La griffe Sonia Rykiel finalement rachetée

Un monument de la mode à la française, menacé par la disparition de sa créatrice emblématique est repris par deux des cofondateurs de Showroomprivé. Retour sur ce sauvetage in extremis.

Un monument de la mode à la française, menacé par la disparition de sa créatrice emblématique est repris par deux des cofondateurs de Showroomprivé. Retour sur ce sauvetage in extremis.

Après avoir été placée en redressement judiciaire le 16 mai 2019, puis en liquidation judiciaire le 11 août 2019, la griffe Sonia Rykiel a finalement trouvé des repreneurs. Cette maison de haute couture fondée en 1968 était un symbole du glamour à la française. En 2012, la marque avait été reprise par le fonds First Heritage Brands, associant Jean-Marc Loubier, la famille Fung de Hong-Kong et le fonds singapourien Temasesk. Malgré les 200 millions d’euros qui furent investis en 7 ans, ce fonds n’a pas réussi à redonner une dynamique à la marque fondée par la directrice artistique éponyme. En dépit des hommages vibrants après son décès en 2016 - premier créateur de mode français à donner son nom à une rue -, la situation ne s’est pas améliorée depuis. La marque semblait vouée à disparaître avec sa créatrice.

De nombreux investisseurs avaient pourtant fait connaître leur intérêt pour ce fleuron de la mode française, sans qu’aucun ne soit apte à reprendre l’entreprise aux yeux du Tribunal de Commerce de Paris. Les échéances ont donc été repoussées au maximum jusqu’à ce qu’un repreneur pertinent se manifeste. Le 18 décembre, le miracle se produit. Les frères Éric et Michaël Dayan sont désignés par le tribunal pour reprendre les actifs de la griffe Sonia Rykiel (pour un montant non communiqué). « Fort de leur savoir-faire et de leur expérience entrepreneuriale dans les secteurs de la mode, des marques et du digital », ces deux fondateurs de Showroomprivé.com auront à s’atteler à ce défi titanesque. Celui de faire renaître la marque. De fait, celle-ci fait face, en sus de problèmes financiers, à un gros déficit de notoriété auprès des nouvelles générations. L’expérience de ces deux hommes suffira-t-elle à relancer cette figure de la mode française ? Cette marque peut-elle survivre sans le génie de sa fondatrice ?

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte