La veille immo du 28 juin 2019

CLS Holdings qui cède « Ateliers Victoires » pour 42 M€, le recul des logements autorisés et des mises en chantier en mai 2019… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 28 juin.

CLS Holdings qui cède « Ateliers Victoires » pour 42 M€, le recul des logements autorisés et des mises en chantier en mai 2019… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 28 juin.

 

CLS Holdings cède « Ateliers Victoires » pour 42 M€


CLS a signé une promesse de vente de l’immeuble « Ateliers Victoires » à Paris d'un montant de 42 millions d’euros, la réitération de l’acte devant avoir lieu avant fin septembre 2019. « Ateliers Victoires », avec 2 000 m² de surfaces de bureaux modernes, répartis sur 8 étages, se situe au 48 rue Croix des Petits Champs à Paris 1er. L’immeuble a été récemment restructuré, le suivi du chantier ayant été assuré par l’équipe interne de développement de CLS. L’actif est entièrement loué à Epoka, une agence globale de communication corporate, RH et BtoB. Le prix de vente est de 21,4 % supérieur à l’expertise réalisée le 31 décembre 2018 et représente un rendement initial net de 3 %. « Bien que nous soyons investisseurs à long terme à Paris Ile de France, nous demeurons opportunistes dans notre approche visant à la réalisation de valeur, précise Fredrik Widlund, directeur général de CLS. Cet arbitrage va nous apporter des ressources supplémentaires afin de réinvestir dans des actifs au sein de nos marchés principaux. »

 

Argan et Gazeley livre la dernière tranche de la plateforme logistique XXL pour Conforama


Argan et Gazeley ont livré la troisième et dernière tranche de la plateforme logistique de 177 500 m² pour Conforama à Tournan-en-Brie. Les dimensions et les capacités hors normes de cet entrepôt, dont les travaux ont débuté en octobre 2017, en font le plus grand bâtiment logistique développé en France à ce jour selon les deux acteurs. La plateforme couvre l’ensemble des besoins logistiques de l’enseigne d’ameublement sur la partie nord de l’hexagone « tout en permettant une optimisation des délais de livraison des magasins et de l’activité e-commerce ». « Au-delà de la performance immobilière - le développement du plus grand bâtiment logistique jamais édifié en France – je retiendrai de cette aventure la capacité qu’ont eu deux entreprises, potentiellement concurrentes, à unir leurs forces, commente Jean-Claude Le Lan, président fondateur d’Argan. Argan et Gazeley ont su faire preuve d’intelligence et de pragmatisme pour mener à bien ce projet d’une portée inédite. Chez Argan, nous sommes ouverts aux partenariats et au partage, à partir du moment où ils sont source de création de valeur. »

 

WiredScore recrute Nicolas Caloni


Nicolas Caloni, 33 ans, a rejoint les équipes de WiredScore en tant que responsable développement régions & Belgique, en poste depuis le 6 mai 2019. Il aura en charge le développement commercial sur les zones précitées, l'élaboration de relations stratégiques avec les clients et les tiers ainsi que de leur sensibilisation au label WiredScore. Diplômé d'un master 2 marketing et commerce International à l'École supérieure du commerce extérieur, Nicolas Caloni a précédemment occupé le poste de consultant senior en immobilier de bureaux chez Cushman & Wakefield à Paris.

 

Recul des logements autorisés et des mises en chantier en mai 2019


De mars à mai 2019, le nombre de logements autorisés à la construction en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables augmente en France par rapport aux trois mois précédents (+3,8 %) selon les chiffres dévoilés par le gouvernement. Dans le même temps, le nombre de logements mis en chantier diminue (- 5,6 %). En un an, de juin 2018 à mai 2019, les logements autorisés et les mises en chantier baissent (respectivement - 8,6 % et - 4,5 %) par rapport au cumul des douze mois précédents.
« L’activité reste satisfaisante en volume, mais préoccupante en tendance, note la Fédération des promoteurs immobiliers de France. Les promoteurs peinent à obtenir des permis de construire, et lorsqu’ils les obtiennent, les programmes sortent difficilement de terre, du fait notamment des recours et des difficultés rencontrées par le secteur de la construction (hausse des coûts, indisponibilité des entreprises etc.). »

 

Les députés adoptent des mesures pour lutter contre les passoires thermiques

(©Wikipedia / Richard Ying et Tangui Morlier [CC BY-SA 3.0])

L’Assemblée nationale adopte un bloc de mesures qui ont pour objectif de solutionner le problème des passoires thermiques. Une action en trois phases va être mise en place. La première, incitative, ajoute aux aides existantes, qui seront remises à plat, un nouvel arsenal de mesures d’information et d’incitation adoptées vendredi par les députés : l’obligation, à partir de 2022, de réalisation d’un audit énergétique en cas de mise en vente ou en location d’une passoire thermique, qui contiendra des propositions de travaux adaptés au logement, ainsi que leur coût estimé ; l’obligation, à partir de 2022, d’informer un acquéreur ou locataire sur ses futures dépenses d’énergie, lors de la vente ou location d’un bien immobilier (dans l’annonce immobilière, et l’acte de vente ou le bail locatif par exemple) ; l’interdiction, à partir de 2021, pour le propriétaire d’une passoire thermique d’augmenter librement le loyer entre deux locataires sans l’avoir rénovée ; dès 2023 les logements extrêmement consommateurs d’énergies, avec un seuil à déterminer, seront qualifiés de « logements indécents », contraignant ainsi les propriétaires à les rénover ou ne plus les louer, au même titre que les logements qui ne respectent pas des normes de sécurité ou de confort minimal ou ceux de trop petite surface.
Une seconde phase, d’obligation de travaux, consiste à introduire une obligation pour tous les propriétaires d’une passoire thermique, d’avoir réalisé en 2028 des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur logement, permettant d’atteindre une classe au moins E (sauf exceptions liées aux contraintes techniques, architecturales, ou coût disproportionné par rapport à la valeur du bien). Dans une troisième phase, des mécanismes contraignants pourront être mis en place.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas en ce début...

La veille urbaine du 18 janvier 2021

La veille urbaine du 18 janvier 2021

EQT qui cède l’immeuble Trideca à Batipart, Amandine Dumont, Stéphanie Fauré et Catherine Rondot qui rejoignent Upside Partners, l'annonce des lauréat...

La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre activité de MOD et les CPI"

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre act...

Alors qu’Altarea Entreprise se positionne comme le premier promoteur de bureaux en France, son président Adrien Blanc partage les premiers enseignemen...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte