La recette de Covivio pour continuer à croître

La foncière Covivio a clôturé le premier semestre 2019 en bonne marche sur ses objectifs pour l’année. Décryptage des résultats et des perspectives avec Tugdual Millet, directeur financier de la SIIC.
Le projet Vitae, lauréat du concours Reinventing Cities à Milan (©Covivio & Carlo Ratti Associati)

La foncière Covivio a clôturé le premier semestre 2019 en bonne marche sur ses objectifs pour l’année. Décryptage des résultats et des perspectives avec Tugdual Millet, directeur financier de la SIIC.

7,9 Mds€. C’est le niveau de l’ANR Triple Net de Covivio au 30 juin 2019, soit 90,2 € par action. Cet indicateur clé de la performance des foncières est en recul de 1,6 % sur six mois mais en progression de 3,1 % sur un an. "Nous avons distribué la totalité du dividende à nos actionnaires au premier semestre, ce qui explique en grande partie le recul sur six mois, précise Tugdual Millet, directeur financier de la SIIC. De plus, nous intégrons en valeur de marché nos instruments financiers et notre dette dans l’ANR Triple Net, ce qui engendre un impact de 2,4 euros par action du fait de la forte baisse des taux longs intervenus au cours du semestre." Dans ces conditions, Covivio met en avant la croissance de 2,8 % de l’EPRA Earnings par action à 2,63 € pour illustrer ces performances du premier semestre 2019. "Ce résultat s’explique notamment par la croissance de nos revenus, aussi bien en volume qu’à périmètre constant, détaille Tugdual Millet. Ils ont augmenté à périmètre constant de 3,9 % en bureaux France, de 1,4 % en Italie, de 4,4 % dans le résidentiel allemand et de 2 % dans l’hôtellerie. La fusion avec Beni Stabili a également eu un impact positif. A contrario, la réduction de notre endettement a atténué les effets de la croissance des loyers sur notre EPRA Earnings."

Le niveau de LTV est en effet passé de 42 % à 39,2 % en six mois grâce à l’opération de paiement du dividende en actions (qui a permis d’augmenter le capital de 315,9 M€) et aux 732 M€ de cessions sécurisées à fin juin. Dans le même laps de temps, le pipeline de développement engagé a bondi de 30 % pour atteindre 2,1 Md€ (1,7 Md€ en part du groupe) via l’engagement de 100 000 m² de nouveaux projets tels que So Pop à Saint-Ouen, Alis à Levallois-Perret ou Symbiosis D et Vitae (concours Reinventing Cities) à Milan. De quoi aborder les prochains mois avec optimisme.

"Nos résultats du premier semestre nous permettent de confirmer notre objectif de croissance de l’EPRA Earnings 2019 par action supérieure à 3 %", se félicite le directeur financier. Et d’ajouter à propos des perspectives pour le deuxième semestre : "Nous allons continuer à rechercher des opportunités d’investissement. Nous avons un certain nombre de projets à l’étude, notamment dans l’hôtellerie à l’image du rachat annoncé le 1er juillet d’une participation de 32 % dans un portefeuille de 32 établissements Accor en France en en Belgique pour 176 M€ droit inclus. En parallèle, nous ambitionnons d’augmenter encore davantage le niveau de pré-commercialisation de notre pipeline. Ce dernier atteint 51 % à fin juin dans le tertiaire engagé, notamment avec la location de 16 000 m² à NTT Data pour 12,4 ans fermes dans le projet The Sign à Milan. Nous avons d’ores et déjà des discussions sur nos projets à Paris, Lyon, Milan et Berlin."

Un nuage plane justement sur la capitale allemande avec le projet de gel des loyers des logements existants pendant cinq ans. Ce dernier sera proposé au vote courant octobre. "L’activité résidentielle à Berlin représente 8,8 % de nos revenus, analyse Tugdual Millet. Si cette proposition venait à être mise en application, la croissance de nos loyers seraient probablement impacté. Mais il est difficile aujourd’hui de savoir dans quelle mesure car les contours du projet ne sont pas clairs et les incertitudes juridiques sont importantes. Toutefois, concernant les valeurs de nos actifs nous sommes sereins car la valorisation en bloc à 2 745 €/m² à fin juin est très inférieure à la valeur à l’unité et nous avons arrêté d’investir dans des actifs existants depuis un an pour nous concentrer sur des développements qui ne seraient pas concernés par cette potentielle nouvelle réglementation."  Alles ist gut für Covivio !

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 19 février 2020

La veille urbaine du 19 février 2020

Hines qui vend Perspective Défense, la filialisation du portefeuille résidentiel de Gecina qui se précise, Alain Resplandy-Bernard à la tête de la dir...

Le Groupe Duval met le cap sur le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2025

Le Groupe Duval met le cap sur le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2025

Alors que le Groupe Duval fête ses 25 ans, ses dirigeants ont dévoilé leur feuille de route pour continuer à se développer dans les cinq prochaines an...

KKR clôture une levée de 1,3 milliard de dollars pour son fonds à impact social

KKR clôture une levée de 1,3 milliard de dollars pour son fonds à impact social

Le fonds d’investissement KKR se focalise sur la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Ce nouveau véhicule connaît un succès certa...

Alstom entre en négociation pour le rachat de Bombardier

Alstom entre en négociation pour le rachat de Bombardier

Le géant du ferroviaire français, Alstom, est en passe de racheter son concurrent canadien, Bombardier, dans un contexte d’endettement massif. La tran...

La veille urbaine du 18 février 2020

La veille urbaine du 18 février 2020

Morning Coworking qui signe l’Hôtel de la Marine, Bruno Amsellem qui rejoint Deloitte France, le recours de 15 associations contre le SCoT de Roissy...

P. Pelletier : "Le Plan Bâtiment Durable va s’atteler à la nécessaire pédagogie autour du décret tertiaire"

P. Pelletier : "Le Plan Bâtiment Durable va s’atteler à la nécessaire pédagogie autour du décret ter...

Le Plan Bâtiment Durable est devenu au fil des ans un acteur incontournable dans le monde immobilier. Il aura encore l’occasion de démontrer son effic...

La veille urbaine du 17 février 2020

La veille urbaine du 17 février 2020

Gecina qui conclut 2 baux à 900 €/m² à Paris 8e, Eiffage qui signe le plus grand projet de PPP autoroutier de l’histoire en Allemagne… Décideurs vous...

La veille urbaine du 14 février 2020

La veille urbaine du 14 février 2020

L’Etat qui prend des mesures pour réduire les consommations énergétiques et émissions de CO2 de son parc immobilier, Groupama GAN REIM qui signe un en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message