Maranatha : les investisseurs attendus

Le 10 janvier prochain se tiendra l’audience au Tribunal de commerce de Marseille après l’assignation de l’Association de défense des investisseurs Maranatha (l’ADEFIMA) par Colony Capital, pour laquelle une centaine d’investisseurs sont attendus.

© DR

Le 10 janvier prochain se tiendra l’audience au Tribunal de commerce de Marseille après l’assignation de l’Association de défense des investisseurs Maranatha (l’ADEFIMA) par Colony Capital, pour laquelle une centaine d’investisseurs sont attendus.

L’affaire Maranatha risque de connaître encore plusieurs rebondissements. Le 15 janvier prochain, un juge commissaire fera le point sur la période d’observation et l’exécution du plan de cession des actifs du groupe hôtelier mis en place par un jugement du 17 octobre 2018.

Colony Capital, repreneur des hôtels du Roy n’est toujours pas parvenu à la signature d’un accord avec le fonds Cale Street. Lors de l’audience du 15 novembre 2018, Colony Capital avait pris l’engagement de lui verser la somme de 305 millions d’euros. En l’absence de la réalisation de l’opération, la dette continue de s’alourdir de 2 millions d’euros supplémentaires tous les mois du fait des charges inhérentes à l’activité, ce qui ne sera pas sans conséquence pour les investisseurs. Dans l’hypothèse où Colony Capital déclarerait une incapacité d’honorer son acquisition, la seule solution consisterait à la résolution du plan, et à la recherche d’un nouveau repreneur. De son côté, l’ADEFIMA est à l’initiative d’un sondage placé sous le contrôle d’un huissier, afin de savoir si les investisseurs du pôle historique seraient favorables à un regroupement au sein d’une foncière baptisée « Groupement foncière ADEFIMA ». Une proposition accueillie favorablement par une large majorité des investisseurs. Cependant cette offre alternative constitue un frein à la mise en œuvre du plan arrêté par le juge. La société assigne à travers la SAS Colsun Histo France – au capital de 1 euro - l’ADEFIMA afin que cette dernière ne puisse plus communiquer avec ses membres. Les juges du tribunal de commerce de Marseille se prononceront à ce sujet 10 janvier prochain.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Échapper aux lieux communs

Échapper aux lieux communs

Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mai, une partie des locaux de Dassault situés à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, faisaient l’objet d’un...

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Le PDG de LVMH a commencé sa carrière à 25 ans dans l’entreprise familiale. 45 ans plus tard, le voilà à la tête de la plus grosse fortune d’Europe. C...

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

Présent depuis 2008 dans le recrutement de CFO & CEO pour les participations de fonds, ABAQ a ouvert son champ d’intervention aux autres fonctions...

Une Canadienne chez Teynier Pic

Une Canadienne chez Teynier Pic

Sara Nadeau-Seguin rejoint le cabinet Teynier Pic en qualité de counsel.

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

En mai 2018, Barclays France est devenu officiellement Milleis Banque avec à son capital le fonds d’investissement britannique spécialisé dans le sect...

Interview de Marc Legardeur, le directeur de la Banque Patrimoniale d’AXA

Interview de Marc Legardeur, le directeur de la Banque Patrimoniale d’AXA

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers sont tombés à leur plus bas niveau historique en France. Est-ce le bon moment pour emprunter ? Le taux d’in...

Carnet de mouvements du 20 juin

Carnet de mouvements du 20 juin

En cette moitié d'année 2019, les cabinets conservent leur dynamisme en renouvelant leur managing partner, en créant de nouvelles pratiques ou en renf...

T. Hébrard (U’Wine) : « Revendre notre vin dans les meilleures conditions de performance »

T. Hébrard (U’Wine) : « Revendre notre vin dans les meilleures conditions de performance »

U’Wine réouvre le capital de sa filiale U’Wine Grands Crus (4,6 M€ de capital social à date) via une offre au public de titres financiers. Les investi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message