La France en pénurie de magistrats

Fin décembre, un rapport de l’Inspection générale de la justice analysait les besoins en parquetiers du ministère public et préconisait « d’augmenter significativement les effectifs » afin d’assurer le bon fonctionnement de la justice.

Fin décembre, un rapport de l’Inspection générale de la justice analysait les besoins en parquetiers du ministère public et préconisait « d’augmenter significativement les effectifs » afin d’assurer le bon fonctionnement de la justice.

Il manquerait 175 parquetiers. C’est le constat dressé par l’Inspection générale de la justice dans son rapport intitulé « Mission sur l’attractivité des fonctions de magistrat du ministère public ». Commandé par le ministère de la Justice, le texte a été remis à Nicole Belloubet lundi 20 décembre. Il souligne le « sous-effectif chronique » des magistrats du parquet dont l'attractivité régresse. L’inspection observe auprès des trois promotions de l’École nationale de la magistrature qu’elle a suivies une « hémorragie du parquet vers le siège » : 38 % des magistrats quittent le ministère public après cinq ans de fonction quand 55 % se tournent vers le siège après dix ans. En cause : une charge de travail trop importante, l’inflation législative et l’encombrement des tribunaux complexifiant les missions des procureurs. Selon le rapport, le traitement en temps réel des procédures pénales explique également le dysfonctionnement des parquets. Procédure d’urgence visant à réduire les délais, il contraint les magistrats à répondre aux demandes des enquêteurs par téléphone, ce qui les empêche d’exercer la totalité de leurs prérogatives et affecte la qualité des procédures. Les décisions sont prises sur la base de comptes-rendus oraux sommaires, sans analyse des procès-verbaux. 

Le rapport préconise un plan d'augmentation des effectifs : 175 postes sont nécessaires pour combler les vacances. Cet effort doit également s’étendre aux greffiers, assistants et secrétaires. Par manque de moyens, la Chancellerie aura sans doute des difficultés à répondre à ces importants besoins dans l’immédiat. Son porte-parole Youssef Badr a cependant annoncé qu’un comité de suivi serait mis en place en début d’année.

Maeva Kpadonou

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Rencontre avec Jacline Mouraud, égérie des gilets jaunes

Rencontre avec Jacline Mouraud, égérie des gilets jaunes

Figure incontournable des gilets jaunes Jacline Mouraud a lancé son mouvement, Les Émergents. Parcours, idéaux, célébrité soudaine : elle se confie à...

Plan B, le discours de la méthode

Plan B, le discours de la méthode

Attendue lundi 21 janvier sur la présentation de son Plan B au Parlement, Theresa May s’est contentée de s’engager à revoir sa méthode de négociation...

Rencontre avec Nicolas Mathieu (Goncourt 2018)

Rencontre avec Nicolas Mathieu (Goncourt 2018)

Son roman, « Leurs enfants après eux », fait l’effet d’une gifle : comme un rappel brutal et salutaire de l’existence d’un monde devenu presque invisi...

Manon Aubry, la surprise du chef

Manon Aubry, la surprise du chef

C’est une jeune femme novice en politique qui mènera la France insoumise aux européennes. Sa mission : donner une image ouverte du mouvement et l’inst...

Motion de censure : Theresa May sauvée de justesse

Motion de censure : Theresa May sauvée de justesse

Maintenue à son poste à quelques voix près, Theresa May survit à la motion de censure et reprend les négociations sur les conditions de mise en œuvre...

Veillée d’armes au Parlement britannique

Veillée d’armes au Parlement britannique

À quelques heures du vote de défiance demandé par Jérémy Corbyn contre Theresa May, chaque camp fourbit ses armes. Alors que le chef de file des Trava...

Brexit : Ils l’ont dit

Brexit : Ils l’ont dit

Après le rejet massif, hier soir, de l’accord laborieusement négocié par Theresa May et alors que son gouvernement vient de faire savoir qu’il ne repo...

Les marchés parient sur un report du Brexit

Les marchés parient sur un report du Brexit

L’annonce du rejet par le Parlement britannique de l’accord négocié par Theresa May a fait rebondir la livre sterling et rassuré les marchés financier...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message