La veille immo du 15 mai 2019

The We Company qui lance la plateforme ARK, La Française REM qui signe le Smart’Up à Châtillon, le nouveau poste d’Emmanuel Clair chez Crédit Agricole Immobilier… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 15 mai.

The We Company qui lance la plateforme ARK, La Française REM qui signe le Smart’Up à Châtillon, le nouveau poste d’Emmanuel Clair chez Crédit Agricole Immobilier… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 15 mai.

 

The We Company lance une plateforme d’investissement et de gestion d’actifs immobiliers


The We Company lance ARK. Cette plateforme bénéficiera des bases mises en place par WeWork Property Advisors, un gestionnaire affilié à The We Company et au Rhône Group, qui se joindra à ARK à l’occasion du lancement. ARK vise avant tout à acquérir, à développer et à gérer des actifs immobiliers situés dans des villes « clés « et des marchés secondaires à fort potentiel de croissance à l’échelle globale. En déployant une stratégie « avec locataire » selon laquelle The We Company occuperait une partie ou la totalité de l’espace disponible, cette dernière prévoit de stabiliser immédiatement les actifs acquis. ARK entend tirer parti de son accès au processus de sélection d’emplacements, à la technologie exclusive de The We Company, ainsi qu’à ses relations avec les partenaires et compagnies membres de l’entreprise pour accéder à « un large » éventail d’opportunités immobilières. ARK va chercher à appliquer les solutions holistiques de The We Company conçues pour les propriétaires immobiliers, qui reposent sur l’expertise de The We Company, pour identifier, construire, louer et exploiter des propriétés. « Nous avons constaté la valeur que l’écosystème WeWork pouvait créer pour les propriétaires et les partenaires immobiliers, explique Rich Gomel, directeur-général d’ARK. ARK a été mise en place pour profiter de ces opportunités et nous permettre d’offrir différentes options de partenariats à la communauté immobilière afin qu’elle participe à la croissance et à l’expansion de The We Company. »
En parallèle, ARK annonce qu’Ivanhoé Cambridge fournira des capitaux et un soutien à la plateforme. La filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec prévoit de collaborer avec ARK dans le cadre de ses transactions immobilières et de la gestion de propriétés un peu partout dans le monde. « Nous croyons, tout comme The We Company, qu’il y a un avantage énorme à bouleverser les normes traditionnelles de l’immobilier, souligne Sylvain Fortier, chef des investissements et de l’innovation d’Ivanhoé Cambridge. The We Company apporte son talent créatif et innovateur, et son expertise en matière de technologie et de conception, des atouts essentiels pour répondre aux nouvelles attentes des espaces immobiliers, dans la sphère aussi bien commerciale que résidentielle. »
Dans un premier temps, ARK va déployer 2,9 G$ US en capitaux propres. The We Company sera le propriétaire majoritaire de la plateforme ARK. La plateforme sera dirigée par une équipe de gestion « aguerrie ». Steven Langman, directeur-général du Rhône Group et membre du conseil d’administration de The We Company, agira en qualité de président du comité de gestion d’ARK et siégera aussi aux comités d’investissement d’ARK. Rich Gomel, qui était jusqu’à tout récemment président de WeWork, dirigera la plateforme ARK à titre de directeur-général. Wendy Silverstein, qui était jusqu’à récemment chef de la direction de New York Reit et a occupé, entre autres, des postes de haut niveau chez Vornado Realty Trust et Citicorp, est chef des investissements; Les dirigeants d’ARK seront épaulés par une équipe dédiée de professionnels comptant une expertise diversifiée en acquisition, développement et gestion d’actifs immobiliers. En plus de la nomination de Steven Langman comme président du comité de gestion d’ARK, celui-ci et Rhône Group demeurent partie intégrante de la plateforme combinée d’ARK.

 

La Française Real Estate Managers acquiert l’immeuble Smart’Up à Chatillon


La Française Real Estate Managers (REM) a acquis, auprès d’une entité gérée par Tishman Speyer, l’immeuble Smart’Up, situé 117-133, avenue de la République à Châtillon. L’immeuble, certifié BREEAM, HQE et labelisé BBC, développe environ 23 000 m² de bureaux et services. Il est entièrement loué à la société Compass Group France et à une enseigne de la grande distribution, dans le cadre de baux de longue durée. Cette acquisition a été réalisée pour le compte des SCPI LF Grand Paris Patrimoine, Épargne Foncière, Crédit Mutuel Pierre 1, Sélectinvest 1, Pierre Privilège et Eurofoncière 2. La transaction a été réalisée par Cushman & Wakefield.
Dans cette opération, La Française REM était conseillée par l’étude 14 Pyramide, le cabinet Jeantet, le cabinet Saint-Honoré Partenaires ainsi que le cabinet Fairway pour le financement. Celui-ci a été structuré par la Banque Européenne du Crédit Mutuel, assistée par l’étude Victoires Notaires associés et par le cabinet Archers. Tishman Speyer était conseillé par l’office notarial Wargny Katz et le cabinet De Pardieu Brocas Maffei.

 

Fiducial Gérance cède un portefeuille de trente actifs


Dans le cadre d’un club deal, De Watou, Verdoso, Herrmann Frères et Foncière Sima viennent d’acquérir un portefeuille de trente actifs développant une surface globale d’environ 25 000 m². Ce portefeuille est constitué majoritairement de commerces et bureaux, répartis sur 30 sites au niveau national, pour un total de 120 lots commerciaux. Le vendeur, Fiducial Gérance, poursuit ainsi ses objectifs d’arbitrages et de développements de la SCPI Ficommerce. « Cette acquisition a été réalisée en vue de réhabiliter les actifs dont une partie est vacante », précise Sébastien de Hulster, PDG de la SA De Watou, qui aura la responsabilité de la gestion.
Dans cette opération Fiducial Gérance était conseillé par l’étude notariale VXL et l’acquéreur par l’étude Haussmann Notaires. BNP Paribas Real Estate Transaction était mandaté en exclusivité dans le cadre de cette transaction. DBX a également conseillé l’acquéreur.

 

Dernière acquisition pour le fonds Residial


Perial Asset Management réalise la dernière acquisition de son fonds Residial avec une résidence services sénior à Compiègne. Signée de l’architecte Jean Michel Wilmotte, elle sera livrée après restructuration par Linkcity (groupe Bouygues Construction) en juillet 2021. L’opération s’inscrit dans le cadre de la réhabilitation de la cour d’Orléans (inscrit aux Monuments historiques), au cœur de la cité impériale. La résidence déploiera une surface de plancher de 5 285 m² et sera composée de 92 logements et de 18 emplacements de parkings. Ce dernier investissement d’un montant de 15,2 M€ clôture le programme d’investissement de l’OPPCI Residial. Cette résidence senior sera exploitée par les Essentielles dans le cadre d’un engagement de location ferme de 11 ans et 11 mois.
Après livraison de cette dernière opération, le portefeuille de Residial représentera un volume investi de 110 M€, composé à 21 % de crèches, à 65 % d’actifs de santé (ehpad, Centre de soins de suite et de réadaptation) et à 14 % de résidences services seniors. Une allocation en ligne avec la stratégie cible du véhicule. Depuis la création du fonds en novembre 2014, la valeur des parts des associés fondateurs s’est appréciée de 38 % (au 31 décembre 2018).
« Nous sommes confiants dans les perspectives de performance financière de ce fonds qui arrivera à maturité en 2024, explique Yann Guivarc’h, directeur général de Perial Asset Management. Logiquement, Perial Asset Management profite de la dynamique créée par Residial pour lancer Residial II. Ce nouvel OPPCI, agréé par l’AMF, développera une stratégie immobilière également axée sur les actifs de santé, mais dans un contexte européen, avec un cœur de portefeuille situé en France et en Allemagne. Nous visons à terme un portefeuille d’environ 250M€ d’actifs. Le premier closing du fonds interviendra au cours du 1er semestre 2019. Plusieurs opportunités d’investissement sont déjà identifiées. »

 

Nouvelle fonction pour Emmanuel Clair au Crédit Agricole Immobilier


Emmanuel Clair est nommé directeur du pôle services immobiliers aux institutionnels de Crédit Agricole Immobilier. Ce pôle regroupe les activités d’administration de biens institutionnels et d’immobilier d’exploitation. Il animera, à ce titre les équipes du property management pour les grands investisseurs institutionnels ainsi que les activités d’immobilier d’exploitation et du facility management pour les immeubles de Crédit Agricole SA en Ile-de-France.
Arrivé chez Crédit Agricole Immobilier en janvier 2014, Emmanuel Clair était directeur de l’immobilier d’exploitation depuis 2016. Précédemment, il a occupé plusieurs postes de consultant chez Exens, BearingPoint et PriceWaterhouseCoopers. Emmanuel Clair est diplômé de l’ESTP Paris.

 

Le secteur du multifamily atteint les 40 milliards d'euros investis en Europe en 2018


Selon Savills, le secteur du multifamily a atteint les 40 milliards d'euros investis à travers huit marchés européens, un chiffre record. Sur la moitié des marchés, à savoir au Danemark, en Suède, aux Pays-Bas et en Espagne, le volume des investissements multifamily a été supérieur à celui des bureaux, ce qui en fait le segment d'investissement immobilier privilégié pour la première fois de son histoire.
« Ce qui était historiquement considéré comme un secteur alternatif à l'immobilier commercial représente aujourd'hui en moyenne 17 % de l'investissement total, contre 13 % en moyenne sur cinq ans, explique Eri Mitsostergiou, directeur de Savills European Research. Le marché le plus important est à nouveau l'Allemagne avec un chiffre d'affaires de 15,1 milliards d'euros, ce qui en fait le troisième volume le plus élevé des dix dernières années. Toutefois, les marchés ayant enregistré les plus fortes variations annuelles ont été la France, qui est passée de moins de 200 millions d'euros en 2017 à près de 3,2 milliards d'euros en 2018, l'Irlande où les volumes d'investissement ont été multipliés par dix pour atteindre 1,1 milliard d'euros et l'Espagne où le chiffre d'affaires est passé de moins d'un million à plus de 3 milliards d'euros l'an dernier. »
Et Marcus Roberts, directeur de Savills Operational Capital Markets, d’ajouter : « L'attrait de revenus à long terme et l'anticipation de l'augmentation des loyers, grâce à la demande croissante de logements locatifs, ainsi qu'une offre restreinte, ont été les principaux moteurs de la croissance du secteur de l'investissement multifamily en Europe. Nous prévoyons que cette tendance se poursuivra et que nous verrons la part du secteur multifamily augmenter jusqu'à 20 % de l'investissement total, dans la plupart des marchés à moyen terme. Cela sera soutenu par l'attrait des investisseurs pour des actifs générateurs de revenus et vers des secteurs dont les fondamentaux sont dictés par le changement structurel, plutôt que par des facteurs cycliques. »
Il conclut : « Les ventes de portefeuilles et la montée en puissance des activités de développement apporteront davantage de produits sur le marché, ce qui, combiné à une assiette d'investisseurs plus large, devrait se traduire par des niveaux de chiffre d'affaires plus élevés, en particulier sur les marchés de niveau inférieur. Il existe un potentiel croissant, en particulier en France, au Royaume-Uni, en Espagne et en Irlande. »

 

Les mises en vente de logements neufs se maintiennent à un niveau bas


Au cours du premier trimestre 2019, 30 900 logements neufs ont été vendus, soit un niveau comparable à celui observé au premier trimestre 2018 (-0,4 %), selon le service de la donnée et des études statistiques. Les réservations se replient dans l’individuel (-8,1 %) et sont stables dans le collectif (+0,2 %). Dans le même temps, les mises en vente se maintiennent à un niveau bas depuis le troisième trimestre 2018 (moins de 30 000 logements par trimestre). Elles se réduisent encore par rapport au quatrième trimestre 2018 (- 10,9 %), pour atteindre 23 900 logements. Cette baisse concerne aussi bien les maisons individuelles (-33,2 %) que les appartements (-8,8 %). La contraction plus marquée de l’offre que de la demande a pour conséquence une baisse de l’encours de logements, qui s’établit à son niveau de début 2017. Le prix moyen des logements neufs est en hausse par rapport au premier trimestre 2018 : +3,1 % pour le collectif et +3,7 % pour les maisons individuelles.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 18 septembre 2019

La veille immo du 18 septembre 2019

Primonial qui acquiert "Green Corner" auprès de Covivio pour 167 M€, le spécialiste du coliving Urban Campus qui recrute Maxime Depreux, Stéphane Gaux...

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

M. Sfedj : "Arcange vise le milliard d’euros d’actifs dans son patrimoine d’ici début 2021"

Arcange a ouvert un nouveau chapitre de développement depuis près de trois. Michaël Sfedj, président-fondateur du groupe, fait le point sur son activi...

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

4ème édition du salon Autonomy les 16 et 17 octobre prochains

Autonomy, le salon international des solutions mobilité durable, se tiendra les 16 et 17 octobre prochains à Paris

La veille immo du 16 septembre 2019

La veille immo du 16 septembre 2019

La Française qui investit dans la logistique allemande pour des investisseurs sud-coréens, DWS qui réorganise sa filiale française dédiée aux investis...

200 millions de plus pour la rénovation énergétique

200 millions de plus pour la rénovation énergétique

Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement d’un nouveau service d’accompagnement pour la rénovation énergétique

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi énergie-climat

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi énergie-climat

L’Assemblée nationale a donné son ultime feu vert au projet de loi énergie et climat qui prévoit d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

B. Teboul : "Deskeo propose un modèle hybride entre le coworking et le bail traditionnel"

B. Teboul : "Deskeo propose un modèle hybride entre le coworking et le bail traditionnel"

Le spécialiste américain des bureaux flexibles Knotel a finalisé cet été une levée de fonds de 400 millions de dollars. Une opération qui devrait nota...

La veille immo du 12 septembre 2019

La veille immo du 12 septembre 2019

PGIM Real Estate qui signe 3 actifs de bureaux et logistique en France, Gecina qui ratifie 3 nouveaux contrats de crédits responsables, le marché du l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message