La veille immo du 18 avril 2019

Groupama Immobilier qui arbitre l’immeuble Marne à Noisy-le-Grand, Dentressangle Foncière Immobilière qui signe le 7/9 de la rue Saint Florentin à Paris 8e, Build Europe qui publie un manifeste… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 18 avril 2019.

Groupama Immobilier qui arbitre l’immeuble Marne à Noisy-le-Grand, Dentressangle Foncière Immobilière qui signe le 7/9 de la rue Saint Florentin à Paris 8e, Build Europe qui publie un manifeste… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 18 avril 2019.

 

Le groupe HPC va réaliser son campus à Noisy-le-Grand


Groupama Immobilier a signé, le 12 avril 2019, l’acte de vente portant sur l’immeuble Marne, un ensemble immobilier à usage de bureaux à Noisy-le-Grand, détenu en lots de volume par Groupama Gan Vie. L’actif  est vendu libre de toute occupation, Groupama ayant libéré l’intégralité des surfaces fin 2017, après le déménagement de ses équipes dans Groupama Campus à Nanterre.
L’acquéreur, le Groupe HPC, est un groupe immobilier, spécialisé via ses 3 filiales dans la promotion immobilière (Oceanis), le concept d’appart-hôtel urbain (Appart’City) et la gestion de résidences étudiantes (Global Exploitation). Il acquiert ainsi environ 33 500 m² à usage de bureaux, 20 emplacements de stationnement en sous-sol et 413 droits de stationnement au sein du parking du centre commercial des Arcades. Le projet prévoit de transformer les 33 500 m² de bureaux en un campus universitaire de 850 chambres, 5 000 m² d’espaces de convivialité et de co-working, terrains de sport, salle de cinéma avec au sommet un roof-top. Dans cette opération, Groupama Immobilier était accompagné par Jones Lang Lasalle et conseillé par l’étude C&C Notaires (Maître Laurent Hosana).

 

Dentressangle Foncière Immobilière poursuit ses investissements à Paris

©Google Street View

Dentressangle Foncière Immobilière fait l’acquisition de l’immeuble situé au 7/9 de la rue Saint Florentin à Paris 8e. Le bâtiment, contigu à l’Hôtel de la Marine, a été construit au XVIIIème siècle, bénéficie d’une double entrée depuis la rue Saint Florentin et développe près de 6 500 m² de bureaux (plateaux de 900 m² environ), autour d’une cour privative, d’une surface de 600 m². L’ensemble va faire l’objet d’une rénovation et sera livré en avril 2021.
Avec cette acquisition, Dentressangle Foncière Immobilière poursuit ainsi la construction de son patrimoine immobilier, après avoir signé un bail de 9 ans ferme avec Natixis Partners, portant sur l’intégralité de l’immeuble d’angle situé au 38 de la rue de Lisbonne à Paris. Cet immeuble du XVIIIème, d’une surface de 2 500 m², fait actuellement l’objet d’une rénovation lourde dont la maitrise d’œuvre de conception a été confiée au cabinet Wilmotte, pour une livraison fin 2019.
« Ces opérations démontrent le savoir-faire de nos équipes et s’inscrivent parfaitement dans notre stratégie visant à redonner de la valeur à des actifs anciens très bien situés et à les détenir à long terme », conclut Guillaume Lapp, directeur général délégué de Dentressangle Foncière Immobilière.

 

Patrimoine et Commerce signe un portefeuille de 4 actifs dans l’Aisne

©Wikipedia / Kolforn [CC BY-SA 4.0]

Patrimoine et Commerce a acquis quatre actifs commerciaux dans le département de l’Aisne (02) totalisant une surface de 31 000 m². L’investissement global s’est élevé à 42,7 M€ représentant un rendement de 7 %. Le groupe était, jusqu’à aujourd’hui, peu présent sur ce territoire. Le portefeuille inclut deux retail parks, respectivement situés au sein de zones commerciales « Les Portes de Soissons » et « Avenue d’Essômes », qui regroupent plus de 30 cellules commerciales bénéficiant de locataires tels que But, C&A, Darty, Décathlon, Générale d’Optique ou Marie Blachère. Les deux autres actifs du portefeuille, un ensemble à usage de commerces et bureaux et un actif commercial représentant une surface totale d’environ 4 400 m², considérés comme non stratégiques, ont vocation à être cédés dans le cadre de la politique de rotation d’actifs du groupe.

 

Commerz Real loue 4 300 m² dans Cap Sud à Montrouge

©D.R.

Commerz Real a loué à l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAR) pour une durée de neuf ans, près de 4 300 m² dans l'immeuble de bureaux Cap Sud, à Montrouge. Celle-ci aura son bureau central français aux trois étages supérieurs du bâtiment construit en 2008. Avec ce nouveau locataire, environ 90 % de l'immeuble de bureaux sont loués. Le fournisseur des centres de calcul APL, la marque de mode londonienne Father & Sons, la chaîne de restauration française O’Tacos ainsi que la société pharmaceutique française Keocyt sont d'autres occupants du centre d'affaires. Des négociations de bail sont déjà en cours avec d'autres locataires pour les surfaces libres restantes. Cap Sud se trouve dans le portefeuille du fonds immobilier ouvert Hausinvest de Commerz Real et dispose d'une superficie utile totale de près de 12 400 m². Le bâtiment a été modernisé en 2017 par Commerz Real.

 

Marguet et Terzano s’installe au 55 rue de Turbigo

©D.R.

Groupe Babylone installe les bureaux du cabinet d’avocats Marguet et Terzano, au 55 rue de Turbigo dans le 3e arrondissement. La surface est de 124 m² pour un loyer de 460 €/m²/an HT HC. Dans cette transaction Groupe Babylone était conseil du bailleur.

 

Build Europe fait des propositions pour débloquer la production de logements abordables


Build Europe, organisation regroupe les promoteurs immobiliers et les aménageurs de onze pays européens, publie son manifeste, « Le logement : un défi européen ». Les professionnels s’inspirent de leur expérience de terrain pour faire quinze propositions de mesures dans l’idée de débloquer la production de logement abordable. Elles suivent trois axes : mieux piloter (création d’un poste de commissaire et d’un conseil européen de la construction, lancement d’un observatoire statistique européen, etc.), débloquer l’offre (rééquilibrer l’aménagement du territoire en créant des « smart and green cities » et en redynamisant les villes moyennes négligées, mieux proportionner les contraintes environnementales, lutter contre les recours abusifs, alléger les normes) et mobiliser l’investissement privé (limiter l’impact de Bâle IV sur le financement de l’immobilier et ouvrir la possibilité au privé de compléter l’offre publique sur le logement abordable et social. »

 

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en France"

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en Fran...

Plus de trois ans après son lancement officiel, l’association Circolab a défriché un certain nombre de dossiers et développé une boîte à outils utilis...

La veille urbaine du 23 février 2021

La veille urbaine du 23 février 2021

CBRE GI qui signe une plateforme logistique de 36 000 m² à Villette d’Anthon, Juergen Fenk qui prend en charge les activités immobilières de Primonia...

La veille urbaine du 22 février 2021

La veille urbaine du 22 février 2021

Les lauréats de l'appel à projet pour la revitalisation du Village des Crottes à Marseille, Icade qui signe deux promesses de vente pour plus de 320 M...

La veille urbaine du 19 février 2021

La veille urbaine du 19 février 2021

Aventim et Aire Nouvelle qui vont développer le projet Écho à Euralille, Immovalor Gestion qui acquiert le « Woopa » à Lyon, le mandat de Thomas Georg...

Bernard Mounier devient président de Bouygues Immobilier

Bernard Mounier devient président de Bouygues Immobilier

Annoncée en novembre dernier, la nomination de Bernard Mounier à la tête de Bouygues Immobilier a été entérinée par le conseil du développeur-ensembli...

La veille urbaine du 18 février 2021

La veille urbaine du 18 février 2021

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois, la Cour de Cassation qui donne raison à la Ville de Paris sur la régulation des plateformes to...

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois

Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon ont détaillé ce 18 février les conditions d’entrée en vigueur de la RE2020. Analyse des principales évolutions et...

X. Musseau : "L’opération avec Kaufman & Broad n'est pas la seule typologie de sujets résidentiels ciblée par Hines en France"

X. Musseau : "L’opération avec Kaufman & Broad n'est pas la seule typologie de sujets résidentiels c...

Hines France vient de signer avec Kaufman & Broad un accord portant sur l'acquisition en VEFA de plus de 500 logements. Une transaction qui consti...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte