La veille immo du 20 mai 2019

Wojo qui loue l’immeuble de bureaux des Ateliers Gaîté, Keys AM qui noue un partenariat avec Accor pour développer des établissements Jo&Joe, Goldman Sachs en passe d’acquérir B&B Hotels… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 20 mai.

Wojo qui loue l’immeuble de bureaux des Ateliers Gaîté, Keys AM qui noue un partenariat avec Accor pour développer des établissements Jo&Joe, Goldman Sachs en passe d’acquérir B&B Hotels… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 20 mai.

 

Wojo loue les 7 étages de l’immeuble de bureaux des Ateliers Gaîté


Wojo poursuit son plan de développement en prenant à bail l’intégralité des 13 100 m² d’espaces de bureaux développés dans le cadre du projet de restructuration et extension de l’ilôt Gaîté, à proximité de la gare Montparnasse. Ce programme, développé par le groupe Unibail-Rodamco- Westfield et imaginé par le cabinet d’architecture MVRDV, en étroite collaboration avec la mairie de Paris, proposera un lieu de vie à usages mixtes, avec un centre de shopping, l’hôtel Pullman rénové comprenant un centre de conférences, une crèche, des logements sociaux en bois, une bibliothèque, ainsi que des bureaux.
Wojo prendra ses quartiers au sein de l’immeuble de bureaux, qui vise la double certification HQE au niveau Exceptionnel et BREEAM au niveau Excellent, fin 2020 pour une ouverture officielle prévue en avril 2021. Ce site deviendra d’emblée le flagship de l’opérateur de tiers lieux, tant par sa surface que par sa situation. Installé sur les 7 étages de l’immeuble de bureaux des Ateliers Gaîté, le site pourra accueillir plus de 1 000 membres. Wojo entend bénéficier du flux de voyageurs transitant par la gare Montparnasse, située à 3 mn à pied des Ateliers Gaité, qui accueilleront également le Food Society, food hall qui offrira 5 000 m² d’espaces de restauration.
Wojo entend également créer des synergies avec les futurs sites qu’il veut ouvrir dans l’Ouest, à Nantes, Bordeaux, Rennes et Toulouse, et proposer à ses membres un espace pour travailler, prendre des rendez-vous, organiser une réunion de travail, à la sortie de leur train. Wojo pourra également accueillir les entreprises de la Tour Montparnasse durant toute la période de travaux engagés pour sa rénovation, jusqu’en 2024. « Le renouveau de Montparnasse devrait aussi attirer de nouveaux acteurs de l’écosystème de grands comptes présents dans ce quartier qui n’avaient, jusqu’à présent, pas d’offres de bureaux pour s’y implanter », précise le communiqué de presse. Enfin, Accor, actionnaire à 50 % de Wojo et opérateur du Pullman Paris Montparnasse, et Wojo, souhaitent mettre en place des synergies au bénéfice des clients – essentiellement professionnels - de l’hôtel, notamment pour l’organisation d’événements et de séminaires.
« Wojo Montparnasse sera, de par sa taille, notre navire amiral et portera haut les couleurs de notre engagement, celui d’être l’acteur référent de la « workspitality » en développant, à travers le monde, un important réseau de lieux, créateurs d’expériences de travail uniques, enrichis de services, pensés pour le plaisir, la performance et la connexion des talents », conclut Stéphane Bensimon, CEO de Wojo.

 

Korian acquiert la clinique Marienia à Cambo-les-Bains


Le groupe Korian annonce l’acquisition, le 9 avril dernier, de la clinique de médecine physique Marienia et de rédaptation fonctionnelle, située à Cambo-les-Bains (Pyrénées Atlantiques). Cet établissement sanitaire (103 lits d’hospitalisation complète et dix places d’hôpital de jour), « dont la qualité des prises en charge est reconnue par l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine », est spécialisé dans la prise en charge des soins de suite et de réadaptation (SSR) pour les patients souffrant d’affections neurologiques et de l’appareil locomoteur. Il dispose également d’une expertise de SSR grands brulés et de médecine.
Cette acquisition renforce la filière de médecine physique et de réadaptation de Korian Santé France, qui compte désormais seize établissements spécialisés dans ce domaine, dont quatre en Nouvelle Aquitaine. L’actuelle dirigeante, Véronique Colombo, quitte la direction opérationnelle de l’établissement pour rejoindre la division santé France du groupe Korian où elle occupera des fonctions d’expertise pour la direction de la transformation et du développement. Elle est remplacée par Jérôme Abeilhe, directeur d’établissement du réseau santé. Le reste de l’équipe de direction demeure en place.
Quelques mois après l’acquisition de la clinique des Acacias à Gan, près de Pau, cette nouvelle acquisition conforte la position de Korian en région Nouvelle-Aquitaine, où Korian compte désormais 17 établissements de santé répartis sur neuf départements1 et 29 maisons de retraite médicalisées.

 

Principal Real Estate Europe et Paref Gestion acquièrent un actif de commerces à Rostock

(©Savills)

Principal Real Estate Europe et Paref Gestion, gérant de la SCPI Novapierre Allemagne, ont acheté un actif de commerces à Rostock à un investisseur privé. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. L’ensemble situé Trelleborger Straße 7 développe 8 600 m². Le locataire à long terme de l’actif construit en 1994 est toom Baumarkt. Le conseil juridique des acheteurs étaient GSK Stockmann. Duff & Phelps REAG était responsable des questions techniques. Bender Harrer Krevet Rechtsanwälte Partnerschaft mbB a conseillé le vendeur.

 

Linkcity va réaliser une auberge de jeunesse en bois à Paris


Place de la Nation à Paris, Linkcity réalisera au-dessus d’un supermarché une opération de 1 100 m² qui comprendra une auberge de jeunesse de 192 lits ainsi qu’un bar-restaurant en rooftop. En superstructure d’un magasin sous enseigne Casino Supermarchés, Linkcity propose, grâce à une surélévation en bois, la réalisation d’une auberge de jeunesse de 39 chambres dont Just Like Home aura la gestion sous la marque « Les Piaules », une société spécialisée dans les « hostels nouvelle génération » mettant en avant le savoir-faire français auprès des jeunes touristes étrangers.
Les trois premiers niveaux de la résidence place de la Nation seront occupés par les chambres collectives pouvant accueillir de quatre à huit personnes. L’étage suivant est réservé aux chambres doubles (certaines seront accessibles aux personnes à mobilité réduite) avec salle de bain privative. Au dernier étage de l’immeuble, la terrasse du restaurant offrira une vue panoramique sur la place.
Linkcity a été choisie par le groupe Casino pour réaliser ce projet phare. L’agence JBMN Architectes, lauréat du concours d’architectes lancé par Linkcity, et l’agence Architecture Pelegrin, ont travaillé de concert. Côté place, la façade s’inscrit dans le prolongement et à l’alignement des bâtiments haussmanniens qui l’environnent, la taille et la disposition des ouvertures s’inspirant volontairement des façades voisines. A l’arrière du bâtiment, la façade se déploie sur une cour dégagée qui préserve des vis-à-vis. Les chambres seront majoritairement placées dans les espaces nobles tandis que les circulations verticales ainsi que les espaces de services tels que la bagagerie seront positionnés côté cour. Les architectes ont également réfléchi à l’organisation des flux de façon à ce que l’accès à l’auberge de jeunesse (clients, personnels, logistique) soit indépendant et ne gêne pas l’accès au magasin situé en rez-de-chaussée.
« Cette opération constituera la première référence en bois, en Ile-de-France, pour Linkcity, commente Martial Desruelles, directeur général de Linkcity. Ces dernières années, nous nous sommes fortement engagés pour le bien-être de la planète ; pour exemple, de la phase concept jusqu’aux travaux, l’économie circulaire fait partie des prescriptions sur l’ensemble de nos opérations. L’utilisation de plus en plus prégnante du bois confirme notre implication, notre capacité d’innovation et notre volonté de développer ce mode constructif d’avenir ».
Le permis de construire, déposé en avril 2018, a été obtenu en septembre 2018. Bouygues Bâtiment Ile-de- France Habitat Réhabilité, spécialisée dans la construction bois et la réhabilitation, démarrera les travaux sur site en juin 2019. La réalisation de ces travaux nécessitera la fermeture du supermarché pendant trois mois. Le magasin Casino rénové et étendu sur un niveau, rouvrira en septembre 2019 et l’auberge de jeunesse avec son bar-restaurant ouvriront leurs portes au 4e trimestre 2020.

 

Keys AM noue un partenariat avec Accor pour développer des établissements Jo&Joe


Keys Asset Management annonce la signature d’un partenariat avec le groupe Accor pour le co-développement d’établissements sous l'enseigne Jo&Joe en Europe. La joint-venture, signée dans le cadre de la stratégie hôtelière du fonds (FPCI) Keys Exploitation, financera une partie des investissements nécessaires à l’ouverture de certains établissements. Les sociétés d’exploitation des hôtels sous enseigne Jo&Joe signeront un contrat de gestion avec Accor.
« Avec la forte ambition de développement de Jo&Joe dans les cinq ans à venir, les premiers investissements réalisés par Keys Asset Management concerneront les villes de Londres et de Rome et représenteront environ 630 lits, précise Pierre Mattei co-fondateur du groupe Keys Asset Management. Notre stratégie est de privilégier des investissements dans les nouvelles tendances qui se développent sur les différents marchés immobiliers. ».
Et Cédric Gobilliard, senior vice president de la division lifestyle de Accor, d’ajouter : « Le segment Lifestyle propose une offre particulièrement dynamique sur laquelle Accor est aujourd’hui le leader mondial. Ce partenariat avec Keys Asset Management nous permet d’accélérer le développement de Jo&Joe et d’offrir de nombreuses possibilités de collaboration : rachat des murs, du fonds de commerce ou contrat de management. »

 

Goldman Sachs en passe d’acquérir B&B Hotels

(©Wikipedia / Radosław Drożdżewski [CC BY-SA 4.0])

La division d’Investissement de Goldman Sachs est entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de l’acquisition de B&B Hotels. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. B&B intervient sur le segment de l’hôtellerie économique en Europe et opère un réseau de 486 hôtels, avec une capacité totale de 42 832 chambres dans 12 pays.
« L’arrivée de la division d’investissement de Goldman Sachs est une opportunité fantastique pour B&B qui nous permettra de poursuivre notre croissance et d’exécuter notre stratégie européenne et internationale et de mettre en valeur notre concept unique, notre marque puissante et notre esprit entrepreneurial », souligne Fabrice Collet, directeur général de B&B. Les institutions représentatives du personnel compétentes de B&B seront consultées sur cette transaction qui est par ailleurs soumise à l’approbation des autorités réglementaires.

 

Advenis REIM lance la SCPI Elialys


Advenis REIM lance Elialys, une SCPI d’entreprise orientée sur la France et les pays d’Europe de Sud (Italie, Espagne, Portugal). Pour l’année 2019, le véhicule privilégiera les investissements en immobilier de bureaux, en France, dans les capitales et les grandes métropoles régionales d’Europe du Sud qui bénéficient d’une forte croissance depuis la crise économique de 2008 (baisse du chômage, croissance démographique, hausse du prix de l’immobilier et des loyers de bureaux…). La SCPI Elialys ciblera des actifs « avec des locataires de qualité » et des baux fermes de longues durées, ce qui permettra d’apporter une régularité de revenus sur le long terme.
« Conscient des évolutions économiques et démographiques en Europe, la Société Advenis REIM veut concentrer ses nouveaux investissements dans les grandes métropoles économiques européennes qui profitent à plein des retombées positives liées à leurs attractivités, explique Jean-François Chaury, directeur général d’Advenis REIM. Pour ce faire, Advenis REIM s’appuie sur la connaissance du marché immobilier de bureaux du groupe Advenis depuis 20 ans en Europe, principalement en France et en Allemagne ainsi que sur l’intégration de toute la chaîne de valeur immobilière au sein du groupe : l’investissement, le financement, le property et le facility management, l’asset management et la transaction. »
Le nom Elialys, issu du grec moderne, fait référence à l’olivier, symbole de paix, que l’on retrouve dans les principaux pays où Advenis REIM investira : l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la France.

 

Dabbel lauréat du prix international PropTech Innovation Award 2019


L'entreprise allemande Dabbel Automation Intelligence a remporté le prix PropTech Innovation Award 2019, parmi plus de 150 candidats originaires de 48 pays. Lors de la finale, qui s'est déroulée le jeudi 16 mai à Berlin et a rassemblé 8 start-up devant plus de 300 invités, son PDG, Abel Samaniego, a convaincu le jury en deux temps grâce à son concept : un système de gestion de bâtiment autonome reposant sur l'intelligence artificielle qui réduit « de manière significative » les coûts de mise en œuvre, d'énergie et d'exploitation, tout en offrant un environnement intérieur « plus sain ». Dabbel s'est également vu attribuer le prix « Community Award » du public. La société allemande Voxelgrid a, quant à elle, reçu le deuxième prix grâce à sa solution d'imagerie qui permet de générer des données de construction en 2D et 3D pour les bâtiments existants. Le troisième prix a été décerné à l'entreprise belge Bao Living pour ses produits « qui rendent plus abordable et plus durable la construction des espaces de vie ». Cette remise de prix a été organisée pour la troisième année consécutive par Union Investment et le GTEC (German Tech Entrepreneurship Center). Le PropTech Innovation Award s'assortit, en outre, d'une récompense de 40 000 euros. La compétition a, cette année, reçu le soutien de Berlin Partner, de Reed Midem, de la RICS et de ZIA.

 

Ralentissement de la compression des taux de rendement sur les marchés immobiliers européens


La compression des taux de rendement s'est ralentie sur tous les marchés européens de l'immobilier d’entreprise au cours du premier trimestre 2019, selon la dernière étude « DNA of Real Estate » publiée par Cushman & Wakefield. Au cours du premier trimestre 2019, cette étude signale une légère hausse du nombre de marchés affichant une augmentation de taux de rendement, « ce qui indique clairement que le marché se rapproche d’une fin de cycle », selon le conseil.
Sept marchés au total affichent une hausse de leurs taux ce trimestre (contre cinq au quatrième trimestre 2018), tandis qu'un nombre de marchés beaucoup moins important que par le passé sont en baisse : 16 au premier trimestre 2019 (44 au quatrième trimestre 2018).
La correction du taux de rendement concerne essentiellement le compartiment commerce avec des taux moyens de rendement prime européens qui ont progressé de 2 points de base, pour atteindre 4,2 %. Les secteurs des bureaux et de la logistique conservent, quant à eux, une tendance baissière de leurs taux de rendement mais sur un rythme plus lent d’un trimestre sur l’autre : moins 1 point de base en un trimestre et -14 points de base en un an en bureau pour atteindre 4,35 %, et, -4 points de base en un trimestre (-20 points de base au quatrième trimestre 2018) et -42 points de base en un an en logistique qui se positionne en moyenne à 5,68 % en Europe. « Cette forte contraction des taux de rendement logistiques est la conséquence directe d’une demande forte des investisseurs pour cette classe d’actifs et d’une compétition exacerbée pour l’acquisition des meilleurs actifs », assure Cushman & Wakefield.
« La contraction des rendements sur ce premier trimestre a été essentiellement limitée aux secteurs des bureaux et de la logistique, ainsi qu'aux marchés secondaires, notamment l'Italie, l'Espagne ainsi que des marchés d'Europe centrale et orientale, comme la République Tchèque et la Pologne, commente Nigel Almond, head of data analytics chez Cushman & Wakefield. De rares marchés ont enregistré une augmentation des rendements. Moscou affiche une hausse de 25 points de base pour les secteurs du commerce et des bureaux, due en partie à une augmentation du taux directeur de sa banque centrale en fin d’année dernière, mais aussi en raison d'une baisse de la demande en investissements, et de la dévaluation du rouble. »
En parallèle, Cushman & Wakefield continue d’observer une évolution favorable des conditions des marchés locatifs. Les loyers européens prime moyens ont en effet augmenté au premier trimestre 2019 sur l’ensemble des types de biens immobiliers, soit +0,7 % pour les bureaux, +0,5 % pour la logistique et +0,3 % pour le commerce. La croissance est restée positive sur l'année pour les bureaux (+3 %) et la logistique (+2,6 %), mais a poursuivi son ralentissement pour le commerce (-0,4 %), en glissement annuel. Dans le secteur des bureaux, la plupart des principaux marchés européens enregistrent sur le trimestre une croissance limitée, voire quasi nulle au Royaume-Uni, en France, au Benelux et en Europe du Nord. L'Allemagne reste à ce titre une exception puisque la croissance moyenne pondérée des loyers prime s'élève à +2,6 %, avec des hausses de +6,1 % à Berlin et de +2,4 % à Francfort, portées par une forte demande des entreprises. Dans ce contexte, la faiblesse de l’offre disponible continue ainsi de soutenir la croissance des revenus locatifs à Berlin, avec des loyers en hausse de près de 15 % d'une année à l'autre.
Une fois encore, les loyers des espaces de commerce sont preuve d’une certaine résilience, même si la croissance reste limitée à quelques marchés. Lyon arrive en tête, avec une hausse de 12 % pour atteindre 2 800 €/m²/an pour les meilleurs emplacements zone A en centre-ville, toujours très recherchés par les enseignes qui retrouvent une certaine confiance. L'Italie continue de bénéficier d'une forte demande émanant des enseignes du luxe, comme à Rome où les loyers enregistrent une hausse de +4,2 % en un trimestre pour passer à 12 500 €/m²/an. Bucarest (+6,4%, à 600 €/m²/an) est l'autre grand gagnant, en raison notamment d'une offre prime assez réduite.
« En termes de loyers prime, les prévisions restent largement favorables, même si le rythme de la croissance devrait ralentir limitant ainsi le nombre des marchés où les valeurs locatives anticipées fin 2019 pourraient être supérieures à celles observées fin 2018, analyse Nigel Almond. La sélectivité des enseignes quant aux meilleurs emplacements combinée à la faiblesse de l’offre créent les conditions d’une hausse des loyers dans certains marchés, un phénomène assez limité en nombre. L'impact du e-commerce continue de se traduire par un ralentissement de la croissance des loyers pour le commerce en Europe. Dans ce contexte, une nouvelle compression des taux de rendement devrait être limitée ; la meilleure valorisation des actifs est désormais davantage liée à un asset management performant. » Et Magali Marton, head of research France chez Cushman & Wakefield, de conclure : « Dans ce contexte européen globalement porteur, le marché français joue une partition intéressante avec un compartiment bureau campé sur des fondamentaux solides tout comme celui de la logistique. La hausse des loyers prime commerce à Lyon vient ouvrir de nouvelles perspectives sur un secteur chahuté mais toujours porteur de bonnes perspectives. »

 

L'Australie et la Pologne offrent les meilleurs rendements dans l’immobilier résidentiel étudiant


Selon le dernier rapport de Savills, l'Australie et la Pologne offrent actuellement un rendement prime net de 6 % dans le secteur immobilier du logement étudiant, suivis des États-Unis (5,8 %), de l'Italie et du Portugal (5,5 % chacun). L'attractivité continue de cette classe d'actifs dans plusieurs pays tient à la fois à la hausse du nombre d'étudiants étrangers, aux fondamentaux de l'offre et de la demande et au flux de revenus anticycliques du secteur. D'après l'UNESCO, entre 2007 et 2017, le nombre d'étudiants en mobilité internationale a augmenté de 64 %, pour atteindre plus de 5 millions. Les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie en accueillent le plus grand nombre. L'Australie, bénéficiant de la proximité des principaux marchés asiatiques, sources de cette mobilité, a vu les inscriptions d'étudiants internationaux dans l'enseignement supérieur augmenter de 41 % entre 2012 et 2017. Le nombre d'étudiants internationaux en Europe continentale augmente également rapidement, attirés par les programmes enseignés en anglais et les frais de scolarité moins élevés qu'au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Malgré une augmentation du nombre d'étudiants et, par conséquent des investissements, l'offre de logements étudiants reste largement insuffisante au niveau national. Le taux de provision, c'est-à-dire, le nombre de lits pour les étudiants à temps plein, affiche dans les principaux marchés des taux allant de 34 % au Royaume-Uni à seulement 10 % en Australie.
« Les logements étudiants sont passés d'une catégorie d'actifs alternatifs à un investissement classique qui attire à présent divers investisseurs institutionnels mondiaux, tels que le fonds souverain de Singapour, GIC, le plus important fonds de pension du Canada, CPPIB, et le plus grand assureur mondial, Allianz, précise Paul Tostevin, directeur world research de Savills. Les revenus élevés ont attiré les premiers investisseurs, mais avec l'essor du secteur et la rentabilisation des rendements, les investisseurs sont désormais attirés par le flux de revenus anticyclique du logement étudiant. En période de ralentissement économique, la demande de logements étudiants a tendance à augmenter à mesure que les étudiants prolongent leurs études en attendant l'amélioration du marché du travail, tandis que ceux qui sont sans emploi retournent à l'université pour améliorer leurs compétences. » Simon Hope, responsable de global capital markets chez Savills, ajoute : « Dans ce secteur alternatif en plein essor, les logements pour étudiants continuent d'afficher une solide performance en matière de rendement global. Le secteur attire des capitaux mondiaux, développant des opérations dans des programmes de marque qui génèrent à leur tour de fortes performances locatives et financières. Savills s'attend à une diversification continue de son portefeuille d'investisseurs immobiliers provenant du MSCI 100, qui réorientent leurs pondérations sectorielles pour le commerce vers l'immobilier alternatif (étudiant), ainsi que vers le Private Rented Sector (PRS) et la logistique, qui ont tous deux évolué au cours des dix dernières années. » Et Raymond Genre-Grandpierre, MRICS, directeur du département residential capital markets France, de conclure : « En France, on constate que les résidences étudiantes sont une classe d'actifs très prisée par les investisseurs, au même titre que les résidences services seniors, les appart hôtels et désormais le coliving. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

L'entrée sur le marché réglementé d’Euronext® à Paris, a permis à la start-up d'effectuer une augmentation de capital d’un montant de 110 millions d'e...

Logement : ministère amer

Logement : ministère amer

Malgré les interpellations multiples dénonçant une campagne au cours de laquelle la question du logement est restée très secondaire, en dépit des aler...

Agnès Pannier-Runacher, Amélie de Montchalin : mission environnement

Agnès Pannier-Runacher, Amélie de Montchalin : mission environnement

À Elisabeth Borne, Première ministre en charge de la planification écologique, Emmanuel Macron a décidé d’adjoindre Agnès Pannier-Runacher à la Transi...

Glowee : la nature en lumière

Glowee : la nature en lumière

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui, Glowee.

Aurélie Pouliguen rejoint LexCase en qualité d’associée

Aurélie Pouliguen rejoint LexCase en qualité d’associée

Le cabinet LexCase intègre une nouvelle expertise en droit immobilier avec l’arrivée d’Aurélie Pouliguen et de sa collaboratrice Alice Angelot. Explic...

Marché de l'investissement immobilier : et si, finalement, tout allait bien ?

Marché de l'investissement immobilier : et si, finalement, tout allait bien ?

Depuis quelques mois, l'immobilier d'entreprise voit deux discours s’affronter : l’un voudrait que la situation soit particulièrement catastrophique,...

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

En juin, le quinquagénaire issu du groupe en prendra la direction générale, tandis que l’actuel PDG, Benoît Potier, est appelé à conserver la présiden...

Décarbonation de l'économie : le Medef présente sa note

Décarbonation de l'économie : le Medef présente sa note

Alors qu'Elisabeth Borne vient d'être désignée Première ministre et sera chargée directement de la planification écologique, le Medef apporte sa pierr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message