La veille immo du 2 juillet 2019

Brookfield et Hemisphere qui signent un actif de 13 750 m² Porte de Clichy, Céline Buchart qui devient DG d’Yxime, PwC et Real Estech qui décryptent l’impact futur de l’innovation sur l’immobilier… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 2 juillet.

Brookfield et Hemisphere qui signent un actif de 13 750 m² Porte de Clichy, Céline Buchart qui devient DG d’Yxime, PwC et Real Estech qui décryptent l’impact futur de l’innovation sur l’immobilier… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 2 juillet.

 

Brookfield et Hemisphere signent un actif de 13 750 m² au niveau de la Porte de Clichy


Brookfield et Hemisphere ont conclu une VEFA avec Eiffage Immobilier et Europequipements pour la réalisation d’un immeuble de bureaux qui se dressera en façade du boulevard périphérique au niveau de la Porte de Clichy. Le projet porte sur un immeuble de sept étages d’une superficie de 13 750 m² avec un local commercial en rez-de-chaussée, plus d’une centaine de places de parking voitures en infrastructure et plus de 70 emplacements dédiés aux deux-roues. L’immeuble proposera deux halls indépendants et des plateaux lumineux d’environ 1 600 m², qui permettront d’atteindre un ratio de 1 poste pour 9 m². La conception du projet a vu l’intégration des « Smart Hemisphere Services » (parties communes flexibles et collaboratives, concept RIE/Co-working, fitness class, conciergerie digitale, building App…) « à isocoût pour l’utilisateur ». Sur le plan environnemental, le projet vise les certifications HQE et BREEAM en niveau Excellent, en termes d’usage, le label WiredScore. La livraison de l’immeuble est prévue au quatrième trimestre 2021. Brookfield et Hemisphere étaient accompagnés pour cette acquisition par l’étude Attal, les cabinets Gide, Racine et Fairway, et Théop. BNP Paribas a émis le financement bancaire.

 

CBo Territoria vend un bâtiment de 13 780 m² à la franchise Leroy Merlin dans le retail park du Port


CBo Territoria vend en promotion immobilière au groupe Ravate un bâtiment de 13 780 m² (8 400 m² de surface de vente) pour y accueillir « le plus grand magasin » Leroy Merlin de La Réunion. Avec cette vente, le taux de commercialisation du retail park du Port atteint 90 %, les 10 % restant étant déjà optionnés. La création de l’ensemble commercial par CBo Territoria représente un investissement global de 61,5 M€. Il s’articule autour de trois différents types d’opérations : promotion immobilière (vente de 13 780 m² au groupe Ravate pour y exploiter sa franchise Leroy Merlin ; foncière (construction de 6 500 m² pour accueillir divers commerces complémentaires de la zone commerciale) ; foncière en partenariat avec le groupe Ravate (9 700 m² abritant Intersport, Athlete’s Foot, Gifi, Ravate Déco et Ravate Electro, franchises et enseignes du groupe Ravate). Le projet dispose d’ores et déjà de l’accord de la CDAC (commission départementale d’aménagement commercial) et du permis de construire, purgés de tout recours. Les terrassements étant achevés, la mise en chantier du Leroy Merlin est immédiate avec pour objectif une livraison fin 2020.

 

LaSalle acquiert en VEFA une résidence hôtelière à La Défense


LaSalle acquiert en VEFA une résidence hôtelière pour le compte de LaSalle E-REGI, dans le secteur de La Défense. L’actif, entièrement pré-loué à Staycity sur une durée ferme de 12 ans, a été acquis auprès de Kaufman & Broad. Le nouvel immeuble, qui sera livré à l’été 2021, viendra compléter un complexe de bureaux d’environ 30 000 m² organisé autour d’un jardin paysager de 850 m², baptisé Highlight. D’une superficie de 6 313 m², la résidence offrira 216 chambres réparties sur 7 étages, des services et équipements (café, salle de sport, laverie ou encore bagagerie), une terrasse et un parking privatif. Elle sera certifiée BREEAM « Very Good ». Dans cette transaction, LaSalle était conseillé par l’étude Cheuvreux, Alamo, SBKG et MKG Consulting, ainsi que le cabinet GSK pour le financement. Kaufman & Broad était conseillé par l’étude Wargny et Katz et pour la commercialisation par Cushman & Wakefield et Catella.
« Il s’agit de notre quatrième acquisition française et de notre toute première acquisition dans l’alternatif en France, commente Uwe Rempis, gérant du fonds LaSalle E-REGI. Ce segment est prioritaire pour notre fonds et nous ciblons des actifs core de grande qualité et bien situés. » Et Beverley Shadbolt, présidente de LaSalle France, d’ajouter : « Nous sommes ravis de ce premier investissement alternatif dans l’Hexagone et pensons que ce secteur sera très performant au cours des prochaines années. LaSalle bénéficie d’une solide expérience en matière d’investissement dans le secteur alternatif à travers l’Europe et nous continuons de rechercher activement d’autres opportunités similaires en France. »

 

BNP Paribas REIM lève 475 M€ pour le fonds NEIF III


BNP Paribas REIM annonce la réalisation de nouvelles levées de fonds au cours des derniers trimestres pour le compte du véhicule d’investissement “Next Estate Income Fund III” (NEIF III), atteignant 475 millions d’euros d’equity commitments. La stratégie du fonds cible des immeubles de bureaux core à forte dimension environnementale dans les principales villes de la zone euro. NEIF III a été lancé en 2017 et a réalisé plusieurs levées de fonds successives en 2018 et début 2019. Actuellement, ses capitaux proviennent d’investisseurs institutionnels répartis dans six pays européens, offrant une capacité d'investissement de plus de 700 millions d’euros. « Au total, plus de 1,2 milliard d’euros ont été levés pour l’ensemble des fonds Next Estate Income Funds, la série en étant à son troisième opus », explique commente Henri Romnicianu, head of institutional clients, Europe. NEIF III, fonds ouvert européen géré par BNP Paribas REIM Luxembourg, vise un taux de distribution de 4 % par an.

 

Immobel devient propriétaire à 100 % de Nafilyan plus tôt que prévu


Immobel anticipe le rachat du groupe immobilier parisien Nafilyan, dont il est désormais propriétaire à 100 %. L’acquisition était initialement prévue en trois étapes : conclue en décembre 2017, la première consistait à prendre 15 % des parts de la société française via une augmentation de capital de celle-ci. « Mais récemment, nous avons décidé de commun accord que les deux étapes restantes pouvaient être réduites à une seule transaction afin d’accélérer la manœuvre », explique Marnix Galle, qui endossera le rôle de président de Nafilyan tout en poursuivant le recrutement d’un nouveau Directeur Général. Immobel a donc finalisé l’acquisition du solde des actions (85 %) du promoteur français. Le nouveau président assure vouloir conserver l’expertise de la quasi-totalité de l’équipe managériale actuellement en place et de l’ensemble de ses talents. Il précise au passage que l’opération conclue aujourd’hui à Paris devrait permettre au Groupe d’augmenter le chiffre d’affaires annuel consolidé de plus de 200 millions d’euros dès 2020. « L’intégration anticipée de Nafilyan confirme notre volonté de diversifier rapidement notre présence sur le marché français et d’y être actif dans le développement résidentiel et le développement de bureaux, tout en nous appuyant sur la capacité de notre nouvelle filiale à créer de la valeur et à redynamiser des quartiers urbains », détaille Marnix Galle. La nouvelle filiale française d’Immobel a été fondée en 2014. En 2018, l’entreprise a vendu pas moins de 822 unités de logement pour un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros. Elle dispose en outre d’une réserve foncière estimée à plus de 2 200 logements. Sur le marché francilien du bureau, le portefeuille d’Immobel France atteint pour sa part désormais quatre projets en cours, pour un total de 72 000 m² déjà achetés ou en exclusivité.

 

Céline Buchart devient DG d’Yxime


Céline Buchart, âgée de 53 ans, est nommée directrice générale de Yxime, filiale de property management du Groupe Duval. Depuis 2015, elle était responsable du département entreprises chez Cushman & Wakefield avant de devenir directrice des services clients entreprises. Entre 2002 et 2015, Céline Buchart a occupé le poste de directrice grands comptes chez DTZ après avoir été responsable du pôle utilisateurs de Nai Evolis. De 1989 à 2001, elle a été consultante en stratégie, notamment au sein de la société Eurogroup. Céline Buchart est titulaire d’un diplôme niveau II de l’école de management agro-business et territoires IHEDREA, d’un master’s degree de la BBS et d’un executive management au sein d’HEC.

 

Ivanhoé Cambridge renforce ses équipes opérationnelles en Europe

(©Nick Youngson - Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])

Ivanhoé Cambridge Europe annonce l’arrivée de trois nouveaux collaborateurs afin de renforcer ses équipes opérationnelles en France et au Royaume-Uni. Ainsi, Guy-Young Lamé est nommée directrice recherche Europe, et Martin Chevallier, directeur asset management France. Ils seront tous deux basés à Paris. Enfin, Richard Saul est nommé directeur asset management au Royaume-Uni et sera basé à Londres.
Titulaire d’un DESS en management technologie et innovation (Paris Dauphine) et d’un master en économie et management (Paris Assas), Guy-Young Lamé bénéficie d’une expérience de quatorze ans dans l’investissement immobilier. Analyste au sein du département Investissement de BNP Paribas Real Estate de 2003 à 2007, elle rejoint ensuite Invesco Real Estate en tant que directrice recherche Europe. Elle sera responsable, dans le cadre de la planification stratégique de l’organisation, d’identifier de nouveaux marchés ainsi que de nouvelles classes d’actifs « à fort potentiel de création de valeur ». Diplômé de l’EDHEC Business School, Martin Chevallier cumule douze ans d’expérience dans l’immobilier. Il débute sa carrière en 2007 chez Jones Lang LaSalle comme consultant au tennat rep. Il rejoint ensuite LaSalle Investment Management pendant huit ans en tant qu’asset manager. Depuis 2015, il était asset manager senior à la Caisse des Dépôts et Consignations. Il sera chargé de gérer et d’accroître la performance du portefeuille existant d’Ivanhoé Cambridge en France. Diplômé de l’université of West England à Bristol, Richard Saul est membre de la RICS. Il connait le marché londonien et affiche une expérience de plus de 22 ans dans le secteur immobilier, notamment chez Lendlease depuis 2016 et auparavant chez HB Reavis. Il sera chargé de gérer et d’optimiser la performance du portefeuille existant d’Ivanhoé Cambridge au Royaume-Uni.

 

Logicor France nomme Emmanuel Deport directeur du développement


Logicor nomme Emmanuel Deport au poste de directeur du développement en France. Il a dispose de près de 15 ans d’expérience et a conduit le développement de 400 000 m² de nouveaux bâtiments. Avant de rejoindre Logicor, il était directeur du développement chez Argan. Précédemment, Emmanuel Deport était directeur du développement pour Goodman de 2007 à 2013, et pour Nexity Geprim de 2005 à 2007. Il a débuté sa carrière en 2002 chez GEFCO, en tant que chef de projets. Emmanuel Deport est diplômé d’un master 2 en management immobilier obtenu à l’Essec de Paris, et est Ingénieur ESTP (Ecole supérieure des travaux publics). « L’embauche d’Emmanuel représente un mouvement stratégique important pour Logicor en France, qui va nous permettre de proposer des solutions immobilières sur-mesure à nos clients et prospects », souligne Pierre Philippot, président de Logicor France.

 

PwC et Real Estech décryptent l’impact futur de l’innovation sur le secteur immobilier


Le think tank Real Estech s’est associé à Strategy&, l’entité de conseil en stratégie de PwC pour réaliser une étude intitulée « Innovation in Real Estate : Disruption or ongoing transformation ? ». Cette dernière évalue notamment les évolutions possibles du marché immobilier à long terme. Ainsi, trois scénarios émergent. Dans le premier, le foisonnement des start-up n’est qu’un épiphénomène, avant l’internalisation de l’innovation par les grands groupes, par le biais d’acquisitions ou de développement interne de compétences. A moyen terme, ce scénario verrait la disparition d’une majorité de start-up face aux difficultés qu’elles rencontrent à concurrencer les acteurs historiques et à trouver un business model viable. Dans la deuxième hypothèse, certains segments se transforment en profondeur, avec le renforcement de start-up qui deviennent des concurrents sérieux des acteurs historiques grâce à leur technologie et leur aspect critique pour le client. Enfin, dans un troisième cas, la PropTech conduirait à une transformation générale du secteur de l’immobilier et à un renouvellement en profondeur des acteurs au profit des start-up et au détriment des grands groupes. Les experts PwC sont arrivés à la conclusion d’une transformation profonde de certains segments où les start-up sont appelées à prendre une place de premier rang aux côtés des acteurs historiques. C’est notamment le cas des logiciels de coordination de chantier, les logiciels métiers des foncières et les nouveaux courtiers en ligne. A l’inverse, les acteurs des nouveaux modes de financement de garanties et de caution, les agents immobiliers à prix réduits ou encore les solutions de gestion locative devraient avoir davantage vocation à nourrir l’innovation des acteurs établis selon l’étude.

 

Nantes Métropole veut multiplier l’utilisation structurelle du bois de construction


Nantes Métropole s’associe à l’interprofession Atlanbois pour multiplier l’utilisation structurelle du bois de construction et des matériaux biosourcés. Objectif : atteindre 20 à 30 % des projets architecturaux en 2025. La collectivité entend contribuer à cet objectif en visant 30 % dans les opérations publiques d'aménagement (ZAC) de la métropole. En parallèle, pour expérimenter et donner de la visibilité à ce mode de construction, Nantes Métropole et Atlanbois lanceront à la rentrée 2019 un appel à manifestation d’intérêt (AMI) afin de sélectionner les lieux et les opérations immobilières innovantes qu’ils accueilleront (logements, tertiaire, mixte). L’ambition est de fédérer les acteurs de toute la chaîne de construction et des filières impliquées pour faciliter la construction de bâtiments démonstrateurs, partager les processus et savoir-faire, et développer les méthodes d’évaluation. Les terrains ciblés pourront être proposés par les aménageurs, les communes mais aussi les promoteurs et les bailleurs sociaux du territoire. La conception des projets devra fédérer dès le début les constructeurs, les architectes, les bureaux d’études spécialisées, mais aussi les entreprises spécialisées dans la fourniture du bois et des matériaux biosourcés. Les équipes seront invitées à compléter leur approche bois/biosourcé par une réflexion autour de thèmes tels que la haute performance carbone, la performance énergétique (bâtiment passif, énergie positive), la réversibilité et l’adaptabilité des locaux, la santé environnementale, la conception low-tech ou le numérique…  

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

E. François (SMA) : "Nos bâtiments sont de moins en moins adaptés aux évolutions de société"

Emmanuel François, président de la Smart Building Alliance, nous donne son approche concernant l’évolution des bâtiments suite à la crise, tant du poi...

La veille urbaine du 11 juin 2021

La veille urbaine du 11 juin 2021

Argan poursuit ses investissements dans l’Orléanais avec la livraison d’un nouvel entrepôt de 22 000 m², IDEC remet les clés à AREFIM d’un entrepôt de...

La veille urbaine du 10 juin 2021

La veille urbaine du 10 juin 2021

Gecina pré-commercialise l’immeuble “Biopark” à Paris 13, Serris Reim acquiert un ensemble de 5 345 m² à Aurillac pour 2,5 M€, Cogedim prend 10 engage...

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

Télétravail : nier l'évidence ne la corrigera pas

La réduction de l'empreinte immobilière des entreprises semble convaincre une majorité de dirigeants de l'intérêt du télétravail. Anciennement réfract...

La veille urbaine du 9 juin 2021

La veille urbaine du 9 juin 2021

Eurazeo signe une promesse de vente avec l'AESN pour l’immeuble “Côté Jardin” à Courbevoie, GSE construit le nouveau centre européen de distribution d...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

La veille urbaine du 8 juin 2021

La veille urbaine du 8 juin 2021

Foncière Atland et PGGM lancent la restructuration de l’immeuble “Air” à Levallois-Perret, Covivio livre le campus d’Orange au sein du Parc “Majoria”...

La veille urbaine du 7 juin 2021

La veille urbaine du 7 juin 2021

Kermarrec Promotion construit 4 résidences “Rivages” avec vue imprenable sur la Rade de Brest, Aviva Investors acquiert un entrepôt logistique à Eindh...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte