La veille immo du 18 juillet 2019

Barings qui acquiert un actif logistique et ses futures extensions à Toulouse, Mata Capital qui déploie une plateforme blockchain destinée aux fonds immobiliers, BrickVest qui ouvre sa filiale française… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 18 juillet.

Barings qui acquiert un actif logistique et ses futures extensions à Toulouse, Mata Capital qui déploie une plateforme blockchain destinée aux fonds immobiliers, BrickVest qui ouvre sa filiale française… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 18 juillet.

 

Barings acquiert un actif logistique et ses futures extensions à Toulouse


Barings annonce l'acquisition « off market » d'un nouvel actif logistique de catégorie A à Muret, dans l'agglomération toulousaine, auprès du promoteur Vectura, pour le compte de clients institutionnels disposant d’une stratégie d'investissement « core ». En parallèle, Barings a également conclu un accord ferme pour l’acquisition en Vefa des  extensions futures pouvant porter jusqu’à 23 000 m². L'immeuble de 40 000 m² est entièrement loué à un grand groupe industriel, sur la base d’un bail ferme de longue durée. Après avoir remporté l'appel d'offres pour la construction, Vectura a livré l'actif en 2016 dans le cadre d'un projet clé en mains. Le bien est aujourd'hui la seule plate-forme logistique du locataire dédiée à l’international. Le bâtiment est classé HQE (Haute qualité environnementale) « très performant ». « Cette acquisition constitue un apport important à notre portefeuille français non seulement en raison de sa qualité et de sa situation géographique, mais aussi en raison de la qualité du locataire et la durée de son engagement, détaille Séverine Maumy-Laffineur, managing director and Real Estate country head chez Barings. Construit selon les exigences uniques du locataire par un promoteur solide, l'actif revêt une importance stratégique pour l'occupant actuel, ce qui garantit la durabilité des revenus, tout en offrant de la création de valeur grâce aux extensions futures. C’est notre première acquisition auprès de Vectura aux côtés de qui nous continuerons de travailler dans le cadre des extensions de l’actif et d’autres projets de développement en France. » Barings a été conseillée par Oudot & Associés (notaire), LPA (juridique et structuration), BNP Paribas Real Estate (commercial), OBNI (technique). Vectura a été conseillée par SCP Pascual, Iwanesko, Bournazeau-Malavialle, Battut-Escarpit (notaire) et Dentons (juridique).

 

F&A AM acquiert un portefeuille de 15 magasins


Le fonds High Street Retail a acquis, accompagné par F&A Asset Management, un portefeuille de 15 boutiques de centre-ville situées à Paris (63,5 % du portefeuille) et dans de grandes agglomérations de région (36,5 % du portefeuille) auprès d’un family office pour un volume d’investissement total supérieur à 50 M€. Cette transaction permet au fonds High Street Retail de passer le cap des 250 M€ d’actifs et des 100 boutiques dans son patrimoine. Les boutiques sont situées dans des localisations parisiennes (rue Saint-Lazare, rue de Passy, avenue du général leclerc etc…) et dans des artères de grandes agglomérations régionales (Cannes, Dijon, Lille, Aix en Provence etc…). Le portefeuille est loué, pour l’essentiel, à des enseignes nationales (Caisse d’Epargne, DPAM, Peggy Sage, Exki etc…) dans le cadre de baux « investisseurs » et en partie renouvelés. Dans cette transaction Rothschild & Co (Edouard Corbière, Benoit Thebault et Jennifer Lemarié) et l’étude Thibierge (Olivier Valard) conseillaient le vendeur. Le Fonds High Street Retail a été assistée par l’étude Allez & Associés (Guillaume Chemithe).

 

Sagax acquiert un parc de locaux d’activités à Aubervilliers


Sagax acquiert auprès du Groupe Elysées Monceau un parc de locaux d’activité situé au 51 rue de Presles, à Aubervilliers d’une surface de 9 400 m².Il s’agit d’un parc de quatre bâtiments divisés en 17 cellules de 300 m² à 1 115 m² avec 64 parkings en sous-sol. L’ensemble est entièrement loué à 14 locataires. Avec cette acquisition, SAGAX signe son soixante-dixième bâtiment en France. L’étude Attal & Associés a conseillé l’acquéreur et le vendeur était conseillé par l’étude Rochelois-Besins & Associés. La transaction a été réalisée par Nexity Conseil & Transaction dans le cadre d’un mandat exclusif de vente.

 

GSE va construire un ensemble de 15 000 m² pour Distillerie de la Tour


Le groupe Distillerie de la Tour a retenu GSE et la société Ingevin pour réaliser à Merpins, près de Cognac, un ensemble de chais et un bâtiment de bureaux, sur un terrain d’environ 8 hectares, sur lequel se trouve déjà un chai existant. Ces 15 000 m² de bâtiments permettront à terme d’accueillir plus de 200 000 hectolitres d’eaux-de-vie. Dans le détail, le projet comprend trois îlots de cuves extérieures de stockage d’une capacité totale de 60 000 hectolitres, un chai d'assemblage et de traitement des alcools de 20 000 hectolitres, cinq chais de vieillissement d’une superficie de 2 000 m² chacun et d’une capacité unitaire de 20 000 hectolitres, un chai de stockage et de préparation de matières sèches et produits finis de 2 000 m², un bâtiment de bureaux de 1 400 m² et un ensemble de locaux techniques. « Il était essentiel que l’architecture du projet et la qualité des matériaux utilisés reflètent l’image de marque de l’entreprise et la qualité de ses produits », précise Lionel Legouhy, directeur commercial du projet. Avec son architecte partenaire DGA (Pierre DENIS), GSE a répondu aux attentes. Ce dernier a également travaillé avec Distillerie de la Tour sur une organisation optimale des flux (intégrant circulation de véhicules, employés du site et visiteurs), à la fois du point de vue de la productivité du site et de celui de la sécurité des personnes. Le projet étant classé SEVESO au titre des Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) notamment du fait du stockage d’alcools, le site est soumis à des contraintes réglementaires strictes en matière de construction, d’équipements de sécurité et d’organisation des ouvrages. Distillerie de la Tour a également missionné le cabinet EXO pour la réalisation du dossier DAE (dossier d’autorisation environnementale).

 

Closing final pour le fonds ELF


BNP Paribas REIM annonce le closing final de son véhicule “Eurozone Logistics Fund” (ELF), qui a atteint son hard cap de 300 millions d’euros d’equity lors de la dernière levée de fonds en juin 2019. ELF cible des entrepôts modernes dans les hubs logistiques majeurs de la zone Euro. Le fonds a été lancé en juillet 2017 et a réalisé des closings investisseurs en 2018 et début 2019. Pour le closing final du mois de juin, le fonds a attiré 100 millions d’euros d’equity supplémentaires et dispose ainsi d’une base d’investisseurs composée de fonds de pension, de compagnies d’assurance et d’autres investisseurs institutionnels répartis dans cinq pays européens (France, Italie, Espagne, Belgique et Irlande). La capacité d’investissement globale du fonds ELF s’élève à environ 500 millions d’euros. « ELF est parfaitement positionné pour capturer la croissance du marché européen de la logistique, grâce à un portefeuille de cinq actifs situés en Allemagne, aux Pays-Bas et en France, et bénéficiant d’un pipeline d’acquisitions avancé dans plusieurs pays », commente Lucas Despretz, fund advisor de Eurozone Logistics Fund. Le fonds ELF vise un taux de distribution de 5,5 % net par an.

 

Mata Capital déploie une plateforme blockchain destinée aux fonds immobiliers


Mata Capital adopte la technologie blockchain pour optimiser le traitement des registres de titres pour ses produits d’investissements immobiliers. Le lancement de cette nouvelle plateforme a été réalisée en partenariat avec ConsenSys, acteur spécialisé dans le développement de logiciels blockchain pour les entreprises, et le conseil de Screeb Notaires. Concrètement, Mata Capital inscrira des actifs financiers – en l’occurrence les actions d’une société de capitaux propriétaire d’un bien immobilier – et ses droits à travers un token (actif numérique émis et échangeable sur une blockchain) représenté sur la blockchain Ethereum. Outre la réduction des coûts de gestion du passif pour l’émetteur, la blockchain doit améliorer la liquidité des actifs non cotés, augmenter la transparence des opérations et réduire le risque de fraude. « La tokenisation vise à apporter une meilleure liquidité à nos investisseurs, notamment sur le marché secondaire », explique Baptiste Saint-Martin, product development manager chez Mata Capital. La plateforme blockchain proposée par Mata Capital, qui sera opérationnelle à compter du 31 juillet, autorise la tenue des compte-titres de véhicules immobiliers via la blockchain ; permet de réaliser l’ensemble de ses démarches AML (« anti-money laundering ») et KYC (« know your customer ») à travers la plateforme ; et offre la possibilité de suivre l’évolution du statut de la souscription à un fonds ou une opération « club-deal ». A terme, elle pourrait permettre aux investisseurs, notamment, de souscrire et de revendre facilement leurs titres de gré à gré, à partir d’un centime d’euro. Cette nouvelle plateforme blockchain sera utilisée pour un projet immobilier, structuré en club-deal, situé dans le 15ème arrondissement de Paris pour un volume d’investissement de 26 M€. « Il s’agira de la plus importante opération tokenisée en Europe », assure Baptiste Saint-Martin. A l’avenir, sa vocation sera de traiter l’ensemble des opérations éligibles de Mata Capital, qui entend par ailleurs proposer cette solution en marque blanche à des partenaires professionnels du secteur financier et/ou immobilier.

 

BrickVest ouvre sa filiale française


Fondée à Londres en 2015, BrickVest, plateforme en ligne d'investissement immobilier commercial, a reçu le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour opérer depuis la France. Sa filiale française BrickVest REIM SAS bénéficie d’un passeport européen. Basée à Nice, elle doit permettre à BrickVest de continuer à fournir ses services de gestion d'investissements immobiliers et de liquidité à ses membres à travers l'Europe, suite au départ prévu du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit), qui pourrait avoir lieu dès la fin octobre 2019. La société ouvre également une antenne commerciale à Paris, en complément de celle de Berlin, inaugurée en 2016. BrickVest REIM SAS développera et commercialisera sa gamme de fonds immobiliers commerciaux auprès d'investisseurs professionnels, de family offices et d'investisseurs institutionnels, en utilisant l’infrastructure technique et les plateformes digitales existantes du groupe. BrickVest REIM sera dirigée par Rémi Antonini, directeur général en charge de l'activité de gestion des investissements, et David Mounou, directeur général délégué, en charge des opérations. Emmanuel Lumineau, fondateur et dirigeant de Brickvest, est président de la société. « En choisissant la région niçoise, à proximité immédiate de Monaco et du pôle technologique de Sophia Antipolis, nous sommes idéalement positionnés pour bénéficier d'un écosystème favorable tout en nous connectant aux marchés internationaux et à notre quartier général de Londres », conclut Emmanuel Lumineau.   

 

Prologis signe un accord définitif pour acquérir IPT


Prologis a signé un accord définitif pour l’acquisition de la société IPT (Industrial Property Trust), propriétaire d’actifs immobilier, pour un montant de 3,99 milliards de dollars. Cette transaction permet à Prologis de renforcer sa présence sur ses marchés clés aux Etats-Unis. L’opération devrait être conclue entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2020, sous réserve de l’accord de l’actionnariat d’IPT et selon d’autres conditions de clôture usuelles. Le portefeuille d’actifs d’IPT représente près de 3,5 millions de mètres carrés et se compose de 236 bâtiments. 96 % de ces bâtiments sont situés sur des marchés des Etats-Unis où Prologis est déjà présent : au sud de la Californie, dans la région de la baie de San Francisco, à Chicago, Atlanta, Dallas, Seattle et dans le New Jersey.

 

Audacia recrute Florence de La Ferrière


Audacia, acteur du financement de croissance des PME non cotées françaises, recrute Florence de La Ferrière en tant que gérante immobilière aux côtés de Joseph-Marie Absil (ex Unibail). Titulaire d’une maîtrise de sciences et de gestion (Paris Dauphine) et d’un master d’ingénierie financière (EM Lyon), Florence de La Ferrière a débuté sa carrière chez CBRE Global Investors en tant qu’analyste financier bureaux avant d’y occuper par la suite les fonctions d’asset manager bureaux puis commerces. Florence de La Ferrière a ensuite rejoint les équipes d’Icade Asset Management en 2014, en tant que responsable du pôle immobilier commercial, avant de mettre le cap sur Bahreïn pour occuper le poste de responsable projets de Danièle Décor (Groupe Mériguet) pendant un an. Florence de La Ferrière aura pour mission d’accompagner le développement de l’offre immobilière « nouvelle génération » d’Audacia, lancée en 2018 à l’occasion du partenariat signé avec Sharies, opérateur immobilier spécialisé dans la conception et l'exploitation de résidences de coliving.

 

Un premier semestre calme pour l’investissement en immobilier de santé

 (©Wikipedia - Les Martres-de-Veyre [CC BY-SA 4.0])

Après une année 2018 dans la moyenne (765 M€ investis), le marché français de l’investissement en immobilier de santé a connu un 1er semestre 2019 calme avec seulement 163 M€ investis. Les transactions ont été moins nombreuses qu’au 1er semestre 2018 (7 vs 13) et ont concerné des opérations de taille plus modeste, avec un volume moyen passé 34 M€ il y a un an à 23 M€ ce semestre. Alors que les ehpad avaient concentré l’essentiel des engagements en 2018, réalisant leur meilleure performance de l’histoire, les cliniques sont de nouveau majoritaires en ce début d’année (128 M€) grâce, notamment, à l’acquisition par C2S (Eurazeo) de la « Clinique Belledonne » près de Grenoble. L’activité de ce semestre sur les ehpad se limite quant à elle à l’acquisition en VEFA, par Sagesse Retraite Sante, de la relocalisation de l'ehpad « Les Jardins de Sedna » (4 800 m²) à Avon (77). JLL note par ailleurs quelques opérations portant sur des centres médicaux .Les opérateurs, à l’origine de près 20 % de l’activité en 2018, sont restés actifs au cours des 6 derniers mois avec plus de 50 M€ investis, soit un tiers de l’activité. Les gestionnaires de SCPI/OPCI, nettement majoritaires en 2018 (56 % de l’activité) ont en revanche ralenti la cadence au cours des six derniers mois avec moins de 30 M€ d’acquisitions, réalisées en totalité par Euryale Asset Management. Les foncières, qui avaient réalisé un quart des acquisitions l’an dernier, ont été absentes. Après avoir enregistré une correction en 2018, les taux de rendement sont restés stables au cours du premier semestre 2019, à 4,5 % pour les meilleures cliniques SSR, 4,25 % pour les ehpad et 5 % pour les cliniques MCO. « La situation de déficit de produits et de taux bas a poussé certains investisseurs à se tourner vers des marchés à l’étranger beaucoup plus dynamiques, observe Christophe Volle, directeur du pôle investissement résidentiel de JLL. Le second semestre va apporter des volumes d’investissement plus en phase avec ceux constatés en 2017 et 2018, grâce à la signature d’un portefeuille significatif et de quelques actifs unitaires mais le nombre de transactions restera très faible. »

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 18 septembre 2019

La veille immo du 18 septembre 2019

Primonial qui acquiert "Green Corner" auprès de Covivio pour 167 M€, le spécialiste du coliving Urban Campus qui recrute Maxime Depreux, Stéphane Gaux...

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

Arcange a ouvert un nouveau chapitre de développement depuis près de trois. Michaël Sfedj, président-fondateur du groupe, fait le point sur son activi...

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

Autonomy, le salon international des solutions mobilité durable, se tiendra les 16 et 17 octobre prochains à Paris

La veille immo du 16 septembre 2019

La veille immo du 16 septembre 2019

La Française qui investit dans la logistique allemande pour des investisseurs sud-coréens, DWS qui réorganise sa filiale française dédiée aux investis...

200 millions de plus pour la rénovation énergétique

200 millions de plus pour la rénovation énergétique

Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement d’un nouveau service d’accompagnement pour la rénovation énergétique

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi énergie-climat

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi énergie-climat

L’Assemblée nationale a donné son ultime feu vert au projet de loi énergie et climat qui prévoit d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

B. Teboul : "Deskeo propose un modèle hybride entre le coworking et le bail traditionnel"

B. Teboul : "Deskeo propose un modèle hybride entre le coworking et le bail traditionnel"

Le spécialiste américain des bureaux flexibles Knotel a finalisé cet été une levée de fonds de 400 millions de dollars. Une opération qui devrait nota...

La veille immo du 12 septembre 2019

La veille immo du 12 septembre 2019

PGIM Real Estate qui signe 3 actifs de bureaux et logistique en France, Gecina qui ratifie 3 nouveaux contrats de crédits responsables, le marché du l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message