La surprenante décision de Standard & Poor's

Contre toute attente, l’agence américaine a relevé la perspective de la note de la France. Comment expliquer une telle décision ?

Contre toute attente, l’agence américaine a relevé la perspective de la note de la France. Comment expliquer une telle décision ?

Standard & Poor's avait dégradé pour la dernière fois la note de la France en novembre 2013, la faisant passer de AA+ à AA, la troisième note de son barème. Elle avait ensuite révisé sa perspective de « stable » à « négative » en octobre 2014. L’annonce de perspective positive faite par l’agence américaine ce vendredi 21 octobre a donc de quoi surprendre. Aucun indicateur économique n’est passé au vert. Seul point positif, la légère réduction du déficit public qui a été ramené à 3,5 % du produit intérieur brut (PIB) en 2015, soit 0,3 point de mieux que prévu. Et si le gouvernement a confirmé son objectif d'un déficit à 3,3 % cette année, on est encore loin des 3 % que la France s’est engagée à respecter dans le cadre des accords avec l’Union européenne. Quant au poids de la dette, il reste plafonné autour de 96 %.

 

Le taux moyen des émissions n’atteint que 0,35 %

 

Une chose est sûre, c’est une excellente nouvelle pour la France qui pourra continuer à emprunter à des niveaux extrêmement bas. Le taux moyen des émissions à moyen et long termes réalisées depuis les débuts de l'année n’atteint que 0,35 %. C’est deux fois moins qu’en 2015.  Une baisse qui permet à l’État d’alléger la charge de sa dette. En 2016, les gains liés à la baisse des taux se chiffrent en milliards d’euros. Autrement dit, l’amélioration du déficit public est en partie artificielle. Comment alors expliquer la décision de l’agence de notation?

 

Dans son communiqué, Standard & Poor's avance « la mise en œuvre progressive de réformes visant à soutenir la croissance. Celles portant sur la fiscalité et le code du travail devraient avoir des effets stabilisateurs sur l'emploi, la croissance, la compétitivité et les finances publiques. » Elle souligne aussi que « la reprise économique est en bonne voie, tout particulièrement si le rebond dans les investissements des entreprises est confirmé ». Voilà de quoi satisfaire le gouvernement. Manuel Valls s’est empressé de commenter l’annonce sur son compte Facebook : « Nos réformes pour redresser notre économie, notre attractivité, sans RIEN sacrifier de notre modèle social, paient. Continuons ! » L’analyse de Standard & Poor’s n’en demeure pas moins étonnante alors que l’Insee vient de revoir à la baisse la croissance française pour 2016 et 2017 et que le taux de chômage bat de nouveaux records tous les mois.

 

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

J-P. Sbraire (Total) : "Notre ambition est d’atteindre la neutralité carbone en 2050"

Les groupes pétroliers ont dû affronter à la fois la crise sanitaire de Covid-19 et la crise des marchés pétroliers. Jean-Pierre Sbraire, directeur fi...

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

V. Puche (CNAV) : "Je suis fière d’avoir internalisé des compétences UX/UI au sein de la CNAV"

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), Véronique Puche a remporté le grand prix des Directeurs des systèmes d’information et du num...

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia finance le rachat de Suez par une émission d’obligations hybrides

Veolia a annoncé, le 14 octobre, l’émission de deux nouvelles obligations hybrides pour une valeur totale de 2 milliards d’euros. Cette somme doit ser...

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

À la rencontre de Robert Peugeot, l'homme qui s’investit

Le président de la société d’investissement familiale FFP a passé une grande partie de sa carrière au sein des marques Peugeot et Citroën. Cet ingénie...

Reed Smith renforce son pôle immobilier

Reed Smith renforce son pôle immobilier

L’avocate Carole Steimlé rejoint Reed Smith comme associée. Son arrivée poursuit la vague de recrutements opérée par le cabinet depuis le début d’anné...

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Conseillé par Gowling WLG, AD Éducation s’offre deux nouvelles écoles européennes

Le premier réseau d'écoles privées d'enseignement supérieur dédiées à la création et l’innovation, AD Éducation, acquiert deux sociétés, italienne et...

Le fonds américain Silver Lake s'offre Meilleurtaux

Le fonds américain Silver Lake s'offre Meilleurtaux

Avec cette acquisition comprise entre 700 et 800 millions d'euros, le fonds expert des technologies se promet un bel avenir.

Le fabuleux destin de Ginette Moulin

Le fabuleux destin de Ginette Moulin

Devenue en 2004 présidente du conseil de surveillance des Galeries Lafayette, Ginette Moulin est une héritière avisée qui perpétue les traditions fami...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte