La Silicon Valley aura bientôt sa bourse

Au sein de marchés cotés dominés par la côte Est, le projet de bourse situé au cœur de l’innovation californienne se fait de plus en plus concret. Porté par des grands noms du capital-investissement, il pourrait être opérationnel avant 2020.

© DR

Au sein de marchés cotés dominés par la côte Est, le projet de bourse situé au cœur de l’innovation californienne se fait de plus en plus concret. Porté par des grands noms du capital-investissement, il pourrait être opérationnel avant 2020.

Le dernier agrément manquant est arrivé par la voie du SEC, l’autorité des marchés financiers américains. L’horizon est maintenant dégagée pour la création du Long-Term Stock Exchange (LTSE). Cette bourse à destination des start-up se focalisera, comme son nom l’indique, sur des investissements de long-terme et récompensera les volontés de croissance durable, éthique et en faveur de la diversité. L’avantage sera donné aux investisseurs, dont la valeur des droits de vote augmentera avec le temps, ce qui devrait, à terme, profiter aux fondateurs.

L’objectif de ce marché et de son fondateur Eric Ries, entrepreneur à l’origine du concept « lean start-up », est d’amener les jeunes entreprises à s’introduire en bourse plus tôt que la moyenne actuelle de 12 ans, pour ainsi partager plus largement la forte croissance des débuts. Conçu comme une réponse à la logique volatile et de court terme des places financières de la côte Est, le LTSE offrira des solutions mieux adaptées aux besoins des start-up, souvent fragiles à leur démarrage d’activité.

Dernière étape avant l’arrivée de ses premiers clients, le LTSE va proposer dans les prochaines semaines ses critères de listings à la SEC, validant ainsi son fonctionnement de marché public où pourront être vendues et achetées des parts d’entreprises. Une fois cette marche franchie, l’objectif d’un lancement en fin d’année est envisagé.

Le Long-Term Stock Exchange sera la seule place boursière californienne et offrira la possibilité à ses sociétés d’être cotées à la fois au LTSE et dans d’autres marchés, notamment ceux de New-York, très friands des valeurs de compagnies orientées nouvelles technologies.

Théo Maurin-Dior

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

X. Ouvrard (Babilou) : "Le temps passé sur le terrain est le meilleur des investissements"

X. Ouvrard (Babilou) : "Le temps passé sur le terrain est le meilleur des investissements"

Le réseau de crèches Babilou a fait le choix de réaliser sa croissance internationale en démarrant toutes ses implantations par une acquisition. Désor...

The Powell of love

The Powell of love

Reconduit par Joe Biden à la tête de la Réserve fédérale pour un second mandat de quatre ans, Jerome Powell doit composer avec l’inflation, transitoir...

E. Demuyt (Eight Advisory) : "L’heure est venue de compenser opérationnellement les défauts de résultat de la période Covid"

E. Demuyt (Eight Advisory) : "L’heure est venue de compenser opérationnellement les défauts de résul...

Reconnu dans l’univers transactionnel, le monde de la restructuration et de l’ingénierie financière, le cabinet de conseil Eight Advisory ne cesse de...

J-M. Richier (HSBC) : “Notre ambition est d’être une banque internationale de premier plan en Europe continentale”

J-M. Richier (HSBC) : “Notre ambition est d’être une banque internationale de premier plan en Europe...

Propulsé en mai dernier au poste de coresponsable de la Banque de financement et d’investissement (BFI) de HSBC Continental Europe à Paris, Jean-Manue...

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Qu'elles prennent la forme de rachats, de fusions, d'IPO ou de levées de fonds, les opérations sélectionnées dans ce dossier racontent une période de...

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Juin 2021, coup de tonnerre, le géant Altarea annonce l’entrée en négociations exclusives avec les actionnaires de l’ogre Primonial. L’ambition est cl...

B. Vibert (Technip Energies) : "Un carve-out est techniquement plus complexe qu’une fusion"

B. Vibert (Technip Energies) : "Un carve-out est techniquement plus complexe qu’une fusion"

Trois ans après la fusion franco-américaine, le groupe de services parapétroliers TechnipFMC s’est scindé en début d’année 2021 pour donner naissance...

HY24, la joint-venture du futur

HY24, la joint-venture du futur

TotalEnergies, Vinci et Air Liquide ont annoncé début octobre la création d’un fonds présenté comme le plus important du monde consacré au développeme...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte