La veille immo du 4 avril 2019

Charles Ragons qui rejoint Primonial REIM, l’acquisition d’une plateforme de 30 420 m² par Savills IM au Coudray-Montceaux, la signature de la charte « Engagé pour FAIRE » … Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 4 avril 2019.

Charles Ragons qui rejoint Primonial REIM, l’acquisition d’une plateforme de 30 420 m² par Savills IM au Coudray-Montceaux, la signature de la charte « Engagé pour FAIRE » … Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 4 avril 2019.


Charles Ragons prend la direction de l’asset management chez Primonial REIM
 

©Primonial REIM

Primonial REIM nomme Charles Ragons en qualité de directeur de l’asset management. Membre du comité de direction, il est directement rattaché à Grégory Frapet, président du directoire de Primonial REIM. Succèdant à Nicolas Leonnard, Charles Ragons aura pour missions de valoriser l’ensemble du patrimoine immobilier de Primonial REIM évalué à plus de 17 milliards d’euros, d’en assurer le suivi et de définir les plans d’arbitrages d’actifs. Il supervisera une équipe d’une trentaine de personnes, organisée et spécialisée par classe d’actifs immobiliers : bureaux, commerces, santé/éducation et résidentiel. Cette nomination est effective à compter du 1er avril 2019.

Agé de 41 ans, Charles Ragons est diplômé de l’EDHEC Business School, spécialité finance d’entreprise. Il démarre sa carrière en 2001 chez Capgemini en tant que consultant en management et organisation. En 2003, il rejoint Unibail-Rodamco où il exerce plusieurs fonctions avant d’être nommé directeur d’investissement pole bureaux. En 2009, Charles Ragons intègre le pôle immobilier du groupe EDF et devient deux années plus tard directeur général d’EDF IM Solutions et membre du comité de direction du pôle Immobilier. Il prend en 2014 la direction générale du pôle Real Estate de Colliers International France, poste qu’il occupait jusqu’à présent.

 

Savills IM signe une plateforme logistique au Coudray-Montceaux

©D.R.

Savills Investment Management acquiert, pour le compte de son fonds paneuropéen European Logistics Fund 2 (ELF2), une plateforme logistique auprès de Barings au Coudray-Montceaux. L’actif, d’une superficie de 30 420 m² environ, est loué « à un acteur majeur de la prestation logistique » sur un bail long terme. Barings avait fait l’acquisition du projet en VEFA en blanc en 2017. La plateforme logistique a été livrée en septembre 2018 et a obtenu la notation BREEAM-In-Use International « Very Good ». Savills IM a été conseillé par Allez & Associés, De Pardieu Brocas Maffei et Drees & Sommer. Barings a été conseillé par Oudot & Associés et BNP Paribas Real Estate.

Cette transaction est la première cession d’actif de Barings en France depuis son entrée sur le marché en 2016. « Cette cession s’inscrit dans notre approche value-added et a permis d’offrir un retour sur investissement exceptionnel à nos investisseurs, révèle Séverine Maumy-Laffineur, managing director et country-head Real Estate France pour Barings. Nous avons choisi de faire l’acquisition de cet actif en VEFA, en blanc, afin de tirer parti de la forte demande pour les actifs logistiques prime situés à proximité de Paris. Le fait que nous ayons pu attirer un locataire de grande qualité avant même que le chantier soit achevé atteste de la pertinence de notre stratégie. »

L’acquisition de cette plateforme est la deuxième réalisée en France pour le compte du fonds ELF 2 en 2019, quelques semaines après avoir acquis un centre de distribution à Belleville-sur-Saône près de Lyon. « Avec cette acquisition, ELF 2 se dote d’une nouvelle plateforme logistique de premier plan en France, souligne Laurent Vouin, head of France and Belux pour Savills IM. Son emplacement nous permet de renforcer la diversification géographique d’ELF 2, dont le portefeuille en France est désormais composé d’actifs situés à Orléans, Bordeaux, Lyon et Paris. »

 

Montea lance le développement d’un centre de distribution près d’Arras
 

©D.R.

Montea a entamé la construction d’un centre de distribution de pointe pour Advitam à Saint Laurent de Blangy. Ce bâtiment offrira quelque 33 000 m² d’espace de stockage et environ 1 900 m² d’espace de bureau. La réception est prévue fin 2019. L’opération représente une valeur d’investissement totale de quelque € 18,7 millions et devrait générer un rendement initial net de 6,4 %. Advitam louera le bâtiment pour une durée fixe de 20 ans.
 

GSE livre le cinéma Europacorp La Joliette à Marseille

©D.R.

L’opération Euromed Center touche à sa fin. Au terme de deux ans d’études et 1 an et demi de travaux, GSE vient de livrer le nouveau cinéma multiplexe qui constitue le point d’orgue du pôle tertiaire et de services. Un projet au long cours puisqu’il avait été évoqué pour la première fois en 2005.

Conçu en collaboration avec MAP architecture-Renaud Tarrazi, l’ensemble Europacorp La Joliette dispose de 14 salles, 2 081 fauteuils, un hall d’accueil avec une offre de restauration et un espace privatisable avec terrasse, le tout sur une surface globale de 11 975 m². En plus des huit salles traditionnelles de différentes capacités, le multiplexe comprend une salle Dolby Cinéma, une salle kids!, une salle 4DX/ScreenX*. Un espace premium composé d’un salon et d’un bar privés ainsi que 3 salles « aux concepts inédits » complètent cette offre. Une attention particulière a été portée à la qualité de projection et au confort. Toutes les salles classiques sont ainsi équipées de projection laser, de fauteuils avec accoudoirs plus larges et dossier plus haut et avec un pas de gradin de 1m20.

GSE a assuré la réalisation de A à Z des travaux de bâtiment, depuis les terrassements et la dépollution du site, en passant par le clos-couvert, les installations techniques et le second œuvre jusqu’aux finitions complètes de l’ensemble des locaux. De plus, la société Europacorp La Joliette a confié à GSE la maitrise d’œuvre d’exécution des équipements de sonorisation et de projection, des travaux d’agencement, des fauteuils des salles et mobiliers divers, ainsi que des enseignes et des équipements de signalétique. Ce projet est réalisé sous BIM (Building Information Modeling).
 

L’Etat et 137 acteurs du bâtiment et de l’immobilier signent la charte « Engagé pour FAIRE »
 


François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, Arnaud Leroy, président de l’ADEME, Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable et plus d’une centaine d’acteurs de la filière du bâtiment et de l’immobilier ont signé la charte « Engagé pour FAIRE ». Cette ratification a pour objectif de mobiliser les acteurs privés autour de la massification de la rénovation énergétique des bâtiments. La charte comporte des engagements réciproques de la part des pouvoirs publics, de l’ADEME et des signataires volontaires qui s’engagent notamment « à développer des actions et offres commerciales s’inscrivant dans l’atteinte des objectifs nationaux et notamment un parc immobilier au niveau BBC et la neutralité carbone à l’horizon 2050 ; encourager les partenariats entre leurs membres et les acteurs du réseau FAIRE et décliner dans leurs différentes communications l’information relative au réseau FAIRE ; encourager des pratiques commerciales vertueuses ».

Ces trois axes principaux sont complétés par des engagements spécifiques, sous forme d’avenants sectoriels, couvrant la variété des acteurs impliqués : organisations professionnelles, organismes de qualification et de certification délivrant la mention RGE, fournisseurs d’énergie et de services énergétiques, associations, institutionnels, clusters et centres de ressources du Réseau bâtiment durable, grandes surfaces de bricolage, industriels, négoce et distribution, plateformes numériques de travaux, secteur assurantiel et les professions immobilières. D’autres avenants sectoriels pourront venir enrichir la charte au fil du temps en fonction des besoins exprimés par la filière du bâtiment et de l’immobilier. En matière de communication, les signataires bénéficieront de la signature commune « Engagé pour FAIRE » afin de valoriser leurs actions en matière de rénovation énergétique auprès des particuliers. En ce jour de lancement, 137 acteurs ont rejoint la démarche en signant la charte.
 

Une année 2018 record pour Eiffage immobilier et d’accélération pour Eiffage Aménagement
 

LaVallée à Châtenay-Malabry (©Infime)

Eiffage Immobilier et Eiffage Aménagement ont cumulé un chiffre d’affaires global de 845 millions d’euros en 2018. Eiffage Immobilier a conforté sa position sur le marché en 2018. Ainsi, 5 205 logements ont été lancés en commercialisation (+ 4 % par rapport à 2017) ce qui représente un peu plus de 80 opérations partout en France, et 2 993 unités ont été livrées. Eiffage Immobilier enregistre un record de 4 694 réservations. Eiffage Immobilier s’appuie par ailleurs sur son offre multi-produits pour se positionner sur des opérations mixtes d’envergure. Eiffage Aménagement a poursuivi pour sa part son accélération sur tout le territoire, avec de nouveaux contrats signés en régions et des opérations en cours de développement en Ile-de-France. 2018 a également été l’année du lancement des travaux de LaVallée à Châtenay-Malabry. En 2019, le développement européen et la diversification de l’activité par le montage d’opérations figureront parmi les ambitions clés d’Eiffage Immobilier, tandis qu’Eiffage Aménagement s’attachera entre autres à poursuivre le développement de la co-production public-privé.

 

Le chantier de transformation de l’Avenue Charles de Gaulle démarre à Neuilly-sur-Seine
 

©D.R.

Jean-Christophe Fromantin a présenté l’ambition et les détails opérationnels des « Allées de Neuilly ». Ce projet porté depuis dix ans doit transformer d’ici 2022 l’Avenue Charles de Gaulle, aujourd’hui une autoroute urbaine, en une avenue apaisée, avec circulations douces et espaces végétalisés. Pas moins de 23 pavillons originaux, baptisés « Folies » seront construits sur l’Avenue. Inspiré des principes de l’Exposition Universelle, conçus par des trios d’architectes, de promoteurs et de mécènes issus de toute la France, ils auront vocation à exposer les savoir-faire des territoires, comme lieux de commercialisation expérientiels et éphémères. Ces « Folies » feront l’objet d’un appel à projets qui sera rendu public dans les prochains mois.


Lancement du 2e appel à expérimenter « quartiers d’innovation urbaine »
 

Jean-Louis Missika (© Wikimedia Commons / Pruneau [CC BY-SA 3.0])

L’Urban Lab de Paris&Co, la Ville de Paris et 14 partenaires publics et privés ont lancé la seconde édition de l’appel à projets « quartiers d’innovation urbaine ». Il concerne cette fois le territoire dit « Chapelle-S ». Ce quartier a été choisi pour tester des projets-pilotes en associant entrepreneurs, habitants et acteurs de l’urbain. Le secteur a une surface de plus de 320 hectares et s’étend sur trois communes (Paris 18e et 19e arrondissements, Saint-Denis, Aubervilliers). Il entame sa transition avec des projets tels que le jardin Chapelle Charbon, le campus Condorcet ou l’Arena 2, chantier des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. « Quand on change de monde, il ne faut pas se tromper de direction, précise Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité. Les quartiers d'innovation urbaine nous aident à tester et à évaluer des prototypes avant d'envisager le passage à l'échelle ». L’appel à expérimenter se concentre sur trois thématiques principales : accompagner les usages de l’espace public ; accompagner la fabrique de la ville et innover sur les chantiers dans un quartier transformation ; mieux gérer les flux dans un environnement contraint.


Altixia lance 2 nouvelles SCPI


Altixia lance la SCPI Altixia Commerces, dédiée aux commerces et la logistique du dernier kilomètre et une SCPI diversifiée Altixia Cadence XII, à revenus mensuels. Accessibles à partir de 2 000 euros, les deux véhicules visent à distribuer aux investisseurs un rendement entre 5 % et 6 %. Ils bénéficient d’actifs immobiliers en portefeuille dès leur lancement. Le portefeuille d’Altixia Commerces sera diversifié en Europe. Ainsi, à côté de la France, l’Espagne et l’Allemagne sont plus particulièrement privilégiées. Parmi les récentes acquisitions au portefeuille d’Altixia Commerces, il est à noter le nouveau retail park de Chambly dans l’Oise occupé à 91 %. Altixia Cadence XII vise une diversification sectorielle en bureaux, commerces, hôtels, résidences de services, locaux d’activité et géographique au sein de la zone Euro (France, Allemagne, Espagne…) et à investir une partie de son portefeuille en amont de la chaîne de création de valeur tout en sécurisant les flux de revenus futurs.

 

Helaba Invest augmente sa participation dans le fonds Altera Retail

©Alpha Stock Images / Nick Youngson [CC BY-SA 3.0]

À la fin du 1er trimestre 2019, l’investisseur allemand Helaba Invest a augmenté, pour le compte de plusieurs clients institutionnels, sa participation dans le fonds Retail d’Altera Vastgoed. Une nouvelle opération qui fait suite à une première réalisée au quatrième trimestre 2018. Actif depuis 2000, le fonds Retail gère près de 650 millions d’euros d’actifs et possède une base d’actionnaires de plus de 26 investisseurs institutionnels. Cette nouvelle prise de participation entre dans le cadre de la stratégie d’Altera qui vise à élargir sa base d’investisseurs en l’étendant au niveau international. « Cela nous motive à passer aux étapes suivantes, non seulement en termes de levée de fonds, mais également en termes d’acquisitions dans le domaine du Food & Convenience, se félicite Jaap van der Bijl, PDG d’Altera. Nous voyons d’ores et déjà des possibilités concrètes pour les trimestres à venir. » CBRE Capital Advisors est intervenu en tant qu’agent de placement pour Altera Vastgoed.

 

Savills Valuation devient membre de l'Afrexim

David Poole (©D.R.)

L'Association française des sociétés d'expertise immobilière (Afrexim) vient de retenir la candidature de Savills Valuation SAS, structure indépendante du groupe Savills dédiée aux activités d'expertise. « En tant que membre de l'Afrexim, nous ambitionnons encore davantage de contribuer au développement de notre métier et de partager notre expérience et nos compétences avec la profession », explique David Poole, MRICS, président de Savills Valuation SAS.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 1 décembre 2020

La veille urbaine du 1 décembre 2020

Tokoro Capital qui acquiert le 86 Rue de Courcelles à Paris 8e, ClubFunding qui recrute Paul-Eric Perchaud, l’Ademe qui présente sa stratégie Transpor...

La veille urbaine du 30 novembre 2020

La veille urbaine du 30 novembre 2020

La CRPN qui signe en VEFA Le Galion à Puteaux, les premiers labels ISR appliqués à l’immobilier délivrés, le soutien du gouvernement et de la Région I...

J-C. Dardelet : "Toulouse offre l’écosystème le plus vertueux d’Europe pour rebondir vite et mieux grâce à l’innovation"

J-C. Dardelet : "Toulouse offre l’écosystème le plus vertueux d’Europe pour rebondir vite et mieux g...

La crise sanitaire va-t-elle casser la dynamique de Toulouse ? Non selon Jean-Claude Dardelet. Le PDG de l'agence d'attractivité de Toulouse Métropole...

La veille urbaine du 27 novembre 2020

La veille urbaine du 27 novembre 2020

La convention de partenariat entre la Banque des Territoires et la Métropole Aix-Marseille-Provence, Stéphan de Faÿ nommé DG de Grand Paris Aménagemen...

Katayoune Panahi nommée directrice de l'immobilier de la SNCF

Katayoune Panahi nommée directrice de l'immobilier de la SNCF

La SNCF a une nouvelle directrice de l'immobilier en la personne de Katayoune Panahi. Retour sur son parcours.

La veille urbaine du 26 novembre 2020

La veille urbaine du 26 novembre 2020

Amundi Immobilier qui acquiert l’immeuble Curve à Saint-Denis, AXA IM - Real Assets qui entre dans l’immobilier des sciences de la vie en Europe, Unib...

La veille urbaine du 25 novembre 2020

La veille urbaine du 25 novembre 2020

Ardian qui loue à Sanofi l’ensemble du 46-48 avenue de la Grande Armée à Paris 17e, Sébastien Nida qui rejoint Savills France, la SGP qui investira pl...

La France a trois mois pour attester de l’efficacité de sa stratégie climatique

La France a trois mois pour attester de l’efficacité de sa stratégie climatique

En acceptant de se saisir du cas de la commune de Grande-Synthe, le Conseil d’Etat est pour la première fois contraint de trancher dans une affaire po...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte