La veille immo du 2 décembre 2019

Gecina en passe de céder Park Azur à Montrouge, Tikehau Capital qui acquiert un ensemble mixte à Clamart, BNP Paribas Real Estate qui fait évoluer sa gouvernance… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 2 décembre.

Gecina en passe de céder Park Azur à Montrouge, Tikehau Capital qui acquiert un ensemble mixte à Clamart, BNP Paribas Real Estate qui fait évoluer sa gouvernance… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 2 décembre.


Gecina en passe de céder Park Azur à Montrouge


Gecina a signé avec La Française pour le compte de l’ERAFP et de SCPI, une promesse synallagmatique de vente portant sur l’immeuble « Park Azur » situé à Montrouge pour un prix de 185 M€ hors droits. L’acte définitif de cession devrait être signé d’ici la fin de l’année 2019. Cet actif de bureaux qui développe près de 24 000 m² est intégralement loué au Centre national pour la recherche nucléaire (groupe EDF) avec un bail ferme de 8 ans. Depuis le début de l’année, Gecina a réalisé 984 M€ de cessions, actées ou sous promesses, avec une prime moyenne sur les expertises de l’ordre de +12 %.

 

Tikehau Capital acquiert un immeuble à usage mixte à Clamart


Tikehau Capital acquiert le centre d’activités "Atlantic Park" à Clamart à travers son fonds d’investissement pan-européen à stratégie « value added ». L’actif se décompose en cinq bâtiments et s'étend sur un terrain de 15 580 m² et offre une surface locative totale de 14 770 m². Les bâtiments se répartissent en une zone mixte comprenant des zones industrielles légères et des bureaux. L'ensemble de l'actif comprend 295 places de stationnement souterrain et en extérieur. Le parc d’affaires accueille plus d'une centaine d'entreprises dont des groupes internationaux tels que Coca-Cola, Mondelez ou Renault. Il s'agit du sixième investissement du fonds immobilier « value added » de Tikehau Capital cette année, après une opération sale & lease back, l’acquisition d’un portefeuille mixte à Bruxelles, de deux hôtels dans le centre de Paris et deux centres commerciaux au Royaume-Uni, à Maidenhead et Orpington. « L'acquisition du centre d'activités "Atlantic Park" confirme notre stratégie d’investissement sur des actifs à fort potentiel dans des lieux attractifs, comme la ville de Clamart qui lance des projets d'urbanisation majeurs », affirme Frédéric Jariel, directeur des activités immobilières de Tikehau Capital. Catella Asset Management a conseillé Tikehau Capital dans cette opération.

 

Newton Offices s’implante à Lyon

(©DCB International)

Newton Offices (marque de Tivoli Capital et KKR) vient d’acquérir, auprès des promoteurs DCB International et 6ème Sens Immobilier, l’immeuble de bureaux et de commerces « Fifty Five », situé au cœur du 9ème arrondissement de Lyon. Cette nouvelle implantation fait suite à celles réalisées à Marseille, Lille et Montpellier. C’est en avril 2018 que le groupe DCB International a fait l’acquisition du terrain en vue d’une opération en co-promotion avec 6ème Sens Immobilier. Ce programme prévoyait deux bâtiments, dont un immeuble de bureaux : le Fifty Five. Situé au 55 avenue René Cassin, aux pieds de la colline de l’Observance et à proximité de la station de métro « Gorge de Loup », ce bel immeuble de 5 600 m² bénéficie d’une architecture contemporaine signée Soho Atlas Architectes. Doté notamment de la certification BREEAM Very Good, le futur établissement Newton Vaise proposera des bureaux prêts à l’emploi, des îlots de coworking, de la domiciliation, des salles de réunions, des espaces bien-être et détente répartis sur 6 niveaux (R+5), ainsi qu’un parking sur 2 niveaux de sous-sol. « Nous avons choisi cet immeuble proposé par le groupe DCB International et 6ème Sens Immobilier car il répondait point par point au concept des établissements Newton Offices : une architecture pensée autour des usages, respectueuse de l’environnement, alliant esthétique et confort, et répondant aux attentes des entreprises d’aujourd’hui », explique Guillaume Pellegrin, CEO de Tivoli Capital et fondateur de Newton Offices.

 

Norma Capital acquiert le 17 avenue Didier Daurat à Blagnac


Batipart a cédé un immeuble de bureaux situé au 17 avenue Didier Daurat à Blagnac à Norma Capital. Localisé à proximité de l’aéroport Toulouse-Blagnac, l’immeuble de bureaux « Pythagore » dispose d’une surface totale de 5 535 m² en R+4 et bénéficie de 68 places de parkings extérieurs et 81 places de parkings en sous-sol. Il est loué à 100 % par deux locataires. Sur le plan environnemental, cet actif a été certifié en 2016 « Breeam In Use-Good ». Cette transaction a été réalisée par CBRE Investissement Régions dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec BNP Paribas Real Estate. L’étude de Maître Cheuvreux conseillait le vendeur. L’acquéreur était conseillé par l’étude de Maître Massuelle.

 

Argan livre à Eurial un entrepôt de 21 000 m² à Niort

(©Argan)

Argan livre un nouvel entrepôt de 21 300 m², dont 1 800 m² de bureaux, sur la commune de La Crèche, à quelques kilomètres à l’est de Niort. Eurial, branche lait de la coopérative agricole et agroalimentaire Agrial, sera le locataire unique de cette plateforme dans le cadre d’un bail long-terme d’une durée de 12 ans fermes. Cette base logistique réfrigérée permettra à Eurial de stocker ses produits frais à des températures comprises entre 2°C et 8°C. Environ 120 salariés travailleront bientôt dans ce nouveau bâtiment, qui bénéficie, en outre, d’une capacité d’extension de 18 000 m² qui permettra d’accompagner la croissance de la société. Cette plateforme bénéficie d’une centrale photovoltaïque installée en toiture et destinée à l’autoconsommation de l’exploitant. D’une puissance de 900 kWc, elle permet de couvrir environ un quart des besoins énergétiques de l’entrepôt.

 

Frey boucle son augmentation de capital de 161,5 M€


Frey a annoncé le succès de son augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription de ses actionnaires d’un montant brut, prime d’émission incluse, d’environ 161,5 M€. Les fonds permettront à la société de renforcer sa structure financière et actionnariale, notamment en vue du lancement de plusieurs projets sécurisés du portefeuille du développement qui est composé de quatre projets totalisant 189 000 m² pour un montant total d’investissement de 378 M€ dont 342 M€ sont à vocation patrimoniale. Le produit net de l’augmentation de capital permettra de couvrir la quote-part de fonds propres nécessaire au financement de ces projets en cours de développement et pourra aussi être affecté, si l’opportunité se présentait, au financement de l’acquisition de nouveaux actifs immobiliers en vue de contribuer à la réalisation de l’objectif du groupe d’atteindre à moyen terme un patrimoine économique de plus de 1,5 Md€ (en part du groupe), tout en conservant un ratio LTV inférieur à 50 %. « D’une foncière de développement de centres commerciaux de plein air offrant des lieux de vie et de shopping à taille humaine répondant au besoin de réparation urbaine des entrées de ville et à l’efficacité économique avérée pour nos enseignes, notre groupe est devenu également un acteur du renouvellement urbain de périphérie et de centre-ville, par ses opérations mixtes, précise Antoine Frey, président directeur général. Cette levée de fonds va permettre de poursuivre le développement de notre portefeuille de projets en France, avec notamment les shopping promenade de Strasbourg (67) et Claye-Souilly (77). Elle va également permettre de disposer des fonds complémentaires pour saisir les opportunités de croissance sur la péninsule ibérique, à l’image des acquisitions réalisées cette année en Espagne et au Portugal. Enfin, la diversité de l'actionnariat de Frey, à la fois entrepreneurial et institutionnel, demeure un gage de dynamisme et de solidité pour le Groupe. »

 

BNP Paribas Real Estate fait évoluer sa gouvernance

De gauche à droite : Juliette Brisac, Thomas Charvet, Anne du Manoir et Dominique Jones

Juliette Brisac rejoint BNP Paribas Real Estate en qualité de membre du directoire et chief operating officer, en charge des fonctions finance, organisation, achat, fiscalité, DSI, data, contrôle permanent et environnement de travail. Dominique Jones endosse quant à elle de nouvelles fonctions et est nommée Chief Executive Officer et directrice générale de BNP Paribas REIM Italy, tout en continuant de siéger au directoire de BNP Paribas Real Estate. Thomas Charvet, managing director of commercial property development, et Anne du Manoir, chief human ressources officer, deviennent membres du directoire de BNP Paribas Real Estate. Le directoire de BNP Paribas Real Estate accueille ainsi trois nouveaux membres et en compte douze au total. « L’évolution de notre gouvernance s’inscrit en accord avec nos grandes orientations stratégiques et notre internationalisation croissante, nous permettant de renforcer notre positionnement sur des activités clés comme la promotion immobilier d’entreprise et des localisations incontournables telles que l’Italie, souligne Thierry Laroue-Pont, président du directoire et CEO de BNP Paribas Real Estate. En outre, le pilotage de nos fonctions centrales et de nos talents, véritables moteurs de l’entreprise, accompagne nos ambitions en tant que leader des services immobiliers en Europe. »

 

Novaxia Développement recrute Cristina Haye, Arnaud Guilpin et Pierre Guindollet

                                                                      Cristina Haye

Novaxia Développement recrute trois profils stratégiques pour accompagner sa croissance. Cristina Haye est ainsi nommée directrice de la promotion. Après une carrière d'architecte urbaniste de près de 10 ans, elle entre à l'AP-HP en qualité de cheffe de la programmation à la direction du patrimoine jusqu'en 2008. Elle rejoint ensuite le Musée du Louvre en tant que directrice de la maitrise d'ouvrage. Cristina Haye développe ses compétences en qualité de directrice du patrimoine immobilier au sein de la Générale de Santé et de l'Association des Paralysés de France avant de rejoindre les équipes de Novaxia Développement en septembre 2019.  Elle fait partie du Cercle des Femmes de l'immobilier et a été nommée chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. Arnaud Guilpin devient pour sa part directeur des investissements. Titulaire d'un master gestion de patrimoine – immobilier, il commence sa carrière comme responsable puis chef de projets chez Sodearif, devenu Linkcity, avant de rejoindre Emerige en tant que responsable du développement immobilier d'entreprise puis directeur du développement immobilier d'entreprise. Il rejoint les équipes de Novaxia Développement en qualité de directeur des investissements en septembre 2019, afin d'accompagner le  déploiement dans les territoires. Après 34 ans passés chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France, Pierre Guindollet intègre quant à lui les équipes de Novaxia Développement en qualité de directeur technique, en novembre 2019. Il est rattaché à la direction de la promotion. Pierre Guindollet enseigne les techniques du bâtiment à l'UPEC - Université Paris-Est Créteil. « Durant les prochains mois, le portefeuille d'opérations de Novaxia Développement a vocation à s'accroitre avec des acquisitions nationales à l'image du changement d'échelle de la filiale », conclut le communiqué de presse.

 

Le pôle logistique de Cushman & Wakefield France poursuit son développement

                                                                     Ludovic da Silva

La ligne transactionnelle Logistique & industrielle de Cushman & Wakefield France, co-dirigée par Alexis Bouteiller (commercialisation) et Romain Nicolle (investissement) poursuit son développement avec une promotion interne, et une arrivée externe. Ludovic da Silva, 34 ans, associate, est nommé directeur logistique Sud France avec pour mission l’accompagnement de grands comptes (e-commerce, 3PL, grande distribution, chargeurs), et la commercialisation d’immeubles logistiques. Basé à Lyon, il assurera également l’animation du réseau régional sud de Cushman & Wakefield. Il s’appuiera pour ce faire sur les compétences du réseau d’agences implantées notamment à Bordeaux, Lyon, Marseille-Aix, Nice, Nîmes, & Toulouse, mais aussi sur son expérience de terrain construite depuis 2008. Ludovic da Silva a débuté sa carrière chez Cushman & Wakefield en qualité de consultant activités petites puis moyennes surfaces, puis de responsable logistique & industriel Rhône-Alpes. Il est placé sous la responsabilité d’Alexis Bouteiller. Ludovic da Silva est titulaire d’un Deug de Droit – Université Jean Moulin Lyon 3. Richard Wersocki, 36 ans, partner, a rejoint Cushman & Wakefield début novembre en qualité de consultant senior logistique investissement. De nationalité anglaise, Richard Wersocki aura pour mission d’accompagner les clients investisseurs internationaux de Cushman & Wakefield dans leurs projets d’acquisitions et de cessions sur le territoire français. Il est placé sous la responsabilité de Romain Nicolle. MRICS, Richard Wersocki est entré chez JLL en 2008 en qualité d’expert. Il prendra ensuite la responsabilité de l’équipe expertise basée à Lyon et de l’ensemble des expertises logistiques en France, Durant son parcours chez JLL Expertises, Richard a travaillé pour des grands investisseurs logistiques français et étrangers parmi lesquels AEW Logistis, ProLogis, Goodman, CBRE Global Investors, Gramercy… Richard Wersocki est titulaire d’une licence d’études européennes et langues étrangères (français et italien) University of Bath - Royaume-Uni, et d’un master European Real Estate, Kingston University - Royaume-Uni. De 2005 à 2007 il a été maître de langue au département des études anglaises et nord-américaines de l’université March Bloch à Strasbourg.

 

Annick Girardin et Julien Denormandie signent le nouveau plan logement outre-mer 2019-2022


Annick Girardin, ministre des Outre-mer et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, ont signé aujourd’hui le Plan logement outre-mer 2019-2022. Ce dernier constitue la feuille de route de l’Etat, de ses opérateurs et de ses partenaires pour dessiner la politique du logement en Outre-mer pour les prochaines années. Il sera décliné dans chaque territoire et regroupe 77 mesures autour de 4 axes : « mieux connaître et mieux planifier pour mieux construire ; adapter l’offre aux besoins des territoires ; maîtriser les coûts de construction et de réhabilitation ; accompagner les collectivités territoriales en matière de foncier et d’aménagement. » Le plan refonde la politique d’accession sociale à la propriété via le rétablissement de l’aide à l’accession « et à la sortie de l’indignité spécifique en outre-mer ». Par ailleurs, le plan soutient la création d’offices fonciers solidaires, qui, en dissociant la propriété du bâti et du foncier. Il encourage également la construction via l’adaptation des règlementations et normes existantes aux réalités des Outre-mer et doit favoriser la construction de logements sociaux. Le plan ambitionne également de dynamiser la réhabilitation du parc social et privé vieillissant, via l’extension de crédits d’impôt au bénéfice des opérations de réhabilitation et de démolition du parc social et l’extension de la prime à la rénovation énergétique aux propriétaires occupants modestes (2020) puis aux propriétaires bailleurs (2021). Enfin, il encourage l’utilisation de matériaux de construction locaux. Ce plan vient compléter les mesures déjà lancées dans les Outre-mer et dont le déploiement est renforcé dans le Plan. Les deux ministres ont également signé avec Action Logement le plan d’investissement volontaire consacré aux territoires ultra-marins. En plus des dispositifs du plan d’investissement volontaire national qui s’appliquent outre-mer, il prévoit 1,5 Md€ pour améliorer le parc privé, poursuivre la production et la réhabilitation du parc social et développer le logement intermédiaire dans les territoires d’Outre-mer.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 10 décembre 2019

La veille immo du 10 décembre 2019

BlaBlaCar qui loue l’intégralité de l’immeuble X à Paris 11e, Monoprix qui signe un clés-en-main de 100 000 m² avec Prologis, Gecina qui lance la fili...

La veille immo du 9 décembre 2019

La veille immo du 9 décembre 2019

Le groupement Pichet-Legendre désigné opérateur immobilier du village des athlètes à L'Île-Saint-Denis, Paris en tête des villes les plus attractives...

Quid du marché de la construction individuelle en France ?

Quid du marché de la construction individuelle en France ?

Après des années fastes, le marché de la construction individuelle présente des signes de fatigue. La suppression de certaines aides de l'État permett...

La veille immo du 6 décembre 2019

La veille immo du 6 décembre 2019

Allianz qui acquiert un portefeuille logistique en France, Patrizia qui signe un portefeuille logistique paneuropéen pour 1,2 Md€, JLL qui ouvre un dé...

COP25 : deux fois plus d'EnR ?

COP25 : deux fois plus d'EnR ?

Le dernier rapport de l'Irena appelle les décideurs politiques à doubler leurs ambitions en matière d'énergies renouvelables afin de remporter la lutt...

La Caisse des dépôts vise la neutralité carbone pour 2050

La Caisse des dépôts vise la neutralité carbone pour 2050

Face à l’urgence climatique, le groupe Caisse des Dépôts se mobilise pour la neutralité carbone à horizon 2050 et accroît ses financements en faveur d...

France-Irlande : une liaison électrique

France-Irlande : une liaison électrique

Le projet Celtic Interconnector coûtera 930 millions d'euros, dont la moitié financé par l'Union européenne. C'est la première liaison électrique qui...

La veille immo du 5 décembre 2019

La veille immo du 5 décembre 2019

Union Investment qui arbitre CityZen, Socri qui dévoile un projet urbain durable audacieux à Monaco, Gaëlle Velay qui rejoint Icade Santé… Décideurs v...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message