La veille immo du 26 novembre 2019

Catella Residential IM qui lance un programme d’investissement dédié à la construction de 100 tours résidentielles à énergie positive, Marc Fauchille qui rejoint LaSalle IM France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 26 novembre.

Catella Residential IM qui lance un programme d’investissement dédié à la construction de 100 tours résidentielles à énergie positive, Marc Fauchille qui rejoint LaSalle IM France… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 26 novembre.


Foncière Atland et PGGM acquièrent le 2/10 rue Chaptal à Levallois-Perret


Foncière Atland et le gestionnaire néerlandais de fonds de pension PGGM annoncent l'acquisition, via leur véhicule OPPCI, d'un immeuble de bureaux situé au 2/10 rue Chaptal à Levallois-Perret, auprès de Solendi Expansion. Livré en 1991, cet immeuble élevé de huit étages sur deux niveaux de sous-sol développe une surface utile de 8 000 m² et 1 000 m² d'espaces extérieurs. L'ensemble, situé aux portes de Paris et à proximité du métro Louise Michel (ligne 3), comporte également 138 emplacements de stationnement. Cette opération s'inscrit dans le cadre du partenariat établi entre Foncière Atland et PGGM en 2016. L'OPPCI géré par Voisin (société de gestion réglementée, filiale de Foncière Atland) a pour objectif d'investir dans des actifs de bureaux en Ile-de-France. Dans cette opération, Foncière Atland et PGGM étaient conseillés par l'étude notariale C&C Notaires et Aliuta. De son côté, Solendi Expansion était représenté par BNP Paribas Real Estate dans le cadre d'un mandat exclusif et conseillé par l'étude notariale Cheuvreux. Le financement a été assuré par la SOCFIM conseillée par l'étude notariale Thibierge Notaires.

 

Catella Residential IM lance un programme d’investissement de 2 Mds€ dédié à la construction de 100 tours résidentielles « à énergie positive » avec Elithis


Un programme d’investissement de 2 Md€, dédié à la construction de 100 tours résidentielles « à énergie positive » dans différentes villes d’Europe d’ici 2030, a été lancé par la société Catella Residential Investment Management (CRIM), située à Berlin, en partenariat avec Elithis, société d’ingénierie basée à Dijon. Ces tours proposeront des appartements « à des loyers raisonnables » et revendront leur électricité excédentaire aux réseaux nationaux. CRIM et Elithis commenceront à développer leurs trois premières tours résidentielles à Dijon, St Étienne et Montevrain en 2020, et prévoient de lancer trois projets supplémentaires en France plus tard la même année. Des projets dans d’autres villes européennes suivront en 2021. « Les grandes villes européennes sont confrontées à une crise liée au manque de logements abordables, en particulier pour les jeunes qui affluent vers les grands centres urbains pour faire des études et travailler, sachant que l'offre résidentielle est loin de satisfaire la demande considérable, souligne Xavier Jongen, président-directeur général de CRIM. Nous pensons que le partenariat entre Catella et Elithis offre un modèle de solution potentielle à cette crise, qui fragmente le tissu social de nos villes, tout en permettant de relever l'autre grand défi de notre époque, à savoir le changement climatique. Cet objectif ne peut être atteint qu'en capitalisant sur la puissance financière des investisseurs institutionnels qui sont en train de prendre conscience de l’énorme potentiel d'investissement inexploité que représentent les marchés européens du logement. Non seulement ces placements offrent des rendements locatifs stables, à long terme et à faible risque, mais ils permettent aussi aux caisses de retraite, aux assureurs et à d'autres intervenants de répondre à l’exigence croissante de donner priorité aux investissements à impact social et environnemental positif. » CRIM s'est engagé dans un premier temps à investir dans trois tours résidentielles pour le compte de ses fonds résidentiels spécialisés. Quelque 36 sites de développement ont été identifiés en France et les deux partenaires ont pour objectif de réaliser un total de 50 projets dans des centres urbains « de premier plan » dans l’ensemble du pays. Le premier projet hors de France sera lancé en 2021, dans le cadre d’une stratégie de développement d’une cinquantaine d’autres tours résidentielles dans l’ensemble de l’Europe au cours de la prochaine décennie. « Notre accord historique avec Catella nous aidera à élargir notre base et à consolider encore davantage notre expertise du bâtiment et notre capacité à développer des bâtiments résidentiels abordables et qui intègrent un cycle vertueux d’énergie et d'émissions de carbone, ajoute Thierry Bièvre, président d'Elithis. Selon les termes du partenariat, nous ferons en sorte que chaque nouvelle tour surpasse la précédente, en intégrant des pratiques d’« amélioration continue » dans le processus de développement. Les tours seront également construites de manière à pouvoir être facilement converties pour des usages autres que résidentiels, si nécessaire. Malgré toutes ces caractéristiques durables, les coûts de construction ne sont pas plus élevés que pour une tour résidentielle ordinaire. La technologie employée dans les bâtiments (panneaux photovoltaïques et conception bioclimatique visant à protéger l'environnement et les ressources naturelles) rend l'énergie positive dès le départ. Les habitants auront non seulement la capacité de gommer totalement ou partiellement leur facture d'énergie ce qui permettra à une famille française moyenne d'économiser environ 1 600 euros par an, mais ils bénéficieront également de la baisse des coûts de fonctionnement de la tour grâce aux choix technologiques les moins onéreux en matière de maintenance. »

 

Patrizia lance le fonds Patrizia Living Cities Residential


Patrizia lance le fonds Patrizia Living Cities Residential avec 650 M€ d’actifs d’hamorçage. Le véhicule ambitionne d’atteindre une taille d’1 Md€ l’année prochaine. Avec un ratio LTV cible de 35 %, il se concentrera sur les aires métropolitaines les plus attractives et pourra être investi jusqu’à 20 % dans des secteurs alternatifs comme le coliving, les maisons de retraite et les logements étudiants. Le portefeuille d’amorçage du Fonds a été constitué au moyen d’une série de transactions distinctes. La transaction la plus récente est l'achat d'un portefeuille résidentiel allemand, loué à 99,5 % et totalisant 1 198 appartements dans neuf bâtiments au sein de six des principales villes d’Allemagne.

 

Carmila inaugure 35 nouvelles enseignes dans l’extension du centre Carrefour Rennes Cesson


Carmila ont inauguré à Cesson-Sévigné l’extension du centre commercial Rennes Cesson. Le centre dévoile, autour du fil rouge de la « Garden Party », 35 nouvelles boutiques dans les univers mode, maison, loisirs et restauration. La galerie commerciale a été doublée portant l’offre globale du site à 70 enseignes. L’extension a été développée en partenariat avec Carrefour Property. « Avec 35 nouvelles enseignes dont de nombreuses premières implantations dans l’est de Rennes, nous sommes fiers de contribuer au dynamisme économique et commercial du territoire rennais et de proposer un véritable lieu de vie dédié à l’ensemble des habitants et des familles », précise Alexandre de Palmas, Président-directeur général de Carmila. Basées à Rennes, les équipes commerciales régionales de Carmila ont travaillé un mix-merchandising mettant en avant les enseignes de la région, à l’instar des chaussures Bessec, d’Yves Rocher, de Iona Bis, des enseignes Bonobo et Cache-Cache du groupe Beaumanoir. Par ailleurs, parmi les nouvelles boutiques, le centre accueille plus de 50 % d’indépendants et de franchisés locaux. Les « mode addicts » pourront compter sur des enseignes de prêt-à-porter et d’accessoires à l’instar d’H&M, Mango, By Izea, Courir, Promod, Naf-Naf, Cache-Cache, Devred, Kaporal, Pimkie, Un jour Ailleurs, Caroll, Moa, Kidiliz, Macadam Basket, et Made in Dé. Dans l’univers soins et beauté, le centre accueille le coiffeur-barbier La Barbe de Papa, Avril, La boutique du Coiffeur, Nicole - enseigne de parfumerie et bien-être dont ce sera le second point de vente en France et le 1er en centre commercial - et Yves Rocher, tandis qu’une nouvelle pharmacie agrandie a ouvert il y a quelques semaines. Le site renforce son offre restauration avec Holly’s Diner, première implantation dans l’agglomération de ce concept de restaurant américain, B-Chef et Pitaya, qui rejoignent La Brioche Dorée, Mc Donald’s, Burger King, La Trattoria et les Chocolats de Neuville. Le centre propose également une offre familiale avec l’arrivée du Repaire des Sorciers, dédiée à l’univers magique d’Harry Potter, et l’Atelier Lego. Histoire d’Or prend place dans une nouvelle boutique, Marc Orian fait partie des nouvelles enseignes accueillies, tandis que Maisons du Monde avait déjà rejoint le centre commercial en octobre 2017.

 

Primelog développe 50 000 m² de plateformes logistiques à Poupry

Primelog a deux plateformes logistiques en cours de construction à Poupry dans la ZA Artenay Poupry au Nord d’Orléans. Un premier bâtiment de 31 000 m² est développé par Primelog pour Mutual Logistics, vendu à CBRE Global Investors et construit par GSE. Ce bâtiment certifié BREEAM GOOD a été conçu afin d’optimiser la capacité de stockage au m². Un deuxième bâtiment de 19 000 m² est développé par Primelog pour le groupe Beaumanoir et construit par Legendre. Ce bâtiment intégrera un process automatisé. Primelog annonce également plusieurs développements en cours dont deux nouvelles opérations prêtes à construire de 100 000 m² à Bully les Mines au sud de Lille et de 25 000 m² à Beaulieu sur Layon au sud d’Angers. Primelog est la marque d’immobilier logistique développée par Hélène Fort et Arnaud Dernoncour pour leurs opérations en compte propre et pour le compte de clients utilisateurs.

 

Zenpark remporte l'appel d'offres pour gérer le stationnement de l'éco-quartier Danube à Strasbourg


Zenpark vient de remporter l'appel d'offres lancé par la SERS pour gérer le stationnement de l'éco-quartier Danube à Strasbourg. Zenpark reprend ainsi les 464 places qui étaient auparavant gérées par Parcus, qui avait la charge de celles-ci depuis 1 an. Zenpark aura la fonction d'exploitant du parking pour les trois prochaines années. Une des spécificités du quartier réside dans le stationnement des véhicules qui est attribué à deux parkings mutualisés en sous-sol afin de permettre un meilleur partage de l'espace public, de dégager plus de surface pour les espaces verts et de limiter la pollution (atmosphérique et sonore). Avec cet appel d'offres que vient de remporter Zenpark, la société ajoute une nouvelle verticale à ses activités et entre désormais dans le marché du parking public en tant qu'exploitant direct. « La conception de la ville durable imaginée par les collectivités, aménageurs, et promoteurs immobiliers, requiert désormais du « stationnement mutualisé » sous forme de parkings connectés et intelligents nativement intégrés dans l'infrastructure des bâtiments et qui mutualisent l'espace en sous-sol au profit de tous les utilisateurs, souligne William Rosenfeld, cofondateur et PDG de Zenpark. L'éco-quartier Danube vient s'ajouter aux plus de 350 autres projets immobiliers innovants de type Smart City sur lesquels nous travaillons actuellement, faisant de Zenpark l'opérateur français numéro un du parking pour la ville de demain. »

 

Gecina procède à plusieurs nominations

(©Nick Youngson - Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])

Antoine Geoffroy a rejoint Gecina en tant que directeur R&D et innovation. Membre du comité de direction, il est rattaché à Sabine Desnault, directrice exécutive R&D, innovation et RSE. Antoine Geoffroy,36 ans, est ingénieur diplômé de l’ESIEE Amiens, formation qu’il a complétée au cours de sa carrière par des programmes en stratégie et innovation à l’INSEAD puis à l’EM Lyon. Après des débuts chez IBM Consulting en qualité de consultant dans le secteur de la distribution, il a occupé la fonction de strategy manager au sein d’Accenture Strategy pendant 5 ans. Il était depuis 2016 en charge de l’innovation chez Bouygues Telecom. Pierre-Emmanuel Bandioli a rejoint Gecina en tant que directeur des résidences étudiantes pour sa part. Membre du comité de direction, il est rattaché à Franck Lirzin, directeur exécutif résidentiel. Pierre-Emmanuel Bandioli,46 ans, est diplômé de l’EDC Paris, titulaire d’un master 2 en agro-industrie et d’un executive MBA obtenu à l’université de Paris Dauphine. Il a notamment travaillé pour Estée Lauder et a dirigé le lancement en France de la ligne de maquillage Calvin Klein Beauty avant d’intégrer, en 2009, le groupe Cofel (Bultex, Epeda, Mérinos) en tant que directeur national des ventes puis directeur commercial France. Avant de rejoindre Gecina, il était depuis 2018 directeur commercial White Goods au sein de Beko France. Joséphine Neuman, actuelle directrice de la commercialisation des actifs en développement, est nommée à compter du 1er janvier 2020, directrice de la commercialisation. Elle est rattachée à Arnaud Violette, directeur commercial bureaux. Diplômée de Sciences Po Paris, Joséphine Neuman, 35 ans, a auparavant travaillé chez Unibail Rodamco (devenu URW) comme responsable de commercialisation en charge d’un portefeuille bureaux puis directrice de commercialisation au sein du pôle centres commerciaux. Elle était directrice commerciale adjointe de La Vallée Village au sein du groupe Value Retail avant de rejoindre Gecina en 2017. Carine Vardi a rejoint Gecina en tant que responsable politique sociale et engagements au sein de l’équipe de Christine Harne Humbert, directrice exécutive ressources humaines. Titulaire d’un master 2 en droit social et en gestion des entreprises/management des ressources humaines, Carine Vardi, 40 ans, a débuté son expérience professionnelle en tant qu’avocate en droit social. Elle était depuis 2016 juriste chargée des relations sociales à l’Agence française de développement.

 

Marc Fauchille rejoint LaSalle IM France


LaSalle annonce deux nouveaux recrutements au sein de son équipe parisienne : Marc Fauchille, development & asset management director et Clémence Maquet, assistant fund manager. Marc Fauchille est recruté comme development & asset management director. Il sera en charge des opérations de développement et de restructuration d’actifs, en France et au Benelux. Il interviendra tout particulièrement sur les fonds value add, et reportera à Loïc Sanières, head of asset management. Avant de rejoindre LaSalle, Marc Fauchille a passé 10 ans chez JLL France, en tant qu’associate director au sein du département project & development services. Pendant cette période, il a piloté des opérations de développement et de restructuration d’actifs tertiaires, tant pour le compte d’investisseurs que d’utilisateurs. Il a également dirigé des missions de redéveloppement d’actifs, de valorisation de droits à bâtir et de montage d’opérations clés en main. Marc Fauchille est diplômé de l’ESTP et titulaire d’un mastère spécialisé d’HEC Paris. Clémence Maquet a rejoint l’équipe en tant qu’assistante fund manager. Elle intervient essentiellement sur des stratégies core et reporte à Mathias Malzbender, head of separate accounts. Clémence Maquet a démarré sa carrière en 2010 chez La Française Group. Elle rejoint Allianz Real Estate en 2014 en tant que acquisition manager au sein de l’équipe acquisition France et Benelux, puis Aberdeen Standard Investments en 2016, d’abord en tant que portfolio manager en charge de l’asset management et des investissements en Allemagne, puis, en 2018, en tant que deputy fund manager du fonds core plus, European Property Growth Fund. Clémence Maquet est diplômée de l’ESSEC Business School de Paris.

 

Vanessa Chaléac nommée DRH de Vinci Immobilier


Vinci Immobilier a nommé Vanessa Chaléac en tant que directrice des ressources humaines. Membre du comité exécutif, Vanessa Chaléac aura pour mission de développer et mettre en œuvre une stratégie de gestion des talents « au service de la performance de Vinci Immobilier et de l’évolution de ses métiers », selon le communiqué de presse. Et d’ajouter : « Cette mission passera notamment par le renforcement de l'attractivité de Vinci Immobilier, la fidélisation et le développement des compétences en place, et l’accompagnement des managers. » Vanessa Chaléac a débuté sa carrière dans le domaine de la finance en tant que conseil en fusions-acquisitions en banques d’affaires, puis au sein d’Air Liquide. Ces dix dernières années, elle a occupé différentes fonctions de management en ressources humaines au sein d’Air Liquide, comme directrice de la mobilité internationale du groupe, directrice des ressources humaines de l’IT et enfin VP, HRIS & People Analytics.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 10 décembre 2019

La veille immo du 10 décembre 2019

BlaBlaCar qui loue l’intégralité de l’immeuble X à Paris 11e, Monoprix qui signe un clés-en-main de 100 000 m² avec Prologis, Gecina qui lance la fili...

La veille immo du 9 décembre 2019

La veille immo du 9 décembre 2019

Le groupement Pichet-Legendre désigné opérateur immobilier du village des athlètes à L'Île-Saint-Denis, Paris en tête des villes les plus attractives...

Quid du marché de la construction individuelle en France ?

Quid du marché de la construction individuelle en France ?

Après des années fastes, le marché de la construction individuelle présente des signes de fatigue. La suppression de certaines aides de l'État permett...

La veille immo du 6 décembre 2019

La veille immo du 6 décembre 2019

Allianz qui acquiert un portefeuille logistique en France, Patrizia qui signe un portefeuille logistique paneuropéen pour 1,2 Md€, JLL qui ouvre un dé...

COP25 : deux fois plus d'EnR ?

COP25 : deux fois plus d'EnR ?

Le dernier rapport de l'Irena appelle les décideurs politiques à doubler leurs ambitions en matière d'énergies renouvelables afin de remporter la lutt...

La Caisse des dépôts vise la neutralité carbone pour 2050

La Caisse des dépôts vise la neutralité carbone pour 2050

Face à l’urgence climatique, le groupe Caisse des Dépôts se mobilise pour la neutralité carbone à horizon 2050 et accroît ses financements en faveur d...

France-Irlande : une liaison électrique

France-Irlande : une liaison électrique

Le projet Celtic Interconnector coûtera 930 millions d'euros, dont la moitié financé par l'Union européenne. C'est la première liaison électrique qui...

La veille immo du 5 décembre 2019

La veille immo du 5 décembre 2019

Union Investment qui arbitre CityZen, Socri qui dévoile un projet urbain durable audacieux à Monaco, Gaëlle Velay qui rejoint Icade Santé… Décideurs v...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message