La tête dans les étoiles

L’indicateur des phases de Lune est le plus poétique des complications horlogères. Au fil des mois, cette mécanique permet l’affichage du cycle de révolution de notre astre mais aussi, parfois, celui de son âge, offrant au cadran une esthétique particulière.

L’indicateur des phases de Lune est le plus poétique des complications horlogères. Au fil des mois, cette mécanique permet l’affichage du cycle de révolution de notre astre mais aussi, parfois, celui de son âge, offrant au cadran une esthétique particulière.

L’indicateur des phases de Lune, au-delà de sa complexité, s’impose comme un élément de décoration majeur. Aux modèles les plus classiques, est associé un mouvement simple à deux ou trois aiguilles centrales, avec ou sans petite seconde. Placé à six heures sous la forme d’un compteur auxiliaire, il met en scène l’évolution de la lune au moyen d'un disque et d'un guichet, en révélant les différents quartiers du cycle.

Sur les modèles plus sophistiqués, « l’âge de la Lune » indique le nombre de jours écoulés depuis la nouvelle lune. L’affichage gradué sur 29 jours et demi correspond à la révolution de notre satellite. Début et fin de période sont déterminés par la « nouvelle lune », c’est-à-dire, le moment où l'astre n’est pas éclairé par le Soleil et donc invisible à nos yeux. Des indications qui s’avèrent très utiles aux marins ou chasseurs de coquillages qui ont besoin de connaître les marées…

À cet indicateur, d’autres complications peuvent être associées, comme ici pour cette Reverso, animée par un mouvement unique, qui présente un second fuseau horaire associé à un indicateur jour/nuit sur 24 heures.

 

Hervé Borne

 

Jaeger-LeCoultre
Reverso Tribute Moon, calibre 853 A, en acier, 49,5 mm x 30 mm, mouvement à remontage manuel, bracelet en alligator. 13 200 €.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Showroomprivé lève 40 M€ pour devenir rentable

Showroomprivé lève 40 M€ pour devenir rentable

L’e-commerçant français souhaite redresser la barre grâce à l’internalisation de sa logistique et le rachat intégral de Beautéprivée.

E-commerce : 3Suisses rejoint le portefeuille de ShopInvest

E-commerce : 3Suisses rejoint le portefeuille de ShopInvest

Le distributeur de produits multimarques en ligne fait le pari de relancer un groupe qui a perdu près de dix fois ses revenus de 2005.

Artcurial collectionne les succès

Artcurial collectionne les succès

La célèbre maison du rond-point des Champs-Élysées a fêté ses 15 ans l’année dernière. La publication de ses résultats pour le premier semestre est l’...

IKKS : la marque de vêtements reprise par ses créanciers

IKKS : la marque de vêtements reprise par ses créanciers

Au terme d’un debt to equity swap partiel, un pool de trois fonds américains devrait prendre le contrôle du réseau de magasins en difficulté. LBO Fran...

Trois questions à Patrick Pruniaux (président, Ulysse Nardin)

Trois questions à Patrick Pruniaux (président, Ulysse Nardin)

Ulysse Nardin est une marque qui n’a jamais été conduite par et pour le marketing. Et pourtant, elle cartonne. Son président revient sur stratégie.

Tiffany, la grande bleue

Tiffany, la grande bleue

Près de deux siècles d’histoire et de succès pour Tiffany & Co. qui s’est imposée comme l’une des plus importantes institutions américaines de joa...

Enchères et vous : zoom sur les plus belles ventes

Enchères et vous : zoom sur les plus belles ventes

En salle des ventes, on-line, par téléphone, les plus belles ventes de ces derniers mois

Antoine Rondeau (cordonnier) « Mon luxe, c’est l’indépendance »

Antoine Rondeau (cordonnier) « Mon luxe, c’est l’indépendance »

Sa gouaille éminemment sympathique et son professionnalisme ont conquis les personnalités de tous bords comme les anonymes du quartier. Rencontre ave...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message