La Macif rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

La Macif rachète Aviva France pour 3,2 milliards d’euros

La maison-mère de la Macif, Améa, est entrée en négociations exclusives avec Aviva pour racheter sa filiale française. Une opération à 3,2 milliards d’euros.

Finalement, c’est la Macif qui l’a emporté. Après que le Britannique Aviva a annoncé, l’été dernier, sa volonté de se séparer de son activité française, les candidats à la reprise n’avaient pas manqué. Outre Améa, la société qui chapeaute la Macif, Generali, Athora, Allianz ou encore Eurazeo avaient manifesté leur intérêt. En précisant aujourd’hui être entré en négociations exclusives avec Améa, Aviva a mis fin au suspens. Mieux, le groupe d’Outre-Manche fait un pas de plus vers l’un de ses objectifs : recentrer son activité. "La vente d'Aviva France est une étape très importante dans la mise en œuvre de notre stratégie", confirme Amanda Blanc, PDG d'Aviva, selon des propos repris par Les Échos.

Reprise totale de l’activité

Au-delà du prix de la transaction – 3,2 milliards d’euros –, l’offre formulée par Améa avait l’avantage de concerner l’ensemble des métiers d’Aviva France (assurance-vie, assurance générale et de gestion d’actifs en France et participation dans l’UFF, réseau spécialisé dans la gestion patrimoniale) alors que les autres candidats au rachat entendaient céder l’une ou l’autre de ses activités. En effet, alors que Allianz ou Generali souhaitaient vendre l’assurance-vie, Eurazeo voulait quant à lui se séparer de l’assurance-chômage. Dans ces conditions, non seulement les pouvoirs publics mais aussi les salariés d’Aviva France soutenaient l’offre du groupe Améa qui, selon un communiqué d’Aviva, permet de "sécuriser les emplois d’Aviva France et d’assurer le maintien du service clients grâce à un nouvel actionnaire de référence".

Changement d’échelle

Pour la Macif, le rachat d’Aviva France marque une étape de taille dans son développement. En effet, si les négociations aboutissaient, le Français doublerait de taille, atteignant 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un changement d’échelle particulièrement marqué en matière d’assurance-vie puisqu’avec 90 milliards d’euros d’encours, "nous serons dans le top 5 du marché français", s’enthousiasme Adrien Couret, directeur général d’Améa dans les colonnes des Échos. Surtout, le groupe deviendra l’assureur de l’Afer, association de 760 000 épargnants, ayant confié à Aviva France 55 milliards d’euros. De plus, avec le rachat, la Macif pourra compter sur mille agents généraux de réseau supplémentaires. Financée en partie par des fonds propres et par la levée de dette subordonnée, l’opération est historique pour la Macif. Mais, comme le confiait Adrien Couret aux Échos : "des opportunités de cette ampleur sont rares. Sur le marché français, cela se produit une fois par décennie si ce n'est moins. D'où l'enjeu qui consistait à être assez réactif pour la saisir".

S.V.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un petit quiz avant l'été ?

Un petit quiz avant l'été ?

Le conseil de la rédaction pour des vacances sereines et reposantes ? Vérifier que l'actualité des six derniers mois est bien maîtrisée. À vous de jou...

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Le nouveau comité du label investissement socialement responsable (ISR), présidé par Michèle Pappalardo, travaille à sa modernisation. Les grandes lig...

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

La directive sur la protection des lanceurs d'alerte imposait comme date butoir de transposition par les États de l’Union européenne le 17 décembre 20...

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Jérôme Deroulez, associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, revient pour Décideurs Juridiques sur les thèmes qui devraient occuper les délégués à...

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Les six professionnels du cabinet Nosten Avocats ont rejoint en mai dernier le cabinet d’experts comptables GMBA, formalisant ainsi une collaboration...

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Incarner la diversité des juristes d’entreprise pour mieux répondre aux défis du métier. C’est l’objectif que l’Association française des juristes d’e...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message