La veille immo du 19 décembre 2019

AXA IM - Real Assets qui signe un portefeuille paneuropéen de 6 actifs logistiques, Cushman & Wakefield en passe d’acquérir l’entreprise de design & build Réponse, le Parlement qui prolonge le PTZ neuf dans les zones B2 et C… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 19 décembre.

AXA IM - Real Assets qui signe un portefeuille paneuropéen de 6 actifs logistiques, Cushman & Wakefield en passe d’acquérir l’entreprise de design & build Réponse, le Parlement qui prolonge le PTZ neuf dans les zones B2 et C… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 19 décembre.


AXA IM - Real Assets acquiert un portefeuille paneuropéen de six actifs logistiques


AXA IM - Real Assets a conclu, au nom d’AXA Logistics Europe Fund, l’acquisition d’un portefeuille logistique paneuropéen de 275 000 m² auprès d’AEW. Les six actifs, âgés en moyenne de dix ans, sont totalement loués avec une durée moyenne de location de plus de sept ans. Ils sont situés pour trois d’entre eux en France, deux autres en Italie et le dernier aux Pays-Bas, notamment dans les marchés de Paris, Lyon, Milan et Eindhoven. Le portefeuille offre des opportunités de création de valeur grâce à des actions d’asset management selon AXA IM - Real Assets.

 

La foncière santé d’Icade finalise trois opérations pour 315 M€


Icade Healthcare Europe et Icade ont finalisé l’acquisition de 19 actifs de maisons médicalisées pour personnes âgées en Allemagne, pour un montant de 266 M€ droits inclus, auprès du Groupe MK Kliniken AG. Intégralement loués par EMVIA Living, ces 19 EHPAD situés dans huit régions allemandes, présentent un total de 2 300 lits pour une surface totale de 112 000 m². La durée résiduelle des baux est en moyenne de 18 ans. Le portefeuille recèle un potentiel de revalorisation locative à terme selon la foncière. En parallèle, Icade Healthcare Europe a signé l’acquisition d’une maison de retraite médicalisée neuve pour 11 M€ (100 lits), et s’engage à acquérir début 2021 deux établissements supplémentaires en cours de construction pour 24 M€ (200 lits), après livraison et obtention des autorisations usuelles nécessaires à leur exploitation en Italie. Les trois actifs, situés dans la région des Marches et en Toscane, seront exploités par le groupe Kos dans le cadre de baux fermes d’une durée initiale de 15 ans. L’investissement total représente 35 M€ droits inclus. Enfin, Icade Santé a signé l’acquisition de deux Ehpad auprès de Korian pour une valeur de 14,5 M€ en France, droits inclus. Les deux établissements, offrant un total de 146 lits pour une surface totale d’environ 6000 m², sont situés respectivement au Teilleul (50) et Notre Dame de Sanilhac (24). Les deux sites restent opérés par Korian, l’exploitant actuel. Des nouveaux baux de 9 ans fermes ont été conclus à la signature de la transaction et généreront des revenus locatifs dès 2020. Avec ces trois opérations, la foncière santé poursuit la mise en œuvre de son plan de croissance, avec un montant total d’investissement pour l’année 2019 de près de 790 M€. Avec près de 450 M€ d’investissements engagés hors de France depuis 2018, la foncière santé d’Icade est en ligne avec sa feuille de route concernant sa diversification en Europe

 

Atream achète le Center Parcs Domaine de Eemhof


Atream a signé l’acquisition des murs du Center Parcs Domaine de Eemhof pour le compte d’investisseurs institutionnels français, pour une valeur de 170 M€. Situé dans la ville de Zeewolde, à 40 minutes d’Amsterdam, le Center Parcs Domaine de Eemhof est un village vacances classé « 5 birdies », niveau de gamme le plus élevé chez Center Parcs. Ce village de vacances est l’un des premiers parcs ouverts, en 1980 et bénéficie de 40 années d’exploitation. Il s’étend sur près de 65 hectares et dispose de 651 cottages, d’un hôtel de 50 chambres, de 100 appartements dans la Marina, et de 5 boathouses. L’ensemble immobilier propose également diverses activités été comme hiver et intègre des infrastructures destinées à une clientèle « loisirs » comme « affaires », avec un noyau central regroupant restaurants, boutiques, et piscines. Le groupe Pierre & Vacances Center Parcs exploite l’établissement à travers un bail long terme. « Cette nouvelle acquisition s’inscrit dans la poursuite de la stratégie d’investissement de Atream sur le segment des villages vacances Center Parcs : une géographie en Europe du Nord à proximité des grands pôles urbains, au sein de domaines situés en front de mer ou en situation rétro-littorale, offrant un niveau de services haut de gamme et loués au travers de baux long terme », précise le communiqué de presse. Beaureale Investments était le conseil à l’acquisition.

 

BNP Paribas Immobilier Promotion Immobilier d’Entreprise signe une VEFA avec Nas Invest pour le 99 West à Francfort

(©BNP Paribas Real Estate)

BNP Paribas Immobilier Promotion Immobilier d’Entreprise a annoncé la vente en état futur d’achèvement du projet 99 West à Francfort sur un terrain acquis en avril 2018. « Cette vente, au profit de Nas Invest, représente le premier grand succès commercial des équipes de promotion de BNP Paribas Real Estate en Allemagne, sous l’impulsion de Thomas Charvet, directeur général de BNP Paribas Immobilier Promotion Immobilier d’Entreprise », précise le communiqué de presse. 99 West Tower, dont le chantier a démarré en été 2019, totalisera plus de 24 500 m² de bureaux répartis sur 26 niveaux, à la périphérie du quartier central des affaires de Francfort, dans le Westend District. BNP Paribas Niederlassung Deutschland a pris à bail plus de 14 000 m² dans les étages bas de la tour pour un bail de 12 ans fermes « L’Allemagne, ainsi que les autres pays où nous sommes implantés, sont en passe de devenir d’importants contributeurs de notre résultat global et nous sommes très heureux de ce premier succès », commente Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paribas Real Estate. Et Thomas Charvet d’ajouter : « Initié et piloté par nos équipes internationales, 99 West sera développé via un contrat de promotion immobilière désormais porté par une équipe locale de professionnels confirmés. Avec ce premier programme en Allemagne, où plusieurs nouveaux projets sont à l’étude, nous poursuivons la croissance de notre activité de promotion à l’étranger, présente également au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et au Portugal ».

 

Argan livre un entrepôt de 13 000 m² près de Lyon

(© Argan)

Quelques jours après la livraison d’un entrepôt à Niort, Argan inaugure un nouveau développement sur la commune d’Albon (26) à une soixantaine de kilomètres au sud de Lyon. Cette plateforme de 13 000 m², située en bordure d’autoroute A7, est intégralement louée à la société Nutrition & Santé, dans le cadre d’un bail longue durée de 10 ans. Nutrition & Santé, filiale de Otsuka, groupe pharmaceutique japonais qui a réalisé plus de 9 Mds€ de chiffre d’affaires en 2018, est spécialisée dans la fabrication et la distribution de produits alimentaires biologiques et diététiques. Cette nouvelle plateforme, à température dirigée (15°C - 25°C) et certifiée BREEAM Good, doit permettre de pérenniser les activités logistiques et de soutenir la croissance du groupe grâce notamment à sa capacité d’extension de 6 000 m². Ce bâtiment est équipé d’une centrale photovoltaïque. D’une puissance de 130 kWc, installée en toiture, elle est destinée à l’autoconsommation de l’exploitant.

 

La SOLIDEO signe la promesse de vente du secteur E du Village Olympique et Paralympique


Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la SOLIDEO, a signé la promesse de vente du secteur E du Village Olympique et Paralympique à Saint-Ouen-sur-Seine avec le groupement Nexity, Eiffage Immobilier, CDC Habitat et EDF. « Après les promesses signées sur le secteur D et sur l’écoquartier fluvial, je suis très fier de signer cette troisième promesse de vente, qui marque le rythme imprimé depuis deux ans et symbolise la tenue des délais et de l’ambition ! souligne Nicolas Ferrand. L’objet emblématique des Jeux Olympiques et Paralympiques rentre désormais dans une nouvelle ère qui est celle des travaux et de la préparation des permis de construire en élargissant le cercle des partenaires engagés dans cette formidable aventure. » Et Jean-Luc Porcedo, président de Nexity Villes & Projets, d’ajouter : « Avec le groupement, nous avons la volonté de faire du secteur E du Village des Athlètes, un quartier ambitieux en matière environnementale qui fasse rayonner le savoir-faire français (50 entreprises françaises mobilisées, bois 100 % français) et dès 2025 qui réponde aux usages et enjeux des habitants la ville de Saint Ouen sur Seine et du territoire de Plaine Commune. Cette signature marque une étape encore plus concrète vers la construction de ce quartier exemplaire, de la ville durable. » En parallèle, une convention d'objectifs a également été signée entre la SOLIDEO, le groupement et Paris 2024 afin d’organiser le suivi des projets jusqu’aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Ce projet de 56 498 m2 de surface de plancher sera composé à 23,6 % de bureaux, 7,7 % d’activités et de commerces et environ 525 logements dont 25 % de logements sociaux. Les travaux de construction du Village Olympique et Paralympique doivent démarrer en 2021.


 

Cushman & Wakefield en passe d’acquérir l’entreprise de design & build Réponse


Cushman & Wakefield a signé un purchase agreement dans l’intention d'acquérir l’entreprise Réponse, spécialiste français du design & build (conception et aménagement d’espaces). L'opération est soumise aux approbations réglementaires en vigueur et devrait être conclue en février 2020. Réponse compte 110 collaborateurs en France. L’entreprise intervient sur tous types de projets d’aménagement : bureaux, commerces, hôtellerie et restauration, immobilier de santé, etc. « Elle est un partenaire privilégié des utilisateurs qui placent désormais environnement de travail et performance de l'entreprise au centre de leurs préoccupations », selon le communiqué de presse Cette acquisition doit renforcer les activités de Cushman & Wakefield en France, en associant des services de conception et de construction intégrés à ses lignes de métiers existantes. A la conclusion de l’opération, Christophe Gellé, président de Réponse, continuera à développer cette ligne de services en France, qui aura vocation à proposer aux clients de Cushman & Wakefield des solutions intégrées clé-en-mains et un guichet unique pour l’ensemble de leurs projets d’aménagements. L’entreprise Réponse sera intégrée à la ligne de services EMEA Project & Development Services (PDS). Benjamin Liagre, dirigeant du holding familial Liagre Participations, premier actionnaire du groupe Réponse, conclut : « Ayant co-fondé et dirigé Réponse pendant plus de 20 ans dont une grande partie avec Christian Liagre, je suis extrêmement fier du chemin parcouru par la société et très satisfait, avec mes associés Rothschild & Co et 123 Investment Managers, de permettre à tous les collaborateurs de participer à une nouvelle dynamique au sein d’un groupe de grande renommée comme l’est Cushman & Wakefield. »

 

Nexity signe un partenariat avec Humanité & Biodiversité pour avancer vers l’objectif zéro artificialisation nette

Jean-Philippe Ruggieri (à gauche) et Bernard Chevassus-au-Louis (©Thierry Mesnard)

Bernard Chevassus-au-Louis, président d’Humanité et Biodiversité et Jean-Philippe Ruggieri, directeur général de Nexity, ont signé un partenariat en faveur de la protection de la biodiversité participant à l’objectif 2050 « zéro artificialisation nette ». Un engagement qui amènera notamment Nexity à lancer un audit sur sa propre empreinte sur l’artificialisation des sols, puis à travailler à un plan d’action pour limiter son impact futur dans ce domaine. Par ailleurs, le groupe soutiendra l’association dans ses actions de sensibilisation de l’opinion publique sur les enjeux de la protection de la biodiversité et de la lutte contre l’artificialisation. « Nous nous sommes fixé le défi mutuel de définir un plan d’actions « zéro artificialisation nette » pour le groupe et de co-construire un processus et une gouvernance internes en vue d’assurer la mise en œuvre de ce plan d’actions et son suivi, souligne Bernard Chevassus-au-Louis. C’est très motivant et très enthousiasmant même si nous avons conscience que c’est un chantier qui prendra du temps. » Un groupe de travail s’est d’ores-et-déjà constitué et réuni en octobre 2019 afin de définir une méthode et des outils pour limiter l’impact de l’activité de Nexity sur l’artificialisation des sols. Parmi les principaux outils, un audit sur l’activité du groupe et son impact sur l’artificialisation des sols sera rendu en février 2020. Les résultats de cette étude permettront d’orienter et de stabiliser une feuille de route du plan d’action de Nexity pour avancer vers l’objectif zéro artificialisation nette. Le groupe dévoilera ce plan d’action en mi-2020. Il pourra également intégrer Humanité et Biodiversité dans la conception de ses opérations d’aménagement, et notamment via la mise en œuvre de la démarche « Oasis Nature2 ».

 

Le Parlement prolonge le PTZ neuf dans les zones B2 et C


L’adoption définitive de la loi de finances pour 2020 a confirmé la prolongation du prêt à taux zéro (PTZ) neuf dans les zones B2 et C. « La représentation nationale a su défendre, contre vents et marées, ce dispositif essentiel pour le parcours résidentiel des ménages, la cohésion des territoires et l’emploi de la filière bâtiment, salue Grégory Monod, président des constructeurs, promoteurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB). Son maintien étant désormais acquis, nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement pour bâtir une politique durable du logement adaptée aux attentes des Français, aux enjeux environnementaux et aux spécificités de chaque territoire. Il est temps en particulier d’évoluer vers un paramétrage plus fin des aides au logement, qui tienne davantage compte des besoins et des réalités territoriales, un véritable zonage de projets. » Et Jacques Chanut, président de la FFB, de compléter : « La large mobilisation du réseau FFB et des parlementaires, toutes couleurs politiques confondues. Elle a permis de redonner une véritable tonalité politique à la question de la primo-accession sur des territoires où elle constitue souvent la condition d’une première installation ferme. Cette avancée doit permettre d’aborder, sous ce même angle politique, d’autre sujets aussi lourds pour l’avenir, tels les voies et moyens de parvenir à une gestion raisonnée du foncier pour tendre vers le zéro artificialisation nette. »

 

L’activité immobilière francilienne reste soutenue d’août à octobre


D’après les données des Notaires du Grand Paris, 43 560 ventes de logements anciens en Ile-de-France ont été enregistrées d’août à octobre 2019. Les volumes de ventes de ces trois derniers mois sont donc en retrait (-3%) par rapport à ceux observés il y a un an. Mais les ventes d’août à octobre 2019 restent supérieures de 15 % aux 37 880 ventes observées en moyenne pendant la période lors de ces dix dernières années. Le marché des appartements en Grande Couronne demeure le plus dynamique de la région. Il affiche une croissance de son activité de 9 % en comparant la période d’août-octobre 2019 à celle d’août-octobre 2018. Pendant la période, les volumes de ventes de maisons cèdent 4 % en Ile-de-France (-6 % en Petite Couronne et -3 % en Grande Couronne). Et l’activité est un peu moins soutenue dans la Capitale que dans le reste de la région, avec un nombre de ventes d’appartements qui recule de 9 %. Du côté des prix des logements anciens en Ile-de-France d’octobre 2018 à octobre 2019, ils ont augmenté de 3,8 %. La hausse de prix reste plus contenue pour les maisons (0,9 % en un an) que pour les appartements (5,2 %). Les augmentations sont plus modérées en Grande Couronne. Les prix augmentent de 1,8% en un an pour les appartements et de 0,7% pour les maisons. En revanche, la hausse annuelle des prix des appartements en Petite Couronne approche 5 % en octobre 2019. A Paris, le prix au m² des appartements anciens a atteint 10 170 € en octobre 2019, avec une hausse de 2,4 % en 3 mois et de 6,6 % en un an. D’après les prix issus des avant-contrats, le prix au m² devrait atteindre 10 380 € en février 2020 à Paris, avec une très légère accélération de la hausse annuelle des prix (7,3 %). Ce mouvement semble se généraliser. D’après les indicateurs avancés des Notaires du Grand Paris, une hausse de 5,5 % est attendue en Petite Couronne et de 3,4 % en Grande Couronne. Pour les maisons, les prix augmenteraient d’environ 2 % de février 2019 à février 2020.

 

Julien Denormandie inaugure les premiers logements livrés en France par un organisme foncier solidaire


Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a inauguré à Espelette (Pyrénées-Atlantiques) les premiers logements livrés en France par un organisme foncier solidaire. « Je crois que la solution permettant de séparer l'acquisition du bâti et du foncier (la maison du terrain) est une bonne solution permettant de faire diminuer de près de 40 % le coût d'acquisition de leurs logements pour les Français, précise le ministre. C'est pourquoi, nous mettons en place, en lien avec les collectivités, des organismes de foncière solidaire qui sont des propriétaires publics du foncier et vendent les logements construit dessus. En deux ans 20 organismes ont été mis en place, mon souhait est de continuer à appuyer fortement les collectivités dans la création de cette offre nouvelle d'accession à la propriété où les Français sont propriétaires du bâti et louent avec un loyer maîtrisé le foncier. J'ai renforcé ce dispositif dans le logement social et je souhaite aujourd'hui l'étendre au logement intermédiaire et privé ». Le programme d’Espelette est mené par la Coopérative Foncière Aquitaine, qui a créé en 2017 le deuxième Organisme de foncière solidaire (OFS) de France. Le programme de 5 logements a pu accueillir les premiers occupants. En utilisant ce mécanisme, la coopérative a pu proposer des logements à des prix au mètre carré bien moins chers que les prix du marché : moins de 2000 €/m2, contre 3200 €/m2 sur le marché libre (pour un T4 de 85 m²). Forte de ce premier projet, la coopérative vise 500 logements en Nouvelle Aquitaine.

 

L’ICC, l’ILAT et l’ILC progressent au T3 2019


L’indice du coût de la construction (ICC) s’établit à 1 746 au troisième trimestre 2019. Il est stable par rapport au trimestre précédent. Sur un an, l’ICC augmente de 0,75 % (après +2,77 % au trimestre précédent). Au troisième trimestre 2019, l'indice des loyers des activités tertiaires (ILAT) s'établit à 114,85. Sur un an, il augmente de 1,87 %, après +2,2 % au trimestre précédent. Au troisième trimestre 2019, l’indice des loyers commerciaux (ILC) s’établit à 115,60. Sur un an, il augmente de 1,9 % (après +2,33 % au trimestre précédent).

 

La CJUE donne raison à Airbnb face à l’AhTop


La Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu son verdit dans le contentieux opposant l’Association pour un Hébergement et un Tourisme professionnels (AhTop) et Airbnb. Deux questions lui étaient posées par le Tribunal de grande instance de Paris : les prestations fournies en France par la société Airbnb Ireland UC via sa plateforme électronique hébergée en Irlande bénéficient-elles de la liberté de prestation de services prévue par la directive européenne sur le commerce électronique (juin 2000) ? Les règles restrictives à l’exercice de la profession d’agent immobilier en France, inscrites dans la loi Hoguet (janvier 1970), sont-elles opposables à la société Airbnb Ireland UC pour son activité réalisée dans notre pays ? Selon la CJUE, le service proposé par Airbnb Ireland UC est un « service d’intermédiation ». La Cour indique par ailleurs que les dispositions de la loi Hoguet, qui règlementent la profession d’agent immobilier en France, ne peuvent en l’état pas s’appliquer à Airbnb Ireland UC car la France aurait dû notifier la Commission européenne au préalable – comme l’y oblige la directive sur le commerce électronique. « Nous prenons acte de cette décision, indique Serge Cachan, président de l’AhTop. La directive sur le commerce électronique a montré ses limites, il faut la faire évoluer au plus vite pour qu’elle entre dans le XXIème siècle. Il est urgent que le gouvernement fasse entendre sa voix dans les prochains mois pour transformer en profondeur les règles de la concurrence dans l’Union européenne. Preuve de la légitimité de notre combat, la loi Hoguet n’est en revanche pas remise en cause sur le fond. La Cour incite l’État français à se conformer aux règles européennes pour que ses mesures puissent être applicables à Airbnb Ireland UC. Aux côtés des pouvoirs publics et des nombreuses communes qui ont déjà pris à bras-le-corps le problème, nous allons continuer à nous mobiliser pour que le climat autour d’Airbnb Ireland UC change. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changement de mentalités"

Willy Gauttier (EDF Renouvelables) : "Le passage du oil&gas vers le renouvelable implique un changem...

Arrivé récemment chez EDF Renouvelables pour prendre en charge la construction du parc éolien offshore de Fécamp, Willy Gauttier nous explique les rai...

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nous apporter"

Arnaud Réal del Sarte (CVE) : "Faire venir des collaborateurs de l’industrie pétrolière pourrait nou...

Passé par le monde parapétrolier et aujourd’hui associé d’une société productrice d’énergies renouvelables, Arnaud Réal del Sarte répond aux questions...

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

L’avenir des infrastructures d’aujourd’hui en question

Le cabinet de conseil Carbone 4 a publié un rapport, proposant une méthodologie d’alignement des portefeuilles financiers d’infrastructures avec les o...

La veille urbaine du 23 septembre 2020

La veille urbaine du 23 septembre 2020

Comet Meetings qui lève 30 M€, Fabrice Veyron-Churlet qui quitte Euralille pour l’Oppidea… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobili...

V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

V. Beth : "Nous voulons faire de Soneka un outil de référence dans l’univers immobilier européen"

Un peu plus de trois ans après son lancement, Soneka a fait du chemin. Cette solution web d‘asset management dédiée à l'immobilier vient notamment d'ê...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message