La veille immo du 30 septembre 2019

Benson Elliot et Schroders qui investissent dans trois hôtels à Disneyland Paris, Harvestate qui lance un fonds de valorisation de fonciers avec Nexity, Frédéric Bôl qui prend la présidence du directoire de Swiss Life AM France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 30 septembre.

Benson Elliot et Schroders qui investissent dans trois hôtels à Disneyland Paris, Harvestate qui lance un fonds de valorisation de fonciers avec Nexity, Frédéric Bôl qui prend la présidence du directoire de Swiss Life AM France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 30 septembre.


Benson Elliot et Schroders investissent 240 M€ dans un portefeuille hôtelier à Disneyland Paris

L’hôtel Dream Castle

La joint-venture entre Benson Elliot et Schroder Real Estate Hotels (anciennement Algonquin) a fait l’acquisition de trois hôtels pour un total de 1 183 chambres à Disneyland Paris. Ces hôtels à thème, localisés à l’est du parc, ont fait l’objet de deux transactions séparées. L’investissement total sera d’environ 240 M€. L’acquisition des hôtels quatre étoiles Dream Castle et Magic Circus a été conclue auprès des promoteurs autrichiens Warimpex et UBM. L’hôtel Explorers a, quant à lui, été acquis auprès d’une joint-venture gérée par Schroders. La transaction s’effectue dans le cadre d’une joint-venture paritaire entre Benson Elliot et un consortium d’investisseurs privés conseillés par Schroders. Construit entre 2004 et 2007, ce portefeuille est stabilisé « et largement profitable ». « Cette acquisition complexe a été l’opportunité unique de constituer un portefeuille significatif d’hôtels de qualité et générateur de cash-flows sur le marché de Disneyland, précise Marc-Olivier Assouline, principal chez Benson Elliot. Cette opération est en ligne avec notre stratégie d'investissement qui consiste à identifier des actifs en dessous de leur coût de remplacement avec un potentiel de création de valeur. La maximisation de la valeur de ces hôtels se fera au travers d’un programme de rénovation important et autres initiatives d’asset management déjà identifiées. » La joint-venture a engagé Schroder Real Estate Hotels en tant que gestionnaire.

 

Icade finalise la cession de 49 % de la tour Eqho


Icade a cédé ce jour 49 % des actions de la société détenant la tour Eqho, à un OPPCI détenu par des investisseurs sud-coréens, représentés par l’Etoile Properties, pour 365 M€, sur la base d’une valeur de l’actif fixée à 745 M€ HD. Une option d’achat sur le solde du capital (51 %) de la société a par ailleurs été consentie à l’acquéreur à échéance décembre 2020. Située en bordure du boulevard circulaire de Paris La Défense, la tour Eqho comprend 78 500 m² de bureaux et services et 1 110 places de parking. Elle est louée à 100 % à différents locataires avec une durée moyenne résiduelle des baux de près de 7 ans au 30 juin 2019. Avec la vente de l’actif Crystal Park, finalisée le 2 août dernier, le volume total des cessions réalisées depuis le début de l’année s’élève à 1,1 Md€.

 

HumaKey retenu pour la gestion de la Tour CBX


Hines SGP, société de gestion qui a récemment acquis la tour CBX pour le compte de fonds sud-coréens représentés par Vestas Investment Management, a retenu HumaKey au terme d’une consultation pour assurer le property management de cet actif situé à Paris la Défense sur la commune de Courbevoie. Occupée en totalité, cette tour IGH développe 43 000 m². « Nous sommes fiers et heureux d’avoir été sélectionnés pour accompagner Hines sur cette nouvelle acquisition, précise Stéphane Bureau, président fondateur de HumaKey. Nous nous associons complètement à cette vision d’un immobilier tertiaire orienté services, où l’expérience partagée sur un même lieu fait aujourd’hui partie intégrante des attentes des utilisateurs. »

 

La licorne Ivalua s’installe au sein du « Campus 2 » à Massy


Ivalua, éditeur de solutions e-Achats et de gestion des dépenses, a pris à bail 5 179 m² de bureaux au sein de l’immeuble « Campus 2 » situé 102 avenue de Paris à Massy. Cet immeuble détenu par plusieurs SCPI gérées par La Française REM, fait partie d’un ensemble de 30 000 m² de bureaux, situé au sein du quartier Atlantis à Massy. Les bureaux en question ont fait l’objet d’une rénovation complète, achevée le 15 juillet 2019, dans laquelle est intervenue la société Tetris. Ils sont agrémentés de services (restauration, fitness, salles de réunion, auditorium…) renforcés par un nouveau partenariat mis en place avec le prestataire spécialisé Week’IN. Dans cette transaction, le conseil du bailleur était JLL, FIMM étant le conseil du preneur.

 

Altarea Cogedim remporte un macro-lot dans la ZAC des Gratte-Ciel à Villeurbanne


Altarea Cogedim vient d’être désigné lauréat de la consultation portant sur le macro-lot A ZAC des Gratte-Ciel à Villeurbanne, organisée par la SERL, la Métropole et la Ville de Villeurbanne. Gratte-Ciel centre-ville est un projet urbain qui vise à doubler le centre-ville de Villeurbanne de 7 à 14 ha d’ici à 2030. Le projet d’Altarea Cogedim développera 209 logements, 4 024 m² de bureaux et 5 337 m² de commerces pour une surface totale de 24 418 m². L’offre d’Altarea Cogedim et de ses partenaires, le bureau d’étude EODD pour la qualité environnementale et l’Atelier Pop Corn pour la qualité d’usage et les espaces partagés, propose des espaces communs de partage et de convivialité, une réflexion sur l’agriculture urbaine, des appartements dédiés aux familles, des appartements jumelables et des plateaux de bureaux « flexibles connectés à la vie du quartier ». Inscrit dans une démarche de design thinking, l’équipe de maitrise d’œuvre sera prochainement désignée avec un objectif de dépôt de permis fin 2020, et un début de travaux début 2023.

 

Icade choisie pour redévelopper le site d’Air France à Valbonne


Le groupement composé d'Icade Promotion, de la foncière Stena, de l’agence d’architecture Wilmotte & Associés et de TPF Ingénierie a remporté la consultation lancée par Air France pour un terrain situé sur la ville de Valbonne, au cœur de la technopole de Sophia Antipolis. Suite à la consultation lancée par Air France en novembre 2018 portant sur la cession de 10 hectares dans le périmètre de Sophia Antipolis à Valbonne, Icade développera 14 000 m² de plancher dont 6 000 m² de logements et 8 000 m² de bureaux. Le dépôt du permis de construire est prévu au troisième trimestre 2020 pour une livraison prévisionnelle en 2022.

 

Eiffage Immobilier et Sergic Résidences Services lancent Cazam

(©Infime)

Eiffage Immobilier, constructeur-promoteur de logements neufs, et Sergic Résidences Services, gestionnaire d’habitat collectif, lancent Cazam. Le concept repose sur trois piliers : des résidences proches des commerces et connectées aux transports en commun ; une culture du service « élevée sur mesure et personnalisée » ; « un positionnement premium mais accessible ». Dans le cadre du partenariat, Eiffage Immobilier assurera le développement et la promotion immobilière des résidences et commercialisera les appartements en bloc auprès des investisseurs. De son côté, Sergic Résidences Services prendra en charge la location des appartements auprès des futurs résidents seniors, réalisera les démarches de mise en location, et assurera la gestion quotidienne et l’animation des résidences avec la mise en place d’une équipe de professionnels. Eiffage Immobilier et Sergic Résidences Services ambitionnent de développer 25 résidences Cazam en France sur les prochaines années à raison de cinq résidences par an. La première résidence Cazam sera réalisée à Pontoise au sein du nouveau quartier Cour des Marchandises dans le centre historique de la ville. Les travaux viennent de débuter. D’autres opérations sont en montage à Clermont-Ferrand, Saint-Ouen, Lille, Dijon, Aix-en-Provence et Toulouse. Les résidences Cazam seront composées de 100 à 120 logements meublés ou nus, en majorité des T2 de 45 m², équipés de balcons ou de loggias privatifs. Elles abriteront également des parties communes (petits salons, bibliothèques, tisanerie…), une terrasse ou un jardin, et des places de parking équivalent à 30 % du nombre de logements.

 

Harvestate lance un fonds de valorisation de fonciers avec Nexity


Harvestate AM a réalisé un premier closing pour son fonds d’investissement alternatif « Terrae Optimae 1 ». Ce véhicule est dédié à la valorisation de fonciers à potentiel, principalement situés dans le Grand Paris et dans les aires urbaines de quelques grandes métropoles françaises. Sa stratégie d’investissement repose sur l’acquisition de fonciers à reconvertir dans la perspective de développer des opérations de promotion à dominante résidentielle. Le fonds prend notamment le risque d’obtention des autorisations administratives nécessaires à la valorisation des fonciers. Cette stratégie est développée dans le cadre d’un partenariat « exclusif et original » avec le groupe Nexity, par ailleurs actionnaire minoritaire du fonds. Les fonds levés dans le cadre de ce premier closing, principalement auprès de différents investisseurs institutionnels français, dotent Terrae Optimae 1 d’une capacité d’investissement en fonds propres supérieure à 130 M€. « Dans un contexte de marché marqué par la raréfaction des fonciers constructibles dans les zones tendues, Terrae Optimae 1 entend contribuer à « ré-inventer » de nouveaux fonciers urbains et permettre de « reconstruire la ville sur la ville », souligne Laurent Diot, président d’Harvestate AM. Ce fonds, structuré de façon novatrice, répond aux critères d’investissement RSE et peut également constituer un nouvel outil pour les collectivités territoriales confrontées à une forte pression sur leurs ressources financières. » Et Alain Dinin, président de Nexity, d’ajouter : « La création de ce véhicule d’investissement permet d’accélérer la stratégie de développement foncier de Nexity. Nous nous réjouissons de ce nouveau partenariat avec Harvestate AM avec qui nous collaborons déjà avec succès à un fonds de transformation de bureaux en logements. » La levée de fonds a été réalisée avec le concours de Clearwater International (Laurent Camilli).

 

Frédéric Bôl prend la présidence du directoire de Swiss Life AM France

Frédéric Bôl (©Hervé Tarrieu)

Frédéric Bôl est nommé président du directoire de Swiss Life Asset Managers France. Il incarne la direction générale de Swiss Life Asset Managers France. A ce titre, il pilote l'orientation stratégique de la société en lien avec les enjeux du plan stratégique du groupe "Swiss Life 2021". Depuis 2018, Frédéric Bôl était directeur général de Swiss Life Asset Management (France), en complément de ses fonctions de président du directoire de Swiss Life REIM (France), issue de la société de gestion de portefeuille Viveris REIM qu’il avait créée en 2007. Auparavant, Frédéric Bôl occupait la fonction de directeur général adjoint du groupe Prémalliance (AG2R La Mondiale). Expert en gestion d’actifs dans les secteurs de la banque et de l’assurance, Frédéric Bôl a exercé diverses fonctions chez Prado Epargne (entreprise d’investissement), Prado Epargne Gestion (société de gestion de portefeuille), au sein de l’Européenne de Banque (ex-Banque Rothschild) puis à la banque Martin Maurel. Frédéric Bôl est par ailleurs président de l’ASPIM* depuis 2016, Administrateur de l’IEIF et a été également cofondateur de l’Af2i et vice-président d‘honneur de 2004 à 2008. Il est enfin membre de la commission consultative « gestion et investisseurs institutionnels » auprès de l’AMF. Diplômé de la Société française des analystes financiers, Frédéric Bôl est titulaire d’un D.E.S.S Finance.
Fabrice Lombardo est nommé quant à lui directeur des activités immobilières en France. Il a intégré, en 2007, Swiss Life REIM (France) où il occupait le poste de Directeur de la structuration & de la gestion de portefeuille et y était membre du directoire. En 2005, il a travaillé comme analyste-gérant, au sein de Dexia Asset Management, notamment sur l’immobilier coté. De 1999 à 2001, il a occupé le poste de gérant convertibles et obligations zone Euro chez HSBC avant de rejoindre AXA Investment Managers, où il a exercé en tant que gérant au sein des équipes de gestion « global balanced », étant notamment en charge la gestion des fonds de foncières cotées. Fabrice Lombardo a débuté sa carrière professionnelle en 1996 chez ABF Capital Management en tant que gérant obligataire. Actuaire diplômé de l’Institut de Science Financière et d’Assurance, Fabrice Lombardo est aussi membre du CFA Institute.

 

Jonathan Hollick nommé CIO de la plateforme immobilière d’UBS AM dans la région EMEA


UBS Asset Management Real Estate & Private Markets a nommé Jonathan Hollick au poste nouvellement créé de directeur des investissements de sa plateforme immobilière dans la région EMEA (hors Suisse). Il occupait récemment les postes de responsable des transactions au Royaume-Uni et de gestionnaire de portefeuille pour le fonds immobilier britannique Triton Property Fund LP. En tant que CIO, Jonathan Hollick supervisera les activités et les équipes d'investissement de la plateforme immobilière EMEA à compter du 1er octobre. Il reportera à Reto Ketterer, head of real estate EMEA. Il présidera également un nouveau groupe consacré à la croissance européenne et se concentrera sur le déploiement de nouvelles idées de produits.

 

Vincent Coisne nommé manager du pôle hôtel de BNP Paribas Real Estate Valuation France


Vincent Coisne, 30 ans, vient d’être promu manager du pôle expertise hôtel de BNP Paribas Real Estate, sous la direction de Jean-Claude Dubois, président de BNP Paribas Real Estate Valuation France. Vincent Coisne a débuté sa carrière en occupant plusieurs postes opérationnels à Paris au sein de groupes hôteliers internationaux tels que IHG et Dorchester Collection. En 2013, il intègre le cabinet MKG en tant que chargé d’études sectorielles avant d’être nommé en 2015 analyste immobilier au sein de la banque d’affaires Financière EOS à Paris. En 2018, il rejoint BNP Paribas Real Estate Valuation France au poste de consultant expertise hôtels. Diplômé de l’ESSEC IMHI ainsi que de l’ICH - CNAM, mention Evaluateur Immobilier, Vincent Coisne est responsable aujourd’hui, dans le cadre de ses nouvelles fonctions, d'une équipe de cinq personnes.

 

Thibault Casanova rejoint Courtin Real Estate


Thibault Casanova a été nommé en septembre 2019 directeur travaux de Courtin Real Estate. Il a fait carrière dans le secteur public pendant une vingtaine d’années. Son dernier poste était directeur travaux de la communauté d’agglomération de Sophia Antipolis (C.A.S.A.) depuis 2007. Thibault Casanova a notamment dirigé en tant que maitre d’ouvrage des opérations d’importances dans le sud de la France (construction de la salle de spectacles Anthea à Antibes, construction du complexe aquatique Nautipolis à Valbonne Sophia Antipolis, réhabilitation-extension du Lycée Elie Cartan, réhabilitation-extension du collège Louis-Nucera à Nice, construction de l’Espace associatif culturel du Rouret…etc). « Ce recrutement stratégique permet à Courtin Real Estate de s’assurer en tant que maitre d’ouvrage une direction optimale de ses chantiers à venir comme Centrium et Naturae développés par la foncière pour un total de 20 700m² de bureaux, commerces ainsi que 870 parkings », précise le communiqué de presse du groupe. Courtin Real Estate est propriétaire à ce jour de 21 000 m² d’actifs immobiliers répartis à Paris et Sophia-Antipolis et est spécialisé dans l’acquisition, la transformation et la location d’actifs immobiliers tertiaire en ayant une considération de développement écoresponsable.

 

L’immobilier parisien entre dans la zone à risque de bulle


L'indice UBS Global Real Estate Bubble 2019, une étude annuelle menée par le chief investment office (CIO) d’UBS Global Wealth Management, conclut à un risque de bulle ou à une surévaluation notable des marchés immobiliers dans la moitié des villes considérées. A Paris, après une hausse de 5 % au cours des quatre derniers trimestres, les prix réels des logements ont atteint un nouveau sommet historique. Par conséquent, le marché des propriétaires résidents se découple de plus en plus des fondamentaux en termes de revenus et de rendements locatifs. En outre, depuis 2006, les prix parisiens sont découplés du reste du pays. En conséquence, le marché de la capitale française est entré dans la zone à risque de bulle selon UBS. « Pour l'avenir, la difficulté d’accéder à la propriété mettra probablement à rude épreuve les perspectives d'évolution des prix de l'immobilier résidentiel : un employé qualifié du secteur tertiaire devrait consacrer en moyenne près de quinze ans de ses revenus pour pouvoir acquérir un appartement de 60 m² à proximité du centre-ville, précise le communiqué de presse. A ce niveau de prix, Paris est la ville européenne la moins abordable. »

 

Les prix des logements anciens continuent d’augmenter au T2 2019


Au deuxième trimestre 2019, les prix des logements anciens en France (hors Mayotte) continuent d’augmenter selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) sur un an : +3,2 %, après 3 %. Comme observé depuis fin 2016, la hausse reste plus importante pour les appartements (+4,3 % en un an) que pour les maisons (+2,4 %). En Île-de-France, les prix continuent de s’accroître à un rythme soutenu sur un an : +3,9 % entre le deuxième trimestre 2018 et le deuxième trimestre 2019, après +4 % et +4,2 %. Paris continue de tirer vers le haut les prix des appartements : +6,3 % sur un an au deuxième trimestre 2019, après +6,6 % au premier trimestre 2019 et +5,7 % au quatrième trimestre 2018. Hors Paris, la hausse des prix sur un an des logements anciens en Île-de-France s’établit à 2,7 % au deuxième trimestre 2019. En province, la hausse des prix est quasi inchangée sur un an : +2,8 % entre le deuxième trimestre 2018 et le deuxième trimestre 2019, après +2,6 % et +2,8 %. Cette hausse est proche de celle observée en Île-de-France hors Paris.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Logement : ministère amer

Logement : ministère amer

Malgré les interpellations multiples dénonçant une campagne au cours de laquelle la question du logement est restée très secondaire, en dépit des aler...

Agnès Pannier-Runacher, Amélie de Montchalin : mission environnement

Agnès Pannier-Runacher, Amélie de Montchalin : mission environnement

À Elisabeth Borne, Première ministre en charge de la planification écologique, Emmanuel Macron a décidé d’adjoindre Agnès Pannier-Runacher à la Transi...

Glowee : la nature en lumière

Glowee : la nature en lumière

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui, Glowee.

Aurélie Pouliguen rejoint LexCase en qualité d’associée

Aurélie Pouliguen rejoint LexCase en qualité d’associée

Le cabinet LexCase intègre une nouvelle expertise en droit immobilier avec l’arrivée d’Aurélie Pouliguen et de sa collaboratrice Alice Angelot. Explic...

Marché de l'investissement immobilier : et si, finalement, tout allait bien ?

Marché de l'investissement immobilier : et si, finalement, tout allait bien ?

Depuis quelques mois, l'immobilier d'entreprise voit deux discours s’affronter : l’un voudrait que la situation soit particulièrement catastrophique,...

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

En juin, le quinquagénaire issu du groupe en prendra la direction générale, tandis que l’actuel PDG, Benoît Potier, est appelé à conserver la présiden...

Décarbonation de l'économie : le Medef présente sa note

Décarbonation de l'économie : le Medef présente sa note

Alors qu'Elisabeth Borne vient d'être désignée Première ministre et sera chargée directement de la planification écologique, le Medef apporte sa pierr...

Oxford et Novaxia s'allient pour développer le secteur des life sciences en France

Oxford et Novaxia s'allient pour développer le secteur des life sciences en France

Oxford Properties Group et Novaxia annoncent un partenariat stratégique de co-investissement dans des actifs immobiliers life sciences pour accélérer...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message