La surprenante décision de Standard & Poor's

Contre toute attente, l’agence américaine a relevé la perspective de la note de la France. Comment expliquer une telle décision ?

Contre toute attente, l’agence américaine a relevé la perspective de la note de la France. Comment expliquer une telle décision ?

Standard & Poor's avait dégradé pour la dernière fois la note de la France en novembre 2013, la faisant passer de AA+ à AA, la troisième note de son barème. Elle avait ensuite révisé sa perspective de « stable » à « négative » en octobre 2014. L’annonce de perspective positive faite par l’agence américaine ce vendredi 21 octobre a donc de quoi surprendre. Aucun indicateur économique n’est passé au vert. Seul point positif, la légère réduction du déficit public qui a été ramené à 3,5 % du produit intérieur brut (PIB) en 2015, soit 0,3 point de mieux que prévu. Et si le gouvernement a confirmé son objectif d'un déficit à 3,3 % cette année, on est encore loin des 3 % que la France s’est engagée à respecter dans le cadre des accords avec l’Union européenne. Quant au poids de la dette, il reste plafonné autour de 96 %.

 

Le taux moyen des émissions n’atteint que 0,35 %

 

Une chose est sûre, c’est une excellente nouvelle pour la France qui pourra continuer à emprunter à des niveaux extrêmement bas. Le taux moyen des émissions à moyen et long termes réalisées depuis les débuts de l'année n’atteint que 0,35 %. C’est deux fois moins qu’en 2015.  Une baisse qui permet à l’État d’alléger la charge de sa dette. En 2016, les gains liés à la baisse des taux se chiffrent en milliards d’euros. Autrement dit, l’amélioration du déficit public est en partie artificielle. Comment alors expliquer la décision de l’agence de notation?

 

Dans son communiqué, Standard & Poor's avance « la mise en œuvre progressive de réformes visant à soutenir la croissance. Celles portant sur la fiscalité et le code du travail devraient avoir des effets stabilisateurs sur l'emploi, la croissance, la compétitivité et les finances publiques. » Elle souligne aussi que « la reprise économique est en bonne voie, tout particulièrement si le rebond dans les investissements des entreprises est confirmé ». Voilà de quoi satisfaire le gouvernement. Manuel Valls s’est empressé de commenter l’annonce sur son compte Facebook : « Nos réformes pour redresser notre économie, notre attractivité, sans RIEN sacrifier de notre modèle social, paient. Continuons ! » L’analyse de Standard & Poor’s n’en demeure pas moins étonnante alors que l’Insee vient de revoir à la baisse la croissance française pour 2016 et 2017 et que le taux de chômage bat de nouveaux records tous les mois.

 

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

G. Reboul (Reboul & Associés) : "Chaque deal est différent"

G. Reboul (Reboul & Associés) : "Chaque deal est différent"

Reboul & Associés fêtait en 2020 ses 15 ans d’existence. Les associés de ce cabinet à taille humaine, formés dans des structures anglo-saxonnes, a...

P-M Relecom (Relecom & Partners) : "Quand on s'internationalise, il faut intégrer la différence culturelle"

P-M Relecom (Relecom & Partners) : "Quand on s'internationalise, il faut intégrer la différence cult...

De l’identification de cibles d’acquisition qui ne sont pas à vendre au montage de projets clés en main, Relecom & Partners accompagne les entrepr...

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction Unifiée du Brevet"

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction...

Élu le 3 décembre 2020, Jean-Christophe Rolland a pris ses fonctions de président de la CNCPI, la Compagnie nationale des conseils en propriété indust...

Lancel, de tradition et d'audace

Lancel, de tradition et d'audace

À la fois ancrée dans son époque et garante d’un héritage, rigoureuse dans sa maîtrise de la confection et furieusement créative dans son style, la ma...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

Korian, leader européen du bien-vieillir et du soin aux personnes fragiles n’a pas cessé de multiplier les transactions ces dernières années. Jean-Mic...

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Dans le contexte pandémique actuel, Primonial a décidé de s’associer avec Net-investissement, une marketplace de l’investissement immobilier et financ...

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

En avril 2019, le groupe de défense et d’électronique, Thales, rachetait le spécialiste des cartes à puces. Si depuis, la crise est passée par là, l’i...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte