La veille immo du 17 décembre 2019

BlackRock qui signe la tour Voltaire à la Défense, LBO France qui acquiert le Grand Angle à Saint Denis, In’li qui lance la foncière de développement Cronos… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 17 décembre.

BlackRock qui signe la tour Voltaire à la Défense, LBO France qui acquiert le Grand Angle à Saint Denis, In’li qui lance la foncière de développement Cronos… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 17 décembre.


BlackRock signe la tour Voltaire à la Défense

(©BlackRock)


BlackRock, pour le compte de son fonds value-add Europe Property Fund V qui réalise son premier investissement en France, s’est porté acquéreur de la tour Voltaire à la Défense auprès d’AXA IM – Real Assets, agissant pour le compte d’un de ses clients. L’opération est financée par BNP Paribas Corporate and Institutional Banking. Livrée en 1988 par l’architecte Henri La Fonta, la tour Voltaire offre, sur près de 36 000 m² répartis sur 23 étages, des plateaux de bureaux et des services dédiés à ses occupants, tels que trois espaces de restauration, un fitness, un espace bien-être, un business center et une conciergerie. La tour a reçu la double labélisation HQE Exploitation et BREEAM In Use. Une rénovation importante en 2016 a porté sur les étages bas de la Tour, aujourd’hui loués à deux groupes. BlackRock souhaite rénover les plateaux des étages haut. La rénovation doit notamment faciliter la flexibilité d’aménagement et le travail collaboratif, tout en maximisant l’apport de lumière naturelle et le nombre de postes de travail en premier jour. Une terrasse en toiture viendra compléter l’actif. La conduite des travaux privilégiera la réutilisation des matériaux lors de la phase de curage. Dans cette opération, BlackRock Real Assets était conseillé par l’étude Lebreton Notaires, le cabinet De Pardieu Brocas Maffei, le cabinet Lacourte Raquin Tatar, Delpha Conseil, Theop et Aveltys. AXA IM – Real Assets était conseillé par l’étude Wargny Katz. BNP Paribas CIB était conseillé par l’étude Allez et Associés et le cabinet Gide. La transaction a été réalisée par CBRE dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec JLL.

 

LBO France achète l’immeuble Grand Angle à Saint Denis


LBO France, via son OPCI Lapillus II, acquiert l’immeuble Grand Angle auprès de Tristan Capital Partners. Cet ensemble de bureau d’environ 17 000 m² est situé à 300 mètres du métro ligne 13 Carrefour Pleyel à Saint-Denis (93), à environ 600 mètres de la nouvelle station Mairie de Saint-Ouen (ligne 14) et au pied de la future gare Saint-Denis Pleyel. « En plein coeur d’un quartier en totale transformation, l’immeuble bénéficiera d’un projet urbain inédit qui mettra l’accent sur l’innovation environnementale et énergétique et où la part belle sera faite aux mobilités douces et à la nature en ville, détaille le communiqué de presse. De plus, le quartier mettra à disposition des équipements culturels, sportifs et de loisirs en tous genres ainsi que des infrastructures destinées à faciliter la mobilité de ses habitants. Ce dernier reliera les deux gares du pôle de transport et jouera un rôle essentiel dans le bon déroulement des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 puisqu’il permettra l’accès aux équipements sportifs depuis le Village Olympique Pleyel – Bords de Seine ». « Cette acquisition reflète parfaitement la vision du marché immobilier partagée au sein l’équipe LBO France qui consiste à se positionner sur des actifs dont la localisation est incontestable et qui sont porteurs de création de valeur à horizon 5-7 ans », précise Stéphanie Casciola, Head of Real Estate, LBO France. L’immeuble a fait l’objet d’une réhabilitation lourde par l’ancien propriétaire. Grand Angle développe 16 800 m² sur 5 étages avec de grands plateaux de bureau de 2 800 m², des services, ainsi que 2 niveaux de parking en sous-sol. Un projet de certification a été lancé et l’immeuble devrait être certifié BREEAM In-Use1 Very Good avant l’été 2020. L’opération a été financée par un consortium bancaire formé par Natixis/Scor. LBO France était conseillé par l’office notarial Monassier & Associes, les cabinets Sekri Valentin Zerrouk et Kramer Levin, et la société Alamo en tant qu’auditeur technique et AMO. Le vendeur Tristan Capital Partners était conseillé par l’étude Lasaygues et le cabinet Racine.

 

S2i Partners et Angelo Gordon acquièrent le 92 rue de Richelieu à Paris 2e


S2i Partners a acquis en pleine propriété l’immeuble situé au 92 rue de Richelieu dans le quartier Bourse / Opéra dans le 2e arrondissement de Paris auprès d’AXA IM - Real Assets pour le compte de ses clients. L’immeuble datant du XIXème siècle, qui a abrité la boulangerie viennoise d’August Zang et Ernest Schwarzer à l’origine des tous premiers croissants de France en 1838, totalise environ 8 000 m² de bureaux, commerces et logements. S2i Partners réalise cet investissement en association avec le fond de private equity Angelo Gordon & Co. Wargny Katz était le notaire de l’acquéreur et Thibierge celui du vendeur. La transaction a été réalisée par Catella dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec Cushman & Wakefield.

 

Foncière Inea s'offre en VEFA le Landing à Toulouse


Foncière Inea a annoncé l’acquisition, auprès d’Icade Promotion, du Landing, un immeuble de bureaux situé à Blagnac au sein de la zone aéroportuaire de Toulouse-Blagnac. Le montant de la transaction s'élève à 34,9 M€. Il s’agit d’une VEFA offrant 10 741 m² en R+6 et 288 places de parking en infrastructure. Le bâtiment sera certifié NF HQE Bâtiments tertiaires et répondra à la norme technique RT 2012 – 20 %. À six minutes à pied seulement de l’aéroport, le Landing est desservi par les transports en commun avec une station de tramway – Daurat – au pied de l’ouvrage et une ligne qui dessert d’un côté l’aéroport, à une station, et de l’autre le centre-ville de Toulouse. Il offre de grands plateaux qui sont aussi divisibles (à partir de 550 m²). Sa livraison est prévue au premier trimestre 2022. « Il y a deux ans, nous avions acquis, toujours auprès d’Icade Promotion, le Take Off, un immeuble de quelque 6 500 m² à proximité immédiate du Landing. Les atouts intrinsèques de ce premier bâtiment nous ont permis de le commercialiser en totalité plus de neuf mois avant sa livraison via un bail de neuf ans fermes, rappelle Arline Gaujal-Kempler, directrice générale déléguée de Foncière Inea. Le Landing présente des qualités identiques à celles de son voisin, au premier rang desquelles un emplacement stratégique dans une zone économique particulièrement dynamique. » La transaction a été réalisée par CBRE Agency.

 

6ème Sens Immobilier et Adamaia acquièrent 5 immeubles de bureaux à Lyon


6ème Sens Immobilier et Adamiaa ont fait l’acquisition de cinq immeubles de bureaux d’une surface de 14 700 m² partiellement loué dans le 7e arrondissement de Lyon (Gerland). L’ensemble immobilier va faire l’objet d’une revalorisation intérieure et extérieure. La transaction a été réalisée par Nexity Conseil.

 

BNP Paribas REIM signe deux actifs logistiques en Italie et en France pour 85 M€

L’actif acheté par BNP Paribas REIM à Amblainville

BNP Paribas REIM, agissant pour le compte de son fonds Eurozone Logistics Fund (ELF) géré par BNP Paribas REIM Luxembourg, a finalisé deux nouvelles transactions logistiques de classe A en novembre 2019. Le premier actif est situé à Amblainville, dans le département de l'Oise. Construit en deux phases (2016 et 2019), il affiche environ 85 000 m² de surface locative et est intégralement loué à un acteur de l'ameublement et de la maison pour une durée sécurisée de 6 ans. Le second est situé au sein du marché logistique urbain de Milan, dans la ville de Liscate. Ce nouvel entrepôt de 2017 a une superficie locative totale d'environ 15 000 m² et est entièrement loué à un logisticien (3 PL) italien pour une durée ferme de 6 ans et demi. Ensemble, les deux transactions représentent un volume d'investissement total d'environ 85 M€. Le fonds a désormais investi plus de 50% de sa capacité d’investissement. « Ces deux acquisitions off-market contribuent à la diversification géographique du portefeuille puisque Liscate est la première transaction du fonds en Italie et Amblainville la deuxième en France, commente Lucas Despretz, fund advisor du fonds ELF. Le portefeuille est ainsi désormais composé de 7 actifs générateurs de revenus et devrait encore se développer d'ici la fin de la semaine avec une nouvelle acquisition aux Pays-Bas. »

 

Capelli boucle sa première opération de tokenisation


Le groupe immobilier Capelli a réalisé sa première opération de tokenisation pour financer une offre d’emprunt à terme d’un montant de 3,1 M€. Les investisseurs qualifiés qui ont souscrit à cet emprunt ont reçu en contre partie des « tokens », jetons numériques inscrits sur la blockchain, portant un rendement fixe de 7,5 % par an et ayant pour sous-jacent des biens situés dans le Domaine d’Hestia, projet immobilier à Saint-André-Lez-LilleFrance (Hauts-de-France). Imaginé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, le programme accueillera à terme plus de 500 appartements, dont du logement aidé, des commerces et une crèche. Capelli s’est appuyé sur la plateforme de tokenisation Wecan Tokenize, pour réaliser cette opération qui a été financée en moins d’une semaine par une dizaine d’investisseurs.

 

In’li lance la création de la foncière de développement Cronos


In’li, filiale dédiée au logement intermédiaire du groupe Action Logement, va créer une foncière de développement afin de répondre à son ambition de produire 80 000 nouveaux logements intermédiaires d’ici 10 ans. Cet objectif représente un investissement de 18 Mds€ qu’In’li ne pourra porter seule. La création de la foncière de développement doit donc permettre de mobiliser des capitaux externes afin de financer une partie de la production neuve d’In’li. Cette dernière conservera une participation de 25 % de la foncière de développement à laquelle seront apportés 6 000 logements existants et 4 000 logements en développement. Avec un objectif de production annuelle de 1 500 logements, la foncière détiendra un patrimoine d’environ 25 000 logements d’ici 2030. Le patrimoine transféré à la foncière et ses logements neufs seront gérés par In’li via sa filiale d’administration de biens et commercialisés prioritairement aux salariés des entreprises cotisantes de la PEEC. Le premier processus compétitif sera ouvert en janvier 2020 auprès d’investisseurs long terme. « Le respect des normes sur la provenance des fonds sera garanti et la consultation sera suffisamment large pour avoir le choix de candidats répondant pleinement à l’ADN d’Action Logement : assureurs et investisseurs institutionnels français et européens, caisses de retraites, foncières de long terme et asset managers », souligne le communiqué de presse. Et Benoist Apparu, président du directoire d’In’li, de conclure : « Avec la création de ce modèle de financement, un logement transféré permet de créer les conditions pour financer environ 4 logements neufs. L’opération permet de générer des fonds propres immédiatement disponibles pour In’li, levier indispensable pour produire 80 000 logements intermédiaires d’ici 10 ans. »

 

Jessica Cooper nommée directrice du développement de Cushman & Wakefield à Bordeaux


Jessica Cooper, 33 ans, a rejoint Cushman & Wakefield à Bordeaux en octobre dernier en qualité de directrice du développement. Elle vient renforcer une équipe forte de onze collaborateurs dédiés à l’immobilier d’entreprise, et conforter les ambitions de l’agence sur les différentes lignes de métiers, notamment en ce qui concerne le développement du pôle commerces en centre-ville. Responsable immobilier de la FNAC de 2008 à 2011, elle crée en 2012 son propre cabinet de conseil en immobilier d’entreprise, puis rejoint Nexity en 2016 au poste de directrice commerces. Jessica Cooper est diplômée en droit de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et de l’Institut de la construction et de l’habitat, ICH.

 

Frédérique Lahaye de Fréminville nommée présidente d’Adoma

(©Nick Youngson  Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])

Le conseil d’administration d’Adoma a annoncé la nomination de Frédérique Lahaye de Fréminville, 62 ans, en qualité de présidente du conseil. Elle succède à Yves Chazelle. Juriste de formation, Frédérique Lahaye de Fréminville a effectué l’ensemble de sa carrière dans le domaine de l’habitat dans des organismes divers. Elle a débuté sa carrière dans le secteur associatif, à la Confédération Générale du Logement, association de défense des usagers du logement. En 1992, elle rejoint l’ANIL, Agence nationale pour l’information sur le logement, où elle participe à l’animation et à la formation du réseau des ADIL. En 1998, elle travaille à l’Union Nationale Interfédérale des oeuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux (UNIOPSS) avant de rejoindre le cabinet de Louis Besson, secrétaire d’Etat au Logement en qualité de conseillère au moment de l’élaboration de la loi SRU. Après quelques mois passés au côté de Marie-Noëlle Lienemann qui lui avait succédé, elle devient directrice juridique de l’Anah, Agence nationale pour l’habitat. Elle poursuit ensuite sa carrière à la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) avant de devenir conseillère du maire de Paris, Bertrand Delanoë puis directrice du Logement et de l’habitat de la Ville de Paris. En 2014, elle termine sa carrière professionnelle en qualité de conseillère chargée des questions de logement au cabinet du Premier ministre, Manuel Valls puis Bernard Cazeneuve. Après avoir arrêté ses activités professionnelles en mai 2017, elle poursuit son engagement en faveur du logement notamment en présidant le groupement d’intérêt public Habitat et interventions Sociales (GIP HIS), organisme public francilien à disposition du Préfet de Région pour accompagner le relogement des personnes en grandes difficultés.

 

Hauts-de-Seine Habitat et la Banque des Territoires finalisent le réaménagement de la dette de l’office


Hauts-de-Seine Habitat, bailleur disposant d’une offre locative de plus de 45 000 logements, et la Banque des Territoires finalisent la renégociation de la dette de l’office d’un montant de 275 M€. Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan logement de la Banque des Territoires. Le réaménagement, notamment à taux fixe, porte sur un montant total de 275 M€ qui prendra effet le 1er janvier 2020. L’opération permet une amélioration de l’autofinancement de l’Office estimée, selon le scénario pris en compte, entre 5,5 M€ et 7,7 M€ en cumulé sur les dix prochaines années. Les marges dégagées doivent permettre à Hauts-de-Seine Habitat de poursuivre sa politique de développement et d’entretien de son patrimoine. « Cette renégociation est très importante pour notre office, précise Damien Vanoverschelde, directeur général de Hauts-de-Seine Habitat. Elle nous permet d’une part de sécuriser notre dette pour le futur en fixant près de 30 % de notre en-cours et d’autre part de réaliser immédiatement des économies substantielles grâce à la baisse des taux et des marges. »

 

La Région IDF vote un budget de 2,2 Mds€


La Région a voté en séance un budget 2,2 milliards d’euros, soit une progression budgétaire de 11 %. En 2020, le budget dédié aux transports et mobilités sera de 1,61 Mds€ (dont 94 % de dépenses vertes), dont 834 M€ en investissement, en hausse de 51 % par rapport à 2015. La Région poursuivra et renforcera ses politiques, avec notamment les prolongements de la ligne E du RER vers l'Ouest et de la ligne 11 du métro vers Rosny-Bois-Perrier, le développement des sites propres pour autobus, notamment les projets de Tzen, le renouvellement du matériel roulant avec 115 nouvelles rames livrées en 2020, l'aménagement de voies réservées aux bus, aux taxis et, à terme, au covoiturage sur les autoroutes. La Région consacrera également 159 M€ (21 % de dépenses vertes) au développement économique, à l'innovation et au tourisme, dont 109 M€ en investissement. 2020 verra la création de la SEM Île-de-France Investissements et Territoires. En matière d'aménagement durable, la Région consacrera 98 M€ (44 % de dépenses vertes), dont 79 M€ d'investissement (+20 % par rapport à 2015), pour poursuivre la construction de 100 quartiers neufs, innovants et écologiques (47 lauréats depuis 2016), soutenir l'équipement des collectivités franciliennes grâce aux contrats d'aménagement régionaux, et lancer le plan de reconquête des friches en Île-de-France et les travaux préparatoires de la deuxième Biennale d'Architecture et de Paysage qui aura lieu en 2021.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 26 février 2021

La veille urbaine du 26 février 2021

Le renouvellement de l’équipe d’urbanistes-architectes du projet Gerland à Lyon, les investissements résidentiels qui bondissent de 41 % en 2020… Déci...

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate

PGIM Real Estate a annoncé cette semaine plusieurs nominations dans le but de renforcer sa plate-forme européenne et poursuivre sa croissance. Jocelyn...

La veille urbaine du 25 février 2021

La veille urbaine du 25 février 2021

La signature de l'acte de vente pour la réalisation de The Link à La Défense, AEW qui lance une plateforme dédiée à la logistique et aux parcs d’activ...

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat juge le projet de loi sur le climat insuffisant

Le Haut Conseil pour le climat (HCC) a publié un avis en amont du processus législatif qui analyse la contribution du projet de loi à la transition ba...

F.G. Vaissier (White & Case) : "L’année 2020 est restée très dynamique avec le développement de projets miniers majeurs"

F.G. Vaissier (White & Case) : "L’année 2020 est restée très dynamique avec le développement de proj...

Malgré les conditions sanitaires actuelles et une conjoncture économique morose pour les matières premières, les 122 millions de dollars de dette banc...

V. Bédague (Nexity) : "Les promoteurs ont besoin de densifier en hauteur"

V. Bédague (Nexity) : "Les promoteurs ont besoin de densifier en hauteur"

Entre crise sanitaire, confinements et élections municipales, le monde de la promotion a connu une année 2020 mouvementée. Véronique Bédague, directri...

La veille urbaine du 24 février 2021

La veille urbaine du 24 février 2021

Nouvelle augmentation de capital en vue pour AccorInvest, Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate… Décideurs vous pr...

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en France"

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en Fran...

Plus de trois ans après son lancement officiel, l’association Circolab a défriché un certain nombre de dossiers et développé une boîte à outils utilis...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte