La veille immo du 29 mai 2019

L’année 2019 qui démarre fort pour les SCPI de rendement, l’encadrement des loyers qui fait son retour à Paris, la mise en service du CDG Express reportée à fin 2025… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 29 mai.

L’année 2019 qui démarre fort pour les SCPI de rendement, l’encadrement des loyers qui fait son retour à Paris, la mise en service du CDG Express reportée à fin 2025… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 29 mai.

 

Casino finalise la cession de trois hypermarchés

(© Wikipedia / Groupe Casino [CC BY SA 3.0])

Faisant suite à la signature en janvier 2019 de promesses d’achat avec des adhérents Leclerc, le groupe Casino a finalisé les opérations de cession portant sur les hypermarchés de Castelnaudary (11), Anglet (64) et Castres (81). A cette occasion, Casino a perçu 38 millions d’euros. Les autres cessions se poursuivent conformément au calendrier prévu, le groupe Casino rappelant que ces cessions d’hypermarchés sont distinctes du plan de cession d’actifs non stratégiques annoncé le 11 juin 2018 et étendu à 2,5 milliards d’euros le 14 mars 2019.

 

Solimut Mutuelle de France loue 4 547 m² dans Castel Office à Marseille


Icade a signé avec Solimut Mutuelle de France un bail de 12 ans ferme portant sur 4 547 m² de l’immeuble de bureaux Castel Office, situé quai de la Joliette à Marseille, dans le quartier d’Euroméditerranée. Cushman & Wakefield conseillait et accompagnait Solimut Mutuelle de France, et Icade. Cette transaction, qui intervient après la signature, le 24 avril dernier, d’un bail de 9 ans avec Deloitte pour 1 413 m², solde la commercialisation de l’immeuble, quelques semaines avant sa livraison, début juillet. Les deux baux prendront effet au 1er juillet 2019.

 

BNP Paribas REIM acquiert un entrepôt de 69 300 m² à Leipzig


BNP Paribas REIM a acquis, pour le compte de son fonds Eurozone Logistics Fund (ELF), l’entrepôt «Star Park Halle» auprès du promoteur international Goodman. Livré en avril 2019, l’actif est situé près de Leipzig, au cœur d’un parc logistique de 230 hectares (Star Park Halle). L'entrepôt dispose d’une surface locative totale d'environ 69 300 m², « et surpasse les caractéristiques techniques des entrepôts de classe A, avec notamment 1 quai pour 800 m², une résistance au sol de 7,5 tonnes / m² et une hauteur de 12,2 mètres ». Star Park Halle a pour objectif d’obtenir une certification environnementale DGNB Gold et est entièrement loué à un acteur du e-commerce spécialisé dans le mobilier d’intérieur et de jardin.
« Cette nouvelle acquisition renforce l’allocation du fonds en Allemagne, qui représente le marché le plus mature pour la logistique en Europe, commente Lucas Despretz, fund advisor du fonds ELF. Star Park Halle jouit d’une localisation idéale, au croisement de deux axes autoroutiers et bénéficie de la main-d'œuvre provenant de Halle et de Leipzig – deux villes situées à moins de 25 kilomètres. Ce parc récent et déjà bien établi est une alternative efficace et moins coûteuse par rapport aux zones plus historiques autour de Leipzig. »

 

L’année 2019 démarre fort pour les SCPI de rendement


Les SCPI de rendement ont levé près de 2,10 Mds€ au cours de ce premier trimestre selon MeilleureSCPI.com. La collecte enregistre ainsi une croissance importante avec une hausse de 74,6 % par rapport au premier trimestre 2018 et de 36,9 % par rapport au dernier trimestre 2018. Elle permet d’atteindre une capitalisation globale de 53,9 Mds€ pour les SCPI de rendement au 31 mars 2019. Les SCPI de bureaux et SCPI diversifiées participent aux trois quarts de la collecte avec respectivement 53,87 % pour les SCPI bureaux (1,15 Md€) et 25,85 % pour les SCPI diversifiées (543 M€). La part restante se répartit entre les SCPI spécialisées (13,89 %) et les SCPI de commerces (6,39 %).
Le volume d’investissement du premier trimestre 2019 s’est établi à plus d’1,4 Md€ un montant en hausse par rapport au 1T 2018. Néanmoins ce montant est inférieur à la collecte du trimestre. « L’année 2019 s’annonce dynamique pour les acquisitions des SCPI afin d’absorber la collecte dans des conditions satisfaisantes », précise donc le communiqué de presse. Côté investissements, les acquisitions à l’étranger et en région continuent leur domination avec respectivement 40 % et 26 % des acquisitions pour ce premier trimestre. Les investissements situés en Ile-de-France et à Paris représente un tiers du volume investit (19 % pour l’Ile-de-France et 15 % pour Paris). Le prix moyen d’acquisition est de 4 207€ /m² avec un prix moyen par actif de 39,4M€ / actif à l’étranger, 1 664€ /m² et 10,4M€ / actif en régions, 5 641€/m² et 25,6 M€ /actif en Ile-de-France, 15 547€ /m² et 25,1 M€ / actif à Paris.
Le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) affiche une légère hausse par rapport à l’année 2018. Cela s’explique par le fait d’une meilleure performance au 1T 2019 par rapport au 1T 2018. Le rendement sur un an glissant s’élève à 4,41 % toutes catégories confondues. Cependant le TDVM varie d’une typologie à une autre. Les SCPI diversifiées affichent un rendement de 5 %, les SCPI de bureaux de 4,2 %, les SCPI commerces 4,41 % et SCPI spécialisées 4,6 %. La prévision de MeilleureSCPI.com sur le TDVM moyen de l’année 2019 se situe entre 4,35 % et 4,45 %. « Malgré une légère baisse du taux d’occupation moyen en ce début d’année, les SCPI affichent toujours de belles performances locatives avec un taux d’occupation financier TOF moyen qui atteint 89,45 % », conclut le communiqué de presse.

 

Allianz Real Estate s’implante à Londres


Allianz Real Estate va ouvrir en juin prochain ses bureaux à Londres. « Les équipes des bureaux londoniens seront aux avant-postes pour l’origination des investissements et la gestion de la relation avec les partenaires-clés dans les transactions transfrontalières et plus complexes d’investissements en equity en Europe, et dans l’activité de dette paneuropéenne lorsque les actifs ou les financements sont situés au Royaume-Uni, précise le communiqué de presse. Elles auront également la charge de développer les relations avec les investisseurs institutionnels basés à Londres. »
Dans le cadre de cette nouvelle implantation, Allianz Real Estate annonce la nomination de Kari Pitkin en tant que head of business development pour l’Europe, sous la responsabilité d’Olivier Teran, CIO. Avec 20 ans d’expérience en investment banking dans la région EMEA, Kari Pitkin rejoindra Allianz Real Estate à compter du 1erjuin en provenance de Bank of America Merrill Lynch, où elle occupait le poste de head of EMEA Real Estate & Lodging depuis 2005. Allianz Real Estate a également nommé Shripal Shah en tant que head of debt origination – London avec pour rôle la supervision des équipes au service des clients britanniques et paneuropéens. Shripal Shah rejoindra AllianzReal Estate à compter du 1eraoût, sous la responsabilité de Roland Fuchs, head of european debt. Depuis 2002, il a occupé plusieurs postes seniors dans l’investissement immobilier international chez Barclays Bank et HSBC, avant de rejoindre JCRA, où il était head of Real Estate depuis 2016.
« Chez Allianz Real Estate, nous sommes mobilisés dans le développement de notre portefeuille d’actifs au Royaume-Uni, souligne François Trausch, CEO d’Allianz Real Estate. Depuis 2017, nous avons accompagné avec succès la croissance de nos actifs sur ce marché, et avec l’ouverture de nos bureaux à Londres, nous allons passer à la vitesse supérieure. » Et Roland Fuchs d’ajouter : « Londres est devenue prioritaire pour nous comme marché de dette de qualité, et nos partenariats conclus avec des investisseurs basés dans la capitale britannique sont de plus en plus nombreux. Le succès déjà rencontré par notre plateforme luxembourgeoise de dette européenne, qui a été lancée récemment et qui a aussi concerné des opérations au Royaume-Uni, et son ouverture en 2019 aux investisseurs tiers, sont des marqueurs forts qui nous font penser que le timing est idéal pour continuer à renforcer notre présence outre-Manche. »

 

Schroders renforce son pôle immobilier avec l’acquisition de Blue AM


Schroders acquiert Blue Asset Management (Blue). Créée en 2009 par les trois directeurs généraux fondateurs Dr Artus Pourroy, Thomas Wiegelmann et Tino Lurtsch, cette société allemande basée à Munich gère 1,2 milliard d'euros d'actifs immobiliers pour le compte de ses clients en Allemagne, Autriche et Suisse. Blue est spécialisé dans l’immobilier commercial et résidentiel. Les trois fondateurs et leurs 17 employés rejoindront les équipes de Schroder Real Estate.
« Une solide équipe de professionnels de l’immobilier va nous rejoindre grâce à cette acquisition, qui nous apporte également un bureau supplémentaire en Allemagne (Munich), qui constitue le plus grand marché d'investissement immobilier en Europe continentale, souligne Duncan Owen, directeur du pôle immobilier de Schroders. Le renforcement de notre présence en Allemagne, en Autriche et en Suisse complétera nos équipes existantes en Europe et notre plate-forme immobilière mondiale. »
Philipp Ellebracht, co-directeur de Schroder Real Estate Allemagne, ajoute : « Avec 4 milliards d'euros d'actifs sous gestion pour le compte de nos clients et une équipe de plus de 40 personnes en Allemagne, en Autriche et en Suisse, nous sommes bien placés pour continuer à développer notre plate-forme. »

 

L’encadrement des loyers fait son retour à Paris


A la suite de la signature par le gouvernement le 15 avril dernier du décret permettant la mise en place de l’expérimentation de l’encadrement des loyers pour le territoire parisien, le nouveau dispositif sera effectif dès le 1er juillet après la signature ce jour de l’arrêté par le préfet de Paris, Michel Cadot. L’encadrement des loyers avait été annulé par la justice administrative fin 2017 à Paris. Le nouveau dispositif s’inscrit dans le cadre de l’article 140 de la loi Elan.
Concrètement, trois loyers de référence au mètre carré hors charges (un loyer minoré, un loyer médian et un loyer majoré) seront définis par secteur, Paris étant découpé en 14 zones. Le loyer de référence a été fixé par le préfet de Paris en fonction de plusieurs critères, comme la localisation, le nombre de pièces, s’il s’agit d’un meublé, ou encore l’époque de construction. Le prix au mètre carré devra se situer dans la fourchette définie par l’arrêté. En cas de non-respect du plafond, le préfet pourra mettre en demeure le propriétaire de justifier le dépassement ou de proposer un loyer conforme à la loi, sous peine de sanctions. La loi prévoit des amendes jusqu’à 5 000 euros pour une personne physique et 15 000 euros pour une personne morale (agence immobilière, plateforme en ligne, etc.). Les modalités de mises en œuvre de ces sanctions par le préfet seront détaillées dans un prochain décret du Conseil d’État. « Pour faciliter l’accès aux droits des locataires et accompagner les propriétaires, toutes les informations nécessaires seront sur le site de Paris.fr, ainsi qu’une carte interactive pour permettre aux locataires comme aux propriétaires de vérifier si le loyer proposé est conforme à la loi », conclut le communiqué.
 

Pierre Deniziot nommé délégué spécial chargé du logement au conseil régional d’Île-de-France


A la suite des élections européennes, Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Île-de-France a procédé à un remaniement de l’exécutif. Pierre Deniziot devient délégué spécial chargé du logement et du handicap. Neuropsychologue en gériatrie, il est adjoint au maire de Boulogne-Billancourt et siège au conseil municipal depuis mars 2008. Il est également conseiller territorial de l'établissement public territorial Grand Paris Seine-Ouest. En 2015, Pierre Deniziot devient conseiller régional. Au sein de l’exécutif, en tant que conseiller spécial, il suit les questions du handicap de manière transversale, dans l'ensemble des domaines de compétence du Conseil régional. Il est à ce titre président du Conseil consultatif du handicap de la Région Île-de-France. Au sein de Régions de France, il travaille sur les questions de formation et d'emploi des personnes handicapées. Il siège en outre au Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) et au Haut Conseil de l'enfance, de l'âge et de la famille (HCFEA).

 

LegaLife lance un CRM intégrant la prédiction des comportements des acheteurs


LegaLife annonce le lancement d’un logiciel de gestion de la relation commerciale pour les promoteurs immobiliers. Ce CRM intègre un scoring des prospects réalisés par une intelligence artificielle. L’objectif : mieux prédire les comportements afin d’optimiser le matching prospect / programme / appartement. « Nous développons toutes nos solutions en étroite collaboration avec des experts métier, d’où le grand succès de notre solution de digitalisation de la VEFA, déclarent François Marill et Thomas Rivoire, co-fondateurs de LegaLife. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape dans notre offre de services avec ce CRM qui va grandement fluidifier le travail des promoteurs immobiliers, en particulier des commerciaux. Fini les fonctionnalités sans fin ! Nous mettons à disposition de nos clients un outil de gestion simple à utiliser et ergonomique qui les guide grâce à une intelligence artificielle appliquée à l’immobilier. Nous avons pour ambition de devenir le leader des logiciels de gestion pour les promoteurs immobiliers. »

 

La mise en service du CDG Express reportée à fin 2025


Le gouvernement a décidé d’un report de la mise en service du CDG Express à fin 2025 dans le but de de limiter l’impact des travaux sur les voyageurs du quotidien. « S’agissant des conséquences de ce report sur les JO de 2024, nous avons demandé à la SNCF, conformément à la recommandation du rapport de mission de coordination de l’ensemble des travaux prévus sur l’axe ferroviaire Nord d’ici les JO de 2024, d’organiser en lien avec Ile-de-France Mobilités un service spécifique direct entre CDG et Paris sur le RER B durant les Jeux Olympiques, précise Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports. L’objectif est clair : que notre capitale dispose bien d’une liaison directe entre Paris et son aéroport durant cet événement exceptionnel que vont être les JO. »
La ville de Paris salue ce report. Elle appelle le gouvernement « à organiser au plus vite une réunion associant tous les élus locaux concernés pour s’assurer que ce nouveau calendrier respectera scrupuleusement le programme de rénovation des lignes existantes, et tout particulièrement des lignes B du RER et K du Transilien, ainsi que de la ligne du TER Hauts de France ». Et d’ajouter : « Le report à 2025 doit par ailleurs permettre de s’assurer que le passage du Charles de Gaulle Express au-dessus de la Porte de la Chapelle est possible sans détériorer le cadre de vie des riverains et sans retarder l’indispensable rénovation urbaine de ce quartier en proie à de nombreuses difficultés. »
« Reporter de deux ans la mise en service de cette liaison, indispensable à moyen terme à l’attractivité de l’Ile-de-France, était la seule option raisonnable pour éviter de dégrader les conditions de transport de millions de voyageurs du RER B et des autres lignes du Nord de l’Île-de-France (RER E, Lignes P, H, K) », précise quant à elle Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités et présidente de la Région Île de France.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 18 juillet 2019

La veille immo du 18 juillet 2019

Barings qui acquiert un actif logistique et ses futures extensions à Toulouse, Mata Capital qui déploie une plateforme blockchain destinée aux fonds i...

F. Merlin : "La Société des Grands Magasins acquiert et réhabilite des centres commerciaux d’hyper centre-ville"

F. Merlin : "La Société des Grands Magasins acquiert et réhabilite des centres commerciaux d’hyper c...

A l’heure du retail bashing, la Société des Grands Magasins a décidé de jouer le contre-pied en investissant dans les centres commerciaux d’hyper cent...

Les opérateurs de coworking à l’épreuve des stress tests des investisseurs immobiliers

Les opérateurs de coworking à l’épreuve des stress tests des investisseurs immobiliers

Alors que la croissance rapide des opérateurs de coworking dope la demande placée, des investisseurs s’inquiètent de la pérennité du business model de...

La veille immo du 17 juillet 2019

La veille immo du 17 juillet 2019

Sunclear qui loue 18 550 m² dans le centre logistique Goodman Val d’Europe, Jean-Maxime Jouis qui rejoint le directoire de BNP Paribas REIM France, le...

P. Denise (UniCaen) : "Le processus de dévolution prend du temps mais il n’est pas compliqué"

P. Denise (UniCaen) : "Le processus de dévolution prend du temps mais il n’est pas compliqué"

Lancé en 2016, le processus de dévolution touche à sa fin pour l’université Caen-Normandie. Son président Pierre Denise revient sur les différentes ét...

Altarea Cogedim monte à bord du navire Woodeum Résidentiel pour accélérer son rythme de croisière

Altarea Cogedim monte à bord du navire Woodeum Résidentiel pour accélérer son rythme de croisière

Altarea Cogedim vient d’entrer à hauteur de 50 % au capital de Woodeum Résidentiel. Retour sur les dessous de cet embarquement et sur la nouvelle feui...

La veille immo du 16 juillet 2019

La veille immo du 16 juillet 2019

BNP Paribas REIM qui s’offre Canopy au Pré Saint-Gervais, LaSalle IM qui signe 6 entrepôts en Espagne pour l’ERAFP, Pierre Le Goff nommé directeur imm...

La veille immo du 15 juillet 2019

La veille immo du 15 juillet 2019

Gecina en passe d’acquérir les lots de la CRPN dans « Carreau de Neuilly », WeWork qui loue le 106 boulevard Haussmann, Jean-François Morineau qui pre...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message