La veille immo du 24 juin 2019

Gecina sur le point de céder un portefeuille de cinq hôtels, la passe d’armes publique entre Thibault de Saint Vincent et Virginie Calmels qui quitte Barnes, l’inauguration du réseau de chaleur et de froid de Paris-Saclay… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 24 juin.

Gecina sur le point de céder un portefeuille de cinq hôtels, la passe d’armes publique entre Thibault de Saint Vincent et Virginie Calmels qui quitte Barnes, l’inauguration du réseau de chaleur et de froid de Paris-Saclay… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 24 juin.

 

Gecina en passe de céder un portefeuille de cinq hôtels


Gecina a signé avec Angelo Gordon une promesse unilatérale d’achat aux termes de laquelle Angelo Gordon s'est engagé à acquérir le portefeuille d’hôtels de Gecina pour une valorisation hors droits de 181 millions d’euros. Ce portefeuille, composé des murs et des fonds de commerce de cinq hôtels situés à Paris, Boulogne, Bougival et Roissy, est issu du patrimoine Eurosic. Sous réserve de l’achèvement de la procédure d’information-consultation des salariés, cette opération pourrait être finalisée d’ici la fin de l’année. Cette opération offre une prime d’environ 3,5 % par rapport aux évaluations à fin 2018.

 

SCBSM poursuit son recentrage sur ses actifs stratégiques


SCBSM cède son site d’activité de Ris-Orangis dans l’Essonne. Depuis 2006, la foncière détenait un site de près de 16 000 m² composé de bureaux et d’entrepôts sur un terrain de près de 4 ha. « Conformément à sa stratégie, le groupe avait développé plusieurs projets de création de valeur au travers d’un repositionnement du site mais qui, contrairement aux autres projets du groupe développés avec succès en totale autonomie, celui-ci dépendait étroitement de l’aboutissement de projets de réaménagement d’envergure de l’environnement immédiat (centre commercial régional sur l’ancienne usine LU puis Grand stade de la Fédération Française de Rugby sur l’ancien hippodrome), précise le communiqué de presse. Aucun de ces projets d’aménagement du territoire n’ayant finalement vu le jour et nonobstant la perspective actuelle d’autres projets ambitieux en cours d’élaboration, le groupe a décidé de céder son site à un acteur spécialisé dans les sites d’activité après avoir supporté une perte cumulée de plus de 10 M€, hors coût des fonds propres investis dans l’opération. » Cette cession permet d’extérioriser un excédent de trésorerie de près de 2 millions d’euros après remboursement de la dette rattachée à l’actif. Elle doit en outre conduire à l’amélioration, chaque année, du résultat opérationnel, avant variation de la juste valeur des immeubles de placement, d’environ 300 K€ et le cash-flow du Groupe SCBSM d’environ 1 M€.

 

Maxi Zoo loue 1 100 m² dans le centre Grand V de la Valentin à Marseille


Maxi Zoo vient de prendre à bail auprès de LFPI REIM un local commercial d’une surface de 1 100 m² correspondant au format XL de l’enseigne dans le centre commercial Grand V de la Valentine à Marseille. Il s’agit de l’ancien magasin Besson. L’ouverture au public est prévue mercredi 26 juin. Cushman & Wakefield conseillait le bailleur dans le cadre d’un mandat non-exclusif de location.

 

Turenne Hôtellerie boucle son deuxième fonds avec une levée de 53 M€


Avec une quarantaine d’hôtels en portefeuille et environ 130 millions d’euros investis ou sous gestion, Turenne Hôtellerie, l’équipe hôtelière du Groupe Turenne Capital, annonce le closing final de son fonds Turenne Hôtellerie 2 à 53 millions d’euros. Cette levée s’achève au-dessus de l’objectif initial fixé à 30 millions d’euros. Parmi ses investisseurs, Turenne Hôtellerie compte à ses côtés des investisseurs institutionnels, des dirigeants ainsi que des entrepreneurs. Ce nouveau véhicule d’investissement vise à renforcer les investissements dans les principales agglomérations françaises, tout en élargissant sa stratégie à d’autres types d’investissements hôteliers, tels que les auberges de jeunesse et l’hôtellerie alternative. Les investissements seront réalisés dans des fonds de commerce existants ou en création (avec souvent les murs associés), généralement en tant qu’actionnaire majoritaire, mais aussi en minoritaire aux côtés de dirigeants hôteliers souhaitant développer leur groupe et s’appuyer sur l’équipe Turenne Hôtellerie. L’équipe ambitionne de réaliser une quinzaine d’opérations dans les 24 prochains mois et a déjà réalisé 3 investissements aux côtés de partenaires au cours des derniers mois. « Nous étudions actuellement un certain nombre de dossiers et devrions concrétiser plusieurs acquisitions au cours du second semestre 2019 », indique Benjamin Altaras, directeur de Turenne Hôtellerie

 

Emmanuel Desmaizières prend la direction générale d’Icade Promotion


A compter du 24 juin 2019, Emmanuel Desmaizières est nommé directeur général d’Icade Promotion. Il est membre du comité exécutif d’Icade. Diplômé de l’Ecole des Mines d’Alès et du Centre des hautes études de la construction, Emmanuel Desmaizières débute sa carrière en 1994 comme conducteur de travaux chez Bouygues Bâtiment Ile de France. En 1998, il entre chez Bouygues Immobilier : d’abord en tant que responsable de programmes, puis comme directeur programmes maison individuelle. Il prend la direction de l’Agence de Bordeaux en 2003, puis de 2007 à 2010, il est directeur régional Aquitaine et Pays Basque. En 2010, il entre au comité exécutif de Bouygues Immobilier et devient directeur général immobilier d’entreprise France, avant de prendre, en 2014, la direction générale Logement France Ouest. En 2015, il devient membre du comité stratégique de Bouygues Immobilier, et crée la structure UrbanEra, dont il devient directeur général. Depuis 2017, il était également directeur général des filiales de promotion / lotissement et directeur général international de Bouygues Immobilier. Cette nomination intervient dans le cadre de la mise en oeuvre du plan 2019 – 2022 d’Icade et des ambitions de développement de son pôle promotion.

 

Passe d’armes publique entre Thibault de Saint Vincent et Virginie Calmels qui quitte Barnes


Barnes se sépare de Virginie Calmels trois mois après son arrivée. À compter du 24 juin 2019, Thibault de Saint Vincent reprend l’ensemble des fonctions de CEO du groupe. « À la suite de dissensions majeures entre Virginie Calmels et les actionnaires, cette décision est devenue inévitable », souligne un communiqué de presse. Et Thibault de Saint Vincent d’ajouter : « L’éthique et le professionnalisme des équipes de Barnes lui ont permis de devenir en vingt ans un acteur majeur de l’immobilier international haut de gamme et nous poursuivons ce développement fort de nos valeurs. ».
En réponse, Virginie Calmels indique : « J’ai mené un audit de l’entreprise dont j’ai remis les 35 pages de conclusions le 5 juin dernier à l’actionnaire majoritaire Thibault de Saint Vincent. Ce rapport avait pour ambition de structurer le groupe, de pallier les manquements, de rectifier certains dysfonctionnements et de faire face à de très nombreux risques face à certaines pratiques constatées. Depuis cette date j’étais en attente de la garantie de l’actionnaire de sa volonté de mise en œuvre des préconisations nécessaires, voire urgentes, dans l’intérêt social de l’entreprise. Suite au refus des actionnaires jeudi 21 au soir, réitéré vendredi 22 au soir, de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées dans ce rapport, je me suis retrouvée dans l’impossibilité de poursuivre ma mission et n’ai pas eu d’autre choix que de cesser toutes mes fonctions de mandataire sociale des 3 entités françaises que je présidais en démissionnant, avec prise d’effet immédiat, de ma fonction de CEO du groupe, ce dont j’ai informé les actionnaires le samedi 22 juin ».
Et d’ajouter : « En ce qui concerne les informations parues ce matin dans Challenges et Business Immo selon laquelle « une visite domiciliaire ordonnée par les agents de la Direction générale des finances publiques a eu lieu le 13 juin dernier au siège du groupe à Neuilly-sur-Seine ainsi qu’aux domiciles des actionnaires Heidi Barnes et Thibault de Saint Vincent », je tiens à préciser que je ne suis nullement concernée à titre personnel par cette « série de perquisitions », l’enquête judiciaire en cours visant principalement les actionnaires pour des faits présumés qui sont antérieurs à mon arrivée dans le groupe. »

 

François de Rugy inaugure le réseau de chaleur et de froid de Paris-Saclay


François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, a inauguré le premier réseau de chaleur et de froid de 5e génération en France à Paris-Saclay. Le dispositif s’appuie sur « la plus grande boucle » de distribution tempérée de France, alimentée par la chaleur géothermique de la nappe de l’Albien, puisée à 700m de profondeur. Ce réseau doit permettre d’irriguer les 2,146 millions de m² du campus urbain avec une majorité d’énergies renouvelables et de récupération, pour une économie de 6 100 tonnes de CO2 par an. A travers l’aménagement du Campus urbain de Paris-Saclay, l’EPA Paris Saclay s’est fixé pour objectif de produire une chaleur à plus de 60% renouvelable. « Le réseau d’échange de chaleur et de froid que nous inaugurons est le pilier d’une stratégie énergétique qui fera du campus urbain, une ville durable, sobre dans ses consommations d’énergies, résiliente, vivante, et source de bien-être pour ceux qui y vivent, travaillent et y étudient », souligne Philippe Van de Maele, directeur général de l’EPA Paris-Saclay. Et François de Rugy d’ajouter : « Ici, à Paris-Saclay, les innovations irriguent au quotidien le territoire, pour en faire un véritable laboratoire à ciel ouvert de la ville de demain. »
Depuis 2013, l’EPA Paris-Saclay travaille sur l’élaboration de ce réseau avec Tilia, entreprise de référence européenne sur ces sujets. L’aménageur a choisi, et c’est une première pour un EPA selon le communiqué de presse, d’assurer la maîtrise d’ouvrage et l’exploitation de ce réseau énergétique : « le constat a été fait que l’aménagement urbain du territoire était indissociable de la question de son approvisionnement énergétique et de l’implication de tous les acteurs ». Les travaux et l’exploitation technique sont assurés par Idex et Egis Projects, dans le cadre d’un contrat CREM (conception-réalisation-exploitation-maintenance) signé en 2015. Aujourd’hui, onze bâtiments du campus urbain sont connectés (CentraleSupélec, Hôtel Campanile, 3 résidences étudiantes, Institut Mines-Télécom, ENSAE ParisTech, ENS Paris-Saclay…). Près d’une vingtaine de bâtiments le sera à termes d’ici 2024. L’impact du travail de l’EPA s’étend également au-delà de Paris-Saclay. Le territoire est associé à 12 partenaires européens pour le développement des réseaux de 5ème génération, avec le projet D2Grids, qui a reçu le concours de l’Union Européenne via l’Interreg North West Europe. Le réseau de chaleur et de froid bénéficie du soutien financier du Fonds Chaleur de l’Ademe.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 20 septembre 2019

La veille immo du 20 septembre 2019

Etche qui acquiert un ensemble de 13 280 m² à Valence, Gecina et BNP Paribas Real Estate qui abandonnent la course à la construction du Village Olympi...

L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

Levier incontournable de performance pour les entreprises, l'immobilier prend également une part grandissante dans la stratégie des établissements d'e...

L. Monteil : "Mon recrutement va permettre à Mott MacDonald de développer son offre de conseil en immobilier"

L. Monteil : "Mon recrutement va permettre à Mott MacDonald de développer son offre de conseil en im...

Après avoir structure et dirigé la direction immobilière de Bolloré Transport & Logistics au cours des huit dernières années, Luc Monteil vient de...

La veille immo du 19 septembre 2019

La veille immo du 19 septembre 2019

Montea qui lance la construction d’un bâtiment d’activités pour Renault à Meyzieu, AEW qui acquiert la boutique Van Cleef & Arpels à Cannes pour l...

M. Bansay : "Apsys a un pipeline de développement sécurisé d’1,8 Md€"

M. Bansay : "Apsys a un pipeline de développement sécurisé d’1,8 Md€"

Apsys a inauguré mercredi un nouveau retail park baptisé Eden à Servon en Seine-et-Marne. L’occasion de faire le point avec Maurice Bansay, son présid...

La veille immo du 18 septembre 2019

La veille immo du 18 septembre 2019

Primonial qui acquiert "Green Corner" auprès de Covivio pour 167 M€, le spécialiste du coliving Urban Campus qui recrute Maxime Depreux, Stéphane Gaux...

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

Arcange a ouvert un nouveau chapitre de développement depuis près de trois. Michaël Sfedj, président-fondateur du groupe, fait le point sur son activi...

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

Autonomy, le salon international des solutions mobilité durable, se tiendra les 16 et 17 octobre prochains à Paris

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message