La fièvre du "quick commerce" gagne du terrain auprès des Français

Avec les confinements, les nouvelles start-up de livraison à domicile en moins de quinze minutes se sont multipliées en France. Armé de gros moyens financiers, le secteur semble appeler à se développer.

Avec les confinements, les nouvelles start-up de livraison à domicile en moins de quinze minutes se sont multipliées en France. Armé de gros moyens financiers, le secteur semble appeler à se développer.

Livrer vos courses à domicile en seulement dix à quinze minutes, c’est la promesse de toutes les start-up émergentes de la grande consommation. Qu’elles soient françaises, britanniques ou encore allemandes, ces récentes entreprises telles que Cajoo, Dija et Gorillas, fondent leur modèle sur celui des dark stores. Ces magasins sans client proposent plusieurs avantages, dont une meilleure gestion des stocks ainsi qu’une avancée technologique permettant d’optimiser les processus de livraison et de garantir la satisfaction du consommateur.

À l’unisson, Henri Capoul, fondateur de Cajoo et les deux directeurs pour la France, Arthur-Louis Jaquier chez Dija comme Pierre Guionin chez Gorillas se fixent pour objectif de prendre des parts de marché de ce secteur en plein essor. Tous issus de grandes écoles de commerce, les trois trentenaires se disent engagés et s’affichent comme des distributeurs modernes. Ainsi, en partenariat avec des artisans et des fournisseurs locaux, ces trois start-up veulent gagner la confiance des clients lors de leurs achats en ligne.

Des mesures concrètes en faveur des clients et des salariés

Apparues bien après les géants Uber Eats et Deliveroo, ces nouvelles start-up de la grande distribution en ligne ont appris des erreurs commises par leurs aînés, notamment concernant les mauvaises conditions de travail des livreurs ou la non-satisfaction des clients. Pour y remédier, des mesures concrètes ont été prises. Pierre Guionin assure de meilleures conditions de travail à ses salariés en évitant de les faire attendre dehors, dans le froid entre deux courses mais dans des espaces dédiés, baptisés "hubs". De son côté, Arthur-Louis Jaquier garantit un matériel adéquat pour la bonne réalisation des missions de livraison. Quant aux préoccupations clients, celles-ci ont aussi été prises en compte en assurant, par exemple, des conditions de livraison respectueuses de la planète.

En outre, ces start-up ambitieuses souhaitent étendre leur activité sur le territoire français. Déjà présent à Paris et Lille, Cajoo prévoit, pour la fin de l’année, de s’installer dans plus de 30 villes du pays. Gorillas, de son côté, envisage d’ouvrir son sixième store à Paris et, tout comme Dija, exercer dans plus de dix villes françaises d’ici fin 2021. C’est avec cette stratégie d’expansion, ainsi qu’une redéfinition écologique et sociétale de leur modèle économique, que ces start-up comptent dorénavant rivaliser avec leurs concurrents internationaux sur le territoire français.

Jean-Louis Bore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte