Fiscalité, une spécialité payante

Les fiscalistes ne connaissent pas le chômage, ou en tout cas très peu. Et ce quasi-plein-emploi a un impact direct sur les rémunérations, très attrayantes.

Les fiscalistes ne connaissent pas le chômage, ou en tout cas très peu. Et ce quasi-plein-emploi a un impact direct sur les rémunérations, très attrayantes.

Les fiscalistes en entreprise

Il y a toujours un fossé entre les moyennes et les cas individuels. En entreprise, « les rémunérations des fiscalistes comme celles des juristes sont extrêmement variables. Elles peuvent dépendre du secteur d’activité ou de l’historique des fonctions fiscales dans l’entreprise », explique Arnaud de Bonneville, associé chez Tillerman Executive Search.

Certains fiscalistes sont en effet mieux rétribués que d’autres, les spécialistes des prix de transfert notamment. Ils sont peu nombreux dans ce cas et peuvent gagner entre 10 % et 15 % de plus que la moyenne de leurs homologues en entreprise, selon le chasseur de têtes. Les moins bien lotis sont ceux qui s’occupent de « tout ce qui est compliance, au sens des déclarations fiscales, ou encore les douaniers1 qui font partie des équipes fiscalité, à l’exception des directeurs douanes », commente-t-il.

Les fiscalistes en cabinet

Qu’en est-il chez les avocats ? Pour les collaborateurs, les rémunérations relèvent globalement des mêmes grilles de rétrocession d’honoraires que celles des départements fusions-acquisitions et banque-finance, indique Roland Dana, associé gérant chez Dana Human Capital.

La fiche de paie des associés, elle, dépend en général du chiffre d’affaires. Ce qui n’est pas forcément le cas des associés fiscalistes puisqu’ils ne sont pas apporteurs d’affaires. « Il est vrai que les attentes en ce qui concerne le chiffre d’affaires sont généralement moindres du fait que le département fiscal intervient aussi très souvent en support des autres équipes, en particulier M&A, banque-finance et private equity », explique le juriste. En effet, lorsqu’un cabinet conseille une entreprise dans une opération de fusion ou d’acquisition, il va faire appel à son département social pour mener un audit, mais aussi à ses fiscalistes pour optimiser l’opération fiscalement et vérifier que la cible est nette.

Une autre forme de synergie se reflète sur le niveau des rémunérations : celle permise par les profils polyvalents, capables d’intervenir tant en corporate tax qu’en fiscalité patrimoniale, qui sont peu nombreux passé un certain niveau de séniorité. « Les avocats qui conseillent les grandes fortunes ou les dirigeants sur leur fiscalité personnelle créent un lien de confiance et de proximité avec eux ; c’est un axe de développement très stratégique pour les cabinets, qui seront plus naturellement sollicités par ce même dirigeant pour des opérations transactionnelles (fusion, acquisition, levée de fonds, investissement, implantation à ­l’étranger…), poursuit Roland Dana. À l’inverse, dans le sens de l’ultra-spécialisation, nous constatons également une grande pénurie de fiscalistes, dédiés à la pratique du private equity, capables d’accompagner et de structurer fiscalement une opération de LBO aux côtés des fonds. » Là encore, les perles rares s’y retrouvent ­financièrement.

Olivia Vignaud

1 Les douaniers sont des fiscalistes spécialisés en droit de douane. Ils travaillent dans des groupes qui importent et exportent des biens.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Professions du droit : enquête sur les rémunérations édition 2019

Directeurs juridiques, juristes, compliance officers, avocats ou fiscalistes... quelle rémunération pour quel mode d'exercice du droit ? Décideurs publie la nouvelle édition de sa grande enquête : grilles de salaire, courbes de croissance, éléments de comparaison, analyse du marché de l'emploi et décryptages.
Sommaire Êtes-vous payé à votre juste valeur ? Droit en entreprise : quels salaires ? Droit social : tout dépend de la structure d'exercice Experts du M&A, des rémunérations en hausse Avocats, quel modèle de cabinet pour quelle rémunération ? Français vs Anglo-saxons : le poids du droit Business development : une fonction incontournable pour les avocats À robe égale, rémunération égale Collaboration libérale : le casse-tête de la clientèle personnelle
M&A : évolution du contrôle de concentration

M&A : évolution du contrôle de concentration

La vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager l’avait annoncé lors du renouvellement des commissaires fin 2019 : le droi...

Hogan Lovells retrouve une de ses associées en droit social

Hogan Lovells retrouve une de ses associées en droit social

Le retour de Marion Guertault chez Hogan Lovells permet au département dédié au droit social du bureau de Paris de compter une troisième associée.

Allemagne : Centurion Plus ouvre deux bureaux

Allemagne : Centurion Plus ouvre deux bureaux

Le conglomérat de cabinets d'avocats panafricains Centurion Plus, membre du réseau Centurion, s’implante à Francfort et à Berlin.

Agence de traduction : Acolad s’offre Amplexor

Agence de traduction : Acolad s’offre Amplexor

Le groupe spécialiste de la traduction notamment pour les professionnels du droit Acolad vient de racheter son concurrent luxembourgeois Amplexor. Une...

Nexa Avocats : nouveau cabinet de droit fiscal

Nexa Avocats : nouveau cabinet de droit fiscal

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière allient leurs expériences pour créer Nexa Avocats, cabinet qui allie fiscalité des entreprises et des personn...

L’UE favorable à une régulation des locations temporaires

L’UE favorable à une régulation des locations temporaires

C’est par un arrêt du 22 septembre 2020 que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de déclarer conforme au droit européen la réglementa...

Deloitte Taj coopte deux nouveaux associés

Deloitte Taj coopte deux nouveaux associés

Le cabinet d'avocats affilié à Deloitte, Taj, renforce ses activités en droit fiscal et conseil juridique en nommant associés deux de ses avocats : Ma...

Coopération entre l’AMF et l’AFA

Coopération entre l’AMF et l’AFA

L’objectif poursuivi par l’Agence française anticorruption (AFA) est de bénéficier du concours de l’Autorité des marchés financiers (AMF) lors de sa r...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message