La veille immo du 25 juin 2019

Spaces qui ouvre un nouveau centre à Paris Étoile, Equisafe qui réalise la vente d’un immeuble via la technologie blockchain, Arnaud Bekaert qui intègre le comité exécutif de Bouygues Immobilier… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 25 juin.

Spaces qui ouvre un nouveau centre à Paris Étoile, Equisafe qui réalise la vente d’un immeuble via la technologie blockchain, Arnaud Bekaert qui intègre le comité exécutif de Bouygues Immobilier… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 25 juin.

 

Spaces ouvre un nouveau centre à Paris Étoile


Spaces annonce l’ouverture d’un nouvel espace de travail flexible à Paris Étoile. Le nouveau centre de la filiale du groupe International Workplace Group (IWG) compte 6 453m² et s’étend sur 8 étages, dont 6 étages de bureaux privatifs et 2 niveaux de coworking. Doté de 733 postes de travail, près de 1 000m² de club d’affaires, 10 salles de réunion, et plus de 80 places de parking, cet espace est notamment doté de la certification WELL. « Dans un contexte de confiance et de partage, le nouveau site Spaces Étoile répond parfaitement aux tendances actuelles liées aux espaces de travail flexible, amenés à concerner de plus en plus de professionnels des grandes entreprises et des startups », précise Christophe Burckart, directeur général de Spaces France.

 

Equisafe réalise la vente d’un immeuble via la technologie blockchain


L'hôtel particulier dit « AnnA » situé à Boulogne-Billancourt est devenu le premier immeuble européen acheté et détenu via une transaction blockchain selon Equisafe. L'opération, d'un montant de 6,5 millions d'euros, a été réalisée par le biais de cette plateforme d'investissements. L’accord a d'abord suivi un processus de vente classique : un acte notarié a validé la valeur de l'immeuble et marqué le transfert de ce dernier vers une société par actions simplifiée (SAPEB AnnA). Equisafe, plateforme d'investissements fonctionnant via la technologie blockchain, a ensuite enregistré cette société en tant qu'émetteur dans son système, avant de la diviser en une centaine de parts digitalisées (aussi appelées « tokens » ou « jetons »). Le 25 juin, l'ensemble de ces parts émises par la société Sapeb AnnA a été transféré via la blockchain au promoteur Sapeb Immobilier, assisté du promoteur Valorcim.
« La différence entre une opération classique et une opération telle que AnnA, c'est que les droits afférant à la propriété de la société qui détient cet immeuble sont désormais entièrement codés dans la blockchain, explique Bilal El Alamy, cofondateur d'Equisafe. Chaque jeton est ainsi codé pour renfermer les conditions d'achat, de vente et d'échange des titres, ainsi que les droits auxquels il donne accès (dividendes, vote…). ». Quant aux documents traditionnellement échangés sur la chaîne de vente d'un bien immobilier (acte notarial, certificat de propriété, données d'identification des acheteurs et des vendeurs…), tous sont enregistrés et chiffrés sur le registre virtuel blockchain.
L'opération AnnA a été menée collectivement par Equisafe, CMS Francis Lefebvre Avocats, Coblence & Associés, Screeb Notaires, Sapeb Immobilier et Valorcim. La transaction « AnnA » constitue une opération prototype. Dès cet automne, la plateforme d'investissements sera opérationnelle pour les investisseurs, particuliers comme professionnels. Les promoteurs immobiliers ayant fait l'acquisition d'AnnA n'ont pas encore décidé s'ils revendraient directement tout ou partie de leurs parts aux particuliers.

 

Le déploiement de la marque Westfield en Europe Continentale commence

(©D.R.)

Unibail-Rodamco-Westfield lance la marque Westfield en Europe Continentale. Parmi les dix premiers centres de shopping qui bénéficieront de la marque dès septembre 2019, ainsi que deux projets de développement, sept se situent en France : Westfield Les Quatre Temps, Westfield Forum des Halles, Westfield Vélizy 2, Westfield Parly 2, Westfield Carré Sénart et Westfield Rosny 2 en région parisienne, et Westfield Euralille à Lille. « Ces centres partagent plusieurs caractéristiques : ils sont déjà de véritables destinations, avec une localisation et une accessibilité excellentes, une grande qualité d’architecture et de design, une offre d’enseignes optimale, une qualité de service reconnue, la capacité à proposer des événements emblématiques, et des pratiques exemplaires en matière de RSE », précise le communiqué de presse. Westfield est déjà la marque « signature » des centres Westfield London et Westfield Stratford City à Londres, Westfield Century City et Westfield UTC en Californie, ou Westfield World Trade Center à New York.
« Capitaliser sur Westfield, la seule marque mondiale dans notre secteur, va renforcer la valeur et le positionnement de nos centres de shopping de destination en Europe continentale, assure Christophe Cuvillier, président du directoire d’Unibail-Rodamco-Westfield. Soutenu par une campagne marketing originale et des événements exceptionnels, son déploiement fera de nos centres des lieux de shopping uniques pour nos clients et offrira une plateforme internationale inégalée pour le développement des enseignes ». Le déploiement de la marque Westfield se poursuivra en 2020 et 2021.

 

In’li place 500 M€ d’obligations à 10 ans


A la suite de l’obtention d’une notation BBB + perspective positive par S&P Global Ratings et d’un roadshow à Paris, Amsterdam, Francfort et Londres, in’li a procédé au placement de sa première émission obligataire publique de 500 millions d’euros à 10 ans, offrant un coupon de 1,125 %. Ces obligations feront l'objet d'une demande d'admission aux négociations sur Euronext Paris. Le règlement livraison et l'admission aux négociations devraient intervenir le 2 juillet 2019. Cette opération doit permettre à in’li de diversifier ses sources de financement afin de réaliser son objectif de commander 80 000 nouveaux logements intermédiaires d’ici 10 ans. L’opération a été arrangée par Crédit Agricole Corporate and Investment Bank et Société Générale en tant que coordinateurs globaux et chefs de file ainsi que HSBC et Natixis en tant que chefs de file.

 

Arnaud Bekaert devient DG du pôle UrbanEra, international et commerces de Bouygues Immobilier

                                                                     (©D.R.)

Arnaud Bekaert est nommé directeur général du pôle UrbanEra, international et commerces de Bouygues Immobilier. Diplômé de l’École Polytechnique et de l’École nationale des ponts et chaussées, Arnaud Bekaert est entré dans le groupe Bouygues en 1993 chez Bouygues Travaux Publics. Après une expérience de six ans dans l’oil & gas chez Total, il a rejoint les équipes de Bouygues UK en 2005 où il a notamment contribué au développement des PPP et au lancement de Linkcity UK. Il a occupé le poste de directeur général construction London de 2013 à 2017, date à laquelle il rejoint les équipes suisses de Losinger-Marazzi en qualité de directeur Suisse Romande. Ces deux dernières années, Arnaud Bekaert et ses équipes ont conduit de grandes opérations de développement immobilier, notamment le projet de régénération urbaine de Quai Vernet à Genève (150 000 m²). Directement rattaché à Pascal Minault, Président de Bouygues Immobilier, Arnaud Bekaert est membre du comité exécutif de Bouygues Immobilier.

 

Les lauréats des Pyramides d’Or 2019 dévoilés


L’édition 2019 des Pyramides d’Or de la Fédération des promoteurs immobiliers a livré son verdict. Le grand prix national, parrainé par la Socfim et le groupe BPCE, a été remporté par Eiffage Immobilier pour le projet « Hyperion » à Bordeaux. Le prix de l’innovation industrielle, parrainé par le Groupement Industrie Promotion (GIP), a été remis au Groupe Launay pour le projet « Utopia », à Bruz. Le prix de l’immobilier d’entreprise, parrainé par la SMABTP, a été décerné à Woodeum pour le projet « Woodwork », à Saint-Denis. Le lauréat du prix de la mixité urbaine, parrainé par Chevreuse Courtage, est Helenis et Opalia pour le « Prado Concorde » à Montpellier. Le prix de la conduite responsable des opérations, parrainé par Apave, a été attribué à Demathieu Bard pour la « Maison des étudiants de la francophonie » à Paris. Le prix du bâtiment bas-carbone dont le parrain est EDF a été remporté par Ogic pour « Ydeal Confluence » à Lyon. Le prix des premières réalisations, parrainé par les Banques Populaires, a été reçu par Promege pour le projet « 59 Prairies » à Paris. Parrainé par GRDF, le prix du grand public a été décerné à Green City pour le projet « B47 », à Toulouse. Enfin, l’île de la Réunion a organisé pour la première fois une compétition à l’échelon local (hors concours). Cette pyramide architecture et confort thermique a été décrochée par Icade Promotion pour « les Orchidées » à La Possession.

 

Les conclusions de l’audit externe sur le plan d’action de la Société du Grand Paris rendues publiques

(©Wikipedia  KG Shreyas Thimmaiah [CC BY-SA 4.0])

L’audit externe sur les conditions de mise en oeuvre de la feuille de route gouvernementale du 22 février 2018 du Grand Paris Express réalisé par le cabinet PwC a été présenté au conseil de surveillance. Le rapport ne remet pas en cause le calendrier de réalisation du Grand Paris Express voulu par le Premier ministre avec 2030 comme date de mise en service de la totalité du réseau. Il met en exergue les contraintes et les risques auxquels l’entreprise doit faire face pour assurer la livraison des lignes dans les conditions annoncées, notamment la complexité du contexte géotechnique et les défis induits par la réalisation du Grand Paris Express dans un environnement urbain dense. Les auditeurs mentionnent également « les conséquences liées aux moyens insuffisants accordés à la Société du Grand Paris depuis sa création et jusqu’en 2018 pour accomplir pleinement sa mission de maître d’ouvrage ». Le rapport d’audit souligne aussi « la pertinence du choix de réaliser les lignes 15 Ouest et 15 Est sous le régime de la conception-réalisation pour tenir l’échéance d’une mise en service intégrale du réseau d’ici à 2030 ». Sur ce point, l’audit qualifie de condition indispensable la définition des programmes techniques le plus en amont possible. Les auditeurs pointent le risque « important » lié à la capacité des entreprises de travaux publics et d’ingénierie de conduire le projet, notamment face à la mise en œuvre concomitante d’autres grands projets en Île-de-France. Enfin, la Société du Grand Paris, Île-de-France Mobilités et RATP-GI sont alertés sur la désignation tardive de l’opérateur de transport.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 20 septembre 2019

La veille immo du 20 septembre 2019

Etche qui acquiert un ensemble de 13 280 m² à Valence, Gecina et BNP Paribas Real Estate qui abandonnent la course à la construction du Village Olympi...

L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

Levier incontournable de performance pour les entreprises, l'immobilier prend également une part grandissante dans la stratégie des établissements d'e...

L. Monteil : "Mon recrutement va permettre à Mott MacDonald de développer son offre de conseil en immobilier"

L. Monteil : "Mon recrutement va permettre à Mott MacDonald de développer son offre de conseil en im...

Après avoir structure et dirigé la direction immobilière de Bolloré Transport & Logistics au cours des huit dernières années, Luc Monteil vient de...

La veille immo du 19 septembre 2019

La veille immo du 19 septembre 2019

Montea qui lance la construction d’un bâtiment d’activités pour Renault à Meyzieu, AEW qui acquiert la boutique Van Cleef & Arpels à Cannes pour l...

M. Bansay : "Apsys a un pipeline de développement sécurisé d’1,8 Md€"

M. Bansay : "Apsys a un pipeline de développement sécurisé d’1,8 Md€"

Apsys a inauguré mercredi un nouveau retail park baptisé Eden à Servon en Seine-et-Marne. L’occasion de faire le point avec Maurice Bansay, son présid...

La veille immo du 18 septembre 2019

La veille immo du 18 septembre 2019

Primonial qui acquiert "Green Corner" auprès de Covivio pour 167 M€, le spécialiste du coliving Urban Campus qui recrute Maxime Depreux, Stéphane Gaux...

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

Arcange a ouvert un nouveau chapitre de développement depuis près de trois. Michaël Sfedj, président-fondateur du groupe, fait le point sur son activi...

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

Autonomy, le salon international des solutions mobilité durable, se tiendra les 16 et 17 octobre prochains à Paris

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message