Comment Le Chemiseur part à l'assaut de la fashion tech

La rencontre des secteurs de la mode et du digital donne lieu à des initiatives innovantes, charmant les fashionistas les plus exigeants. Le Chemiseur constitue un bel exemple de cette nouvelle tendance.

© DR

Jan Schütte, fondateur, Le Chemiseur

La rencontre des secteurs de la mode et du digital donne lieu à des initiatives innovantes, charmant les fashionistas les plus exigeants. Le Chemiseur constitue un bel exemple de cette nouvelle tendance.

À l’approche des fêtes, pensez au sur-mesure ! Jusqu’à présent, la seule évocation de ce niveau ultime de personnalisation pouvait effrayer les ménages modestes. Pourtant, le progrès technique et l’inventivité de certains entrepreneurs du secteur de la mode rendent les prix plus abordables, sans sacrifier au passage la qualité inhérente de ces produits conçus pour un utilisateur unique.

Algorithme breveté

Jan Schütte, ingénieur de formation, s’est ainsi saisi du problème avec ses propres méthodes et outils de travail, issues de l’industrie automobile. Grâce à un algorithme breveté, ce centralien de nationalité allemande, passé par le BCG, a trouvé la solution pour éviter les frustrations régulières liées aux essais de vêtements en prêt à porter. Adieu manches trop courtes ou trop longues et autre ceintrage trop prononcé. La chemise parfaite, en fonction des caractéristiques et préférences de ses clients, est à portée de main, ou presque. Tout cette magie coûte 120 euros par chemise, un prix raisonnable en comparaison des standards du sur-mesure.

Coupe idéale

Seules six mesures (tour de poitrine, tour de cou, longueur du dos…), prises directement sur la chemise de son choix posée à plat suffisent à nourrir l’algorithme qui sera ensuite capable de calculer la coupe idéale de la chemise, en fonction de votre morphologie. Toutes les mesures sont ensuite enregistrées dans une clé, reliée au compte personnel d’un client, et que ce dernier pourra réutiliser à volonté pour se faire confectionner de nouveaux produits. Sous trois semaines, la chemise est livrée. La production suit ainsi les commandes en temps réel, et limite le nombre d’invendus. Si les mesures s’avèrent être mauvaises, le client dispose de cent jours pour renvoyer le produit et en obtenir un nouveau avec les bonnes longueurs.

Luxe abordable

La jeune société, composée aujourd’hui de sept personnes, a déjà levé 500 000 euros pour bâtir son image de marque, peaufiner toujours plus son algorithme et recruter de jeunes talents capables de soutenir sa croissance. L’ouverture d’un nouveau showroom, dans le quartier branché du Nord-Marais, symbolise les ambitions de cette équipe et la volonté d’ancrer Le Chemisier dans le gotha des marques du luxe abordable.

Thomas Bastin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Rencontre avec Jacques Séguéla

Rencontre avec Jacques Séguéla

À 85 ans dont plus de cinquante de métier, Jacques Séguéla aurait pu se contenter d’être une légende du marketing, sa figure de référence, iconique et...

Game of Thrones, money is coming

Game of Thrones, money is coming

Après huit saisons, la série Game of Thrones s’achèvera le 19 mai prochain. Phénomène culturel et de société, la série est aussi un monstre économique...

Taxe Gafa : définition, projet de loi en France

Taxe Gafa : définition, projet de loi en France

Alors que la France étudie un projet de loi, adopté à l’Assemblée nationale et examiné au Sénat, pour taxer les géants du numérique, qu’est-ce que la...

ManoMano, la prochaine licorne française ?

ManoMano, la prochaine licorne française ?

La marketplace spécialisée dans le bricolage s’offre l'une des plus importantes levées de fonds de 2019, avec 110 millions d’euros. Elle affiche désor...

Adam Smith (OVH) : "La question de la protection des données se pose ailleurs qu'en Europe"

Adam Smith (OVH) : "La question de la protection des données se pose ailleurs qu'en Europe"

La licorne française est en pointe dans le domaine du cloud. Avec un vaste plan d’investissement lancé en 2016, le groupe veut accélérer son internati...

E.Tourte (Total) : "L'IA est un gisement de valeur colossal"

E.Tourte (Total) : "L'IA est un gisement de valeur colossal"

Evelyne Tourte, ancienne DSI de la branche Exploration-production du groupe Total, a élargi son périmètre d’activité au niveau monde depuis le 1er oct...

Médiator, Servier : le combat d’Irène Frachon

Médiator, Servier : le combat d’Irène Frachon

Les laboratoires Servier ont versé 116 millions d’euros aux victimes du Mediator. Cela n’aurait pas été possible sans l’engagement d’Irène Frachon.

Nidal Zeidan (Groupe Vital) : « Notre croissance pourrait passer par d’autres acquisitions »

Nidal Zeidan (Groupe Vital) : « Notre croissance pourrait passer par d’autres acquisitions »

La société de conseil et de services en ingénierie informatique fondée par Nidal Zeidan réalise une croissance solide et régulière. Un développement q...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message