La France passe en dessous des 3 % de déficit public

Après plusieurs rappels à l’ordre de la part de Bruxelles selon l’Insee, la France passe sous le fameux seuil des 3 % de déficit public pour la première fois depuis 2007. Cette performance meilleure que prévue, est due à un contexte économique favorable. Pourtant, la Commission européenne estime que ce n’est pas suffisant.

Après plusieurs rappels à l’ordre de la part de Bruxelles selon l’Insee, la France passe sous le fameux seuil des 3 % de déficit public pour la première fois depuis 2007. Cette performance meilleure que prévue, est due à un contexte économique favorable. Pourtant, la Commission européenne estime que ce n’est pas suffisant.

En 2017, le déficit de l’État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale a reculé de 0,8 point par rapport à 2016, passant de 3,4 % à 2,6 % du PIB. Alors que les collectivités locales ont vu le solde de leurs comptes baisser de 2,2 milliards d’euros, du fait de la hausse des investissements de 2,9 milliards après trois années consécutives de baisse. Le déficit de la Sécurité sociale s’est réduit sensiblement. De 7,8 milliards d’euros en 2016, il n’était plus que de 5,1 milliards l’année suivante : le niveau le plus bas en quinze ans.

Un succès pour la France qui respecte enfin les engagements définis par les critères de convergence du traité de Maastricht. En effet, au-delà de 3 % le déficit est considéré comme excessif par la Commission. Cette embellie s’explique par une politique économique stricte, qui a permis de réduire le budget de l’État de 1,3 milliard d’euros et un retour de la croissance du PIB (2 % en 2017) augmentant mécaniquement les recettes fiscales.

Bruxelles se veut néanmoins prudent. Car dans le même temps, la dette publique a augmenté de 66 milliards d’euros atteignant 2 218 milliards d’euros. Représentant 97 % du PIB (en hausse de 0,4 % comparé à 2016), la dette a été impactée par les dépenses publiques en augmentation de 2,5 % en 2017. La commission européenne craint qu’un ralentissement économique ne refasse passer le déficit au-delà des 3 %. Elle invite donc le gouvernement à poursuivre ses réformes structurelles.

Morgane Al Mardini 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Comment cet ancien négociateur du Raid aide les dirigeants à gérer l'insécurité

Comment cet ancien négociateur du Raid aide les dirigeants à gérer l'insécurité

Fondateur de la branche négociation du Raid, Laurent Combalbert est négociateur de crise professionnel. Aujourd’hui, à travers son entreprise The Trus...

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Imprimerie fondée en Mayenne dans les années 1900, Jouve s’est transformé pour se spécialiser entièrement dès 2020 dans la dématérialisation des donné...

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

À quelques jours de la conclusion du rapprochement historique de Veolia avec Suez, le conseil d’administration de Veolia a désigné Estelle Brachlianof...

Agroalimentaire, ces Français qui cartonnent

Agroalimentaire, ces Français qui cartonnent

Le secteur agroalimentaire reste une place forte de l'économie hexagonale. Certaines entreprises, parfois peu connues du grand public, connaissent une...

G. Reboul (Reboul & Associés) : "Les secteurs de la technologie et de la santé sont en pleine croissance"

G. Reboul (Reboul & Associés) : "Les secteurs de la technologie et de la santé sont en pleine croiss...

Cabinet à taille humaine emmené par trois associés, Reboul & Associés conseille aussi bien des grands groupes que des start-up. La boutique a par...

Discrètes, ces entreprises contribuent à réindustrialiser la France

Discrètes, ces entreprises contribuent à réindustrialiser la France

Enfin ! La France recrée depuis quelques années des emplois industriels. Cela est en partie lié à la croissance de groupes qui, implantés sur un march...

Trois entreprises scandinaves méconnues qui cartonnent

Trois entreprises scandinaves méconnues qui cartonnent

Derrière des mastodontes tels que Nokia, Volvo, Saab, Spotify ou Revolut, la Scandinavie fourmille d'entreprises à très forte croissance. Parmi elles,...

B. Gstalder (Mister Menuiserie) : "Nous sommes le Volkswagen de la menuiserie"

B. Gstalder (Mister Menuiserie) : "Nous sommes le Volkswagen de la menuiserie"

Si le groupe Label existe depuis dix ans, la marque Mister Menuiserie, qui en est désormais la figure de proue, est née en 2016. Depuis, sa croissanc...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte