La Fashion Week se dématérialise à Shanghaï

Si la Fashion Week est sans aucun doute l’un des événements les plus attendus des accros de la mode, celui-ci, prévu du 23 au 28 juin 2020, face à la pandémie de coronavirus, est annulé sine die. Pourtant, à l’heure où les Fashion Week sont suspendues, Shanghaï propose une alternative et annonce qu’elle maintient sa semaine de la mode… en dématérialisé.

Si la Fashion Week est sans aucun doute l’un des événements les plus attendus des accros de la mode, celui-ci, prévu du 23 au 28 juin 2020, face à la pandémie de coronavirus, est annulé sine die. Pourtant, à l’heure où les Fashion Week sont suspendues, Shanghaï propose une alternative et annonce qu’elle maintient sa semaine de la mode… en dématérialisé.

Souvent décriée pour sa désinvolture et son caractère polluant, l’industrie de la mode, en cette période de confinement, se mobilise et marque les esprits s’engageant vis-à-vis de la crise sanitaire que traverse le monde entier. Les géants de la mode à l’image de LVMH ou encore Balenciaga et YSL du groupe Kering, ne font pas la une pour leurs créations mais pour leurs actions de reconversion de leurs usines, en fabriquant blouses, masques ou encore en produisant du gel hydroalcoolique afin d’apporter leur soutien aux personnels médicaux. Alors que la Fédération française de la haute couture Paris vient d’annoncer, en raison de la propagation de la pandémie du Covid-19, l’annulation des défilés de la Haute Couture automne-hiver 2020/21 prévus du 5 au 9 juillet 2020, c’est une tout autre décision qui est prise du côté de Shanghai. Contre toute attente, la semaine de la mode s’y est bien déroulée, du 24 au 30 mars, mais… dématérialisée. Un événement historique.

Tmall rend possible la tenue des défilés   

L’industrie de la mode continue de surprendre par sa faculté d’adaptation. L’idée ? Proposer le premier défilé entièrement digital de toute son histoire. Une stratégie alternative à l’annulation imaginée par les organisateurs de la jeune semaine de la mode Shanghaïenne. L’avantage de la mise en place d’un tel dispositif ? Rendre accessible à tous l’accès aux défilés alors que, en temps normal, ces derniers sont réservés à un public ciblé comme des acteurs de référence
du secteur ou encore des journalistes du milieu. Une prouesse rendue possible grâce à la retransmission intégrale de la semaine de la mode sur Tmall, le site de commerce en ligne rattaché au géant chinois, Alibaba, lui assurant, pour l’occasion, une visibilité certaine avec ses 800 millions d’abonnés actifs par mois. Au programme de cette première historique ? Pas moins de 150 marques et créateurs, avaient choisi de maintenir leur participation. Au-delà de la simple diffusion et retransmission des shows, la semaine de la mode digitalisée a aussi été le moment de recueillir en direct les commentaires des modèles et des designers. Une initiative couronnée de succès puisque plus de deux millions et demi de personnes ont répondu présents lors de la cérémonie d’ouverture. Et lors du premier défilé, un nouveau record battu avec plus de six millions de personnes dénombrées sur le site atteignant, d’après les estimations, le nombre pharamineux de 11 millions de vues sur toute la semaine.

Des résultats prometteurs et à encourager

Un format inédit, qui présente l’avantage de créer de nouvelles façons de faire du commerce et de maintenir une activité économique alors que les magasins physiques et les rassemblements sont encore prohibés. Une donnée d’autant plus importante pour ces industries qui, en temps normal, capitalisent sur cette manifestation. Outre la possibilité de voir défiler les modèles, les organisateurs de l’événement ont réussi le tour de force d’intégrer le concept du « See now, Buy now ». Une idée qui, d’après eux, permet aux personnes connectées d’avoir la possibilité d’acheter les différents looks de la saison ou encore ceux de la
collection Automne-Hiver 2020/21. Ainsi, plus de mille produits de cette collection ont été proposés à l’achat avec la possibilité de précommander des looks en temps réel. L’option, disponible sur les smartphones, était donc accessible au plus grand nombre. Une idée insolite qui a réussi à convier tous ceux qui le souhaitaient à vivre la Fashion Week. Et une première qui devrait faire date.

Alexandre Lauret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

The Sandbox gagne du terrain

The Sandbox gagne du terrain

Porté par l’engouement du digital, The Sandbox, un des mondes virtuels où les joueurs peuvent acquérir, construire et monétiser des terrains, pour y é...

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation dans la santé"

Christel Heydemann (Orange) : "La technologie est un formidable levier pour accélérer l’innovation d...

Présente lundi 16 mai pour l’inauguration officielle des locaux de Future4care, l’incubateur européen de start-up spécialisées en e-santé, lancé en ju...

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

A la découverte des start-up Bliss et MaPatho

Comme chaque semaine, Décideurs vous faire découvrir les start-up de la première promotion de l'incubateur Future4care spécialisé dans la e-santé. Cet...

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Comment Twitch aide les marques à séduire la jeunesse

Jusque-là consacré aux jeux vidéo, le service de diffusion en direct, Twitch, continue d’accroître ses contenus artistiques et culturels. Cette filial...

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Inauguration officielle de l’incubateur Future4care

Né de l’alliance entre Sanofi, Capgemini, Generali et Orange, l’accélérateur de start-up européennes Future4care a tenu son inauguration officielle ce...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

L.co renforce sa pratique en droit fiscal

L.co renforce sa pratique en droit fiscal

Le cabinet spécialisé dans la stratégie juridique et financière des entrepreneurs L.co établit un partenariat avec l’avocate fiscaliste Constance Guir...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message