diversification de sa base de locataires. Elle étudie actuellement des investissements dans des actifs non occupés par le groupe Paprec. Pour son émission obligataire, la société a été conseillée par Octo Finances (arrangeur et chef de file unique), EY (conseil financier) et CMS Francis Lefebvre Avocats (conseil juridique).

 

AMDG lève 50 M€ pour son nouveau fonds Appart Invest 3


Après la réussite des fonds Appart Invest One et Appart Invest 2, AMDG vient de collecter 50 M€ pour son nouveau véhicule Appart Invest 3. Ce fonds sera dédié à des opérations de création de valeur, de type marchand de biens, dans les principales métropoles françaises : Lyon, Paris, Nantes, Lille, Toulouse, Bordeaux et Aix-en-Provence. Compte-tenu de l’effet de levier, le fonds Appart Invest 3 va investir plus de 200 M€ en 2020. Par ailleurs, AMDG prépare le lancement de deux nouveaux fonds : un FPCI dédié aux chefs d’entreprises qui ont apporté leurs titres à une holding et qui veulent bénéficier du dispositif de « l’apport cession » et un OPCI destiné au grand public dédié à la location meublée, transparent fiscalement qui permet aux souscripteurs de profiter du régime attractif du LMNP (loueur meublé non professionnel).

 

M&G Investments suspend son fonds M&G Property Portfolio


M&G Investments suspend temporairement son fonds M&G Property Portfolio et les véhicules associés. Cette décision fait suite aux difficultés rencontrées par la société pour vendre des actifs commerciaux au Royaume-Uni, en particulier à cause des incertitudes liées au Brexit et à la mauvaise dynamique du marché des commerces britanniques. Compte tenu de l’incapacité temporaire des clients à accéder à leur investissement, M&G renonce à 30 % de ses frais annuels tant que les fonds seront suspendus. Cette période doit permettre aux gestionnaires de lever des capitaux pour payer les rachats, tout en s’assurant que les cessions d’actifs sont réalisées aux prix du marché. Le fonds M&G Property Portfolio est investi dans 91 actifs britanniques de commerces, de bureaux et industriels pour le compte d'investisseurs particuliers du Royaume-Uni. Le volume d’actifs gérés s’élève à 2,54 Mds£ (au 31 octobre 2019).

 

Covivio dévoile sa raison d’être et ses engagements associés


Covivio a annoncé sa raison d’être, fruit d’un projet commun mené par le conseil d’administration et les équipes internes, au niveau européen : « construire du bien-être et des liens durables ». Afin de donner corps à son ambition, la foncière prend plusieurs engagements. Pour améliorer l’impact sur l’environnement, tous les nouveaux projets de développement de la SIIC disposeront d’espaces verts (terrasses, patios, roof tops, agriculture urbaine…) dès 2020, 100 % de son patrimoine sera « vert » (certification ou labellisation sur le bâti ou l’exploitation) en 2025 et la société vise une réduction de 34 % de ses émissions de carbone à l’horizon 2030 par rapport à 2010. Pour maximiser le bien-être de ses clients et de ses équipes, tous les nouveaux projets viseront une labellisation en matière de bien-être dès 2020, toute demande clients sera traitée sous 24h et la satisfaction sera régulièrement mesurée et valorisée dans la rémunération des équipes, 95 % du patrimoine de la foncière sera situé à moins de 10 minutes à pied des transports en commun en 2020, tous les développements bureaux bénéficieront d’un haut niveau de connectivité en 2020, tous les immeubles multilocataires de bureaux offriront une large gamme de services accessibles via une application mobile, et une mesure du bien-être des équipes sera réalisée tous les deux ans puis les résultats leur seront communiqués avant d’investir avec elles dans les points d’amélioration exprimés. Enfin, pour renforcer ses engagements sociétaux, Covivio créera une Fondation qui fédèrera l’ensemble de ses actions en faveur de l’égalité des chances et la préservation de l’environnement en 2020 et les collaborateurs de Covivio pourront consacrer chaque année une journée solidaire pour accompagner un projet sociétal identifié par la Fondation. En 2020, afin de suivre ces engagements associés à la raison d’être, les challenger et les renouveler, Covivio créera un comité des parties prenantes, qui rassemblera clients, fournisseurs et partenaires, représentants des équipes, actionnaires, collectivités, urbanistes, sociologues… Chaque année, ce comité rendra publiques les conclusions de ses travaux sur le suivi de nos objectifs liés à la raison d’être, et ses propositions de nouveaux engagements.

 

Segro nomme Laurence Giard au poste de directrice générale France


Segro nomme Laurence Giard au poste de directrice générale de Segro France. Cette nomination s’ajoute à ses fonctions actuelles de directrice des fusions & acquisitions pour le groupe Segro. Laurence Giard a rejoint SEGRO en 2008 en tant que directrice financière Europe, puis a pris la tête de la direction financière opérationnelle groupe, et plus récemment celle de la direction des fusions & acquisitions du groupe. Elle a notamment dirigé la création du fonds logistique pan-européen SEGRO European Logistics Partnership (SELP), est à l’origine de l’acquisition par Segro de Vailog en Italie et Roxhill au Royaume-Uni et d’une prise de participation dans la société Sofibus Patrimoine, cotée sur Euronext Paris, dont elle est aujourd’hui administratrice. Après une formation à l’ESSEC, Laurence Giard commence sa carrière en tant qu’auditrice au sein du cabinet EY (ex-Ernst & Young). Après quelques années, elle poursuit sa carrière à New York chez Havas Media puis chez JC Decaux en tant que chief financial officer pour l’Amérique du Nord. « La nomination de Laurence au poste de directrice générale France nous permettra d’accélérer notre développement dans l’Hexagone, explique Marco Simonetti, directeur général de la division Europe du Sud. Ces dernières années, nous avons connu une très forte croissance, et nous souhaitons donc consolider notre position de leadership et poursuivre notre développement en logistique urbaine, parcs d’activités et grande logistique. »

 

Fabrice Léger rejoint Expertises Galtier


Fabrice Léger intègre le groupe Expertises Galtier afin de développer les activités du pôle immobilier auprès de la clientèle institutionnelle. Fabrice Léger, 52 ans, diplômé de l’ESPI, certifié MRICS Registered Valuer et REV by TEGoVA, a démarré sa carrière chez Jones Lang Wootton en 1991. Il a travaillé dans différentes sociétés de conseils en qualité d’expert immobilier, notamment chez DTZ Eurexi. Avant d’intégrer le groupe Expertises Galtier, il a précédemment travaillé au sein du groupe JLL où il a occupé les fonctions de directeur France de JLL Expertises, puis de CEO de JLL Mena au Maghreb où il aura notamment participé à la création des entités expertise et santé. Il est membre de la RICS France, de l’Institut français de l’expertise immobilière et de la Chambre des experts immobiliers de France - Fnaim. Il est par ailleurs membre d’honneur du Cercle 30 qu’il a présidé de 2008 à 2010. « L’arrivée de Fabrice s’inscrit dans la nouvelle dynamique du groupe et dans notre volonté de développer des solutions d’expertises inédites et innovantes, comme l’offre globale immobilière, pour répondre aux évolutions du marché », souligne Coralie Couvret, directrice du pôle immobilier d'Expertises Galtier.

 

CBRE poursuit son développement à Lyon

Marguerite Brain et Paul Vernex

CBRE poursuit sa croissance en région lyonnaise et annonce deux nouvelles nominations. Marguerite Brain, 43 ans, est nommée directrice adjointe et sera en charge du département bureaux en petites et moyennes surfaces. Diplômée de la Burgundy School of Business et de l’INSEEC, elle a démarré sa carrière en tant que consultante au sein du cabinet Ofys, puis rejoint CBRE en 2007 au poste de consultante immobilier bureaux. Paul Vernex, 31 ans, est nommé directeur adjoint du département activités. Entré chez CBRE en alternance en 2012 dans le cadre d’un master en gestion des actifs immobiliers, Paul Vernex a rejoint les équipes activité en 2014 en tant que consultant grandes surfaces. De nouveaux recrutements sont prévus en janvier 2020 au bureau lyonnais de CBRE.

 

Le coworking français ne cesse de croître en 2019


Si en 2017, 600 espaces de coworking étaient recensés, la dernière étude de Bureaux à Partager dénombre aujourd’hui 1 700 sites, soit trois fois plus en deux ans, représentant pas moins d’1 million de m² en France. Preuve du dynamisme constant du marché, deux tiers de ces espaces ont moins de trois ans. En 2019, deux offres distinctes émergent. D’un côté le marché des petits espaces indépendants où 40 % comptabilisent moins de vingt postes et, de l’autre, les plus gros gérés par des acteurs majeurs du secteur où 8 % offrent plus de 200 postes. Ces derniers dominent toutefois largement le marché puisqu’ils représentent à eux-seuls 45% de la surface totale des espaces de coworking. Ainsi, quatre acteurs se partagent 24 % de cette superficie : Wework, Morning Coworking, Wojo, Spaces. Si Paris et sa région sont en tête avec 35 % des espaces en Île-de-France, dont 2 3% de lieux au sein-même de la capitale, les grandes villes françaises ne sont pas en reste. Onze ans après l’ouverture du premier espace français, quatre agglomérations se détachent aujourd’hui du lot : Lyon (4 % des 1 700 espaces de coworking), Bordeaux (3,9 %), Marseille (3 %) et Nantes (2 %). À lui seul, ce top 5 totalise 48% des sites de travail partagé. En moyenne, il faut compter aujourd’hui à Paris 330€/mois par poste en open space et 470€/mois pour un bureau fermé. En région, le prix par poste de travail s’élève à 210€/mois pour de l’open space et 370€/mois pour un bureau fermé. Clément Alteresco, fondateur de Bureaux à Partager, conclut : « Le marché ne sera jamais saturé car le coworking a vocation à remplacer le bureau classique. Aujourd’hui il représente 2 à 3 % du marché du bureau, mais dans 10 ans il pourrait bien en représenter 20 % ! »

 

La fréquentation des centres commerciaux progresse de 20 % pendant le week-end du Black Friday


Selon l’indice Quantaflow, les centres commerciaux français ont enregistré une hausse de 20 % de leur visitorat pendant le week-end du Black Friday (vendredi à dimanche). « Ce bon résultat est imputable aux importantes opérations de promotion mis en place par les commerçants pour ce rendez-vous introduit il y a maintenant six ans sur le modèle anglo-saxon, aux achats d’anticipation avant la grève générale qui s’annonce et dont on ignore la durée ainsi qu’à des températures particulièrement froides qui ont favorisé les achats de textiles d’hiver, analyse Gontran Thüring, délégué général du CNCC. Au cumul des onze premiers mois de l’année, les indices de fréquentation et de chiffre d’affaires des centres commerciaux sont repassés en positif après plusieurs années de stagnation. »

 

Le gouvernement fait plusieurs annonces sur la grande vitesse ferroviaire en Occitanie


Jean-Baptiste Djebbari a reçu Carole Delga, présidente du Conseil régional d’Occitanie. Au sujet de la grande vitesse ferroviaire, le secrétaire d’État en charge des Transports a indiqué à Carole Delga avoir chargé le Préfet de région de conduire avec le Conseil régional un nouveau tour de table financier pour l’engagement des études de niveau « Projet sur les aménagements ferroviaires au nord de Toulouse » (AFNT). Il a également proposé à la présidente de Région de mener une réflexion, associant l’ensemble des acteurs, sur les modalités de financement de la ligne nouvelle de LGV, en particulier sur l’hypothèse de création d’une société de financement permise par la LOM. Le secrétaire d’État a en outre proposé à Carole Delga de coprésider avec le Préfet de région un comité de pilotage de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) afin de relancer la dynamique partenariale. L’Etat et la Région partagent l’objectif de lancer l’enquête publique en 2020, en vue de la déclaration d’utilité publique.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Benoist Apparu prend la présidence d'Emerige

Benoist Apparu prend la présidence d'Emerige

Le Groupe Emerige fait évoluer sa gouvernance avec la création d’un conseil de surveillance présidé par Laurent Dumas et annonce l’arrivée de Benoist...

Wise-Integration : un game-changer pour les chargeurs

Wise-Integration : un game-changer pour les chargeurs

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une startup prometteuse de la Tech française. Aujourd’hui : Wise-Integration.

J. Moreno (Siec), D. Lamarre (CNCC) : "Écrire ensemble l’avenir du commerce"

J. Moreno (Siec), D. Lamarre (CNCC) : "Écrire ensemble l’avenir du commerce"

Produit du Conseil national des centres commerciaux (CNCC), le Siec est le rendez-vous des leaders européens du secteur du retail et de l’immobilier c...

L’Agence internationale de l’énergie appelle les gouvernements à accélérer

L’Agence internationale de l’énergie appelle les gouvernements à accélérer

Alors que la COP 26 de Glasgow doit s’ouvrir fin octobre, l’Agence internationale de l’énergie accélère la sortie de son rapport annuel : le Word Ener...

R. Cornelius (Product DNA) : “La traçabilité des produits est une éthique par la preuve”

R. Cornelius (Product DNA) : “La traçabilité des produits est une éthique par la preuve”

Robin Cornelius est une figure passionnée, atypique. Après avoir lancé une marque de vêtements, le Suisse d’origine suédoise lance en 2014 Product DNA...

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

Comment le digital peut-il répondre aux enjeux climatiques et, par exemple, participer à la protection de l’eau ? C’est le pari ambitieux du projet me...

Siati 2021, l’innovation au service de la fabrique de la ville

Siati 2021, l’innovation au service de la fabrique de la ville

La septième édition du Sommet Immobilier, Aménagement des Territoires & Innovation (Siati) s’est tenue le mercredi 6 octobre au pavillon d’Armenon...

Allianz Real Estate et Square Sense : la science de la data

Allianz Real Estate et Square Sense : la science de la data

Dans une industrie calquée sur l’usage et une société éduquée aux problématiques environnementales, les acteurs de l’immobilier s’intéressent de plus...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte