La veille immo du 25 septembre 2019

UBS AM qui acquiert un portefeuille de trois actifs avenue Montaigne, AEW qui signe l’immeuble OPEN’R pour l’ERAFP à Villeneuve d’Ascq, le partenariat entre Cushman & Wakefield Valuation & Advisory France et ARP-Astrance… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 25 septembre.

UBS AM qui acquiert un portefeuille de trois actifs avenue Montaigne, AEW qui signe l’immeuble OPEN’R pour l’ERAFP à Villeneuve d’Ascq, le partenariat entre Cushman & Wakefield Valuation & Advisory France et ARP-Astrance… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 25 septembre.


UBS AM acquiert un portefeuille de trois actifs avenue Montaigne à Paris 8e

(©Google Street View)

La branche italienne d’UBS Asset Management dédiée à l’immobilier a finalisé l'acquisition d'un portefeuille immobilier de trois actifs aux numéros 12, 14 et 48 de l'avenue Montaigne à Paris 8e pour 250 M€. Chaque local est loué à des enseignes internationales de haute couture. La transaction a été réalisée pour le compte du fonds UBS-DEO, véhicule dédié à la compagnie d’assurances italienne Poste Vita.

 

Sofidy acquiert 12 000 m² de bureaux à Roissy


Sofidy vient d’acquérir un ensemble de bureaux situé à quelques minutes de l’aéroport Charles De Gaulle, pour le compte des épargnants de la SCPI Efimmo 1. Construit en 2014, le site certifié HQE se déploie à travers deux bâtiments. Le premier immeuble, de près de 10 000 m², est entièrement loué au constructeur automobile Volkswagen, dont le bail s’étend encore sur les neuf prochaines années. Le second bâtiment de service de 1 90 0m² abritant notamment un RIE et une crèche Kids’up. « Les créations d’emplois au premier semestre, ainsi que l’attractivité grandissante de Paris pour les entreprises internationales, nous motivent à poursuivre notre stratégie d’investissement orientée sur le secteur de l’immobilier de bureaux à Paris et en périphérie », explique Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy. Pour cette transaction, sofidy a été conseillée par le cabinet Racine, l’étude R&D et le cabinet Elan. Le vendeur, la Foncière CEptentrion, filiale d’investissement immobilier de la Caisse d’Epargne Hauts de France, a été conseillé par Crédit Foncier Immobilier Capital Markets dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec CBRE et par l’étude Foch.

 

AEW signe l’immeuble OPEN’R pour l’ERAFP à Villeneuve d’Ascq


AEW, mandatée par l’Établissement de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (l’ERAFP), acquiert en VEFA du projet immobilier tertiaire OPEN’R auprès d’ADIM Nord-Picardie. L’actif est situé à Villeneuve d’Ascq, au cœur de la Métropole Européenne de Lille (MEL). L’actif, conçu par l’Agence MAES Paris et développé par ADIM Nord-Picardie (filiale de développement immobilier de Vinci Construction France) en partenariat avec AEW, se compose de trois bâtiments indépendants qui s’élèvent sur sept étages pour une surface totale de 17 486 m² à usage de bureaux. Mobivia installera son futur siège dans l’ensemble dès le second semestre 2021 dans le cadre d'un bail de 9 ans ferme. L’actif bénéficiera également de 500 places de stationnement en sous-sols, ainsi que de terrasses et espaces végétalisés. En plus de la certification BREEAM EXCELLENT, avec l’installation de panneaux photovoltaïques, Open’R vise aussi à sa livraison le label E3 BEPOS Effinergie 2017. Lors de cette acquisition, AEW était conseillée par l’étude notariale Allez & Associés ainsi que par le cabinet d’avocats DLA Piper. ADIM Nord-Picardie était conseillée par Grégory Jacobsonne (Fontaine, Roussel et associés, groupe Monassier) à Lille.

 

Etche France investit à Tours


Etche France s’est porté acquéreur d’un ensemble de bureaux avenue Stendhal à Tours. Cet immeuble des années 1985 a été rénové tant par le preneur historique que par le vendeur. Il comporte 6 853 m² de bureaux et locaux sociaux dont un restaurant d’entreprise ainsi que 240 emplacements de stationnement. Suite aux diverses réorganisations du groupe EDF, occupant historique, il est maintenant pris à bail par Enedis. Etche France, accompagné de Sonia Zantour, était conseillé par BNP PariBas Real Estate (Martin Chatillon). Le financement a été assuré par la Banque Européenne Crédit Mutuel (BECM)

 

Nouveau record de demande placée sur un semestre pour le marché des bureaux en régions

(©Wikipedia/Chabe01 [CCBY SA 4.0])

Après une forte stabilité entre 2010 et 2014, le marché des bureaux en régions bat chaque année le record précédent depuis 2015. Avec plus de 900 000 m² placés au premier semestre sur les 17 villes étudiées par BNP Paribas Real Estate, le marché des bureaux en régions enregistre une hausse de 10 %, pour une progression cumulée de plus de 60 % ces cinq dernières années. « Les beaux résultats de ce semestre sont d’abord dus à l’explosion des transactions supérieures à 10 000 m², analyse Jean-Laurent de La Prade, directeur général adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction, en charge des régions. Elles totalisent près de 170 000 m². C’est 20 % du volume global, mais c’est surtout huit fois plus que l’an dernier à date. La deuxième raison de ce nouveau record est la ruée sur le neuf en régions. » Les performances des marchés régionaux sont plutôt hétérogènes. Certaines métropoles continuent de s’envoler comme Lyon, Lille, Bordeaux et surtout Montpellier qui s’installe au pied du podium ce semestre devant Marseille et Nantes, tandis que Toulouse recule à la septième place pour la première fois de son histoire. Rennes, pour sa part, continue sa belle progression. Pour les marchés inférieurs à 50 000 m², si Dijon et Nancy s’en sortent bien, les autres sont en baisse. Ils ont globalement un point commun : un fort retrait des transactions dans le neuf. « Malgré un léger ralentissement, les indicateurs économiques en régions restent bien orientés, anticipe Jean-Laurent de La Prade. Notre en-cours continue de progresser de 10 % par rapport à l’an dernier et la demande exprimée auprès de nos équipes est au plus haut niveau depuis plus de 10 ans. Ainsi, nous pourrions approcher la barre des 1,9 millions de m² placés. »

 

Harbert European RE signe un bail avec Clear Channel France à Boulogne-Billancourt

(©Ory Associés)

Clear Channel France a choisi l’immeuble Well West pour y installer son nouveau siège français, sur près de 4 600 m² répartis sur 6 plateaux de bureaux, aux termes d’un bail d’une durée ferme de 9 ans. L’ensemble de 7 540 m², situé au 24-26 Quai Alphonse Le Gallo à Boulogne-Billancourt, est propriété d’Harbert European Real Estate. Conçu et repensé par l’architecte Jean-Jacques Ory, l’immeuble a fait l’objet d’une restructuration menée par Ogic. Il est désormais commercialisé à 100 % avec des baux d’une durée ferme moyenne de 7,6 ans. L’immeuble bénéficie d’espaces de travail flexibles et de services (cafeteria, coworking, conciergerie…). Il répond aux standards environnementaux HQE Excellent, BREAAM Very Good et BBC Rénovation. Il dispose de 215 places de parking. Harbert était conseillé par JLL (Frédéric Bergey). Clear Channel France était conseillé par Bluebird Immobilier (Raphaële Garrigoux).

 

Cushman & Wakefield Valuation & Advisory France et ARP-Astrance nouent un partenariat


Le département valuation & advisory de Cushman & Wakefield France et le pôle immobilier responsable d’ARP-Astrance lancent une offre de services commune sur le sujet de la résilience et de la valorisation de l’immobilier face aux effets du dérèglement climatique, ou comment anticiper et sécuriser l’immobilier en 2050, face à un réchauffement possible de +4°C, à horizon 2100. Les deux acteurs combineront l’approche d’analyse des risques historiques sur la valeur immobilière de Cushman & Wakefield, et l’approche prospective actuellement développée par Arp-Astrance, afin de répondre aux évolutions de la réglementation ; sensibiliser à l’urgence de mettre en route des leviers de prise de décision sur les actifs pour faire face aux enjeux de demain ; répondre à l’attente du marché d‘un immobilier résilient. Un premier petit-déjeuner colloque s’est déroulé fin juin, en présence de près de 150 acteurs de l’immobilier, au cours duquel Cushman & Wakefield France et ARP-Astrance ont présenté les résultats de leurs travaux sur les approches d’évaluation face aux changements climatiques, et les choix d’investissement à mettre en œuvre pour la résilience des bâtiments. Cette mission de conseil s’adresse aux propriétaires, gestionnaires d’actifs (investisseurs, asset managers, promoteurs, etc.), occupants, qui souhaitent mesurer l’impact des risques climatiques sur la valeur de leur actifs immobiliers (bâtiments existants, programmes futurs, portefeuilles nationaux ou internationaux). Elle peut être mise en œuvre dans le cadre de l’appréciation de leurs portefeuilles, de transactions, de consolidation du cycle d’investissement, ou de la conception de nouveaux projets. Cet exercice consiste dans un premier temps, à analyser la vulnérabilité des actifs aux risques climatiques et l’incidence sur la valeur vénale. La deuxième phase livre la programmation, la planification et le chiffrage des travaux de restructuration, remédiation et atténuation nécessaires, ainsi que l’estimation de l’incidence des travaux sur la valeur de l’actif. Cette offre de service est portée par Gwennaële Chabroullet, directrice générale adjointe d’ARP Astrance et Moriba Bengaly, directeur du pôle immobilier responsable d’ARP-Astrance, Jean-Philippe Carmarans, président de Cushman & Wakefield Valuation & Advisory France et Chayma Oueslati, analyste au sein du département valuation & advisory.

 

CDC Habitat signe un protocole avec Bouygues Immobilier pour l’acquisition de plus de 3 500 logements

Laurent Tirot (à gauche), directeur général adjoint de Bouygues Immobilier en charge du Logement France, et Yves Chazelle, directeur général du groupe CDC Habitat

Yves Chazelle, directeur général du groupe CDC Habitat, et Laurent Tirot, directeur général adjoint de Bouygues Immobilier en charge du Logement France, ont signé un protocole de partenariat pour la période 2019/2021. En mars 2015, les deux acteurs avaient déjà signé un protocole pour l’acquisition de 1 200 logements intermédiaires par an. Le nouvel accord, portant sur plus de 3 500 logements à horizon 2021, vise à accroître le volume d’opérations en VEFA, tant en logement social, qu’en logement intermédiaire et « abordable contractualisé ».

 

La Banque des Territoires et la Fédération des OPH signent le cadre contractuel des futures émissions de titres participatifs des offices


A l'occasion du congrès USH, La Banque des Territoires a signé avec la Fédération des offices publics de l'habitat, en présence du ministre de la ville et du Logement, Julien Denormandie, le projet de cadre contractuel pour le déploiement de son enveloppe de 800 M€ dédiée à la souscription de titres participatifs émis par les bailleurs sociaux, prioritairement pour les OPH. La loi ELAN offre la possibilité aux organismes de logement social de se doter en quasi fonds propres sous forme de titres participatifs. La Banque des Territoires s'est engagée à souscrire sur le bilan de la section générale de la Caisse des Dépôts des titres participatifs pour un montant maximal de 800 M€ sur la période 2020-2022. Les souscriptions s'effectueront en deux campagnes, la première sera lancée en janvier 2020. Une deuxième campagne sera organisée à la fin de l'année 2021 ou début de l'année 2022. Un même organisme pourra participer aux deux campagnes, dans la limite d'un montant global de souscription. Un contrat type, dont la rédaction a été réalisée en coordination avec la Fédération des OPH, sera mis à disposition des organismes souhaitant émettre des titres participatifs. Il précise notamment le calcul de la rémunération, les informations qui seront demandées par la Banque des Territoires, ainsi que l'articulation entre cette dernière et d'éventuels autres investisseurs en titres participatifs.

 

Les prix des logements augmentent de 3,2 % au T2 2019


Au deuxième trimestre 2019, les prix des logements augmentent de 1,1 % (en données brutes) par rapport à ceux du trimestre précédent selon l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (Insee). Dans le détail, les prix des logements anciens croissent de 1,1 % (après 0 % au trimestre précédent) et ceux des logements neufs augmentent de 2,0 % (après -0,1 % au trimestre précédent). Sur un an, la hausse des prix des logements s’accentue (+3,2 % après +2,9 % au trimestre précédent). Les prix des logements neufs s'accroissent légèrement plus vite (+3,5 % sur un an) que ceux des logements anciens (+3,2 %).

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 12 mai 2021

La veille urbaine du 12 mai 2021

Groupama Gan REIM acquiert une plateforme logistique à Garons, Kaufman & Broad remporte le projet de la rue Malbec à Bordeaux, Réalités se dote d’...

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, nous dévoile la politique de l’entreprise en matière de gaz renouvelables ainsi que sur les projets affér...

La veille urbaine du 11 mai 2021

La veille urbaine du 11 mai 2021

Legendre Immobilier livre le nouveau site du Groupe Valeo à Créteil, première acquisition dans l’immobilier d’éducation aux Pays-Bas pour la SCPI Prim...

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Le projet de modification de l’article 1 de la Constitution issu des 149 propositions des 150 citoyens de la Convention climat a été adopté sans encom...

La veille urbaine du 10 mai 2021

La veille urbaine du 10 mai 2021

Novaxia Investissement développe 4 projets d’urbanisme transitoire à Clichy, Edgar Suites annonce une augmentation de capital de 104 M€ auprès de BC P...

La veille urbaine du 7 mai 2021

La veille urbaine du 7 mai 2021

Hemisphere et Bain Capital Credit acquièrent un projet de bureaux à Bagneux auprès de Coffim, le Groupe GDG pré-loue l’intégralité de son immeuble “H2...

La veille urbaine du 6 mai 2021

La veille urbaine du 6 mai 2021

6e Sens Entreprises acquiert un ensemble immobilier de 18 000 m² à Lyon 9, Pictet Alternative Advisors et Immobel acquièrent un immeuble de bureaux au...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte