Chateauform':"La formation ? Là est notre ADN"

Avec 75 maisons et plus de 3 000 entreprises clientes, Chateauform’ s’est imposé comme un incontournable du secteur de la formation. Directrice des opérations de l’activité, Béatrice Bonnet nous présente les nouvelles offres du groupe ainsi que ses objectifs.

Avec 75 maisons et plus de 3 000 entreprises clientes, Chateauform’ s’est imposé comme un incontournable du secteur de la formation. Directrice des opérations de l’activité, Béatrice Bonnet nous présente les nouvelles offres du groupe ainsi que ses objectifs.

Décideurs. Comment présenteriez-vous votre groupe ?

Châteauform’ propose une large palette de maisons qui apportent de la « chaleur ajoutée » aux séminaires, aux formations et aux événements d’entreprise.

En 2019, cinq maisons sont venues grossir votre catalogue. Répondent-elles à des besoins spécifiques ou s’agit-il simplement de coups de cœur ?

Les deux ! Il y a ce que nous dictent les opportunités et les besoins du marché. Les séminaires sont plus courts et nos clients cherchent à diminuer leur temps de transport. Ainsi, pour suivre cette tendance, nous venons d’ouvrir des maisons au cœur de Paris (Saint-Lazare) et de Lyon (Saint-Nizier). Dans la périphérie aussi, afin de nous rapprocher de nos clients qui font de plus en plus le choix de s’y installer. D’où notre ouverture aux Puces de Saint-Ouen. Ensuite, il y a effectivement les coups de cœur. Cela a été le cas pour notre nouvelle maison Châteauform’ Schloss Velen proche de Düsseldorf. Ainsi que pour la maison des Centraliens à Paris.

"Nos maisons apportent de la chaleur ajoutée aux évènements d'entreprise"

Vous intervenez aussi dans les entreprises…

Oui, cette offre « Home » est en pleine expansion. Vous le savez, les entreprises cherchent souvent des lieux originaux, propices aux échanges. Pour répondre aux habitudes et aux désirs des millennials toutes emménagent leurs propres lieux. « Home » nous permet d’apporter notre savoir-faire directement chez nos clients. Couple d’hôtes, chef, toutes nos équipes viennent apporter notre fameuse chaleur ajoutée !

Depuis peu, vous proposez Formasquare. À qui s’adresse cette nouvelle expérience ?

Nos clients déclaraient souvent qu’il nous manquait des lieux assez grands pour accueillir leurs salariés non-cadres, en particulier pour leurs formations. Or, là est l’ADN de Châteauform’. Notre nom dit tout, d’ailleurs : Château car ce fut notre première maison, et Form’ car l’un de nos créateurs était formateur. C’est donc pour répondre à cette demande que nous avons créé nos « Campus ». Mais ceux-ci sont au vert, alors nous avons lancé Formasquare en complément. Des lieux faciles d’accès au cœur des villes ou des périphéries, dédiés à la formation, et correspondant aux budgets formation de nos clients. Ces salles peuvent accueillir jusqu’à 200 personnes. Et, bien entendu, elles sont en totale adéquation avec les nouvelles techniques d’apprentissage.

Vous venez d’acquérir le Ceran. Pourquoi ce rachat ?

Le Ceran continuera à vivre sous sa propre entité. Il possède une expertise en immersion linguistique que nous n’avons pas. Mais nous pouvons joindre nos forces : il nous apporte le contenu tandis que nous avons les lieux. Pourquoi ne pas proposer des maisons offrant séminaires et formations, par exemple, voire des maisons 100 % Ceran ? Cette alliance présente de vraies opportunités pour les deux entreprises.

Quels sont désormais vos objectifs ?

Outre « Home » et le Ceran, nous comptons beaucoup sur la gestion des universités d’entreprises. De même, nous misons énormément sur l’Allemagne. C’est un marché où, à terme, nous souhaiterions nous développer de façon aussi forte que sur le territoire français.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Le contenu de la réforme des retraites que le gouvernement dévoilera mercredi portera sans doute la marque de son architecte, Jean-Paul Delevoye. Cet...

J.C. Benzo (Groupama) : "Le PER arrive à point nommé dans un contexte de réforme des retraites"

J.C. Benzo (Groupama) : "Le PER arrive à point nommé dans un contexte de réforme des retraites"

Jean-Christophe Benzo, qui dirige Groupama Épargne Salariale, évoque l’un des dispositifs mis en place par la loi Pacte, le PER. Il revient sur la néc...

S. Honoré Hatton (Mastercard France) : "Je crois à la vertu de l’exemple"

S. Honoré Hatton (Mastercard France) : "Je crois à la vertu de l’exemple"

Directrice générale de la filiale française d’un groupe mondial, Solveig Honoré Hatton évoque la question de l’égalité entre hommes et femmes et celle...

B.Tiers (e-SNCF) : "Devenir data scientist à 55 ans, c’est possible à la SNCF"

B.Tiers (e-SNCF) : "Devenir data scientist à 55 ans, c’est possible à la SNCF"

Benoît Tiers, directeur général d’e.SNCF, dirige les activités numériques, au sens large, au sein du groupe SNCF. Cette entité créée en 2016 a pour mi...

C. Castanet (AMF) : "L’épargne salariale est avant tout une épargne populaire"

C. Castanet (AMF) : "L’épargne salariale est avant tout une épargne populaire"

Avec encours total de 130 milliards d’euros et un nombre de contrats légèrement supérieur à 10,5 millions, l’épargne salariale a encore une marge de p...

B.Sobry-Chognot (Groupe Shell) : "L’intéressement responsabilise les salariés"

B.Sobry-Chognot (Groupe Shell) : "L’intéressement responsabilise les salariés"

Accroître l’engagement des collaborateurs et construire une politique sociale active notamment en matière d’employabilité durable, telle est la missio...

C. Levasseur (SFR Altice) : "Notre marque employeur devient un atout"

C. Levasseur (SFR Altice) : "Notre marque employeur devient un atout"

Après un important plan de transformation engagé en 2017, Altice s'efforce de prendre soin de sa marque employeur pour attirer de nouveaux talents. Re...

Algorithme and blues

Algorithme and blues

Traiter des volumes importants de candidatures tout en maîtrisant les coûts associés. Pour réussir ce défi, nombreuses sont les entreprises qui s’orie...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message