La SVOD, reine de l'audiovisuel

En quelques mois, allant de pair avec l’accroissement du temps passé à domicile, les plateformes de streaming ont vu le nombre de souscriptions exploser. Désormais plusieurs sur le marché, ces géants du divertissement se disputent les contenus les plus alléchants et inquiètent les chaînes de télévision.

En quelques mois, allant de pair avec l’accroissement du temps passé à domicile, les plateformes de streaming ont vu le nombre de souscriptions exploser. Désormais plusieurs sur le marché, ces géants du divertissement se disputent les contenus les plus alléchants et inquiètent les chaînes de télévision.

Netflix, Amazon Prime video, Disney+, HBO max, Salto, Apple TV… On ne compte plus les plateformes de SVOD. Véritable tsunami dans le monde de l’audiovisuel, elles se sont installées dans le quotidien des Français. Si le pionnier  Netflix reste le maître du jeu avec 8,6 millions d’abonnés, Amazon et Disney réduisent l’écart. Sur le marché depuis seulement un an, Disney+ accélère et compte déjà 5,5  millions d’abonnés, notamment grâce sa nouvelle catégorie "Star", qui enrichit le catalogue avec des contenus destinés à un public plus mature et adulte. Malgré l’intérêt des  Français pour le petit écran, le potentiel économique de ces titans américains effraye les chaînes de télévision. 

Les médias ripostent 

Face à l’installation durable des plateformes de streaming dans le paysage audiovisuel, les chaînes de télévision n’ont pas d’autre choix que de se réinventer. Pour affronter cette féroce concurrence, TF1 et M6 ont récemment annoncé leur fusion prochaine. Du point de vue économique, le constat est édifiant : les deux entités avec un chiffre d’af-faires de respectivement 2,2 et 1,3 millions d’euros, sont bien loin de Netflix et de ses 24 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021.

D’après le dernier rapport du CSA publié en janvier 2021, TF1 et M6 restent pourtant historiquement davantage regardés que leurs concurrents en streaming.  Fusionnés, les deux groupes, qui représentent une quinzaine de chaînes, parviennent à un total de 39,6 % de parts d’audience, soit 17,5 millions de téléspectateurs quotidiens. Une position qui en ferait, une fois la fusion concrétisée, un leader européen du  divertissement. Pourtant, cela pourrait bien ne pas suffire ! Toujours selon le CSA, le nombre d’abonnements aux  plateformes de vidéo à la  demande a connu un pic de près de 6,5 millions d’utilisateurs par jour en France. Si ces chiffres sont directement liés aux périodes de confinement, les relevés des dernières semaines prouvent que la tendance se maintient.

Une tendance qui ne fléchit pas

Il n’y a pas que la télévision à subir les effets de l’arrivée en force de ces multiples plateformes. Après plus de six mois de fermeture, les cinémas sont les premières victimes collatérales de l’explosion du streaming. Malgré la réouverture des salles obscures, la vidéo à la demande pourrait ne pas faiblir. Une fois ancrée dans les habitudes des Français, c’est une solution de facilité. Et disposer de milliers de films et séries directement à domicile pour moins cher qu’une seule place de cinéma, c’est une belle aubaine, surtout pour les familles.

D’autant que ces champions produisent eux-mêmes des contenus exclusifs piquant la vedette au grand écran.  Ainsi, Disney+ surfe sur son rachat de  Marvel en 2009 et de Lucas Films en 2012, et produit des séries dédiées à ces univers. Avec Wanda Vision, Falcon et le soldat de l’hiver ou encore l’annonce de la suite de la série Star Wars, The Mandalorian, le géant aux grandes oreilles s’assure encore de nouveaux abonnés. La crise sanitaire a également permis aux plateformes de streaming de profiter de la fermeture des cinémas pour signer de juteux contrats, à l’image du  blockbuster Red Notice avec les trois stars hollywoodiennes Dwayne  Johnson, Gal Gadot et Ryan  Reynolds  produit par  Netflix. Le pionnier du streaming a également acquis les droits de la franchise À couteaux tirés, avec Daniel Craig, pour un budget de 400 millions de dollars. Des films jusque-là réservés aux salles de cinéma.

Devenu une norme, le SVOD fait même son apparition auprès des médias. Brut lançait il y a quelques semaines sa propre plateforme BrutX afin de "répondre aux usages", comme l’explique Claire Basini, directrice  générale de Brut dans une interview accordée à Décideurs Magazine.

Laura Breut 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

V. Decaux (La Poste) : "Croiser la data permettrait de faire coïncider les besoins de l’entreprise avec les projets du salarié"

V. Decaux (La Poste) : "Croiser la data permettrait de faire coïncider les besoins de l’entreprise a...

Présidente du jury du prix du DRH numérique 2020, Valérie Decaux, DRH du Groupe La Poste envisage la transformation digitale à la fois comme complémen...

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé pr...

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, Jérôme Deroulez se consacre aux problématiques de protection des données personnelles en France et en E...

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

Didier Fleury accompagne depuis deux ans la transformation numérique de la Macif, société d’assurance mutuelle française.  Un défi de taille pour cett...

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte