La Société de la Tour Eiffel entame un nouveau cycle de croissance

Thomas Georgeon a présenté les grandes lignes de la nouvelle stratégie de croissance de la Société de la Tour Eiffel a l’occasion de la publication des résultats semestriels de la foncière.  Décryptage.
Thomas Georgeon, directeur général de la Société de la Tour Eiffel (©D.R.)

Thomas Georgeon a présenté les grandes lignes de la nouvelle stratégie de croissance de la Société de la Tour Eiffel a l’occasion de la publication des résultats semestriels de la foncière. Décryptage.

Pas le temps de souffler pour la Société de la Tour Eiffel. A peine la fusion-absorption d’Affine achevée, la foncière a lancé il y a quatre mois un plan de cession de 190 M€ d’actifs non stratégiques provenant à 50 % de son patrimoine et à 50 % de celui d'Affine. Soit une trentaine de bâtiments. « Nous déployons trois stratégies différentes, révèle Thomas Georgeon, directeur général de la Société de la Tour Eiffel. Des actifs sont mis sur le marché directement quand nous identifions des opportunités porteuses à l'image de la logistique par exemple. Nous avons également des actifs de bureaux un peu vieillissants pour lesquels nous avons lancé des appels d’offres promoteurs. Enfin, nous avons des sujets qui nécessiteront des actions d’asset management avant d'être arbitrés. » A l’heure actuelle, 46 % des dossiers sont déjà sous lettre d’offre indicative. La foncière ambitionne d’achever ce plan de cession en dix-huit mois et ainsi ramener son niveau d’endettement autour de 40 % alors qu’il approche les 50 % à l’issue du premier semestre 2019. Mais ce ne sera pas l’unique impact du programme. Ce dernier augure en effet du futur visage de la Société de la Tour Eiffel.

« Alors que notre patrimoine est actuellement constitué à 86 % de bureaux, 4 % d’actifs mixtes bureaux / commerces et 10 % d’actifs non stratégiques situés à 72 % dans le Grand Paris et à 18 % en régions, nous opérons un recentrage sur notre core business pour viser à moyen terme un patrimoine exclusivement constitué de bureaux, répartis à 80 % dans le Grand Paris et à 20 % dans des régions à potentiel, c’est-à-dire Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Toulouse », précise Thomas Georgeon. Outre le plan de cession, la SIIC entend s’appuyer sur le développement afin d’atteindre son objectif et poursuivre sa croissance. Après prise en compte de la livraison de six projets au cours du premier semestre, ceux en cours s’élèvent à 138 M€ et se répartissent entre le Grand Paris (62 %) et  les régions (38 %). A plus long terme, le pipeline sera nourri par les fonciers existants. En outre, des acquisitions sélectives avec des taux de rendement élevés dans des zones maitrisées par la foncière devraient être réalisées et une nouvelle opération de croissance externe n’est pas exclue. Alors que son patrimoine est actuellement estimé à 1,8 Md€, la SIIC n’a pas encore communiqué l’objectif associé à cette stratégie d’expansion.

Last but not least, la Société de la Tour Eiffel entend renforcer son offre de services pour se rapprocher encore davantage des collaborateurs de ses locataires. « Autant nous sommes intrigués par le business model des opérateurs de coworking, autant nous sommes persuadés que le développement des services et les besoins de flexibilité sont des tendances de fond, détaille Thomas Georgeon. Nous menons donc des réflexions sur ces sujets. » Une nouvelle histoire est en marche.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 16 septembre 2019

La veille immo du 16 septembre 2019

La Française qui investit dans la logistique allemande pour des investisseurs sud-coréens, DWS qui réorganise sa filiale française dédiée aux investis...

200 millions de plus pour la rénovation énergétique

200 millions de plus pour la rénovation énergétique

Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont annoncé le lancement d’un nouveau service d’accompagnement pour la rénovation énergétique

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi énergie-climat

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi énergie-climat

L’Assemblée nationale a donné son ultime feu vert au projet de loi énergie et climat qui prévoit d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

B. Teboul : "Deskeo propose un modèle hybride entre le coworking et le bail traditionnel"

B. Teboul : "Deskeo propose un modèle hybride entre le coworking et le bail traditionnel"

Le spécialiste américain des bureaux flexibles Knotel a finalisé cet été une levée de fonds de 400 millions de dollars. Une opération qui devrait nota...

La veille immo du 12 septembre 2019

La veille immo du 12 septembre 2019

PGIM Real Estate qui signe 3 actifs de bureaux et logistique en France, Gecina qui ratifie 3 nouveaux contrats de crédits responsables, le marché du l...

La veille immo du 11 septembre 2019

La veille immo du 11 septembre 2019

CBRE GI qui acquiert un entrepôt au nord d’Orléans, Immovalor Gestion qui signe le siège de LDLC à Limonest, la création de Catella Hospitality Europe...

La veille immo du 10 septembre 2019

La veille immo du 10 septembre 2019

M&G qui se lance dans les résidences seniors en France, Sofidy qui signe le 24QG à Suresnes, Covivio qui place son deuxième green bond… Décideurs...

La veille immo du 9 septembre 2019

La veille immo du 9 septembre 2019

Patrizia qui acquiert un entrepôt près de Saint-Étienne, Schroders qui nomme Laurent Dubos head of France, Natixis Partners qui muscle son pôle M&...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message