La Société générale mise sur l’expérience collaborateur avec Les Dunes

Mardi 20 septembre, la Société générale accueillait la presse au sein de ses nouveaux locaux baptisés « Les Dunes ». L’occasion de défendre son engagement dans le bien-être au travail face à l’accélération de la transformation des métiers.

© Architectures Anne Demians

Mardi 20 septembre, la Société générale accueillait la presse au sein de ses nouveaux locaux baptisés « Les Dunes ». L’occasion de défendre son engagement dans le bien-être au travail face à l’accélération de la transformation des métiers.

« Nous sommes arrivés au bout du bout de nos méthodes traditionnelles de travail », annonce d’emblée Caroline Guillaumin, directrice des ressources humaines et de la communication de la Société générale. Face à l’impact du digital, « le regard porté sur la manière de travailler a profondément changé et continue de se transformer très rapidement ». Mais contrairement à la tendance actuelle qui met l’accent sur le bonheur au travail, la directrice croit davantage en la création de conditions de travail optimales.

La banque a dès lors vu les choses en grand. Impossible de manquer « Les Dunes » : un complexe immobilier de cinq bâtiments à l’allure futuriste situé à une centaine de mètres de la station Val-de-Fontenay du RER A. Issues d’un vaste projet d’entreprise, les Dunes représentent le passage du groupe à l’ère du numérique. Tous les codes des Gafa et des start-up y sont réunis pour accélérer la transformation et bousculer les habitudes de travail : variété de lieux de travail connectés, tables de ping-pong, babyfoot, poufs géants, salle de jeux d’arcades, citations stimulantes, cafétéria ouverte toute la journée, espaces verts… La Société générale assume s’être inspirée de la culture « cool » de la Silicon Valley.

La technologie au service de la collectivité

L’installation du nouveau siège aux Dunes répond également à la volonté du groupe de déconcentrer le quartier général de La Défense, de rééquilibrer sa présence au sein de la région Ile-de-France, mais surtout de rompre avec le système hiérarchique traditionnellement vertical. Exit les hautes tours synonymes de puissance, place à l’horizontalité. L’objectif est de fédérer les équipes dans un environnement bénéficiant des dernières technologies, d’insuffler et d’expérimenter de nouvelles méthodes de travail, plus collaboratives et novatrices. Caroline Guillaumin évoque à cet égard l’expression de « symétrie des attentions » : « Pour rendre le meilleur service aux clients, il faut que l’entreprise rende le meilleur service aux collaborateurs. »

Selon Véronique Poulard, directrice des ressources humaines et de la filière informatique, le succès des Dunes repose avant tout sur l’intégration des collaborateurs à ce projet immobilier. Au-delà des infrastructures modernes et innovantes, c’est surtout une façon de travailler plus mobile et flexible qui est proposée. Les espaces intérieurs sont organisés en « quartiers », au sein desquels les collaborateurs sont répartis par équipes. Mais aucun bureau n’est assigné. Chacun reste libre de choisir de travailler où bon lui semble en fonction des priorités de la journée : dans un autre quartier ou un espace commun pour un projet ponctuel ou une réunion par exemple. Des cabines individuelles sont aussi mises à disposition pour les rendez-vous téléphoniques.

L’accompagnement des collaborateurs dans la transformation

En parallèle, le groupe bancaire mène depuis plusieurs années une politique RH en faveur d’une « meilleure articulation des temps de vie ». Divers plans d’actions ont été lancés dans ce cadre afin de répondre aux besoins quotidiens des collaborateurs. Son programme phare – Life At Work – fait office de vitrine avec pour ambition de s’inscrire dans la continuité de la culture de l’entreprise : favoriser la collaboration et le partage des meilleures pratiques. Six thématiques le constituent : l’efficacité individuelle et collective, l’environnement de travail, la santé et la prévention, les moments de vie et avantages, le télétravail et le management. Les équipes RH ont également lancé au début de l’année 2017 le programme Move afin d’accompagner les collaborateurs dans la transition du groupe au sein du nouveau technopole. « Les nouveaux défis dans ce vaste espace : réinventer les liens, recréer des pratiques… car ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver » souligne Véronique Poulard.

Amandine Mujinga

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

J.-M. Fonteneau (Groupe Rideau), "Faciliter les passerelles et maintenir dans l’emploi les collaborateurs"

J.-M. Fonteneau (Groupe Rideau), "Faciliter les passerelles et maintenir dans l’emploi les collabora...

Les perspectives de croissance n’impliquent pas inéluctablement de renoncer aux valeurs humaines d’une entreprise familiale. La preuve par l’exemple a...

I. Calvez (Suez), "Faire vacciner nos personnels essentiels le plus vite possible"

I. Calvez (Suez), "Faire vacciner nos personnels essentiels le plus vite possible"

Comment un groupe présent sur cinq continents traverse-t-il la crise de la Covid-19 ? Mènera-t-elle à transformer durablement l’organisation ? Le rega...

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

Entreprises comme freelances sont souvent à la recherche d’un accompagnement pour sécuriser leurs collaborations. Un soutien que propose Freelance.com...

En période de pandémie, comment gérer sa transition professionnelle ?

En période de pandémie, comment gérer sa transition professionnelle ?

En période de crise sanitaire, les grands principes de gestion des transitions professionnelles ne changent pas... mais certaines modalités méritent u...

Joël Grangé, la défense du droit et de ses confrères

Joël Grangé, la défense du droit et de ses confrères

Après plus de trente ans de barre, Joël Grangé se dit toujours autant fasciné par la chose juridique et le procès. Redoutable avocat, il met désormais...

Quelle place pour les freelances en entreprise ?

Quelle place pour les freelances en entreprise ?

La flexibilité du monde du travail renforcée par la crise sanitaire et la remise en question de la relation de travail poussent les entreprises à reco...

G.Ravix (Nexity) : " Ne pas investir dans le capital humain c’est risquer de perdre tout avantage compétitif "

G.Ravix (Nexity) : " Ne pas investir dans le capital humain c’est risquer de perdre tout avantage co...

Directeur de La Cité, Guillaume Ravix revient sur la transformation de Nexity en organisation apprenante. Ou comment mettre le développement des compé...

La gestion de l’absence en période pandémique, un sujet d’avenir…

La gestion de l’absence en période pandémique, un sujet d’avenir…

La période du confinement a mis en exergue toute la complexité de la gestion de l’absence dans les entreprises. Elles vont désormais devoir composer a...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte