La griffe Sonia Rykiel finalement rachetée

Un monument de la mode à la française, menacé par la disparition de sa créatrice emblématique est repris par deux des cofondateurs de Showroomprivé. Retour sur ce sauvetage in extremis.

Un monument de la mode à la française, menacé par la disparition de sa créatrice emblématique est repris par deux des cofondateurs de Showroomprivé. Retour sur ce sauvetage in extremis.

Après avoir été placée en redressement judiciaire le 16 mai 2019, puis en liquidation judiciaire le 11 août 2019, la griffe Sonia Rykiel a finalement trouvé des repreneurs. Cette maison de haute couture fondée en 1968 était un symbole du glamour à la française. En 2012, la marque avait été reprise par le fonds First Heritage Brands, associant Jean-Marc Loubier, la famille Fung de Hong-Kong et le fonds singapourien Temasesk. Malgré les 200 millions d’euros qui furent investis en 7 ans, ce fonds n’a pas réussi à redonner une dynamique à la marque fondée par la directrice artistique éponyme. En dépit des hommages vibrants après son décès en 2016 - premier créateur de mode français à donner son nom à une rue -, la situation ne s’est pas améliorée depuis. La marque semblait vouée à disparaître avec sa créatrice.

De nombreux investisseurs avaient pourtant fait connaître leur intérêt pour ce fleuron de la mode française, sans qu’aucun ne soit apte à reprendre l’entreprise aux yeux du Tribunal de Commerce de Paris. Les échéances ont donc été repoussées au maximum jusqu’à ce qu’un repreneur pertinent se manifeste. Le 18 décembre, le miracle se produit. Les frères Éric et Michaël Dayan sont désignés par le tribunal pour reprendre les actifs de la griffe Sonia Rykiel (pour un montant non communiqué). « Fort de leur savoir-faire et de leur expérience entrepreneuriale dans les secteurs de la mode, des marques et du digital », ces deux fondateurs de Showroomprivé.com auront à s’atteler à ce défi titanesque. Celui de faire renaître la marque. De fait, celle-ci fait face, en sus de problèmes financiers, à un gros déficit de notoriété auprès des nouvelles générations. L’expérience de ces deux hommes suffira-t-elle à relancer cette figure de la mode française ? Cette marque peut-elle survivre sans le génie de sa fondatrice ?

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte