La veille immo du 26 septembre 2019

Global Gate Capital et DeA Capital qui investissent à Paris 14e, The Student Hotel qui acquiert en VEFA un hôtel à Toulouse, Elise Masurel qui quitte Klépierre… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 26 septembre 2019.

Global Gate Capital et DeA Capital qui investissent à Paris 14e, The Student Hotel qui acquiert en VEFA un hôtel à Toulouse, Elise Masurel qui quitte Klépierre… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 26 septembre 2019.


Global Gate Capital et DeA Capital acquièrent 7 000 m² de bureaux à Paris 14e


Global Gate Capital et DeA Capital acquièrent, dans le cadre d’un co-investissement, un immeuble de bureau situé dans le 14e arrondissement de Paris, auprès d’un investisseur institutionnel. L’immeuble de 7 000 m² à usage de bureaux est situé proche du métro et de la Porte d’Orléans. Il est 100 % occupé dans le cadre d’un bail long terme avec un locataire. En sa qualité de partenaire local, DeA Capital Real Estate France s’occupera de cet investissement. La mission de property manager sera confiée à Humakey. « Cette acquisition en France s’inscrit dans notre stratégie d’investissement immobilier global, la France étant pour nous une zone géographique importante au même titre que l’Allemagne et le Royaume- Uni », précise Rudy Sayegh, président-directeur général de Global Gate Capital. « La France, la péninsule Ibérique, l’Italie et la Pologne constituent le socle du développement international de la filiale immobilière de DeA Capital », ajoute Emanuele Dubini, président-directeur général de DeA Capital Real Estate France. Dans cette transaction, les acquéreurs ont été conseillés par les cabinets SBKG & Associés, De Gaulle Fleurance & Associés, l’étude Lasaygues et Theop pour la partie technique. Le financement a été assuré par la Société Générale, conseillée par l’étude Allez & Associés. Le vendeur a lui été conseillé par CBRE et l’étude Oudot.

 

The Student Hotel acquiert en VEFA un hôtel de 354 chambres à Toulouse


The Student Hotel a acquis en VEFA un projet de rénovation et extension d’une ancienne caserne dans le quartier Compans Caffarelli, au centre de Toulouse, pour environ 34 M€. Le vendeur est une joint-venture entre Icade et le groupe YNOV, école de formation aux métiers du numérique. Représentant un investissement total de plus de 45 M€ pour The Student Hotel, ce projet d’extension et de réhabilitation de l’ancienne caserne Compans Caffarelli permet la construction d’environ 12 000 m² d’hôtel et résidence étudiante, 354 chambres « haut de gamme », comprenant des espaces communs et un toit-terrasse avec piscine, offrant une vue à 360° sur la ville. L’hôtel, dont la construction démarre ce mois-ci, devrait ouvrir à l’été 2021. « Cette acquisition représente une avancée majeure pour The Student Hotel qui vise à entreprendre de vastes projets de réhabilitation urbaine et prévoit d’acquérir, de construire et d’investir dans plus de 4 000 chambres en France d’ici à 2022 », selon le communiqué de presse.
Toujours dans le cadre du projet urbain au sein du quartier Compans Caffarelli, deux autres projets ont fait l’objet de VEFA entre Icade et l’investisseur et exploitant Ynov pour un montant global d’environ 20 M€ HT : un bâtiment école campus numérique de 3 955 m² SDP accueillant l’ensemble des enseignements autour des métiers du numérique et un bâtiment d’espaces de coworking de 3 716 m² SDP comprenant un restaurant et une salle de conférences au rez-de-chaussée et des bureaux en étages Cette opération est le fruit d’un partenariat avec la ville de Toulouse qui se matérialise notamment par l’acquisition en VEFA par la mairie d’un immeuble de bureaux Sky-Line II à Borderouge, dans lequel ont été relogés les services de la petite enfance de la ville, (livré en mars dernier), en contrepartie de la vente et valorisation de l’ancienne caserne Compans Caffarelli, située place de l’Europe, pour y développer le campus numérique et des hébergements. Ces opérations s’inscrivent dans la poursuite du partenariat plus large d’Icade avec Ynov, après le lancement en octobre 2018 du campus étudiant à Ivry-sur-Seine, cédé en VEFA et dont la livraison est prévue en septembre 2021.

 

Savills quantifie la déferlante sud-coréenne sur l’immobilier d’entreprise européen


Selon la dernière étude de Savills, les acteurs sud-coréens ont investi 6,2 Mds€ dans l'immobilier européen au premier semestre 2019, un niveau record. Ce montant représente 10 % de l'ensemble des transactions transfrontalières en immobilier commercial dans la région, contre 3 % en 2018. Les bureaux (88 % des transactions) suivis des actifs industriels prime (11 %) ont été les cibles privilégiées de ce groupe d'investisseurs. Si les incertitudes liées au Brexit ne semblent pas avoir refroidi les Sud-Coréens qu'ont investi quelque 1,4 Md€ au Royaume-Uni au cours du S1 2019, Paris s’est imposé comme la destination privilégiée. En juillet 2019, les investisseurs sud-coréens avaient acquis ou étaient en cours de négociation sur des biens d'une valeur de 4,4 Mds€ en France. Selon le conseil, la capitale française bénéficie « de son statut de ville mondiale offrant un niveau de liquidité élevé, de faibles taux de vacance en bureaux et un large éventail de locataires. » Tristam Larder, joint head of régional investment advisory, EMEA Savills, EMEA, Savills, conclut : « Les investisseurs sud-coréens ciblent un rendement dans leur pays d'environ 7,5 % à 8 %. Cela se traduit par un rendement de leurs capitaux propres en Europe de 6 à 6,5 %, avec un effet de levier typique de 60 % avant la prime de couverture de change de 120 pb entre l'euro et le won. Cette dernière s'est légèrement resserrée au cours des derniers mois, ce qui pourrait tempérer l'appétit sud-coréen pour l'immobilier européen en 2020, même si l'impact de la couverture est atténué par une baisse constante des coûts de financement dans la zone euro. Nous observons également un regain de compétitivité des acheteurs européens dans ses appels d'offres face aux coréens dans la plupart des régions d'Europe, en particulier pour les lots d'un montant inférieur à 200 M€. »

 

Elise Masurel quitte Klépierre

                        (©Thierry Arensma)

Elise Masurel vient de prendre la direction générale de l’Ecole Ducasse. « Son expérience dans le secteur de l'hôtellerie et son expertise du parcours client et du numérique acquises au Club Med et chez Klépierre, combinées à sa connaissance de l'environnement international, permettront à la nouvelle marque de l'École Ducasse d’exprimer tout son potentiel », précise un communiqué de presse. Elise Masurel avait rejoint Klépierre fin 2015 au poste de directrice marketing du groupe. Diplômée en business management et en marketing auprès de l’université de Paris Dauphine et de l’IAE d’Aix en Provence, elle avait démarré sa carrière en 2003 chez Kraft Foods en qualité de chef de produit, puis responsable commerciale des marques Chocolats et Café. Elle avait rejoint Club Méditerranée en 2006 pour exercer successivement les responsabilités de chef de projet, directrice marketing distribution France et directrice marketing et ventes EMEA.

 

La Banque des Territoires va consacrer une enveloppe de 1,1 Md€ à Paris Habitat


Dans le cadre du 80e congrès de l’Union sociale pour l’habitat, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des territoires, et Stéphane Dauphin, directeur général de Paris Habitat, ont signé une convention de partenariat en faveur de la production et de la réhabilitation thermique du parc social de l’office parisien, en présence d’Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts. Fort d’un parc locatif de 126 000 logements, Paris Habitat projette de poursuivre un investissement soutenu dans les prochaines années, tant pour développer son offre nouvelle que pour accélérer les rénovations énergétiques de son patrimoine. La structure prévoit ainsi la production de près de 2 000 logements sociaux et la réhabilitation ou la réalisation de travaux d’amélioration de 20 000 logements sociaux sur 3 ans. Afin d’accompagner Paris Habitat dans ces ambitions, la Banque des Territoires prévoit de consacrer une enveloppe de 1,1 Md€ sur trois ans : 500 M€ de réaménagement de dette sur mesure et 600 M€ de prêts nouveaux. L’enveloppe de 600 M€ de prêts nouveaux mobilisera l’ensemble de la gamme de prêts de la Banque des territoires, notamment les nouvelles offres issues du Plan Logement : éco-prêt bonifié, PAM taux fixe, prêt haut de bilan, prêt octofoncier.

 

L’État, l’AORIF et la Banque des Territoires signent un partenariat pour accélérer la construction de logements sociaux


A l’occasion du congrès USH, en présence de Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement, Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, Jean- Luc Vidon, président de l’AORIF / L’Union sociale pour l’habitat d’Île-de-France, et Marianne Louradour, directrice régionale Île-de-France de la Banque des Territoires, ont signé un accord de partenariat dans le but d’accélérer le développement du parc de logements sociaux dans la région. L’accord fixe pour la période 2020-2022 un cadre d’action commun entre les services de l’État, les bailleurs sociaux franciliens et la Banque des Territoires. Leur objectif est de simplifier les processus d’agrément et de financement des opérations pour accélérer leur mise en œuvre sur les territoires. D’ici 2022, l’utilisation de l’outil numérique sera généralisée à tous les partenaires qui s’engagent à harmoniser et simplifier les procédures. L’État assurera l’animation des formations nécessaires pour y parvenir. Au travers de l’outil numérique, les partenaires s’engagent à faciliter et à renforcer les échanges d’informations en aval de la délivrance des agréments « afin de favoriser le suivi des mises en chantier et de réduire ainsi les délais de livraison ». Dans les six mois, un comité technique soumettra aux partenaires signataires de nouvelles pistes d’amélioration et de simplification à apporter à l’ensemble de la chaîne de production, depuis les conditions d’accès des organismes au foncier jusqu’à la livraison des opérations.

 

Action Logement lance un deuxième AMI porté par son opérateur national de vente


Le groupe Action Logement a lancé, en présence du ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, le deuxième appel à manifestation d’intérêt (AMI), porté par l’opérateur national de vente (ONV), filiale d’Action Logement Services. Cet AMI, ouvert à l’ensemble des bailleurs sociaux, a pour vocation d’identifier des immeubles susceptibles d’être acquis en bloc par l’ONV qui se charge de la vente des logements et accompagne les futurs propriétaires. Le dispositif, doté d’un milliard d’euros, est ouvert à l’ensemble des bailleurs sociaux de la métropole et des DROM, jusqu’au 20 décembre 2019. Action Logement a doté l’ONV d’une enveloppe de 1 Md€, pour un total de 4 Mds€ d’investissements grâce à des emprunts bancaires, au profit des organismes HLM. Ces ressources lui permettront d’acquérir 40 000 logements. Une première tranche a été ouverte à l’automne 2018 : ce premier Appel à Manifestation d’Intérêt a permis à 71 bailleurs sociaux de déposer un projet de vente, ce qui représente un volume de quelque 11 000 logements et 447 immeubles. Après étude des dossiers, 183 immeubles, soit un total de 5 224 logements, ont été retenus comme éligibles à la vente. Dans le détail, 16 % des biens sont situés en Île-de-France, 84 % dans le reste du territoire. Plus de la moitié des logements proposés à la vente sont des logements familiaux (T3 et T4) et 73 % des logements identifiés disposent d’une étiquette de performance énergétique C ou D. Enfin, plus de la moitié des logements sont situés en zones tendues.

 

Batiweb finalise le rachat d’Archionline


Batiweb Group acquiert la société Archionline et complète sa stratégie de marketplace de référence des travaux. Les dirigeants fondateurs, Victor Thoulouze et Grégoire Leveque, restent au capital et continueront à assurer la gestion opérationnelle de la société. Omnes accompagne l'acquisition avec l'aide d'une dette mezzanine levée auprès d'Idinvest, d’un montant de 6 M€. Celle-ci est destinée tant à l’acquisition d’Archionline qu’aux besoins de développement de cette activité, autour d’un plan d’innovation technologique. Fondée en 2013 et basée à Paris, Archionline est une plateforme web nationale de mise en relation entre particuliers, architectes et artisans locaux pour la construction, l’extension et la rénovation de l’habitat. La société a développé une offre en ligne automatisée pour accompagner les particuliers dans les phases de leurs projets : conception sur-mesure des plans par des architectes, dépôt du permis de construire, réalisation des travaux avec des professionnels labellisés tout en proposant une assurance exclusive de bonne fin de travaux. Archionline dispose d’un réseau de 450 professionnels (300 architectes et 150 entreprises du BTP référencés) et réalise chaque année 1 200 projets dans toute la France avec un taux de satisfaction de 98 %. Elle affiche un chiffre d’affaires en progression de près de 70 % par an depuis 2016 pour un volume d’affaires de travaux réalisés de 18 M€ attendus pour cette année. Cette nouvelle acquisition consolide l’offre de Batiweb dans la digitalisation des travaux et lui permet de créer une chaine de « travaux de A à Z » 100 % digitale, de la réalisation du devis à l’encaissement des travaux jusqu’au suivi de chantier. Par ailleurs, Batiweb annonce la fusion de ses marques historiques autour de la marque unique helloArtisan. Le groupe devrait réaliser un chiffre d’affaires agrégé de 17 M€ en 2019, multiplié par 3 depuis 2017 et une rentabilité en progression (à deux chiffres), multipliée par 5 depuis l’entrée d’Omnes au capital. La société compte désormais 130 salariés contre 70 en 2017. Les acheteurs ont été conseillés par LL-Berg, Oderis et NG Finance. Les vendeurs ont été accompagnés par Vaughan et La Financière des Entrepreneurs. Le financement a été apporté par Idinvest (Mezzanine) et Villechenon.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paul Jarquin, promoteur du bois mais pas seulement

Paul Jarquin, promoteur du bois mais pas seulement

En l’espace d’une dizaine d’années, Paul Jarquin s’est imposé comme l’une des figures de proue de l’interprofession forêt-bois en France. Mais, joigna...

Hydrogène décarboné : la France dans le peloton de tête

Hydrogène décarboné : la France dans le peloton de tête

D’après l’analyse comparative des co-présidents du Conseil national de l’hydrogène, la France est en tête des pays les plus avancés dans la mise en œu...

La veille urbaine du 1er mars 2021

La veille urbaine du 1er mars 2021

La banque privée de La Banque Postale qui s’installe dans La Poste du Louvre, Laurent Musielak nommé CFO de Colliers France, la baisse de volumes du t...

Dans les coulisses du déménagement d’August Debouzy

Dans les coulisses du déménagement d’August Debouzy

Quelques centaines de mètres à peine séparent les locaux historiques d’August Debouzy rue de Messine à Paris et les nouveaux bureaux rénovés de la rue...

La veille urbaine du 26 février 2021

La veille urbaine du 26 février 2021

Le renouvellement de l’équipe d’urbanistes-architectes du projet Gerland à Lyon, les investissements résidentiels qui bondissent de 41 % en 2020… Déci...

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

PGIM Real Estate a annoncé cette semaine plusieurs nominations dans le but de renforcer sa plate-forme européenne et poursuivre sa croissance. Jocelyn...

La veille urbaine du 25 février 2021

La veille urbaine du 25 février 2021

La signature de l'acte de vente pour la réalisation de The Link à La Défense, AEW qui lance une plateforme dédiée à la logistique et aux parcs d’activ...

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat (HCC) a publié un avis en amont du processus législatif qui analyse la contribution du projet de loi à la transition ba...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte