Comment Le Chemiseur part à l'assaut de la fashion tech

La rencontre des secteurs de la mode et du digital donne lieu à des initiatives innovantes, charmant les fashionistas les plus exigeants. Le Chemiseur constitue un bel exemple de cette nouvelle tendance.

© DR

Jan Schütte, fondateur, Le Chemiseur

La rencontre des secteurs de la mode et du digital donne lieu à des initiatives innovantes, charmant les fashionistas les plus exigeants. Le Chemiseur constitue un bel exemple de cette nouvelle tendance.

À l’approche des fêtes, pensez au sur-mesure ! Jusqu’à présent, la seule évocation de ce niveau ultime de personnalisation pouvait effrayer les ménages modestes. Pourtant, le progrès technique et l’inventivité de certains entrepreneurs du secteur de la mode rendent les prix plus abordables, sans sacrifier au passage la qualité inhérente de ces produits conçus pour un utilisateur unique.

Algorithme breveté

Jan Schütte, ingénieur de formation, s’est ainsi saisi du problème avec ses propres méthodes et outils de travail, issues de l’industrie automobile. Grâce à un algorithme breveté, ce centralien de nationalité allemande, passé par le BCG, a trouvé la solution pour éviter les frustrations régulières liées aux essais de vêtements en prêt à porter. Adieu manches trop courtes ou trop longues et autre ceintrage trop prononcé. La chemise parfaite, en fonction des caractéristiques et préférences de ses clients, est à portée de main, ou presque. Tout cette magie coûte 120 euros par chemise, un prix raisonnable en comparaison des standards du sur-mesure.

Coupe idéale

Seules six mesures (tour de poitrine, tour de cou, longueur du dos…), prises directement sur la chemise de son choix posée à plat suffisent à nourrir l’algorithme qui sera ensuite capable de calculer la coupe idéale de la chemise, en fonction de votre morphologie. Toutes les mesures sont ensuite enregistrées dans une clé, reliée au compte personnel d’un client, et que ce dernier pourra réutiliser à volonté pour se faire confectionner de nouveaux produits. Sous trois semaines, la chemise est livrée. La production suit ainsi les commandes en temps réel, et limite le nombre d’invendus. Si les mesures s’avèrent être mauvaises, le client dispose de cent jours pour renvoyer le produit et en obtenir un nouveau avec les bonnes longueurs.

Luxe abordable

La jeune société, composée aujourd’hui de sept personnes, a déjà levé 500 000 euros pour bâtir son image de marque, peaufiner toujours plus son algorithme et recruter de jeunes talents capables de soutenir sa croissance. L’ouverture d’un nouveau showroom, dans le quartier branché du Nord-Marais, symbolise les ambitions de cette équipe et la volonté d’ancrer Le Chemisier dans le gotha des marques du luxe abordable.

Thomas Bastin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ces milliardaires qui lorgnent sur Le Monde

Ces milliardaires qui lorgnent sur Le Monde

Les 20 % des parts du groupe Le Monde libre, holding majoritaire du quotidien français, mises en vente par le groupe espagnol Prisa, cristallisent l’a...

Thomas Reuters acquiert HighQ

Thomas Reuters acquiert HighQ

Thomson Reuters a fait l’acquisition d’HighQ, une plate-forme sécurisée de partage de fichiers et de collaboration.

Guerre spatiale : la France passe à l’offensive

Guerre spatiale : la France passe à l’offensive

Le président de la République a présenté le 13 juillet la stratégie de défense spatiale de la France. Elle passe par un investissement de 3,6 milliard...

Taxe Gafa adoptée : la France fait fi des menaces américaines

Taxe Gafa adoptée : la France fait fi des menaces américaines

Les géants du Net sont prévenus : il faudra désormais compter sur la taxe Gafa en France. Malgré le ton menaçant de Donald Trump, le texte a été voté...

Nouvelle augmentation de capital pour LegalPlace

Nouvelle augmentation de capital pour LegalPlace

LegalPlace lève 6 millions d’euros pour accélérer la digitalisation des opérations juridiques de ses clients.

B&B, le breton à la conquête du monde

B&B, le breton à la conquête du monde

Fort de 500 hôtels dans le monde et d’une croissance à deux chiffres depuis la création du groupe en 1990, B&B Hôtels est devenu l’un des leaders...

S.Imbert (Microsoft) : "Nous voulons devenir le leader de l’intelligence distribuée "

S.Imbert (Microsoft) : "Nous voulons devenir le leader de l’intelligence distribuée "

Sébastien Imbert, nommé Chief Marketing Manager (CMO) de Microsoft en juillet 2018, connaît la maison depuis presque vingt ans. Il nous délivre sa vis...

V. Denonville (Fifa) : "La Fifa est l’une des organisations sportives les plus transparentes"

V. Denonville (Fifa) : "La Fifa est l’une des organisations sportives les plus transparentes"

Alors que la coupe du monde féminine de football 2019 s’est achevée sur une 4ème victoire des États-Unis, Vincent Denonville, Head of compliance opera...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message