La veille immo du 10 mai 2019

Nowy Styl Group qui reprend Majencia, la première acquisition de la JV entre Generali Real Estate et Poste Vita, JLL qui publie une étude sur l’entrepôt du futur… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 10 mai.

Nowy Styl Group qui reprend Majencia, la première acquisition de la JV entre Generali Real Estate et Poste Vita, JLL qui publie une étude sur l’entrepôt du futur… Décideurs vous propose une synthèse des actualités immobilières du 10 mai.

 

Nowy Styl Group reprend Majencia

(©D.R.)

Ce vendredi, le tribunal de commerce de Nanterre a rendu son jugement et désigné Nowy Styl Group repreneur de Majencia, en redressement judiciaire depuis le 29 novembre 2018. Le géant européen du mobilier de bureau reprend les usines, situées à Noyon (Oise) et Bressuire (Deux-Sèvres), et la plupart des équipes Majencia, avec 266 collaborateurs.
Cette transaction est une nouvelle acquisition en Europe de l’Ouest pour Nowy Styl Group, après la reprise de la société allemande Kusch+Co cette année, la société suisse Sitag en 2015, la société Rohde & Grahl en 2013 opérant à la fois en Allemagne et aux Pays-Bas, ainsi que la marque allemande Grammer Office en 2011.
« Nous poursuivons notre investissement dans le développement de nos marchés en Europe de l’Ouest, précise Adam Krzanowski, président de Nowy Styl Group. Nous sommes présents en France depuis près de 20 ans, cependant avec la reprise de Majencia nous allons prendre la position de numéro 1 dans un pays qui est un marché européen majeur, avec l’Allemagne. Nous pensons qu’avec cet apport en capital pour Majencia, la dimension globale de nos activités et notre expérience en matière d’intégration et d’optimisation opérationnelle, nous serons en mesure de restaurer les forces de Majencia. »
Et Rafal Chwast, vice-président et directeur financier de Nowy Styl Group, d’ajouter : « Nous reprenons les actifs du fabricant français pour 0,5 M€. Ensuite, pour donner à Majencia un nouvel avenir, nous créons une nouvelle entité baptisée Nowy Styl – Majencia, dotée d’un capital de 10 M€ ainsi qu’un financement en compte courant de 9,5 M€. Selon nos analyses, ce montant global permettra à Majencia de redevenir leader de son marché. »
En 2017, Majencia affichait encore un chiffre d’affaires supérieur à 100 M€. Mais, ces dernières années, le groupe a été confronté à des difficultés financières qui l’ont conduit à ouvrir une procédure de redressement judiciaire. Malgré la mise en œuvre de plusieurs plans de restructuration, l’entreprise a été mise en liquidation en avril avec poursuite d’activité dans l’attente d’un repreneur en mesure de retourner la situation. Le tribunal de Commerce de Nanterre a tranché entre les offres initialement présentées par trois candidats. Nowy Styl – Majencia reprend 266 collaborateurs parmi le personnel du fabricant français. De futures embauches seront progressives selon le communiqué de presse, en ligne avec la croissance de l’activité. La nouvelle entité continuera à livrer les contrats long-terme des clients stratégiques de Majencia dans les secteurs public et privé.
« Au cours des due-diligence menées dans le cadre du projet de reprise, nous avons identifié des domaines dans lesquels nous pourrons mettre en œuvre des améliorations significatives du fait de l’envergure de nos activités et de nos expertises, assure Roman Przybylski, membre du conseil et directeur commercial de Nowy Styl Group. Par exemple, la largeur du portefeuille produits de Nowy Styl et notre capacité à étendre notre offre de façon dynamique et rapide, apportera des compléments attractifs à l’offre de Majencia. A ce jour, un quart des ventes de Majencia est constitué de produits achetés auprès d’autres fabricants. Je pense que nous pourrons combler ces besoins avec nos propres solutions. » Le plan de développement de Majencia passe aussi par des actions d’amélioration de la logistique, de l’organisation de la production et la mise en œuvre des processus pour de nouveaux produits. Des composants jusqu’alors achetés auprès de fournisseurs extérieurs pourront être approvisionnés à partir des usines du groupe, principalement en Pologne, « à des prix plus compétitifs ».
« Faire partie désormais du groupe leader en Europe, le plus solide et avec la plus belle trajectoire de réussite, est une chance pour la nouvelle société Nowy Styl – Majencia de devenir le leader français en France, conclut Vincent Gruau, président de Majencia qui poursuivra son action au sein de la structure de la nouvelle entité. Nous devons réussir le retournement de Majencia dont la situation s’est malheureusement dégradée très rapidement ces derniers mois. Notre priorité est de revenir immédiatement sur le marché et de convaincre nos clients de nous renouveler la confiance qu’ils nous accordaient avant ces difficultés. »

 

Première acquisition pour la JV entre Generali Real Estate et Poste Vita

             (©D.R.)

La joint-venture entre Generali Real Estate et Poste Vita signe le Marienforum, un immeuble de bureaux situé à Frankurt am Main. Cette transaction constitue la première opération de la structure commune. Le vendeur est le fonds immobilier Perella Weinberg II (PWREF II) et le promoteur Pecan Development GmbH. Situé au cœur du quartier central des affaires de la ville, ce bâtiment de 40 mètres de haut et de dix étages fait partie du nouveau quartier des bureaux de Marieninsel. Marienforum héberge actuellement le siège social de ABN AMRO / Bethmann Bank à Francfort et d'autres locataires de bureaux. L’actif comporte des locaux commerciaux au rez-de-chaussée. Cette transaction a été financée par une banque allemande.

 

Les 9 éléments qui redéfinissent l’immobilier logistique


JLL publie une étude sur l’entrepôt du futur. Selon le conseil, la redéfinition de l’entrepôt logistique se fait principalement à travers 9 éléments. Les technologies sans fil et la localisation en temps réel constituent le premier. Elles permettront de faciliter la gestion des stocks et de l’entrepôt, et de transmettre directement les données récoltées sur les tablettes et appareils mobiles des utilisateurs, grâce aux fréquences radio et sans fil. Les équipes seront quant à elles hyperconnectées. Des capteurs, balises GPS et autres évolutions permettront de déployer, de contrôler et d’analyser plus rapidement les décisions logistiques mais aussi de mieux utiliser les ressources disponibles.
Troisième élément, le prélèvement sera encore plus intelligent : « Voice picking » multilingue, robots spécialisés, réalité augmentée… ces éléments prendront en charge le déplacement des marchandises, sans pour autant remplacer complètement l’humain. Cette technologie « Goods to man », qui laisse aux humains certains gestes plus complexe de tri et de prélèvement, doit permettre d’accroitre la productivité tout en surmontant les barrières linguistiques et de compétences. Les hauteurs libres seront quant à elles plus importantes dans le but de minimiser l’emprise foncière et d’optimiser l’utilisation des entrepôts. Elles peuvent aller de 12 à 30 mètres aujourd’hui pour des automatisations verticales.
JLL croit également dans la maintenance prédictive des entrepôts. Les nouvelles technologies permettraient de se prémunir contre d’éventuelles pannes, et ainsi de réduire la non-qualité et les coûts liés à l’improductivité. L’étude prédit également une évolution vers le développement durable avec la mise en place de procédés comme les panneaux solaires, l’éclairage à LED, les surfaces réfléchissantes et autres techniques innovantes, toutes positives pour l’environnement et pour les résultats financiers ou opérationnels. Le design devrait être centré sur l’humain avec de nouvelles mesures comme des capteurs de qualité d’air, ou encore des régulateurs de température. L’amélioration de l’environnement de travail, des équipements et de la santé des employés doit aider à réduire la rotation du personnel pour l’utilisateur et offre de nouvelles perspectives pour les propriétaires. L’entrepôt à la demande (WaaS°, Warehouse as a Service) permettra quant à lui de donner plus de flexibilité à la chaine logistique. Les utilisateurs auront accès à un réseau de distribution encore plus maillé sur le territoire. Enfin, JLL prédit un passage des sols super-plats aux pentes pour assurer le bon fonctionnement des technologies robotisées et faciliter les flux entrants et sortants.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 8 août 2019

La veille immo du 8 août 2019

Ascencio qui augmente son contrôle du retail park Le Parc des Drapeaux à Caen, la fréquentation touristique qui rebondit… Décideurs vous propose une s...

La veille immo du 6 août 2019

La veille immo du 6 août 2019

KSL Capital Partners qui acquiert Les Hôtels d’en Haut, MGallery qui continue son expansion en France… Décideurs vous propose une synthèse des actuali...

La veille immo du 5 août 2019

La veille immo du 5 août 2019

GSE qui livre une plateforme de 60 000 m² à Goodman, la Caisse d’Epargne CEPAC qui achète un immeuble de 3 000 m² à Sainte-Marie à La Réunion… Décideu...

La veille immo du 2 août 2019

La veille immo du 2 août 2019

Icade qui signe une promesse de vente sur 49 % de la tour Eqho, Archer Hotel Capital qui cède le Paris Marriott Rive Gauche, les prévisions du groupe...

S. Eymard : "Frey veut atteindre rapidement une taille critique sur le marché des centres commerciaux de plein air dans la péninsule ibérique"

S. Eymard : "Frey veut atteindre rapidement une taille critique sur le marché des centres commerciau...

Frey vient d’investir dans un projet de centre commercial de plein air en Catalogne et d’acquérir un actif de 60 000 m² au Portugal. Sébastien Eymard,...

La veille immo du 1er aout 2019

La veille immo du 1er aout 2019

Fidelity International en passe de s’offrir le Prélude à Boulogne-Billancourt, la première implantation de Frey au Portugal, AVIV qui va acquérir Meil...

La veille immo du 31 juillet 2019

La veille immo du 31 juillet 2019

Paref en passe d’acquérir 12 000 m² dans la tour Franklin à La Défense, EasyHotel qui va ouvrir son premier établissement français cette année à Nice,...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message